Archives par mot-clé : nationalisme

Brice Fossard : Les Élites indochinoises et les secrets de l’Occident

Parution de la thèse remaniée de l’historien Brice Fossard. Présentation de l’éditeur.

Cet ouvrage analyse le processus de diffusion des sports et du scoutisme en Indochine et explique les raisons de leur succès auprès de certaines fractions des populations colonisées. En effet, ces associations culturelles, d’abord réservées aux coloniaux avant la Grande Guerre, sont rapidement investies par les nouvelles élites indochinoises entre 1914 et la fin des années 1920. L’ouvrage présente ces nouvelles élites, politiques, économiques et culturelles qui élaborent des stratégies très différentes pour transformer leur société et modifier le rapport de force colonial grâce à l’irruption d’un nouvel acteur dans le champ politique, la jeunesse. L’administration coloniale tente alors d’encadrer ces activités au moment où la présence de la France est la plus contestée. Mais, des tentatives de développement autonome, en dehors de la tutelle coloniale, commencent à apparaitre dès 1925 dans le paysage sportif avant de gagner les troupes scoutes. 

L’enjeu historique de cette étude est de comprendre comment ces loisirs ont contribué à former une partie de la jeunesse autochtone, majoritairement urbaine et lettrée en français, et d’envisager le rôle de ces mouvements et activités dans la formation d’un nationalisme vietnamien moderne.

Brice Fossard est Membre associé au CRHIM (Lausanne) et membre de la Société Française d’Histoire du Sport.

Source : https://www.lesindessavantes.com/ouvrage/les-elites-indochinoises-et-les-secrets-de-loccident/

Publication of interviews with leaders and party members of nationalist parties in Vietnam on their activities 1945-1954

Le politiste Vu Tuong présente des nouvelles ressources disponibles en ligne pour l’histoire du nationalisme vietnamien.

I’m happy to announce new materials for researchers interested in studying Vietnam’s politics during 1945-1954. 

The US-Vietnam Research Center at the University of Oregon just began publishing a collection of interview transcripts. These interviews were conducted by Professor Nguyen Manh Hung (George Mason University, emeritus) under the auspices of the US Social Science Research Council, from 1986 to 2021. 

His 33 interviewees included leaders and important party members of nationalist parties in Vietnam in the first half of the 20th century, including Việt Nam Quốc Dân Đảng (Vietnam Nationalist Party), Đại Việt Quốc Dân Đảng (Nationalist Party of Greater Vietnam), and Đại Việt Duy Dân Đảng (Populist Revolutionary Party of Greater Vietnam). 

Here is Professor Nguyen Manh Hung’s introduction of the collection in English:
https://usvietnam.uoregon.edu/en/vietnams-nationalist-parties-1945-1954-interviews-with-witnesses/

In this article, readers can find links to interview transcripts in the Vietnamese page of the US-Vietnam Research Center’s website.

We first publish interviews with historical figures of Đại Việt Quốc Dân Đảng to be followed by the other two parties. We intend to publish one transcript every 2 weeks, and have published 4 such documents. FYI, all the transcripts are in original Vietnamese language and have not been translated into English.

Table of Content (in Vietnamese)

https://usvietnam.uoregon.edu/dang-phai-quoc-gia-viet-nam/

  • Introduction to Book I, about Đại Việt Quốc Dân Đảng 

https://usvietnam.uoregon.edu/phan-gioi-thieu-dai-viet-quoc-dan-dang/

  • Interview with Nguyễn Văn Canh  

https://usvietnam.uoregon.edu/phong-van-nguyen-van-canh/

  • Interview with Phạm Văn Liễu

https://usvietnam.uoregon.edu/phong-van-pham-van-lieu/

  • Interview with Đào Nhật Tiến

https://usvietnam.uoregon.edu/phong-van-dao-nhat-tien/

  • Interview with Nguyễn Tôn Hoàn :

https://usvietnam.uoregon.edu/phong-van-nguyen-ton-hoan/

We hope this new source will be useful, and welcome suggestions or questions from readers. 
Best,
Tuong Vu

US-Vietnam Research Center, University of Oregon

Populisme et nationalisme vus du Viêt-Nam – Conférences 2019

[ndlr] Série de conférences instructives sur les dérives idéologiques qui préoccupent le Parti communiste vietnamien actuellement : populisme et nationalisme expliqués dans le cadre de l’éducation de la Sécurité publique (Công An) par le professeur Trân Viêt Thai.

  • Première vidéo : Le populisme.
  • Seconde vidéo : Nationalisme et Ultra-nationalisme.
  • Troisième vidéo : La question de la Mer Orientale.

Séminaire Mémoires d’Indochine : Synopsis 2020

Année universitaire 2020-2021 / Master Asie Orientale Contemporaine (ASIOC) / Semestre 1

ENS de Lyon / Sciences Po Lyon

Mémoires d’Indochine :

La décolonisation et la guerre vécues par les populations du Viêt-Nam, du Laos et du Cambodge

« Mémoires online : commémorations officielles et récits alternatifs »

Lieu : ENS de Lyon, site Descartes

Enseignant : François Guillemot

Courriel : francois.guillemot@ens-lyon.fr

Jour : le mercredi

Horaires : 9h-12h

Salles :  D4.070 (IAO) sauf indication

Continuer la lecture de Séminaire Mémoires d’Indochine : Synopsis 2020

Indochine, une guerre japonaise – Film documentaire de Philippe Fréling (2020)

Diffusion le 1er septembre 2020 sur la chaîne Histoire TV et rediffusion le 6 septembre à 17h15, le 8 septembre à 22h55, le 13 septembre à 06h25 et le 18 septembre à 00h15. Un film documentaire de Philippe Fréling en deux parties, co-production de Kami Productions et ECPAD. Synopsis ci-dessous :

Cette mini-série documentaire en 2 épisodes met en lumière un fait méconnu de l’histoire de la guerre d’Indochine. Si ce combat entre un peuple colonisé et son colonisateur a vu s’affronter, de 1946 à 1954, Vietnamiens et Français, c’est bien l’action d’un troisième protagoniste – le Japon – qui en a favorisé le déclenchement.

Le premier épisode, Le loup dans la bergerie, montre comment entre 1940 et 1942, les Japonais se sont servis de l’Indochine vichyste pour se lancer, au lendemain de l’attaque de Pearl Harbour, à la conquête de l’Asie du sud-est.

Le second épisode, La terre brûlée, raconte comment les Japonais, constatant que la guerre tourne en leur défaveur, en sont venus à prendre possession de l’Indochine pour y installer un régime de terreur et ruiner tout l’édifice colonial français.

Le Viet Minh, mouvement nationaliste d’obédience communiste, se renforce alors dans sa lutte pour l’indépendance du Vietnam. Après la capitulation japonaise, les Français ne parvenant pas à reprendre pied dans ce qui fut « la perle » de leur empire, Ho Chi Minh appelle au soulèvement populaire : la guerre d’Indochine commence.

Source :  ECPAD

Xuân Thao Ninh : L’État du Viêt-Nam dans ses rapports avec la France (1949-1955) – Thèse

Une nouvelle thèse sur l’histoire de l’État du Viêt-Nam, contribution à une histoire délaissée depuis les années cinquante. Soutenue le 12 novembre 2019. Résumé de couverture.

Affiche de propagande de l’État du Viêt-Nam, la construction d’un État indépendant associé à la France dans le contexte de la Guerre froide © DR

L’État du Vietnam dans ses rapports avec la France (1949-1955). Une autre voie pour l’indépendance du Vietnam

« L’État du Viêt-Nam » reste encore un sujet controversé figurant parmi « les zones d’ombres » de l’histoire contemporaine du Viêt-Nam. Après l’échec des négociations de 1946, le gouvernement de Hồ Chí Minh choisit la guerre contre les Français, pour l’indépendance du pays. Bảo Đại et ses partisans nationalistes et pro-français s’orientent vers une voie pacifique et une indépendance progressive. Par les accords du 8 mars 1949 naît « l’État du Viêt-Nam » dirigé par son chef Bảo Đại. Il s’agit d’un État associé à la France au sein de l’Union française. De mars 1949 à octobre 1955, six présidents du Conseil (Bảo Đại, Nguyễn Phan Long, Trần Văn Hữu, Nguyễn Văn Tâm, Bửu Lộc, Ngô Đình Diệm) dirigent dix cabinets ministériels pour construire un État nationaliste non-communiste, en pleine guerre d’Indochine et de la guerre froide. L’existence de l’État du Viêt-Nam permet le développement du nationalisme vietnamien qui donne naissance à la République du Viêt-Nam en octobre 1955.

« Mémoires d’Indochine » 2019 : séance 3

Année universitaire 2019-2020 / Master Asie Orientale Contemporaine (ASIOC) / Semestre 1

ENS de Lyon / Sciences Po Lyon

“Décoloniser l’histoire de l’Indochine”

★ ★ ★

Illustration de couverture d’un manuel de littérature vietnamienne représentant l’entrée du Temple de la littérature à Hanoi (publié à Saigon, 1959)

Écrire l’histoire du Viêt-Nam sous la colonisation

Enseigner et écrire l’histoire de leur pays en “situation coloniale” relevait d’un défi pour les intellectuels vietnamiens. Assez rapidement après les premiers récits historiques des colonisateurs, ils ont pris en main cette question pour produire leurs propres récits de la culture, de la littérature et de l’histoire vietnamiennes. Cette séance reprendra les points essentiels de notre communication du 16 mai 2019 en s’appuyant en complément sur des références devenues classiques sur “l’écriture de l’histoire” (Philippe Artières, Michel de Certeau, Paul Veyne). Nous verrons quels usages font les auteurs vietnamiens des historiographies nationales et coloniales pour construire un récit neuf de leur propre histoire et dresser des corpus spécifiques sur les plans culturels et littéraires.

Séance 3 : mercredi 9 octobre 2019 – salle de réunion de l’IAO

Lectures requises :

Dufourmont Eddy, « L’écriture de l’histoire dans le Japon et la Corée à l’époque coloniale. Shiratori Kurakichi et Choi Namseon », Hypothèses, 2007/1 (10), p. 271-281. URL : https://www.cairn.info/revue-hypotheses-2007-1-page-271.htm

Pozner Paul, «  Le problème des chroniques vietnamiennes, origine et influences étrangères  »,  Bulletin de l’École française d’Extrême-Orient. Tome 67, 1980. pp. 275-302. URL : www.persee.fr/doc/befeo_0336-1519_1980_num_67_1_3347

Pour accompagner cette séance :