Perception et gestion des risques en Asie du Sud-Est – Moussons N° 34

Parution du n° 34 de la revue Moussons, numéro thématique à ne pas manquer (sous la direction de Bernard Formoso).

En ce début de XXIe siècle les citoyens prennent de plus en plus conscience des risques que font peser sur leurs conditions de vie et leur santé les dérèglements climatiques, les pollutions en tous genres et l’instabilité économique. Cette prise de conscience est amplifiée par les nouvelles technologies de la communication qui facilitent l’accès à l’information et par un processus général de « sociétisation de la nature » en vertu duquel les problèmes environnementaux sont perçus comme ayant un impact direct et massif sur le développement et le devenir des sociétés humaines. Dans ce contexte général, l’Asie des moussons offre un cadre privilégié pour débattre de la perception et de la gestion des risques. Elle est en effet particulièrement exposée aux catastrophes naturelles du fait d’un régime des pluies devenu très instable, mais aussi de sa forte activité séismique et volcanique.

Premier numéro thématique de revue en sciences humaines et sociales consacré à la problématique des risques dans cette vaste région du monde, le présent recueil traite à travers ses contributions d’un large éventail de menaces dont il esquisse une typologie. Celle-ci distingue les risques imputés à des facteurs externes, ceux pensés découler de la malveillance humaine, de la transgression des règles sociales ou d’une insuffisante maîtrise de l’environnement. Dans le prolongement de certains travaux récents, la réflexion est élargie au concept d’incertitude qui permet d’aborder les modes d’action variés que les sociétés élaborent pour faire face à l’inconnu.

Numéro intégralement en ligne sur OpenEdition : https://journals.openedition.org/moussons/5207

Champa : Territories and Networks of a Southeast Asian Kingdom [parution]

[ndlr] Parution d’une nouvelle étude importante sur le Champa avec les meilleur.es spécialistes.

Champa

Territories and Networks of a Southeast Asian Kingdom

Andrew HARDY, Arlo GRIFFITHS, Pierre BAPTISTE, Amandine LEPOUTRE, William A. SOUTHWORTH, Geoff WADE, LÂM Thị Mỹ Dung, YAMAGATA Mariko, NGUYỄN Kim Dung, BÙI Chí Hoàng, Federico BAROCCO, NGUYỄN Tiến Đông, Thérèse GUYOT-BECKER, Anton O. ZAKHAROV, Mara LANDONI, John K. WHITMORE, Marc BRUNELLE, Stephen A. MURPHY, TRẦN Kỳ Phương, Parul Pandya DHAR

Collection : Études thématiques

Numéro de collection: 31

Éditeurs : Griffiths (Arlo), Hardy (Andrew), Wade (Geoff)

Édition : EFEO

Année de parution : 2019

Statut : Disponible

Prix : 40,00 €

Source : EFEO

Mathieu Guérin : Colonisation et transformation des territoires au Cambodge – 22/11/2019

[ndlr] Séminaire de recherche de l’IAO. A ne pas manquer.

« Colonisation et transformation des territoires au Cambodge »

Mathieu Guérin, historien, maître de conférence à l’INALCO (UMR8170 CASE)

Vendredi 22 novembre 2019 de 14h à 15h30, Salle de réunion de l’IAO (D4.070)

Résumé : La colonisation européenne s’est accompagnée d’une prise en charge de territoires, à différentes échelles, par les colonisateurs. Comme le montre l’exemple de la Terre de Kampong Svay au Cambodge, devenue résidence puis province de Kampong Thom, cette intervention extérieure a entraîné une redéfinition des territoires, de leur espace, de leur gouvernance, de leur rapport à l’État et de leur économie. Les paysages et l’environnement porte les traces de ces évolutions. Leur étude permet de saisir les conséquences tant sociales, politiques, économiques ou environnementales de la colonisation européenne pour les Cambodgiens aux XIXe et XXe siècles.

Source : IAO

Les Missions Etrangères de Paris créent l’Institut de recherche France-Asie

Communiqué de presse des Missions Etrangères de Paris du 4 novembre 2019. Nous saluons cette belle initiative.

Depuis septembre 2019, les archives, bibliothèques, iconothèque, cartothèque et collection d’objets des Missions Etrangères de Paris (MEP) sont regroupées au sein d’un institut de recherche : l’IRFA. Dans la continuité du travail effectué sur le patrimoine historique des MEP depuis 360 ans, cette nouvelle institution se donne pour but de le valoriser auprès du plus large public.

Chercheurs en toutes spécialités, l’IRFA est à votre service. Nos fonds sont issus des travaux missiologiques, théologiques, linguistiques, ethnographiques, cartographiques et scientifiques des prêtres et communautés des MEP, de 1658 au XXIe siècle, dans 15 pays s’étendant de l’Inde au Japon.

  • En ligne, vous pouvez préparer vos recherches sur notre site www.irfa.paris.
  • Sur place, vous serez accueillis dès maintenant dans nos salles de lecture : bibliothèque asiatique, cartothèque et iconothèque sont ouvertes sur rendez-vous ; les archives seront à votre disposition à partir du 6 janvier 2020.

En coulisses, l’équipe de l’IRFA travaille à vous fournir les ressources nécessaires à vos recherches : catalogues, inventaires, notices biographiques, etc. Pour assurer aux collections un avenir pérenne, nous numérisons manuscrits, photos, cartes et même films et enregistrements audio. Une quantité croissante de documents sera ainsi à votre disposition sur notre site internet. Les collections des MEP continueront à s’enrichir.

L’IRFA s’attachera à partager les connaissances léguées par plus de 4 300 missionnaires, passeurs de culture entre la France et l’Asie.

Infos pratiques
28 rue de Babylone, 75007 Paris
www.irfa.paris
Contact IRFA
Marie-Alpais Dumoulin, directrice
Tél. : +33 1 44 39 91 30 – contact@irfa.paris

Site internet : https://www.irfa.paris/fr

Nguyen Quoc-Thanh : La culture maritime vietnamienne, le syncrétisme religieux des pêcheurs au sein de l’Asie du Sud-est

[ndlr] Une séance de séminaire à ne pas manquer.

Vendredi 8 novembre 2019 de 14h à 15h30

Salle de réunion de l’Institut d’Asie Orientale (D4.070)

« La culture maritime vietnamienne, le syncrétisme religieux des pêcheurs au sein de l’Asie du Sud-est »

Quoc-Thanh Nguyen, chercheuse associée à l’IAO

Résumé : La culture maritime vietnamienne actuelle porte l’empreinte des plus importants courants culturels qui ont traversé le Vietnam les siècles passés. De nos jours, les cultes célébrés par les pêcheurs sont également marqués par ces courants. Animisme, Bouddhisme, Hindouisme voire Islam, les croyances des pêcheurs vietnamiens embrassent divers horizons et, en retour, ces dernières les enrichissent et les singularisent de la population de l’hinterland. Alors que le Vietnam tout entier se tourne aujourd’hui vers la modernité, les pêcheurs résistent, entretiennent et protègent leurs croyances séculaires : ainsi chez eux subsistent des pratiques oubliées par beaucoup de Vietnamiens.

Source : IAO

Cảnh sát Anh: ’39 nạn nhân là người Việt Nam’ [BBC]

[ndlr] Pour suivre l’actualité sur les 39 victimes vietnamiennes du camion frigorifié de Londres, le programme vietnamien de la BBC a ouvert une page spéciale “En direct”.

Lien : https://www.bbc.com/vietnamese/live/vietnam-50221355

Illustration “à la une” : Autel familial dressé la mémoire de Phạm Thị Trà My (26 ans), district de Can Lộc, province de Hà Tĩnh, 26/10/2019. © AFP

« MÉMOIRES D’INDOCHINE » 2019 : SÉANCE 6

Année universitaire 2019-2020 / Master Asie Orientale Contemporaine (ASIOC) / Semestre 1

ENS de Lyon / Sciences Po Lyon

“Décoloniser l’histoire de l’Indochine”

★ ★ ★

Combattants du FULRO © DR

Sulbalterns of Indochina?”

Cette séance s’intéressera au concept de “subaltern studies” rapporté à l’Indochine. Qui est concerné par cette catégorie et comment s’est-elle construite ? La réponse à la première partie de cette question est ardue car plusieurs niveaux d’implication dans la guerre ou la révolution peuvent être identifiés. Qui est le subalterne de qui ? Si l’on considère la guerre et les hiérarchies de commandement qu’elle suppose, une stratigraphie peut être dessinée en partant du bas vers le haut. “Travailleurs civiques”, “Jeunesses de choc” nous verrons comment ces catégories ont été élaborées par l’historiographie vietnamienne pour organiser la guerre de réunification et lui conférer une certaine mémoire.

Quid des ethnies minoritaires prise dans l’enclume de l’histoire ? Nous reviendrons sur le cas du FULRO, mouvement armé de résistance montagnarde dont l’existence a bousculé les pouvoirs vietnamiens centraux au Nord comme au Sud. Finalement quelle est la voix des groupes sociaux les plus marginalisés au regard de l’histoire officielle et de la mémoire ?

Séance 6 : mercredi 6 novembre 2019 – salle R20 de l’ENS de Lyon

Lectures requises :

Marjolaine Fourton, “Les Subaltern Studies : principes fondateurs et postérité d’un projet historique”, Mémoires d’Indochine, 08/02/2016 : https://indomemoires.hypotheses.org/21436

Michelle Zancarini-Fournel, « À propos du “retard” de la réception en France des Subaltern Studies », Actuel Marx, 2012/1 (n° 51), p. 150-164.  URL : https://www.cairn.info/revue-actuel-marx-2012-1-page-150.htm

Exposé de Raphaël Louvet

Thomas Brisson, Décentrer l’Occident. Les intellectuels postcoloniaux, chinois, indiens et arabes, et la critique de la modernité, Paris, La Découverte, 2018. Présentation éditeur.

Image “à la une” : Suffragettes indiennes (Indian suffragettes on the Women’s Coronation Procession, London, 17th June 1911) © Heritage Images/Getty Images. Source : The New Woman’s Work: Past, Present, and Future

La décolonisation et la guerre vécues par les populations du Viêt-Nam, du Laos et du Cambodge