Archives par mot-clé : nouvel an lunaire

Dương Đình Khuê : le bánh dầy et le bánh chưng

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Chúc mừng năm mới 2014 – Xuân Giáp Ngọ

ThanhGiongCuoiNgua

Mémoires d’Indochine vous souhaite une très bonne année du Cheval de bois pleine de belles réussites !

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Mâm ngũ quả ngày Tết © 2014 Nga
Mâm ngũ quả ngày Tết © 2014 Nga

 

Le bánh dầy et le bánh chưng

Dương Đình Khuê

Le roi Hùng Vương VI avait 22 fils de plusieurs épouses. Se sentant vieillir, il voulut choisir un successeur. Il fit appeler tous ses fils auprès de lui et leur dit :

– Dans quelques jours arrivera le Nouvel An. Chacun de vous devra présenter un plateau contenant des mets destinés au culte. Je donnerai le trône à celui d’entre vous qui offrira les meilleurs mets.

Les princes s’empressèrent d’envoyer des émissaires aux quatre coins du royaume à la recherche des mets les plus extraordinaires : foie de dragon, pâté de phénix, hachis de paon, etc. Seul le prince Tiết Liêu, orphelin de mère, et pour cette raison démuni de ressources, ne convoitait pas la couronne royale. Mais une nuit un génie lui apparut en rêve qui lui dit :

– Rien n’est plus précieux sur la terre que le riz, qui nourrit l’homme. Vous n’avez donc qu’à confectionner des gâteaux avec du riz. Pour représentez le Ciel, vous donnerez à certains la forme circulaire. A d’autres, vous donnerez la forme carrée pour représenter la Terre. Les premiers seront faits seulement avec du riz gluant bien cuit et bien écrasé. Quant aux gâteaux carrés, prenez du riz, mettez au milieu de la pâte de dolique, enveloppez le tout avec des feuilles de bananier, puis faire cuire. L’enveloppe symbolise la protection dont vos parents vous entourent, et la pâte de dolique symbolise les vertus que vous lèguent vos ancêtres.

Tout heureux, le prince Tiết Liêu suivit à la lettre les recommandations du génie. Le jour du Nouvel An, les princes déposèrent sur l’autel leurs plateaux de mets. Celui de Tiết Liêu fut le plus modeste, mais le plus apprécié du roi Hùng Vương qui reconnut chez ce sage fils une vertu cardinale : la gratitude envers le Ciel, la Terre et les ancêtres.

Depuis lors, le bánh chưng et le bánh dầy font la joie des petits… et des grands pendant les fêtes du Tết, en constituent l’élément indispensable, en évoquant irrésistiblement l’atmosphère enivrante. Quel Vietnamien faisant ses études à l’étranger n’a senti son cœur chavirer, dont pourtant aucune galette, aucun caviar, aucune dinde au monde ne saurait égaler la saveur incomparable !

* * *

Extrait de : Duơng Đình Khuê, La littérature populaire vietnamienne, Bruxelles, Thanh-Long, Message d’Extrême-Orient n°1, 1976, p. 179.

* * *

Le Bánh tét une variante sudiste du gâteaux du Nouvel An (photos et fabrication : Nga)

Tradition : La librairie Khai Trí fête le nouvel an vietnamien à Paris

Le traditionnel défilé de la communauté asiatique de Paris XIIIe s’est déroulé dimanche 17 février dans le triangle de Choisy. Comme chaque année il a rassemblé des dizaines de milliers de gens du quartier mais aussi de très nombreux Parisiens. La journée a été rythmée par les pétards et les danses de la licorne ou du « lion » qui apportent aux magasins et restaurants des avenues d’Ivry et de Choisy prospérité et protection (voir la vidéo de Christophe Bonnin en fin d’article).

Pour clore les festivités du Nouvel an qui furent cette année célébrées les dimanches 10 et 17 février à Paris à travers trois défilés, Mémoires d’Indochine vous invite à « goûter » cet air festif aux odeurs de poudre et au son du tambour en suivant le court reportage photographique de la danse des dragons devant le petit magasin vietnamien Khai Tri. Celui-ci a une réputation assurée par ses excellents sandwichs spéciaux (bánh mì đặc biệt) et ses desserts sucrés (chè) faits maison qui font le bonheur des habitués.

Question culture, ce petit magasin qui ne paie pas de mine est également un diffuseur de la culture vietnamienne. Il fut pendant de longues décennies un des animateurs de la communauté vietnamienne de Paris en proposant des ouvrages vietnamiens à la location, des classiques comme le Kim Vân Kiêu ou la littérature du Tự Lực văn đoàn, tout comme des ouvrages publiés par les intellectuels vietnamiens exilés. A la fois sandwicherie spécialisée, bibliothèque populaire et kiosque de la presse vietnamienne d’outre-mer, Khai Tri est un de ces endroits typiques qui donne au quartier asiatique ses lettres de noblesse, en toute modestie.

FG, 18/02/2013

 © 2013 François Guillemot

* * *

 

Publiée le 17 févr. 2013

Film d’ambiance du défilé du Nouvel An Chinois (农历新年) 2013, Paris XIII
Le 17/02/2013

– Danse de dragon, Bd Massena
– Chaîne de pétards, Avenue de Choisy

Film réalisé avec une camera Panasonic NV-GS230
Montage avec Sony Vegas Movie Studio 8.

© 2013 Christophe Bonnin

La lune et le serpent se rencontrent à l’ENS de Lyon – Nouvel an lunaire Chine, Corée, Viêt-Nam 2013

Cette année, la lune et le serpent se rencontrent à l’ENS de Lyon. Depuis maintenant 10 ans, l’Ecole Normale Supérieure de Lyon célèbre le Nouvel An Lunaire. Forte des travaux de l’IAO (Institut d’Asie Orientale) et de ses liens privilégiés avec l’Asie, l’Ecole est heureuse de vous inviter à participer à cet événement, ouvert à tous. Cette année, destination la Chine, la Corée et bien-sûr le Viêt-Nam, très en vue en 2013.

L’Institut d’Asie Orientale (IAO) est un centre de recherche en sciences humaines et sociales qui associe des chercheurs spécialisés en SHS et dont les travaux portent principalement sur l’Asie de l’Est et du Sud-Est, en particulier la Chine, la Corée, le Japon, le Laos, Taiwan, la Thaïlande et le Viêt-Nam. Fondé en 1992, installé sur le campus de l’ENS de Lyon dont il dépend, l’IAO est aussi rattaché au CNRS (umr 5062), à Sciences Po Lyon et à l’Université Lyon 2.

Mardi 12 février : Soirée Chine

Mercredi 13 février de 14h-17h : Ateliers, Le chinois par le théâtre, Théâtre Kantor

Tous Publics : enfants, collégiens, lycéens et adultes.
Cours de 1h ou 2h, selon les âges
Inscription obligatoire : lepavillonrougedesarts@gmail.com

Mercredi 13 février : Soirée Coréenne

Jeudi 14 février : Spécial Vietnam

  • 18h–20h « Serpenter » dans la ville :

Saigon 1953 – Ho Chi Minh Ville 2013 : patrimonialisation et transformations spatiales
› Salle F008

Animation vidéographique.
Cette présentation s’inscrit dans les activités scientifiques de l’Institut d’Asie Orientale liées aux outils numériques au service de l’histoire. L’animation vidéographique élaborée à partir de la base de données Virtual Saigon consistera à « serpenter » dans la ville, du Saigon des années cinquante à Ho Chi Minh-Ville aujourd’hui en soulignant la question du processus de conservation du patrimoine urbain et celle des transformations spatiales le long de l’arroyo.

Interventions de Laurent Gédéon, François Guillemot, Emmanuelle Peyvel sur une animation conçue et développée par Isabelle Durand. Documentation iconographique : Virtual Saigon et Service Historique de la Défense (SHD).

  • 20h–22h30 L’image de l’ouvrière moderne au Vietnam

› Théâtre Kantor

Projection et débat
Soirée présentée et animée par nos invités, Sylvie Gadmer des Ateliers Varan et par Philippe Dumont et Dominique Foulon, rédacteurs des Carnets du Viêt Nam.

Sylvie Gadmer rencontre les Ateliers Varan en 1995 en participant à l’atelier dirigé par Rithy Panh au Cambodge. D’origine vietnamienne, elle décide de monter un Atelier documentaire au Vietnam. Elle encadre à plusieurs reprises des stages d’initiation à la réalisation documentaire au sein des Ateliers Varan à Paris. En 1997 elle réalise « Quand on navigue sur un fleuve, on doit en suivre les méandres », film documentaire sur des Vietnamiens nés en France.

Au début des années 2000, elle lance la création des Ateliers Varan Vietnam et c’est en 2004 que les premiers films sont réalisés à Hanoï. Elle poursuit également sa carrière de chef monteuse en signant de nombreux longs métrages comme Chouchou de Merzak Allouache, L’amour c’est mieux à deux de Dominique Farrugia et Arnaud Lemort, Sagan de Diane Kurys, Le Fils de l’Autre de Lorraine Levy, et aussi « L’Âme maternelle » de Pham Nhue Giang qu’elle monte à Hanoï. En étroite collaboration avec André Van In, directeur de l’Atelier, elle poursuit le développement du groupe Varan Vietnam.

  • 20h30 Rêves d’ouvrières – giac mo la cong nhan (52’)

De Tran Phuong Thao, Ateliers Varan : Atelier Hanoï (Vietnam) 2006. Bourse « Pierre et Yolande Perrault » au Festival Cinéma du Réel, Paris (mars 2007).

Hanoï, la zone industrielle japonaise : les jeunes femmes qui ont quitté leur village luttent pour échapper à l’intérim et aux contrats précaires de « leur » mondialisation. Devenir une « vraie » ouvrière est un rêve, ce devrait être une fierté et une garantie d’avenir.


Rêves d’ouvrières (Ateliers Varan) par LeNouvelObservateur

NOUVEL AN LUNAIRE 2013
› En savoir plus : IAO Blog (programme complet)

Chúc Mừng Năm Mới – Bonne année – Chúc Mừng Xuân Quý Tỵ 2013

A l’occasion du nouvel an lunaire, Mémoires d’Indochine vous offre un repas traditionnel du Têt en reportage photo.

Bonne année du Serpent d’eau à tous : bonheur, santé, prospérité

Phong bao lì xì tết trên cánh hoa đào © 2013 Thuy Nga
Thắp hương mâm cơm chiều 30 Tết © 2013 Thuy Nga
Mâm cơm chiều 30 Tết © 2013 Thuy Nga
Bánh chưng tại nhà © 2013 Thuy Nga
Bánh chưng tại nhà © 2013 Thuy Nga
Bánh tét © 2013 Thuy Nga
Bánh tét © 2013 Thuy Nga
Bánh tét nhân mặn © 2013 Thuy Nga
Bánh tét nhân ngọt © 2013 Thuy Nga
Thịt kho trứng ngày Tết © 2013 Thuy Nga
Dưa chua ngày Tết © 2013 Thuy Nga
Mâm ngũ quả ngày Tết : dừa, đu đủ, mãng cầu, thơm, xoài © 2013 Thuy Nga
Hoa mai, bánh tét va dưa hấu ngày Xuân © 2013 Thuy Nga

Photos : FG / Plats : Thuy Nga.