Archives par mot-clé : Viêt-Nam

La violence politique vue par les historiens… collège de France – jeudi 23 juin 2022

Journée d’étude au Collège de France. A ne pas manquer.

Deux chercheurs de l’Institut d’Asie Orientale (IAO) à Lyon participent au colloque organisé conjointement par le Pr. Anne Cheng et le Pr. Henry Laurens.

Jeudi 23 Juin 2022
Collège de France – Amphithéâtre Guillaume Budé, 11 place Marcelin-Berthelot, 75005 Paris

  • François Guillemot, “Viêt Nam, de la guerre du peuple à la guerre civile révolutionnaire : pratiques polémologiques”
  • Arnaud Nanta, “Les sources primaires des officiers japonais lors du massacre de Nankin : construction du fonds, typologie, débats”

Présentation en ligne : https://www.college-de-france.fr/site/anne-cheng/symposium-2021-2022.htm

Programme en ligne : https://www.college-de-france.fr/media/anne-cheng/UPL2109539299766013963_AFF_Cheng_Laurens_21_22.pdf


François Guillemot, “Viêt Nam, de la guerre du peuple à la guerre civile révolutionnaire : pratiques polémologiques”

Retour vers le nord (RDVN) des prisonniers de guerre, la pancarte dit “Retourner chez les communistes c’est se suicider”.

Résumé :

La guerre du Viêt-Nam, conflit emblématique du XXe siècle, a mis à rude épreuve sa population à travers une guerre civile de 30 ans entre 1945 et 1975. Mais que sait-on finalement des pratiques polémologiques de cette guerre d’unification aux multiples strates ? Notre intervention questionnera la catégorie “guerre civile” et les violences de guerre dans le cadre du conflit vietnamien entre 1945 et 1975. Il s’agira de comprendre comment “la guerre du peuple”, théorisée par le général Vo Nguyên Giap dans un ouvrage célèbre, se transforme peu à peu en “guerre civile révolutionnaire” au Sud dans le contexte de la guerre froide, de la rupture sino-soviétique et du communisme de guerre. Avec la primauté donnée à la “violence révolutionnaire”, nous avançons l’idée que deux polémologies se sont concurrencées et croisées pour le leadership de la conduite et des modalités de la guerre. Ce glissement vers la stratégie de la lutte à outrance ne fut pas sans conséquences pour le coût général du conflit et questionne encore aujourd’hui la réconciliation nationale. Invisible dans l’historiographie officielle, le concept de “guerre civile” est peu à peu admis par les historiens vietnamiens à l’intérieur du pays alors qu’il apparaît comme une évidence dès les années soixante pour les intellectuels et artistes de la défunte République du Viêt-Nam (1955-1975).

L’autre Viêt-Nam. Jalons pour l’histoire d’une révolution démocratique empêchée – 19 mai 2022 – IrAsia

Dans le cadre du séminaire de recherche sur le Viêt Nam et de la coopération inter-laboratoires IAO / IrAsia / EPHE, François Guillemot fera une présentation sur une recherche en cours.

Date : jeudi 19 mai 2022, 9-12h

Lieu : Université Aix-Marseille, laboratoire IrAsia UMR 7306

Résumé :

Avant la victoire communiste de 1975, il a existé de multiples options alternatives à la réunification nationale et l’indépendance du pays. Cette communication permettra de poser quelques jalons provisoires sur les artisans et partisan.es d’une « praxis non-révolutionnaire » pour accéder à l’indépendance tout en menant un combat pour les valeurs démocratiques.

De la revendication de réforme de l’Etat colonial à la contestation du parti unique par la dissidence actuelle une histoire des idées peut ainsi prendre forme et rappeler la complexité politique intrinsèque de ce pays. A partir des textes produits par des Vietnamien-nes engagé.es dans la lutte pour l’indépendance et la liberté politique, l’ouvrage fait émerger les alternatives oubliées, effacées ou proscrites par l’historiographie officielle.

A travers tout le XXe siècle, de la situation coloniale en passant par la révolution indépendantiste et la guerre civile jusqu’aux transformations politiques post-réunification, nous tenterons de comprendre pourquoi et comment le pluralisme politique n’a pu se maintenir et ce que cela implique pour les temps présents.

Enfin, ces regards critiques sur l’Etat colonial, la monarchie ou le communisme et ces aspirations pour une transformation pacifique ou l’avènement d’une démocratie sociale à visage humain conservent encore aujourd’hui toute son actualité pour penser le Viêt Nam de demain.

La communication sera suivie d’une discussion.

Source : IAO – https://iao.cnrs.fr/actualite/lautre-viet-nam-jalons-pour-lhistoire-dune-revolution-democratique-empechee/

30 tháng Tư và cuộc nội chiến Việt Nam – 30 avril 2022 – BBC

A l’occasion du 47e anniversaire de la chute de Saigon : deux voix en faveur d’une réconciliation nationale. A lire sur le site de la BBC, programme en vietnamien. Entretien avec Nguyễn Đình Bin, ancien ministre des Affaires étrangères de la RSVN et membre du Politburo du PCV (1996-2001) et tribune de Nguyễn Sĩ Bình, citoyen vietnamien résidant aux États-Unis.

Cựu thứ trưởng ngoại giao Việt Nam nói về ‘nội chiến’ và ‘Đảng trị lạc lõng’

Đúng ngày 30/4/2022, một cựu thứ trưởng ngoại giao, đảng viên Cộng sản Việt Nam, công bố bài viết, trong đó ông nói Đảng Cộng sản phải “đổi mới thật sự về chính trị”.

Lire la suite : https://www.bbc.com/vietnamese/vietnam-61280668


Ngày 30 tháng 4 năm 1975 là ngày mở ra bước ngoặt của lịch sử Việt Nam hiện đại. Có người gọi 30/4 là ngày giải phóng miền Nam, có người gọi đó là ngày thống nhất đất nước. Nhưng đến nay vẫn chưa có tên gọi nào để hầu hết người Việt gọi chung, hàn gắn chia cắt để cùng nhau đi tới.

Lire la suite : https://www.bbc.com/vietnamese/forum-61229737

Pierre-Emmanuel Bachelet : Bateaux-pigeons et quartiers japonais – présentation de l’ouvrage – 24 mars 2022

A ne pas manquer !

La Section des Études vietnamiennes de l’UFR LCAO de l’Université Paris Cité est heureuse de recevoir Pierre-Emmanuel Bachelet, à l’occasion de la publication de son livre Bateaux-pigeons et quartiers japonais : Une microhistoire régionale des relations entre le Japon, le Đại Việt et le Champa (fin xvie-début xviiie siècle), aux Éditions Maisonneuve & Larose / Hémisphères Éditions, dans la collection “Asie en perspective”, co-dirigée par Emmanuel Poisson et Eric Guerassimoff.

Résumé de l’ouvrage

A partir du milieu du XVIe siècle, la piraterie sino-japonaise ferme les portes du marché chinois aux marchands japonais. Ces derniers se tournent alors de plus en plus vers le commerce avec l’Asie du Sud-Est. Ils peuvent y échanger leur argent et leur cuivre contre de la soie et des produits tropicaux. Cette proximité entre Japon et Đại Việt en fait des partenaires privilégiés. Leurs relations jouent un rôle majeur dans le renforcement politique des Etats en présence et conduit à l’émergence, dans les ports vietnamiens, de communautés japonaises occupant une fonction centrale d’intermédiation entre Européens et autorités vietnamiennes.

Cet ouvrage explicite les fondements sur lesquels cette entente s’est nouée et analyse les réseaux multiethniques autour desquelles elle s’est construite. A partir d’une analyse minutieuse des mouvements en mer de Chine, il restitue une connexion régionale de grande importance, au cœur de la première mondialisation des échanges.

Il présentera son travail et les coulisses de l’écriture de son livre le jeudi 24 mars 2022, de 17h à 18h30 en ligne, via ZOOM.

Séminaire d’actualité scientifique ouvert à toutes et tous. Pour vous inscrire et recevoir le lien Zoom, merci d’adresser un simple mail à marie.gibert@u-paris.fr.

Source : https://u-paris.fr/lcao/seminaire-dactualite-de-la-recherche-en-etudes-vietnamiennes/

François Joyaux : Nouvelle histoire de l’Indochine française

Avis de parution. Présenté comme LE livre définitif sur l’histoire de l’Indochine française, l’historien François Joyaux propose une synthèse géopolitique de cet angle de l’Asie. Présentation de l’éditeur.

​L’histoire de l’Indochine française est bien connue : elle commence avec la conquête, dès 1858, de la Cochinchine, puis du Cambodge, du Tonkin, de l’Annam et enfin du Laos ; voit apparaître des mouvements indépendantistes et se dessiner des figures emblématiques, tel Ho Chi Minh au Vietnam ; et se termine par les accords de Genève qui mettent un terme à la guerre en 1954.

Mais le présent ouvrage aborde ce pan de notre passé sous un angle résolument novateur. Adoptant une démarche géopolitique, il révèle que cette partie de l’Extrême-Orient a avant tout été la scène d’un conflit permanent pendant près d’un siècle entre la France colonisatrice et la Chine suzeraine – que cette dernière ait été impériale, républicaine ou communiste. En outre, progressivement, d’autres grandes puissances ont elles aussi développé leurs ambitions politiques et économiques dans cette zone du continent asiatique : l’Angleterre, l’URSS, puis le Japon et les États-Unis. Cette analyse des relations internationales n’exclut cependant en rien l’étude des facteurs internes du conflit, et l’auteur revient notamment sur l’influence prépondérante des Missions catholiques, de la Marine, des Républicains et, surtout, des francs-maçons dans le processus expansionniste.

D’une plume maîtrisée et efficace, François Joyaux nous propose donc une synthèse globale et totalement neuve sur près de cent ans d’histoire coloniale, des premières implantations en Asie jusqu’à la disparition définitive de l’Indochine française après la défaite de Dien Bien Phu. Un livre indispensable.

François Joyaux, professeur des Universités, spécialiste de l’histoire contemporaine de l’Extrême-Orient, a enseigné à l’Institut national des langues et civilisations orientales, à Sciences Po et à la Sorbonne. Il est l’auteur d’une dizaine d’ouvrages sur l’Indochine, la Chine et les relations internationales en Asie. Il a publié chez Perrin, en 2019, une biographie consacrée à Nam Phuong, la dernière impératrice du Vietnam.

Source : https://www.lisez.com/livre-grand-format/nouvelle-histoire-de-lindochine-francaise/9782262088019

Publication of interviews with leaders and party members of nationalist parties in Vietnam on their activities 1945-1954

Le politiste Vu Tuong présente des nouvelles ressources disponibles en ligne pour l’histoire du nationalisme vietnamien.

I’m happy to announce new materials for researchers interested in studying Vietnam’s politics during 1945-1954. 

The US-Vietnam Research Center at the University of Oregon just began publishing a collection of interview transcripts. These interviews were conducted by Professor Nguyen Manh Hung (George Mason University, emeritus) under the auspices of the US Social Science Research Council, from 1986 to 2021. 

His 33 interviewees included leaders and important party members of nationalist parties in Vietnam in the first half of the 20th century, including Việt Nam Quốc Dân Đảng (Vietnam Nationalist Party), Đại Việt Quốc Dân Đảng (Nationalist Party of Greater Vietnam), and Đại Việt Duy Dân Đảng (Populist Revolutionary Party of Greater Vietnam). 

Here is Professor Nguyen Manh Hung’s introduction of the collection in English:
https://usvietnam.uoregon.edu/en/vietnams-nationalist-parties-1945-1954-interviews-with-witnesses/

In this article, readers can find links to interview transcripts in the Vietnamese page of the US-Vietnam Research Center’s website.

We first publish interviews with historical figures of Đại Việt Quốc Dân Đảng to be followed by the other two parties. We intend to publish one transcript every 2 weeks, and have published 4 such documents. FYI, all the transcripts are in original Vietnamese language and have not been translated into English.

Table of Content (in Vietnamese)

https://usvietnam.uoregon.edu/dang-phai-quoc-gia-viet-nam/

  • Introduction to Book I, about Đại Việt Quốc Dân Đảng 

https://usvietnam.uoregon.edu/phan-gioi-thieu-dai-viet-quoc-dan-dang/

  • Interview with Nguyễn Văn Canh  

https://usvietnam.uoregon.edu/phong-van-nguyen-van-canh/

  • Interview with Phạm Văn Liễu

https://usvietnam.uoregon.edu/phong-van-pham-van-lieu/

  • Interview with Đào Nhật Tiến

https://usvietnam.uoregon.edu/phong-van-dao-nhat-tien/

  • Interview with Nguyễn Tôn Hoàn :

https://usvietnam.uoregon.edu/phong-van-nguyen-ton-hoan/

We hope this new source will be useful, and welcome suggestions or questions from readers. 
Best,
Tuong Vu

US-Vietnam Research Center, University of Oregon

Special issue – The Russian Journal of Vietnamese Studies [parution]

Numéro spécial de la Revue Russe d’Etudes Vietnamiennes consacré à la recherche française sur le Viêt Nam. Disponible directement en ligne !

Lien vers la revue (ou cliquer sur l’image) :