Archives par mot-clé : pouvoir central

« MÉMOIRES D’INDOCHINE » 2019 : SÉANCE 6

Année universitaire 2019-2020 / Master Asie Orientale Contemporaine (ASIOC) / Semestre 1

ENS de Lyon / Sciences Po Lyon

“Décoloniser l’histoire de l’Indochine”

★ ★ ★

Combattants du FULRO © DR

« Sulbalterns of Indochina? »

Cette séance s’intéressera au concept de « subaltern studies » rapporté à l’Indochine. Qui est concerné par cette catégorie et comment s’est-elle construite ? La réponse à la première partie de cette question est ardue car plusieurs niveaux d’implication dans la guerre ou la révolution peuvent être identifiés. Qui est le subalterne de qui ? Si l’on considère la guerre et les hiérarchies de commandement qu’elle suppose, une stratigraphie peut être dessinée en partant du bas vers le haut. « Travailleurs civiques », « Jeunesses de choc » nous verrons comment ces catégories ont été élaborées par l’historiographie vietnamienne pour organiser la guerre de réunification et lui conférer une certaine mémoire.

Quid des ethnies minoritaires prise dans l’enclume de l’histoire ? Nous reviendrons sur le cas du FULRO, mouvement armé de résistance montagnarde dont l’existence a bousculé les pouvoirs vietnamiens centraux au Nord comme au Sud. Finalement quelle est la voix des groupes sociaux les plus marginalisés au regard de l’histoire officielle et de la mémoire ?

Séance 6 : mercredi 6 novembre 2019 – salle R20 de l’ENS de Lyon

Lectures requises :

Marjolaine Fourton, « Les Subaltern Studies : principes fondateurs et postérité d’un projet historique », Mémoires d’Indochine, 08/02/2016 : https://indomemoires.hypotheses.org/21436

Michelle Zancarini-Fournel, « À propos du « retard » de la réception en France des Subaltern Studies », Actuel Marx, 2012/1 (n° 51), p. 150-164.  URL : https://www.cairn.info/revue-actuel-marx-2012-1-page-150.htm

Exposé de Raphaël Louvet

Thomas Brisson, Décentrer l’Occident. Les intellectuels postcoloniaux, chinois, indiens et arabes, et la critique de la modernité, Paris, La Découverte, 2018. Présentation éditeur.

Image « à la une » : Suffragettes indiennes (Indian suffragettes on the Women’s Coronation Procession, London, 17th June 1911) © Heritage Images/Getty Images. Source : The New Woman’s Work: Past, Present, and Future

« Mémoires d’Indochine » 2018 : séance 4

Année universitaire 2018-2019 / Master Asie Orientale Contemporaine (ASIOC) / Semestre 1

ENS de Lyon / Sciences Po Lyon

Mémoires, récits de vie en situations

★ ★ ★

Groupe de montagnards armés, hauts-plateaux du centre du Viêt-Nam, 1962 © DR

Mémoires « minoritaires »

Séance 4 : mercredi 17 octobre 2018 – salle de réunion LLE

Certains groupes sociaux parviennent difficilement à produire et à diffuser des traces écrites de leur histoire. Transmis oralement, leurs récits de vie restent confinés dans un statut de « mémoires minoritaires ». A travers l’approche des subaltern studies, cette séance sera consacré aux récits mémoriels provenant d’ethnies minoritaires chez lesquelles la parole vernaculaire prime et à tendance à disparaître dans un contexte de domination politique, linguistique ou culturelle. Comment se construisent ces récits subalternes face au récit dominant, comment s’organise la résistance mémorielle dans de telles situations ? Comment la marge conteste la centralité et les normes imposées. Nous survolerons l’histoire de la résistance des mouvements montagnards des Hauts-plateaux du Viêt-Nam pour illustrer notre propos.

La seconde partie du séminaire sera dédiée aux exposés oraux autour des questions de l’altérité en situation coloniale, à travers la littérature, et en situation post-coloniale, à travers l’anthropologie culturelle et politique développée par le professeur Lê Huu Khoa.

Textes étudiés

« A History of Resistance to central Government Control », in Repression of Montagnards. Conflicts over Land and Religion in Vietnam’s central Highlands, New York, Human Rights Watch, 2002, p. 13-27.

Po Dharma, « Le FULRO. Moment de l’histoire ou tradition de lutte des peuples du Campa » dans Po Dharma (avec la coll. de Mak Phoeum), Du FLM au FULRO, une lutte des minorités du sud indochinois, 1955-1975, Paris, Les Indes savantes, 2006, p. 159-172.

Sources complémentaires sur Mémoires d’Indochine

Portraits

Lès Kosem (?-1976)

Officier militaire cambodgien d’origine Cham, connu sous le nom de guerre « Po Nagar », et figure marquante de la Deuxième Guerre d’Indochine. Parachutiste dans l’Armée royale cambodgienne, il fonde le Front de Libération du Champa dans les années 1950. Son organisation rejoint le front de résistance montagnarde FULRO (Front Unifié de Lutte des Races Opprimées) créé le 20 septembre 1964. Il se sépare du FULRO en 1968 après un désaccord avec Y Bham Enuol, le leader du Front. Lié aux services secrets cambodgiens, Les Kosem est impliqué dans le trafic d’armes avec les Nord-Vietnamiens. Après le renversement de Sihanouk en 1970, il devient un fervent partisan de Lon Nol et reçoit le grade de général des Forces Armées Nationales Khmères (FANK). A la victoire des Khmers rouges en avril 1975, il se serait réfugié en Malaisie où il décède un an plus tard.

Y Bham Enuol (1923-1975)

Résistant montagnard d’origine E-Dhe (Radhé), il fonde et dirige plusieurs mouvements armés montagnards. Au mois de mai 1958, il créé le front Bajaraka mais il est arrêté en septembre par le régime de Ngo Dinh Diem et reste emprisonné jusqu’à la chute de Diem. En mars 1964, il fonde le Front de Libération des Hauts Plateaux Montagnard, front qui intègre le FULRO (Front Unifié de Lutte des Races Opprimées) créé le 20 septembre 1964 dont il prend la direction. Pour divergence de stratégie, il est arrêté par Les Kosem, un des leaders cambodgien du Front. Il est assigné à résidence à Phnom Penh jusqu’à sa mort en avril 1975 où il est exécuté par les Khmers rouges avec sa famille.

Autres liens

Blog militant : Montagnard Support Group

Télévision vietnamienne, chaîne de la sécurité publique : Vạch trần âm mưu phục hồi Fulro, “Tin lành Đê ga”, ANTV, 26/03/2017. Voir aussi sur Gia Lai Online.

Exposés oraux

Exposé de Mathilde Michel

  • Copin, Henri, L’Indochine des romans, Paris, Kailash, coll. « Asie imaginaire », 2000.

Présentation de l’éditeur : éditions Kailash

Exposé de Lou Eve

  • Lê Huu Khoa, Anthropologie du Vietnam, vol. 5 : L’espace cognitif du peuple, Paris, Les Indes savantes, 2016.

Présentation de l’éditeur : Les Indes savantes

Image « à la une » : Drapeau du FULRO © DR

Le contact entre les quằng Nông de Cao Bằng et le pouvoir central (XIXe-début du XXe siècle)

Séminaire de Master — Histoire sociale de l’Asie du Sud-Est à l’époque moderne

La double légitimation des pouvoirs aux époques moderne et contemporaine

 Grégory Mikaelian (CNRS – UMR 8170) et Emmanuel Poisson (U. Paris Diderot – UMR 7219)

 

Vendredi 9 janvier 2015

Emmanuel Poisson et NguyênThi Hai (Université de Paris-Diderot, Laboratoire SPHERE)

« Le contact entre les quằng Nông de Cao Bằng et le pouvoir central (XIXe-début du XXe s) »

CaoBang

de 14 h à 16 h. Salle : 475 C

Université Paris Diderot

Bâtiment des Grands Moulins – Aile C – 4e étage

16 rue Marguerite Duras

75013 Paris