Archives par mot-clé : prisonniers d’opinion

Un air de liberté à Saigon : mariage de deux anciens prisonniers de conscience

[ndlr] Vidéo en ligne du mariage de la dissidente Phạm Thanh Nghiên et de Huỳnh Anh Tú, cumulant à eux deux 18 ans de prison sous le régime communiste. Mémoires d’Indochine leur souhaite 100 ans de bonheur ! (mừng hạnh phúc trăm năm !).

Tối 17/4/2016 tại tiệc cưới của hai cựu Tù Nhân Lương Tâm Huỳnh Anh Tú & Phạm Thanh Nghiên chỉ có mặt 30 TÙ NHÂN LƯƠNG TÂM nhưng tổng cộng họ đã ở cả 200 năm tù trong chế độ CSVN này …

Thượng tọa Thích Thiện Minh 26 năm, chú rễ Huỳnh Anh Tú 14 năm, Mai Thị Dung 11 năm, Võ Văn Bửu 9 năm, cô dâu Nguyễn Thanh Nghiên 4 năm, … ngoài ra còn có BS Nguyễn Đan Quế, LS Lê Công Định, GS Phạm Minh Hoàng, KS Phạm Bá Hải, KS Đinh Nhật Uy, Ký giả Trương Minh Đức, Đỗ Thị Minh Hạnh, Nguyễn Bắc Truyển, SV Nguyễn Phương Uyên, MS Dương Kim Khải, MS Nguyễn Hồng Quang …

Voir aussi :

Peine réduite pour un homme condamné pour troubles à l’ordre public [Le courrier du Vietnam]

[ndlr] Procès en appel pour Nguyen Viet Dung : 12 mois de prison pour filiation affichée à l’ancienne république vaincue en 1975. Dépêche de l’Agence vietnamienne d’information (AVI).

La justice a réduit vendredi 11 mars en appel la peine d’un homme condamné pour troubles à l’ordre public selon l’article 245, clause 2, alinéa d, du Code pénal, apprend-on du Tribunal populaire de Hanoi.

L’accusé Nguyên Viêt Dung, âgé de 30 ans et domicilié dans la province de Nghê An, qui a été jugé en première instance le 14 décembre 2015 par la Cour populaire de l’arrondissement de Hoàn Kiêm, Hanoi, pour le même chef d’accusation.

Dung a vu sa peine réduite de 15 mois à 12 ans de prison. La Cour d’appel a estimé que l’homme avait fait preuve d’un « changement de prise de conscience » justifiant une réduction de peine.

Il lui était reproché d’avoir utilisé son compte Facebook pour inciter certains éléments à participer à un défilé non autorisé, le 12 avril 2015 au bord du lac de Hoàn Kiêm, en plein centre-ville dont il avait appris la nouvelle par Internet et pour lequel il avait conçu et commandé 19 tee-shirts noirs.

Le 12 avril 2015, il avait distribué des tee-shirts noirs à quatre personnes pour se faire photographier. Ils se sont joints ensuite au défilé avec 40 à 50 autres autour du lac, en scandant des harangues, ce qui avait mis en cause la sécurité et la l’ordre publics. VNA/CVN

Source : Le Courrier du Vietnam, 11/03/2016.

NguyenVietDung_Hanoi_12-04-2015
Nguyen Viet Dung en uniforme lors de la manifestation écologique « Pour un Hanoi vert » à Hanoi le 12 avril 2015 © DR

Notre commentaire : Nguyen Viet Dung n’a jamais troublé l’ordre public puisqu’il manifestait pacifiquement en compagnie de dizaines d’autres personnes qui n’ont pas été inquiétées par la Sécurité publique. Mais en affichant publiquement sa proximité avec le régime de Saigon, il a bousculé les cadres mentaux de la propagande officielle. Un crime de lèse-majesté en RSVN quarante an après la fin de la guerre.

Gardé au secret pendant huit mois par les petits hommes en vert © Dan Lam Bao

Voir notre précédent sur cette affaire billet : Nguyễn Viết Dũng : condamné pour un symbole

Le 11 mars 2016 à Hanoi devant le Tribunal populaire, ses nombreux soutiens réclament sa libération (les pancartes indiquent « Liberté pour Nguyen Viet Dung »).

TuDoChoNguyenVietDung

Pour en savoir plus sur cette affaire, voir le rapport de la Commission de l’ONU chargée des Droits de l’Homme en date du 15 janvier 2016 : Opinions adopted by the Working Group on Arbitrary Detention at its seventy – fourth session, 30 November – 4 December 2015. Opinion No. 45 / 2015 concerning Nguyen Viet Dung (Vietnam).

Opinion 2015 45_Vietnam_Dung_AUV

Image « à la une » : Nguyen Viet Dung lors de son procès en appel à Hanoi le 11 mars2016. Photo : Doan Tân/VNA/CVN

14/12/2015 : Libération anticipée du compositeur Việt Khang

Saluons la libération anticipée du compositeur et interprète Việt Khang (Võ Minh Trí) emprisonné en 2011 pour ses deux chansons patriotiques : « Anh là ai ? » (Qui es-tu ?) et « Việt Nam tôi đâu ? » (Où est mon Viêt-Nam ?). Ce retour dans sa famille après quatre ans de prison est un immense soulagement pour ses proches et ses milliers de soutiens de par le monde. Dans le contexte des manifestations antichinoises, Việt Khang avait été condamné le 30 octobre 2012 à quatre ans de prison ferme augmenté de deux années d’assignation à résidence par le Tribunal populaire d’Ho Chi Minh-Ville pour Propagande contre la République socialiste du Viêt-Nam (« Tuyên truyền chống Nhà nước Cộng hòa xã hội chủ nghĩa Việt Nam ») en vertu de l’article 88 du code pénal.

Cette libération nous donne l’occasion de le réécouter.

FG

* * *

« Mẹ Việt Nam đau từng cơn xót xa nhìn đời; người lầm than đói khổ nghèo nàn, kẻ quyền uy giàu sang dối gian; giờ đây Việt Nam còn hay mất mà giặc Tàu ngang tàng trên quê hương ta ».

Hommage à Việt Khang (Asia 69)

Anh là ai ?

Việt Nam tôi đâu ?

Retrouvailles en famille

Pour en savoir plus :

Image « à la une » : Viet Khang et sa mère le jour de sa libération. Photo © 2015 Việt Hùng/Người Việt

 

Ta Phong Tan, libérée mais “expulsée” aux États-Unis

[ndlr] A lire sur le carnet de recherche Femmes et Guerres au Viêt-Nam.

Les médias concernés par la protection des journalistes et des droits de l’homme ont annoncé la bonne nouvelle hier. La célèbre blogueuse dissidente Ta Phong Tan, ancienne policière, a finalement été libérée  après trois ans d’enfermement et une grève de la faim éprouvante.

Lire la suite : https://guerillera.hypotheses.org/1764

Nuit de veille pour tous les prisonniers de conscience au Viêt-Nam

[ndlr] Une première à Saigon. Le 22 juillet 2015, d’anciens prisonniers de conscience vietnamiens ont organisé une nuit de veille pour tous les prisonniers de conscience du Viêt-Nam. Cette action s’inscrit dans le cadre de la campagne intitulée « We Are One » en faveur des droits de l’homme. Les anciens détenus affichent les noms de leurs compatriotes actuellement emprisonnés : Bui Thi Minh Hang, Dang Xuan Dieu, Dinh Nguyen Kha, Ho Thi Bich Khuong, Ngo Hao, Nguyen Dang Minh Man, Nguyen Cong Chinh, Nguyen Hoang Quoc Hung, Nguyen Huu Vinh, Nguyen Thi Thuy Quynh, Nguyen Van Ly, Nguyen Viet Khang, Pham Van Thu, Ta Phong Tan, Tran Huynh Duy Thuc… La cérémonie s’est déroulée au sein de l’Eglise Rédemptoriste de Saigon (Bureau Justice et Paix).

Libération de l’avocat dissident Lê Quốc Quân

Au terme de deux ans et demi de prison, l’avocat catholique Le Quoc Quan a été libéré le samedi 27 juin 2015. Son engagement pour les libertés démocratiques et religieuses fut à l’origine de ses ennuis avec les autorités policières. Comme des milliers de Vietnamiens, il avait manifesté en 2011 contre la politique de fait accompli de la Chine populaire en Mer de Chine méridionale, un sujet encore brûlant aujourd’hui. Accusé de fraude fiscale, il avait été arrêté en décembre 2012 et jugé en 2013 lors d’un procès expéditif qui présentait tous les aspects d’une condamnation politique. L’avocat déterminé et tenace a toujours contesté cette condamnation et a reçu, pendant son incarcération, le soutien de nombreux catholiques du pays et d’organisations internationales de protection des droits de l’homme. Selon RFI, l’avocat, âge de 43 ans, n’entend pas abandonner son combat contre la Chine.

D’autres dissidents notoires restent incarcérés dans des conditions régulièrement dénoncées par les organisations internationales. On peut compter parmi eux l’ancienne policière Ta Phong Tan, affaiblie par une récente grève de la faim, Nguyen Dang Minh Man, une jeune dissidente âgée de 30 ans, arrêtée en 2011, le père Nguyen Van Ly, l’entrepreneur et activiste politique Tran Huynh Duy Thuc…

FG, MàJ 30/06/2015.

Image « à la une » : Le Quoc Quan et son épouse à sa sortie de prison © DR

Hearing on the situation of human rights in Vietnam at the Canadian Parliament [Do Hoang Diem]

DoHoangDiem_CanadaApril2015[ndlr] Audition sur la situation des droits de l’homme au Viêt-Nam au Parlement canadien le 21 avril 2015. Exposé de Đỗ Hoàng Điềm, président du Viêt Tân (Parti pour la Réforme du Viêt-Nam) suivi d’une série de questions portant notamment sur le trafic humain, la corruption, la pression exercée sur les groupes religieux indépendants, le système judiciaire, le harcèlement contre les avocats investis dans des dossiers sensibles et le contrôle de l’information et d’internet en particulier.

* * *

Organisateur de l’audition : Canada’s Subcommittee on International Human Rights of the Standing Committee on Foreign Affairs and International Development.

 

Source : Viet Tan (texte complet en langue française) – MINUTES OF PROCEEDINGS

  • Le Viet Tan, basée aux États-Unis, est un réseau militant pour le changement démocratique non violent au Viêt-Nam. Il est considérée comme une organisation «terroriste» par Hanoï.

* * *

Pour en savoir plus :