Archives par mot-clé : prisonniers d’opinion

Ta Phong Tan, libérée mais “expulsée” aux États-Unis

[ndlr] A lire sur le carnet de recherche Femmes et Guerres au Viêt-Nam.

Les médias concernés par la protection des journalistes et des droits de l’homme ont annoncé la bonne nouvelle hier. La célèbre blogueuse dissidente Ta Phong Tan, ancienne policière, a finalement été libérée  après trois ans d’enfermement et une grève de la faim éprouvante.

Lire la suite : https://guerillera.hypotheses.org/1764

Nuit de veille pour tous les prisonniers de conscience au Viêt-Nam

[ndlr] Une première à Saigon. Le 22 juillet 2015, d’anciens prisonniers de conscience vietnamiens ont organisé une nuit de veille pour tous les prisonniers de conscience du Viêt-Nam. Cette action s’inscrit dans le cadre de la campagne intitulée « We Are One » en faveur des droits de l’homme. Les anciens détenus affichent les noms de leurs compatriotes actuellement emprisonnés : Bui Thi Minh Hang, Dang Xuan Dieu, Dinh Nguyen Kha, Ho Thi Bich Khuong, Ngo Hao, Nguyen Dang Minh Man, Nguyen Cong Chinh, Nguyen Hoang Quoc Hung, Nguyen Huu Vinh, Nguyen Thi Thuy Quynh, Nguyen Van Ly, Nguyen Viet Khang, Pham Van Thu, Ta Phong Tan, Tran Huynh Duy Thuc… La cérémonie s’est déroulée au sein de l’Eglise Rédemptoriste de Saigon (Bureau Justice et Paix).

Libération de l’avocat dissident Lê Quốc Quân

Au terme de deux ans et demi de prison, l’avocat catholique Le Quoc Quan a été libéré le samedi 27 juin 2015. Son engagement pour les libertés démocratiques et religieuses fut à l’origine de ses ennuis avec les autorités policières. Comme des milliers de Vietnamiens, il avait manifesté en 2011 contre la politique de fait accompli de la Chine populaire en Mer de Chine méridionale, un sujet encore brûlant aujourd’hui. Accusé de fraude fiscale, il avait été arrêté en décembre 2012 et jugé en 2013 lors d’un procès expéditif qui présentait tous les aspects d’une condamnation politique. L’avocat déterminé et tenace a toujours contesté cette condamnation et a reçu, pendant son incarcération, le soutien de nombreux catholiques du pays et d’organisations internationales de protection des droits de l’homme. Selon RFI, l’avocat, âge de 43 ans, n’entend pas abandonner son combat contre la Chine.

D’autres dissidents notoires restent incarcérés dans des conditions régulièrement dénoncées par les organisations internationales. On peut compter parmi eux l’ancienne policière Ta Phong Tan, affaiblie par une récente grève de la faim, Nguyen Dang Minh Man, une jeune dissidente âgée de 30 ans, arrêtée en 2011, le père Nguyen Van Ly, l’entrepreneur et activiste politique Tran Huynh Duy Thuc…

FG, MàJ 30/06/2015.

Image « à la une » : Le Quoc Quan et son épouse à sa sortie de prison © DR

Hearing on the situation of human rights in Vietnam at the Canadian Parliament [Do Hoang Diem]

DoHoangDiem_CanadaApril2015[ndlr] Audition sur la situation des droits de l’homme au Viêt-Nam au Parlement canadien le 21 avril 2015. Exposé de Đỗ Hoàng Điềm, président du Viêt Tân (Parti pour la Réforme du Viêt-Nam) suivi d’une série de questions portant notamment sur le trafic humain, la corruption, la pression exercée sur les groupes religieux indépendants, le système judiciaire, le harcèlement contre les avocats investis dans des dossiers sensibles et le contrôle de l’information et d’internet en particulier.

* * *

Organisateur de l’audition : Canada’s Subcommittee on International Human Rights of the Standing Committee on Foreign Affairs and International Development.

 

Source : Viet Tan (texte complet en langue française) – MINUTES OF PROCEEDINGS

  • Le Viet Tan, basée aux États-Unis, est un réseau militant pour le changement démocratique non violent au Viêt-Nam. Il est considérée comme une organisation «terroriste» par Hanoï.

* * *

Pour en savoir plus :

Dieu Cay Nguyen Van Hai « expulsé vers l’exil »

DieuCay[ndlr] La nouvelle a été confirmée par l’AFP le 22/10/2014. Le blogueur Dieu Cay est arrivé le mardi 21 octobre dans la soirée aux Etats-Unis (Los Angeles) après avoir transité par Hong Kong.

 

Le Vietnam libère un dissident qui est en route vers les Etats-Unis

Washington – Le Vietnam a libéré un de ses dissidents, le célèbre blogueur Dieu Cay, dont le cas avait été évoqué par le président américain Barack Obama, et il est actuellement en route vers les Etats-Unis, a annoncé mardi le département d’Etat.

Dieu Cay, de son vrai nom Nguyen Van Hai, a choisi de se rendre aux Etats-Unis où il devrait arriver en fin de journée, a précisé la porte-parole adjointe du département d’Etat, Marie Harf.

Le célèbre blogueur avait été condamné à 12 ans de prison en septembre 2012 par un tribunal vietnamien qui l’avait accusé de propagande anti-Etat. Deux autres blogueurs avaient été aussi condamnés respectivement à 10 ans et quatre ans d’emprisonnement.

Nous saluons la décision des autorités vietnamiennes de libérer ce prisonnier de conscience, a déclaré Mme Harf lors de son point de presse quotidien.

Son ex-femme, Duong Thi Tan, a rapporté sur Radio Free Asia que les autorités vietnamiennes n’avaient pas donné de choix à Hai, qui a été emmené directement depuis sa prison vers l’aéroport, où il a été mis dans un avion en partance vers les Etats-Unis.

Hai n’a pas pu nous appeler, a-t-elle raconté. En fait ils n’ont rien dit à sa famille sur sa libération. Il n’y a eu aucun signe. Ils l’ont expulsé vers l’exil, ils ne l’ont pas libéré comme ils l’ont dit.

Lire la suite : Romandie, AFP, 22/10/2014.

* * *

DieuCayInPrison
Dieu Cay en prison.

Autres sources :

 * * *

Arrivée aux Etats-Unis

DieuCay_Etats-Unis_22-10-2014
Le blogueur dissident vietnamien Dieu Cay lors de son arrivée à l’aéroport international de Los Angeles le 21 octobre 2014 © Robyn Beck/AFP
DieuCay_LosAngeles_21-10-2014
© 2014 AFP / Robyn Beck

* * *

Libérations anticipées de Nguyen Tien Trung et de Vi Duc Hoi

NguyenTienTrung_thang4_2014
Nguyen Tien Trung à Saigon le 12 avril 2014 © DR

Après une période de presque cinq ans d’emprisonnement, le jeune militant pro-démocrate Nguyen Tien Trung (né en 1983) a bénéficié d’une libération anticipée le samedi 12 avril 2014 au matin.

Âgé aujourd’hui de 31 ans, de retour en famille à Saigon, il reste néanmoins assigné à résidence pendant trois ans. En décembre 2013 (du 6 au 16/12), la branche française de l’organisation Amnesty International avait organisé une pétition « 10 jours pour signer » en faveur de la libération de Nguyễn Tiến Trung, information que nous avions relayé sur Mémoires d’Indochine.

Le cas de Nguyen Tien Trung avait particulièrement attiré l’attention en France et aux États-Unis. En tant qu’ancien étudiant de l’INSA à Rennes, il bénéficia de nombreux soutiens en France. Nguyen Tien Trung était membre, lors de son arrestation, du Parti Démocrate du Viêt-Nam de feu-Hoang Minh Chinh, un vieux compagnon de route du communisme vietnamien devenu dissident. Arrêté le 7 juillet 2009, Trung avait été condamné le 20 janvier 2010 avec quatre autres militants pro-démocrates (dont 3 ont été libérés depuis) lors d’un procès spectacle à Ho Chi Minh-Ville. Aujourd’hui, seul l’activiste Tran Huy Duy Thuc est encore en prison. Ce dernier fut avec l’avocat Le Cong Dinh et Nguyen Si Binh co-rédateur d’un projet démocratique pour le Viêt-Nam diffusé sur internet et intitulé Con đường Việt Nam (La voie du Viêt-Nam).

Vi Đức Hồi et Nguyễn Tiến Trung © DR
Vi Đức Hồi et Nguyễn Tiến Trung © DR

Le même jour, samedi 12 avril, Vi Duc Hoi, un ancien membre du PCV âgé de 60 ans, a également bénéficié d’une libération anticipée. Il avait été arrêté le 17 octobre 2010 pour avoir publié sur la toile des articles faisant la promotion de la liberté d’expression et avait été condamné pour « propagande anti-étatique » (article 88 du code pénal). M. Hoi, ancien officiel du Parti à Lang Son, avait commencé à défendre la démocratie et le multipartisme en 2006 en joignant le réseau citoyen Bloc 8406 créé la même année.

Une série de libération de prisonniers connus précède les sorties de prison de Nguyen Tien Trung et Vi Duc Hoi. Le 21 mars 2014, Nguyen Huu Cau, un des plus anciens prisonniers politiques, avait été libéré après 32 ans d’emprisonnement (ses différentes incarcérations totalisent 37 ans de prison). Après la récente libération et expulsion du célèbre avocat Cu Huy Ha Vu vers les États-Unis le 7 avril dernier, le régime communiste semble vouloir assouplir sa relation avec les dissidents politiques et du même coup redorer son image sur le plan international. Rappelons que depuis le 12 novembre 2013, le Viêt-Nam est membre du Conseil des Droits de l’homme des Nations Unies. En outre, ces libérations successives interviennent alors que le pays est en train de négocier un accord de libre-échange avec les États-Unis.

FG, 13/04/2014.

Pour en savoir plus :

Vietnamese Dissident Arrives in US After Release From Prison [RFA]

CuHuyHaVu2[ndlr] Annonce de la libération de l’avocat Cu Huy Ha Vu sur Radio Free Asia.

One of Vietnam’s most prominent political prisoners, Cu Huy Ha Vu, has been released from jail and arrived in the United States with his wife, sources in the U.S. said Monday, in a move his son said had been expected for some time.

Vu, 56, a rights lawyer who was imprisoned on anti-state charges and is suffering from heart trouble, and his wife Nguyen Thi Duong Ha reached the U.S. capital Washington D.C. on Monday, according to a source speaking on condition of anonymity.

Vu, who was less than three and a half years into a seven-year jail term, had been released from prison on Sunday night local time and immediately put on a plane to the United States at Hanoi’s Noi Bai International Airport, the source told RFA’s Vietnamese Service.

A U.S. congressman who had campaigned for Vu’s release said in a statement Monday afternoon that the dissident was “now a free man.”

Lire la suite : RFA, 07/04/2014

Voir aussi :

L’analyse de Pham Chi Dung :