Archives par mot-clé : RSVN

« Mémoires d’Indochine » 2018 : séance 3

Année universitaire 2018-2019 / Master Asie Orientale Contemporaine (ASIOC) / Semestre 1

ENS de Lyon / Sciences Po Lyon

Mémoires, récits de vie en situations

★ ★ ★

Le général Vo Nguyên Giap interviewé par le journaliste de l’armée Bui Tin © DR

Mémoires dissidentes

Séance 3 : mercredi 10 octobre 2018 – salle de réunion de l’IAO

Les mémoires des dirigeants ne sont pas les seules à dresser le bilan de leur action politique. D’autres mémoires concurrentes s’inscrivent dans l’espace des « guerres de mémoires » pour dresser un contre-bilan de l’action des dirigeants de leur pays. Cette séance s’intéressera à ces mémoires « dissidentes » qui percutent la mémoire autorisée. Interdites à l’intérieur du pays, elles sont eu souvent un grand retentissement à l’extérieur comme le rappelle l’exemple des témoignages des dissidents de l’URSS. Dans certains cas, ces mémoires apparaissent moins comme un récit personnel et intime que l’occasion de proposer un récit critique et alternatif à l’histoire officielle.

Dans un second temps, à travers les lectures proposées nous revisiterons deux faits majeurs de l’histoire contemporaine du Viêt-Nam. La réforme agraire de 1953-1956 est exposée dans le regard critique de Bui Tin. L’ajournement d’une réconciliation nationale après la guerre de réunification forme la trame du récit de Doan Van Toai, ancien étudiant proche du Front national de libération du Sud Viêt-Nam. La mémoire et l’oubli seront donc au cœur de cette séance.

Textes étudiés :

Bui Tin, 1945-1999 Vietnam, la face cachée du régime, Paris, Éditions Kergour, 1999, chapitre II : « Réformes ».

Doan Van Toai, « The Lament for Vietnam », The New York Times, 29 mars 1981. Article archivé en ligne sur le site du NYT.

Autres récits dissidents évoqués au cours de la séance :

Bong-Wright, Jackie, Autumn Cloud. From Vietnamese War Widow to American Activist, Sertling, VA : Capital Books, 2001.

Bui Diem (avec David Chanoff), In the jaws of history, Bloomington, Ind. : Indiana University Press, 1999. Edité une première fois en 1987 (Boston, Houghton Mifflin), puis édité en vietnamien en 2000 (Pham Quang Khai  XB).

Hoàng Văn Hoan, Giọt nước trong biển cả (Hồi ký cách mạng) [Une goutte d’eau dans l’océan, (mémoires de la révolution)], Portland, Or. : Nhóm tìm hiểu lịch sử, 1991. Texte mis et ligne en 2005 et archivé sur le site Talawas. Notice biographique Wikipedia VN.

Nguyen Manh Tuong, Un excommunié. Hanoi 1954-1991 : procès d’un intellectuel, Paris, Quê Me, 1992. Présentation sur Mémoires d’Indochine.

Thích Thiện Minh, Hồi ký hai mươi sáu năm lưu đày dưới chế độ cộng sản Việt Nam của Thích Thiện Minh [Mémoires de 26 ans d’exil sous le régime communiste vietnamien], s.l., Hội Ái Hữu Tù Nhân Chính Trị Tôn Giáo Việt Nam, Phật lịch 2550 [2007]. Traduit et publié en anglais sous le titre : Memoirs of 26 years in exile in communist Viet Nam, Charleston, SC : Viet Nam Today, 2015.

Tô Hải, Hồi ký của một thằng hèn [Mémoires d’un lâche], Fall Church, VA : Tủ sách Tiếng Quê Hương, 2009. A memoir of ex-communist Vietnamese musician Tô Hải. Présentation succincte sur Mémoires d’Indochine.

Trần Đĩnh, Đèn cù : số phận Việt Nam dưới chế độ cộng sản. Tự truyện của người từng viết tiểu sử Hồ Chí Minh [La lanterne imagée : le sort du Viêt-Nam sous le régime communiste. Autobiographie d’une personne qui a auparavant écrit une biographie de Hô Chi Minh], USA : Người Việt Books, 2014, 2 vol. Notice Wikipedia VN.

Truong Nhu Tang (avec David Chanoff et Doan Van Toai), Mémoires d’un Vietcong, Paris, Flammarion, 1986. Traduit de l’américain : A Vietcong Memoir, New York : Vintage Books, 1986.

Vu Thu Hiên, Đêm giữa ban ngày : hôi ký chính trị của một người không làm chính trị [La nuit en plein jour, mémoires politiques d’un homme qui ne fait pas de politique], Westminster, CA : Văn Nghệ, 1997. Extrait traduit dans Georges Boudarel & Nguyen Van Ky, Hanoi 1936-1996 : du drapeau rouge au billet vert, Paris, Autrement, 1997. Voir aussi : Vincent Hugueux, « Viêtnam : la nuit en plein jour entretien avec Vu Thu Hiên », Politique internationale, 1997, n° 77, pp. 267-282.

Sur les auteurs des textes, à lire sur Mémoires d’Indochine :

Image « à la une » : Tribunal populaire spécial pendant la réforme agraire radicale en RDVN, Photographie de Franz Faber © 1955

Mme Dang Thi Ngoc Thinh, présidente de la RSVN par intérim. Résistante et apparatchik : portrait

A la suite du décès soudain de Tran Dai Quang, la vice-présidente Dang Thi Ngoc Thinh a été nommée présidente de la République socialiste du Viêt-Nam (RSVN) par intérim. Elle assume cette charge depuis le 23 septembre 2018 selon le document signé par Nguyen Thi Kim Ngan, la présidente de l’Assemblée nationale, au nom du Comité permanent de cette assemblée.

A lire sur le carnet de recherche Femmes et Guerres au Viêt-Nam

L’autoroute Nord – Sud au Viêt-Nam, point sur le projet

Le 8 mai 2010 une entrée intitulée « Đường cao tốc Bắc – Nam (Việt Nam) » [Autoroute Nord-Sud (Viêt Nam)] était créée sur Wikipedia. Elle est dédiée au projet de construction d’une autoroute à quatre voies, en abrégée CT 01, entre le nord et le sud du Viêt-Nam, déployée sur quelques 2109 km. La notice de l’encyclopédie participative s’est considérablement développée ces dernières années car la première tranche des travaux a débuté en 2017. Trois étapes d’investissement sont prévues pour mener à bien ce projet qui devrait être finalisé en 2025 pour rejoindre Saigon et quelques années supplémentaires pour Can Tho et finir la course à la pointe de Ca Mau. De 2017 à 2030, l’ensemble de la construction doit s’étaler sur une douzaine d’années.

Le coût de l’investissement nécessaire annoncé au départ (en 2016) autour de 15 milliards de dollars (USD) a flambé, réévalué à 30/40 milliards de dollars, il devrait atteindre 60 milliards de dollars soulevant un débat au sein du gouvernement de l’État-Parti. Ce dernier entend éviter la corruption qui pourrait impacter lourdement le coût du projet. Le journaliste indépendant Pham Chi Dung retrace dans un article détaillé la dérive budgétaire observée entre les premières estimations de 2007 et les dernières de 20181

Bản đồ lộ trình tuyến đường cao tốc Bắc – Nam / Carte routière Nord-Sud (source : Wikipedia)

L’autoroute se déploiera sur quatre lignes : la première concerne l’axe Lang Son – Hanoi de 170 km, la seconde l’axe Hanoi – Ho Chi Minh-Ville soit 1600 km, la troisième l’axe HCM-Ville – Cantho et la quatrième Cantho – Ca Mau. Entre 2017 et 2020 une tranche prioritaire de construction a été formalisée sur 713 km traversant les provinces de Nam Dinh – Ha Tinh au nord, Quang Tri – Thua Thien Hue au centre et Khanh Hoa – Dong Nai aud Sud. En 2017, le site d’information Zing a réalisé une infographie vidéographique consultable en ligne et reprise sur YouTube (voir ci-dessous).

Une seconde infographie plus détaillée sur le plan des investissements a été réalisée par la TV du journal Lao Dong en avril 2017 mais tous ces chiffres demandent confirmation.

Le projet doit encore être validée par l’Assemblée nationale lors d’une prochaine session. Il est actuellement de nouveau discuté sur la toile. Nous profitons de ces débats pour mettre en ligne les cartes Wikipedia et de la presse vietnamienne à titre informatif.

Les trois étapes d’investissement de l’autoroute vietnamienne Nord-Sud (source : Phap Luat)

FG

Pour en savoir plus :

Song Hà, Phó thủ tướng chỉ đạo chuẩn bị triển khai một số tuyến cao tốc Bắc – Nam, VnEconomy, 26/09/2018. Yêu cầu các bộ ngành, địa phương phối hợp chặt chẽ với Bộ Giao thông Vận tải trong quá trình triển khai dự án cao tốc Bắc – Nam…

Viet Long, Xây dựng cao tốc Bắc Nam: Phải lựa chọn tư vấn có uy tín, Soha.vn, 27/09/2018. “Công tác lựa chọn tư vấn cho dự án đường cao tốc Bắc – Nam cần phải đảm bảo các đơn vị có nền tảng, trình độ và uy tín ». Đó là khẳng định của Bộ trưởng Bộ GTVT Nguyễn Văn Thể tại cuộc họp rà soát tiến độ các dự án thành phần thuộc dự án đường bộ cao tốc Bắc Nam phía Đông, diễn ra sáng 27-9.


Notes

  1. Pham Chi Dung, Bóng đè chế độ và hội chứng ‘hốt cú chót’, Bauxite, 26/09/2018 []

Lễ An táng Chủ tịch nước Trần Đại Quang [VTV1]

[ndlr] Mise en ligne sur la chaîne du journal Thanh Niên sur YouTube d’une heure de reportage sur les funérailles du président de la RSVN, décédé le 21 septembre 2018. Un deuil national a été décrété les 26 et 27 septembre.

Reportage télévisuel de l’enterrement de Tran Dai Quang dans sa province natale de Ninh Binh. L’Etat-Parti fait appel aux historiens et aux cadres politiques pour honorer sa mémoire. Sur les sites d’opposition et les réseaux sociaux, l’action du président défunt, ancien Ministre de la sécurité publique, est fortement critiquée en particulier la répression de la dissidence sous son mandat écourté.

Pour en savoir plus :

Décès du président Trân Dai Quang: arrêt des activités de distraction durant le deuil nationalLe courrier du Vietnam, 25/09/2018.

Grande procession funéraire à Hanoï pour rendre hommage au président Tran Dai Quang, Paris Match, 27/09/2018.

Hortense de Montalivet, Au Vietnam, le cercueil de Tran Dai Quang posé sur un canon, lors d’une grandiose procession, Huffington Post, 27/09/2018.

Cérémonie commémorative en mémoire du président Trân Dai Quang, Vietnam +, 26/09/2018.

Vietnam’s President Tran Dai Quang dies of illness at 61

[ndlr] La disparition du Président de la République socialiste du Viêt-Nam a été annoncée. Selon l’agence VnExpress : « Le président Tran Dai Quang est décédé à l’âge de 62 ans ce matin à Hanoi après une maladie virale rare ».  Voir la vidéo en ligne.

HANOI, Vietnam — Vietnamese President Tran Dai Quang, the country’s No. 2 after the ruling Communist Party’s leader, died Friday after a serious illness, the government said. He was 61.

Quang passed away despite “utmost efforts to treat him by Vietnamese and foreign professors and doctors and care by the party and state leaders,” the statement said. It said Quang died at a military hospital in Hanoi but did not elaborate on his illness.

The state-run online newspaper VnExpress quoted a former health minister and the head of a national committee in charge of leaders’ health, Nguyen Quoc Trieu, as saying that Quang had contracted a rare and toxic virus since July last year and had traveled to Japan six times for treatment. He did not specify the virus.

Trieu said the president lapsed into a deep coma hours after being admitted to the National Military Hospital 108 on Thursday afternoon.

Lire la suite : The Washington Post, 21/09/2018. Kham/Pool Photo via AP, File.

Parcours biographique : Vietnam +

Voir également :

Le président Tran Dai Quang a été contaminé par quel virus ?
A lire sur Radio Free Asia Vietnam

Mort du président vietnamien, Tran Dai Quang, qui était gravement malade, Le Monde, 21/09/2018. Figure du camp conservateur au sein du régime communiste, il s’est éteint vendredi à l’âge de 61 ans.

Vietnam President Tran Dai Quang dies aged 61, BBC Vietnamese, 21/09/2018.

Infographie de son ascension :

Source : site dédié aux activités du président de la RSVN

Angie Ngoc Tran : Workers say no to Vietnam’s ‘Special Exploitation Zones’

[ndlr] A lire sur New Mandala. Analyse détaillée de Angie Ngoc Tran sur le projet controversé de trois nouvelles zones économiques spéciales au Viêt-Nam

On Sunday, 10 June 2018, thousands of people took to the streets in major Vietnamese cities—Nha Trang, Binh Thuan, Hanoi, and Ho Chi Minh City, among others. Academics, independent journalists, and overseas Vietnamese signed petitions to join in their protest against the Draft Law on the 99-year lease of the three Special Administrative and Economic coastal zones in Vietnam. Workers, too, went on strike in two industrial zones in Long An and Tien Giang provinces. These collective actions led to a concession from the government: it would delay the National Assembly’s ratification of the Draft Law to its next meeting.

Why now, given that the idea of these three special economic zones was “old news”, having been announced in May 2017? It turns out that lack of transparency about the details of the Draft Law—made available only before a vote in the June 2018 session of the National Assembly—had triggered these massive protests.

Lire la suite : New Mandala, 18/07/2018.

Illustration à la une :  © Nguyen Peng

Khai Nguyen : A democratic revolution has just begun in Vietnam [Asia Times]

[ndlr] Analyse de la situation vietnamienne par le journaliste Khai Nguyen. Pas d’indication de sources pour les données chiffrées.

Massive but orderly protests across the country hint at the beginning of the end of Communist Party rule

On June 7, a group of about 300 ordinary Vietnamese in Phan Ri Cua City of Binh Thuan province formed the first rally against a draft law on special economic zones (SEZ). They had trouble before with an ongoing Chinese thermal power plant investment project in their own province and were opposed to more such Chinese investments.

Two days later, tens of thousands of workers at Pouyuen footwear company in Tan Tao Industrial Park, Ho Chi Minh City, went on strike against the SEZ draft law.

The following day, on June 10, many demonstrations sprung up in other cities throughout the country, including the capital of Hanoi, Nghe An, Da Nang, Khanh Hoa, Dac Lac, Binh Duong, Dong Nai, My Tho, Vinh Long, Kien Giang, and Ho Chi Minh City.

[…]

The government now spends about 82.1% of the national budget to pay salaries to government officials, military, police, 205 public security generals and five million Party members. The remaining 17.9% is earmarked for development investments.

Lire la suite : Asia Times, 08/07/2018.

Illustration « à la une » : Vietnamese protesters shout slogans against a proposal to grant companies lengthy land leases during a demonstration in Ho Chi Minh City on June 10, 2018  © AFP/Kao Nguyen