Archives par mot-clé : révolutionnaires

Bao Luong, la « première femme prisonnière politique du Vietnam » – CR de lecture par François Cormier

Compte-rendu de lecture : Hue-Tam Ho Tai, Passion, Betrayal, and Revolution in Colonial Saïgon. The Memoirs of Bao Luong, University of California Press, 2010.

Dans cet ouvrage publié en 2010 aux Presses universitaires de Californie, l’historienne Hue-Tam Ho Tai ranime l’expérience militante de sa tante, Nguyen Trung Nguyet, qui fut de 1927 à 1929 une active nationaliste vietnamienne avant d’être emprisonnée pendant dix ans par les autorités coloniales françaises. Son combat a aussi été celui de sa légitimité à participer, en tant que femme, au mouvement révolutionnaire indépendantiste.

Lire le CR de lecture sur Guérillera. URL : https://guerillera.hypotheses.org/4932

Người thật trong truyện của Ðỗ Tốn – Viên Linh

[ndlr] Article de Viên Linh sur les nationalistes révolutionnaires du VNQDD en Chine du Sud (province de Guangzhou) dans les années quarante en plein conflit sino-japonais. Quand la fiction rejoint la réalité dans une nouvelle de l’écrivain Do Ton.

– Ai là Nhất Linh, Ðỗ Ðình Ðạo, Trương Bảo Sơn, … trong nhóm 9 đảng viên VNQDÐ ở Quảng Châu qua truyện ngắn Ả Hẩu?

do-ton
Nhà văn Ðỗ Tốn (1921-1973) © Diễn Ðàn Sách Xưa Việt Nam

Thập niên ’40, thành viên các đảng phái quốc gia bị Pháp lùng bắt nhiều người phải rút dần khỏi Hà Nội, khi qua biên giới Trung Hoa đành ở lại đó sống cuộc đời lưu vong (như trường hợp Nguyễn Tường Bách), và trong có Ðỗ Tốn, tác giả tập truyện Hoa Vông Vang thời tiền chiến, và truyện ngắn Ả Hẩu viết tại miền Nam trước khi qua đời tại Sài Gòn. Ông tên thật Ðỗ Ðình Tốn, sinh năm 1921, anh họ nhà cách mạng từng là quân ủy trung ương của Việt Nam Quốc Dân Ðảng Ðỗ Ðình Ðạo – mà cái chết bởi một viên đạn bí ẩn đã gây sôi nổi dư luận Hà Nội trước 1954.

Lire la suite : Nguoi Viet, 05/10/2016.

17 juin 2016 – Tưởng niệm anh hùng liệt Sĩ Việt Nam Quốc Dân Đảng

[ndlr] L’hommage annuel à Nguyen Thai Hoc, chef du Parti National du Viêt-Nam guillotiné par les Français le 17 juin 1930 à Yên Bai avec 12 de ses compatriotes en réponse à l’insurrection anticoloniale de février.

NguyenThaiHoc_VNQDD_2016Source : Viet Quoc

Les noms des treize guillotinés

Bùi Tử Toàn

Bùi Văn Chuẩn

Bùi Văn Cửu

Ðào Văn Nhít

Ðỗ Văn Sứ

Hà Văn Lạo

Ngô Văn Du

Nguyễn An

Nguyễn Ðức Thịnh

Nguyễn Như Liên

Nguyễn Thái Học

Nguyễn Văn Tiềm

Phó Ðức Chính

 

VNQDD_17-06-1930Une des seules images de l’exécution des révolutionnaires du Parti Nationaliste. La tête de Nguyen Thai Hoc apparaît entourée d’un cercle. La source de l’image n’est pas mentionnée, elle proviendrait d’un journal franco-vietnamien édité en Indochine en 1930.

Voir aussi :

Séminaire « Mémoires d’Indochine » 2015 : Séance 1

Année universitaire 2015-2016 / Master Asie Orientale Contemporaine (ASIOC) / Semestre 1

 

Mémoires d’Indochine :

La décolonisation et la guerre vécues par les populations du Viêt-Nam, du Laos et du Cambodge

MémoiresIndochine_2015_vintage

Séance 1 : mardi 29 septembre 2015

Mémoires de l’engagement révolutionnaire et de la lutte pour l’indépendance

En préambule de cette séance, nous aborderons la question de la constitution du corpus mobilisé pour le séminaire, des biais qu’il peut contenir et du débat qu’il a suscité au sein de la communauté vietnamienne et des chercheurs.

Dans toute la péninsule indochinoise, le processus révolutionnaire est né de la colonisation et s’est imposé face à l’inertie et la brutalité du pouvoir colonial. Quels étaient les motivations de ceux qui ont choisi l’engagement révolutionnaire ? Quelles étaient les pratiques et les approches révolutionnaires ? Quelles étaient les voies qui s’offraient pour accéder à l’indépendance ? Nous interrogerons le parcours d’un mineur, d’un musicien renommé, d’une résistante sudiste communiste et du fondateur de la République Démocratique du Viêt-Nam (RDVN). Nous analyserons les discours, les gestes, les contextes historiques, les constructions du dialogue et les situations données.

Sources orales à discuter :

CaoXuanNghia_OpenVault_1981[date : 9 mars 1981, durée : 13:19, texte traduit en regard]

PhamDuy_1982_OpenVault[date : 11 juin 1982, durée : 14:42, texte traduit en regard]

NguyenThiDinh_1981_OpenVault[date : 16 février 1981, à visionner jusqu’à 13:38, texte traduit en regard]

* * *

Deuxième partie du séminaire : retour sur l’itinéraire politique d’Ho Chi Minh

HoChiMinh_PortraitPolitique[Le cheminement politique d’Ho Chi Minh présenté par l’intellectuel communiste Nguyen Khac Vien, entretien en français, à visionner jusqu’à la minute 08:00 – Retranscription de cette partie de l’entretien]

Pour en savoir plus :

  • Brocheux, Pierre, Ho Chi Minh, Paris, Presses de Sciences Po, Références facettes, 2000.
  • Hémery, Daniel, Ho Chi Minh, de l’Indochine au Vietnam, Paris, Découvertes / Gallimard, 1990.
  • Nguyen The Anh, « Du rêve mandarinal au chemin de la révolution : Hô Chi Minh et l’Ecole coloniale », in Nguyen The Anh, Parcours d’un historien du Viêt Nam, Paris, Les Indes savantes, 2008, pp. 496-502.

Voir aussi sur Mémoires d’Indochine :

Autres liens :

MémoiresIndochine_2015_Séance1

Trần Văn Thạch (1905-1945) – une plume contre l’oppression coloniale

[ndlr] Signalement d’un ouvrage en langue vietnamienne paru en 2013 sur une personnalité majeure du groupe La Lutte dans le Saigon des années 1930.

TranVanThach1TranVanThach2Cliquez sur l’image pour lire le texte

 

L’ouvrage comprend deux parties principales. La première est consacrée à la mémoire et à biographie du militant trotskiste et anticolonialiste Trần Văn Thạch, la seconde rassemble une sélection de ses articles parus en langue française et ici traduits en vietnamien. Deux témoignages de ses enfants sont publiés dans la première partie. « A la recherche du père » (pp. 1-37) de Tran My Chau expose le processus de l’auteure dans sa quête d’informations historiques sur son père. Ce premier chapitre est suivi d’un carnet iconographique assez conséquent (pp. 38-58) comprenant des photos familiales et des reproductions d’imprimés. Le chapitre 2 (pp. 59-126) est entièrement consacré à la biographie de Tran Van Thach présentée sous forme chronologique. Il est suivi du témoignage du fils aîné de la famille Tran Van Tu retraçant le « souvenir de son père » face aux événements révolutionnaires.

La seconde partie, soit près des deux tiers de l’ouvrage, est une compilation exhaustive des articles publiés par Tran Van Thach en France puis au Viêt-Nam, en particulier dans le journal La Lutte, édité à Saigon (voir pp. 149-396). Huit articles traduits en vietnamien sont tirés du Journal des Etudiants Annamites (JEA), édité à Toulouse en 1927. Plus de 80 articles extraits du journal La Lutte (rubrique « Petits clous ») entre 1934 et 1939 sont reproduits en vietnamien et classés de façon thématique. Phan Thi Trong Tuyen, écrivaine et traductrice, nous livre ses impressions dans le chapitre 4. L’ouvrage est agrémenté de deux annexes, d’un mémento biographique des acteurs et mouvements de l’époque très utile ainsi que d’une bibliographie bien organisé rassemblant les sources primaires (archives des ANOM et archives nationales, périodiques) et 99 références. L’ouvrage est une contribution importante sur la période révolutionnaire en Cochinchine dans les années 1930, la pluralité des options politiques et la confrontation des communismes la décennie suivante.

FG

Réf. Trần Mỹ Châu, Phan Thị Trọng Tuyến et al., Trần Văn Thạch (1905-1945) một cây bút chống bạo quyền áp bức, [France], [autoédition], 2014, 441 p.

Pour en savoir plus :

Review of The Birth of Vietnamese Political Journalism – by Haydon L. Cherry

Peycam_BirthVietnamPoliticalJournalism[ndlr] CR de lecture d’un ouvrage important de Philippe Peycam sur la naissance du journalisme politique à Saigon pendant la période coloniale. Publié sur New Mandala.

Philippe M. F. Peycam, The Birth of Vietnamese Political Journalism: Sài Gòn, 1916-1930. New York: Columbia University Press, 2012. Pp. xi, 320; maps, list of abbreviations, notes, bibliography, index. 

 Reviewed by Haydon L. Cherry.

It was the spring of hope; it was the winter of despair.  On 21 March 1926, fifteen hundred people, including street vendors, school teachers, and students congregated on the Rue Lanzarotte in Sài Gòn.  At the meeting, Phan Trương Mạnh announced the illegal foundation of the Annam Youth Party and called for all of those assembled to join.  The young Vietnamese journalist Lâm Hiệp Châu distributed a new newspaper titled Jeune Annam to the crowd.  Leaflets, extremely critical of the colonial government and carrying the names of the radical journalists Eugène Dejean de la Batie and Nguyễn An Ninh, circulated.  On the morning of 24 March, the colonial authorities arrested the three journalists.  Thousands gathered that evening on the pier of the Messageries Maritimes to await the return from France of Bùi Quang Chiêu, the editor of the Sài Gòn newspaper La Tribune Indigène and a proponent of moderate political reform.  French agitators who opposed Bùi Quang Chiêu tried to start a riot as he disembarked.  The arrest of Nguyễn An Ninh had alarmed the increasingly incendiary youth who had also learned that the great patriot, Phan Châu Trinh, had died during the previous night.  At a rally the following day, Bùi Quang Chiêu failed to denounce the arrest of Nguyễn An Ninh, to the dismay of the restive youth.  On 4 April, a funeral procession of seventy thousand people paraded through Sài Gòn to a mausoleum for Phan Châu Trinh in Tân Sơn Nhất.  Strikes and demonstrations against French rule broke out in the weeks that followed.  Radical activism had replaced more quiescent attempts at reform.  The press was transformed, as Vietnamese journalism became more dramatic and confrontational.  But by the end of the year political protest had moved from the pages of Sài Gòn’s newspapers to the pavements of its streets.  Contest in the press had given way to mass mobilization and militancy.

Read more : New Mandala, 05/05/2014.

Ressource en ligne : Lịch Sử Đấu Tranh Cận Đại – Việt Nam Quốc Dân Đảng

HoangVanDao_VNQDDLe 17 avril dernier, le site officiel du VNQDD aux États-Unis a posté en ligne le dernier volet de la célèbre monographie de Hoang Van Dao sur l’histoire du Parti National du Viêt-Nam (VNQDD) de 1927 à 1954.

Publiée une première fois à Saigon en 1965 (Giang Đông Nguyễn Hòa Hiệp xb), elle fut rééditée en 1970 dans une seconde édition augmentée et révisée. C’est cette dernière, rééditée une nouvelle fois en 2006 aux États-Unis (Nxb Tân Việt), qui a fait l’objet de la présente mise en ligne entre le 3 octobre 2013 et le 17 avril 2014. Alors que cet ouvrage important pour la connaissance du phénomène révolutionnaire vietnamien a été traduit en anglais en 2008 (RoseDog Books), on attend toujours une traduction française.

La publication en ligne de cet ouvrage en 5 parties se présente sous la forme de 53 pages html dont les liens sont indiqués ci-dessous.

THIÊN THỨ NHẤT (1927-1932)

THIÊN THỨ HAI (1930-1940)

THIÊN THỨ BA (1940-1946)

Thiên Thứ Tư (1947-1950)

Thiên Thứ  Năm (1950-1954)

L'insurrection de Yen Bai de février 1930
L’insurrection de Yen Bai de février 1930