Archives par mot-clé : soutenance HDR

Laurent Gédéon : Les rivalités en mer de Chine méridionale. Enjeux géopolitiques et géostratégiques entre la Chine, le Vietnam et les États-Unis [HDR].

Toutes nos félicitations à notre collègue Laurent Gédéon pour sa soutenance HDR.


Le vendredi 18 décembre à 15h, à l’ENS de Lyon, Laurent Gédéon, maître de conférences à l’Université catholique de Lyon, membre de l’Institut d’Asie Orientale, a soutenu son habilitation à diriger des recherches intitulée :

« Les rivalités en mer de Chine méridionale. Enjeux géopolitiques et géostratégiques entre la Chine, le Vietnam et les États-Unis ».


Jury composé de :

  • Guibourg Delamotte, Maître de Conférences (HDR), INALCO
  • Guy Faure, Directeur de Recherche CNRS (émérite), IRASIA
  • Fabienne Jagou, Maître de Conférences (HDR), Ecole Française d’extrême Orient
  • Pierre Journoud, Professeur des Universités, université Paul Valéry, Montpellier 3
  • Frédéric Lasserre, Professeur titulaire, université Laval, Québec
  • Yveline Lecler, Professeur des Universités émérite, Sciences Po Lyon

Le dossier d’habilitation qui comporte deux volumes s’intitule « Les rivalités en mer de Chine méridionale. Enjeux géopolitiques et géostratégiques entre la Chine, le Vietnam et les États-Unis ».

Le premier ou volume principal (272 p.) est axé sur la problématique des archipels Spratleys et Paracels, situés en mer de Chine méridionale et revendiqués simultanément par la République populaire de Chine et le Vietnam. La recherche a permis de valider l’hypothèse selon laquelle le Vietnam, s’il souhaite réaliser ses ambitions géostratégiques en mer de Chine méridionale, se trouve dans l’obligation d’intégrer une architecture géopolitique et sécuritaire régionale comprenant les États-Unis. Elle a également ouvert la voie à la définition d’un nouveau concept géopolitique de « géomaritimité ».

Le deuxième volume ou volume annexe (112 p.) propose un retour sur les travaux antérieurs ainsi qu’un recueil de quelques publications récentes. Ces travaux ont porté sur la communauté sino-vietnamienne (Hoa), le quartier de Cholon à Ho Chi Minh-Ville où elle se concentre et l’impact de sa présence sur les relations entre la Chine et le Vietnam. Une première partie de cette recherche a mis en lumière la persistance du rôle économique important des Hoa, en dépit de leur marginalisation temporaire pendant les années 1970-80 due à la réunification du Vietnam et la mise en place d’un nouveau modèle d’économie socialiste. Ces travaux ont ouvert la voie, dans une deuxième partie, à l’analyse des caractéristiques urbaines du quartier de Cholon et l’évolution du rôle joué par le canal (arroyo chinois) reliant ce quartier à la rivière Sai Gon. Cette recherche a mobilisé les outils offerts par les humanités numériques.

Photo « à la une » : Carte des revendications en mer de Chine méridionale. © CC Wikipédia

« Fronts et frontières de l’État-Parti au Viêt Nam », HDR de Benoît de Tréglodé – 18/12/2015

Benoît de Tréglodé soutiendra son habilitation à diriger les recherches (HDR) :

« Fronts et frontières de l’État-Parti au Viêt Nam »

le vendredi 18 décembre 2015 à 14 heures

dans les grands salons de l’INALCO, 2 rue de Lille, Paris VIIe

Devant le jury ainsi composé :

  • Marie-Sybille de Vienne (garante, INALCO)
  • Anne de Tinguy (INALCO),
  • Christopher E. Goscha (UQAM),
  • Yves Goudineau (EFEO),
  • Thomas Engelbert (U. de Hamburg),
  • Pierre Journoud (U. de Montpellier)
  • Jean-Francois Huchet (INALCO)La soutenance sera suivie d’une collation à 18h (RSVP).

Benoît de Tréglodé est responsable du programme « Équilibres stratégiques et politiques de défense en Asie » à l’Institut de recherche stratégique de l’École militaire (IRSEM) . Il est membre du comité scientifique de l’Institut de recherche sur l’Asie du Sud-Est contemporaine (IRASEC), chercheur associé au Centre Asie du Sud-Est (CASE, EHESS-CNRS) et membre du comité éditorial des Cahiers d’études vietnamiennes (Université Paris-Diderot). Il est également chargé d’enseignement à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

CV en ligne : IRSEM

Principales publications

  • Héros et révolution au Viêt Nam, (préface de Yves Chevrier), les Indes Savantes, Paris, 230 pages. (nouvelle édition révisée et actualisée)
  • Heroes and Revolution in Vietnam, (préface Christopher E. Goscha), National University of Singapor Press, Singapour, 244 pages
  • Viêt Nam contemporain, (co-direction avec Stéphane Dovert), IRASEC – Les Indes Savantes, Paris, 594 pages. (seconde édition revue et actualisée)
  • Naissance d’un Etat-parti. Le Viêt Nam depuis 1945 (co-direction avec Christopher E. Goscha), Les Indes Savantes, Paris, 463 pages.

Image « à la une » : poster de propagande du PCV. Tranh Cổ động tuyên truyền kỷ niệm 84 năm Ngày thành lập Đảng Cộng sản Việt Nam (03/02/1930 – 03/02/2014)

Christine Cornet : Ordre, police et circulations impériales dans la Concession française de Shanghai, 1906-1946 [HDR]

[ndlr] Annonce de la HDR de Christine Cornet, historienne de la Chine et directrice adjointe de l’Institut d’Asie Orientale.

police-shanghai

Le 12 décembre 2014 à 15h, Christine Cornet soutiendra son habilitation à diriger des recherches sur la thématique : « Ordre, police et circulations imperiales dans la concession françaises de Shanghai, 1906-1946 ». La soutenance aura lieu en salle de réunion de l’IAO.

Historienne de la Chine et de Shanghai, maître de conférences à l’Université Lumière Lyon 2, Christine Cornet présente un mémoire de synthèse pour l’Habilitation à Diriger des Recherches intitulé : Histoire, Mémoire et Représentation. Ce mémoire retrace un itinéraire long et atypique ponctué d’expériences en dehors des cercles académiques qui ont enrichi et dynamisé sa carrière d’enseignant-chercheur.

Depuis sa thèse soutenue en 1990 à l’EHESS sous la direction de la sinologue et historienne Marie-Claire Bergère, Christine Cornet a toujours développé trois ancrages dans sa démarche scientifique : le recours aux ego-documents, récits, témoignages, correspondances pour reconstituer les biographies des acteurs inconnus de l’histoire. A partir de sources visuelles analysées comme matériau historique, elle reconsidère les enjeux de l’écriture de l’histoire et de la construction de la mémoire. Enfin le croisement de ces documents avec les archives diplomatiques, coloniales et militaires l’a amené à produire un nouveau manuscrit ; Ordre, police et circulations impériales dans la Concession française de Shanghai, 1906-1946.

Dans cet ouvrage, l’auteur démontre comment les autorités de la Concession française de Shanghai en recrutant des Tonkinois dans les rangs de sa police prolongent un empire colonial informel en Chine. A travers les trois matériaux finement décryptés, archives, biographies et photographies, Christine Cornet écrit non seulement une histoire à visage humain mais montre également les rituels de la visibilité de l’ordre à Shanghai qui avec ses enclaves étrangères et ses polices militarisées est devenue la plate-forme des circulations impériales.

Résumé publié avec l’autorisation de l’auteure.

Voir aussi : Avis de soutenance (PDF).