Archives par mot-clé : Tonkin

S. E. Vi Văn Định

SE_ViVanDinhS.E. Vi Văn Định, Tổng-Đốc en retraite, Membre du Conseil Privé et du Conseil de Protectorat du Tonkin, fils de S.E. le Baron de Tràng-Phái Vi Văn Lý, Hiệp-Tá Đại-Học-Sĩ, Chevalier de la Légion d’honneur, est né le 27 août 1878 à Bản-Chu, village de Khuất-Xá, châu de Lộc-Bình, province de Lạng-Sơn. Issu d’une des familles les plus nobles du pays.

Titulaire du grade de 7-1 văn-giai, il a été nommé Tri-Châu de Lộc-Binh en 1901, Tri-Phủ de Tràng-Khanh en 1908, Thương-Tá de Lạng-Sơn en 1913, Án-Sát en 1914 et Tuần-Phủ de Cao-Bằng en 1921.

Appelé à servir dans le delta comme Tuần-Phủ de Phúc-Yên (1923-1927), de Hưng-Yên (1927-1929), Tổng-Đốc de Thái-Bình (1929-1937) et de Hà-Đông (1937-1941), il a été admis à la retraite le 1er août 1941. Il a été promu Hiệp-Tá Đại-Học-Sĩ en 1933 et Thái-Tử-Thiếu-Bảo en 1936. Le titre de Baron de An-Phước lui a été décerné le 15 janvier 1940.

Il a été désigné pour aller assister à l’Exposition Internationale de Paris en 1900 et à l’Exposition de Marseille en 1922.

Grand officier de la Légion d’Honneur.

Grand Officier du Dragon d’Annam.

Grand Officier de l’Ordre du Million d’Eléphants et du Parasol Blanc.

Officier de l’Ordre Royal du Cambodge.

Officier du Mérite Agricole Annamite.

Kim-Khánh de 1ère Classe.

Kim-Tiền hors classe.

Palmes académiques.

Ngân-Tiền de 1ère Classe.

Médaille coloniale avec agrafe du Tonkin.

Médaille d’honneur en or de 1ère Classe.

Source : Gouvernement général de l’Indochine, Service de l’Information, Souverains et notabilités d’Indochine. Notices par ordre alphabétique, Hanoi, IDEO, 1943, p. 20.

S. E. Hồ Đắc Điềm

SE_HoDacDiemS. E. Hồ Đắc Điềm, Tổng-đốc de Hà-Đông. Né en 1899 à An-Truyền (Tha-Thiên, Annam), de feu S. E. Hồ Đắc Trung, ex-Ministre de l’Empire d’Annam.

Il a fait ses études en France et fut reçut docteur en droit. Dès son retour en Indochine, il servit à la cour d’Annam depuis 1924 à 1929 en qualité de Chef du Secrétariat particulier et Assesseur au Ministère de la Justice.

Versé en 1929 dans l’Administration indigène du Protectorat du Tonkin, il remplit successivement les fonctions de Thương-Tá, de Juge d’Instruction et de Président suppléant des Tribunaux provinciaux et de Tuần Phủ à Phủ en 1934.

Tổng-đốc de Hà-Đông depuis 1941 et membre du Conseil Fédéral de l’Indochine.

Commandeur de l’Ordre Impérial du Dragon d’Annam et de l’Ordre Royal du Cambodge.

Chevalier de la Légion d’Honneur.

Source : Gouvernement général de l’Indochine, Service de l’Information, Souverains et notabilités d’Indochine. Notices par ordre alphabétique, Hanoi, IDEO, 1943, p. 19.

Nguyễn Đệ

NguyenDeM. Nguyễn Đệ. Commerçant, né à Hanoi en 1900.

Fils de feu Nguyễn-Liên, Án-Sát, envoyé en France en mission pendant la guerre de 1914-1918 comme attaché au Ministère de la Guerre et décédé en service de la Métropole en 1916.

Ancien élève du Collègue Paul Bert et du Lycée Albert Sarraut.

Diplôme de l’École Supérieure de Droit et d’Administration.

Nommé Commis des Résidences en 1923.

Mis en disponibilité sur sa demande pour servir à la Banque de l’Indochine en 1926.

En 1927, envoyé en France faire ses études bancaires et commerciales par la Banque de l’Indochine. De retour à Hanoi en 1928, il est nommé Agent courtier, fonction jusqu’alors réservée aux Chinois.

Membre du Comité consultatif de la Jurisprudence du Tonkin en 1931.

Nommé tri-huyện la même année.

Abandonne l’Administration pour se consacrer aux affaires en 1933. S’associe en 1937 à son frère Nguyễn Thiêu, ancien membre de la Conférence Économique Impériale, et devient en 1938 à la mort de ce dernier propriétaire de la Maison Nam-Long, qui représente de nombreuses fabriques de France.

Chevalier de la Légion d’Honneur (1942).

Source : Gouvernement général de l’Indochine, Service de l’Information, Souverains et notabilités d’Indochine. Notices par ordre alphabétique, Hanoi, IDEO, 1943, p. 17.

* * *

[ndlr] Par la suite Nguyễn Đệ fut conseiller économique de la jeune RDVN avant de devenir le directeur de Cabinet de S. M. Bảo Đại, Chef de l’État du Viêt-Nam.

Phạm Gia Đệ

PhamGiaDeM. Phm Gia Đ, Médecin indochinois. Né en 1890 à Xuân To (Hà Đông, Tonkin).

Après ses études à l’École de Médecine de Hanoi, est entré dans l’Assistance Médicale en qualité de médecin indochinois en 1918.

Il a servi successivement à Ch-Chu (Thái Nguyên), Thái Bình, Nhã Nam (Bắc Giang), Đin Biên Ph (Lai Châu), Sơn La et Yên Báy.

Source : Gouvernement général de l’Indochine, Service de l’Information, Souverains et notabilités d’Indochine. Notices par ordre alphabétique, Hanoi, IDEO, 1943, p. 17.

Séminaire “Mémoires d’Indochine” 2014 : Séance 1

Année universitaire 2014-2015 / Master Asie Orientale Contemporaine (ASIOC) / Semestre 1

 

Mémoires d’Indochine :

La décolonisation et la guerre

vécues par les populations du Viêt-Nam, du Laos et du Cambodge

* * *

Séance 1 – Mardi 30 septembre 2014

« Premières revendications anticoloniales et mouvements révolutionnaires »

 Mémoiresd'Indochine_2014

Cette séance débutera par un rappel succinct du processus de colonisation de l’Indochine, évoquera la mise en place d’une administration coloniale avec la création de l’Union indochinoise en 1887 et d’un système d’exploitation de l’Indochine avec l’arrivée de Paul Doumer, Gouverneur Général de l’Indochine du 28 décembre 1896 à 1902. On s’intéressera aux revendications politiques formulées par les Vietnamiens pendant les années 1920-1930 : critique du fait colonial et remise en cause de la “collaboration franco-annamite” mais également élaboration d’une pensée nationaliste. Dans un second temps, nous aborderons la pluralité des nationalismes et des organisations révolutionnaires indochinoises.

 

Extraits de textes à discuter dans la 1ère partie :

  • Phan Van Truong, Une histoire de conspirateurs annamites à Paris ou la vérité sur l’Indochine, Paris, L’Insomniaque, 2003, chapitres 2 à 7 (pp. 12-49). Édition originale publiée en Cochinchine en 1928.

En complément, voir Mémento Personnalités séance 1 sur Mémoires d’Indochine

 

Extraits de textes à discuter dans la 2ème partie :

  • « Traduction du programme d’action du Việt Nam Quốc Dân Đảng (Parti national annamite [VNQDD]) 1929 », in Gouvernement général de l’Indochine, Direction des Affaires Politiques et de la Sûreté Générale, Contribution à l’histoire des mouvements politiques de l’Indochine française. Documents – Vol. N° II. Le “Việt-Nam Quốc-Dân Đảng” ou “Parti national annamite” au Tonkin (1927-1932), 1933, pp. 47-49 (Annexe n° 3). [présentés par Louis Marty, Dir. p. i. des Affaires politiques de la Sûreté générale].
  • [Đại Việt Quốc dân Đảng], Document manuscrit : « Proclamation du “Parti Nationaliste du Dai-Viêt” (Đại Việt Quốc Dân Đảng) », SHD, 10H 607, pièce : TFEO – TFIS, État-Major, 2e Bureau, N° 2143/2S – Secret. Traduction d’un document sur le DVQDD, 19 mai 1948.

 

Lectures complémentaires :

  • Duiker, William J., The Rise of Nationalism in Vietnam, 1900-1941, Ithaca, NY : Cornell University Press, 1976. Notice SUDOC : http://www.sudoc.fr/006348491
  • Charles Fourniau et al., Le Contact colonial franco-vietnamien. Le premier demi-siècle, 1858-1911, Aix-en-Provence : Publications de l’Université de Provence, 1999. Notice SUDOC : http://www.sudoc.fr/048616990 / Cote IAO : 600AV.14/412LQ
  • Goscha, Christopher E., Going Indochinese : Contesting Concepts of Space and Place in French Indochinese, Copenhagen : NIAS Press, 2012. Notice SUDOC : http://www.sudoc.fr/162531125 / Cote IAO : 605AI.13/50
  • Nguyen The Anh, Monarchie et fait colonial, 1875-1925. Le crépuscule d’un ordre traditionnel, Paris : L’Harmattan, Recherches asiatiques, 1992. Notice SUDOC : http://www.sudoc.fr/002740249 / Cote IAO : 600AV.03/39
  • Peycam, Philippe M. F. , The Birth of Vietnamese Political Journalism : Saigon 1916-1930, New York : Columbia University Press, 2012. Notice SUDOC : http://www.sudoc.fr/167746952 / Cote IAO : 605AV.12/60
  • Poisson, Emmanuel, Mandarins et subalternes au nord du Viêt-Nam. Une bureaucratie à l’épreuve, 1820-1918, Paris : Maisonneuve & Larose, 2004. Notice SUDOC : http://www.sudoc.fr/079926304 / Cote IAO : 600AV.14/413LQ
  • Woodside, Alexander B., Community and Revolution in Modern Vietnam, Boston : Houghton Mifflin C°, 1976. Notice SUDOC : http://www.sudoc.fr/006935354 / Cote IAO : 605AV.11/9BOU

Articles en ligne :

Rappelons un ouvrage indispensable (déjà cité dans le synopsis du séminaire) :

  • Brocheux, Pierre & Hémery Daniel, Indochine, la colonisation ambiguë, 1858-1954, Paris : Editions La Découverte / Syros, 2001, nouvelle édition augmentée et mise à jour. Publié aux Etats-Unis sous le titre : Indochina, an ambiguous colonization, 1858-1954, Berkeley : University of California Press, 2009. Notices SUDOC : http://www.sudoc.fr/059618159 (version française, cote IAO : 605AI.03/1016) ; http://www.sudoc.fr/14265812X (version anglaise, cote IAO : 605AI.10/12). Il existe une version électronique depuis 2012, TAP/HIST Contemporaine (L’accès complet à la ressource est réservé aux usagers des établissements qui en ont fait l’acquisition).

Hanoi en couleurs, 1914-1917 : autochromes des archives de la planète

[ndlr] Nouvelle exposition dans le cadre de l’année France-Vietnam à la Cité universitaire de Paris du 16 septembre au 16 novembre 2014.

Hanoi en couleurs, 1914-1917 :

autochromes des archives de la planète

Expo_Hanoi1914-1917

Du 16/09/2014 au 16/11/2014
Maison des étudiants de l’Asie du Sud-est

L’exposition, formée de 60 autochromes, a été conçue par Emmanuel Poisson, historien de l’Université Paris Diderot, et Đinh Trọng Hiếu ethnologue au CNRS.

Prises entre 1914 et 1917, ces photographies en couleurs sur plaques de verre (procédé des frères Lumière, 1903) seront présentées selon deux thèmes : vie au quotidien – métiers et société ; environnement et croyances. Ces témoignages dus au talent photographique de Léon Busy permettront au public d’appréhender et de retrouver le passé des Vietnamiens en nous invitant à aller à la rencontre de l’Autre. Une projection d’une dizaine de courts-métrages d’époque, en noir et blanc, sera également proposée.

Plus d’infos prochainement sur le site internet de la Cité Internationale Universitaire de Paris ainsi que le site internet de la Maison des étudiants de l’Asie du Sud-Est.

Maison des étudiants de l’Asie du Sud-Est

57 Boulevard Jourdan
Cité Universitaire internationale de Paris
75014 – Paris

Mireille Le Van Ho : Des Vietnamiens dans la Grande Guerre [parution]

[ndlr] Avis de parution le 4 septembre 2014. Présentation de l’éditeur.

LeVanHo_DesVietnamiensDansLaGrandeGuerreEn 1915, alors que la France s’enlise dans la guerre, augmentant sans relâche sa production d’armement, les ouvriers manquent et le recours à l’Empire semble s’imposer : de 1916 à 1919, 50.000 Vietnamiens seront recrutés, parmi les paysans les plus pauvres du delta du Fleuve rouge. Pour ces hommes déracinés, la découverte de l’Occident sera brutale : cadences infernales, manipulation d’explosifs, travail à la chaîne, acculturation forcée… Précipité dans la guerre industrielle, ce prolétariat en formation accélérée croisera néanmoins des ouvriers organisés, découvrira la démocratie, la ville moderne et – expérience décisive – fréquentera les femmes françaises, toutes choses inimaginables dans la colonie.

Dès lors, les retours en Indochine ne se feront pas sans heurts : en échange des sacrifices consentis, beaucoup aspireront à une légitime reconnaissance et réclameront, dans le sillage du futur Ho Chi Minh, une participation effective à la vie politique de leur pays. Au plus près des sources, l’auteur explore et retrace le parcours méconnu de ces hommes qui nourriront la contestation anticolonialiste.

Nous travaillons dans l’obscurité, méconnus comme des parias, mais taillables et corvéables à merci. Puisque c’est notre couleur qui nous a faits tels que nous sommes en ce moment, nous la conserverons jalousement, tout en continuant à mettre notre conscience au service du devoir.

Conservateur des bibliothèques, Mireille Le Van Ho a publié sur l’histoire de l’Indochine et des migrations coloniales. Ce livre est issu de sa thèse soutenue à l’École des Chartes.

Réf. Mireille Le Van Ho, Des Vietnamiens dans la Grande Guerre. 50 000 recrues dans les usines françaises, Paris, Editions Vendémiaire, 2014.

Source : Editions Vendémiaire