Archives par mot-clé : mis-en-avant

Mer de Chine méridionale : Défis et opportunités… [colloque 27/02/2020]

[ndlr] Nouveau colloque sur la Mer de Chine méridionale.

Mer de Chine méridionale : Défis et opportunités pour la France et le Viêt Nam, les États riverains et les puissances de l’Indo-Pacifique

Colloque international du jeudi 27 février 2020

La recrudescence des tensions régionales en mer de Chine méridionale depuis l’été 2019, sur fond de rivalité croissante entre les États-Unis et la République Populaire de Chine, impose un nouveau bilan des enjeux politiques, militaires, juridiques, économiques, environnementaux, scientifiques et culturels de cet espace maritime âprement disputé, ainsi qu’une réévaluation de sa situation stratégique. Pour mieux comprendre les ressorts des tensions, valoriser les facteurs de coopération, et partager des analyses actualisées, les groupes d’amitié France-Viêt Nam de l’Assemblée nationale et du Sénat, avec le concours de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3, organisent un colloque scientifique le jeudi 27 février. Les intervenants français et vietnamiens des deux premières tables rondes matinales, accueillies à l’Assemblée nationale, analyseront les aspects juridiques et politico-stratégiques des tensions régionales et internationales suscitées par les revendications territoriales et les diverses activités des parties au conflit en mer de Chine méridionale. Ils s’interrogeront aussi sur le rôle passé et à venir de la France et de l’Europe. Les deux tables rondes suivantes, réunies au Palais du Luxembourg, permettront de mieux comprendre les potentialités économiques, scientifiques, environnementales et culturelles de la mer de Chine méridionale pour les États riverains et plus particulièrement pour le Viêt Nam.

Inscriptions préalables obligatoires:

Coordinateur scientifique : Pierre JOURNOUD, Professeur d’histoire contemporaine et coordinateur Viêt Nam-Cambodge-Laos à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 : pierre.journoud@univ-montp3.fr

Matinée à l’Assemblée nationale, 126 Rue de l’Université, salle Colbert, 8h15-12h45

FRANCE – VIET NAM : LE DEVELOPPEMENT PACIFIQUE DE LA COOPERATION MARITIME INTERNATIONALE EN ZONE INDO-PACIFIQUE

Sous le patronage de Stéphanie Do, Députée et Présidente du Groupe d’amitié France- Viêt Nam à l’Assemblée nationale

Invité d’honneur : S.E.M. NGUYEN Thiêp, Ambassadeur du Viêt Nam en France

8h15  Accueil des participants  
9h00-9h45 : Introduction  La France, le Viêt Nam et la mer de Chine méridionale : Bilan et retours d’expérience  
9h00  Stéphanie DO (Députée de Seine-et-Marne et Présidente du Groupe d’amitié France-Viêt Nam) et S.E.M. NGUYEN Thiêp (Ambassadeur du Viêt Nam en France) Quelles sont les relations diplomatiques entre la France et le Viêt Nam ?
9h35  Emmanuelle FONTAINE-DOMEIZEL (Députée des Alpes-de-Haute-Provence) et Marguerite DEPREZ-AUDEBERT (Députée du Pas-de-Calais) Retour d’expérience sur le déplacement du Groupe d’amitié au Viêt Nam en juillet 2019

9h45-12h15 : Les enjeux géostratégiques et juridiques de la MCM pour les riverains et les puissances, entre tensions et coopérations

9h45-11h00 : 1re Table ronde sur le débat juridique sous la Présidence du Dr. Barthélémy COURMONT (Université Catholique de Lille)  
9h45-10h00  Monique CHEMILLER-GENDREAU (Université Paris-Diderot) L’état du droit international en matière de souveraineté territoriale
10h00-10h15  Jean-Marie CROUZATIER (Université Toulouse 1) La difficile quête des sources historiques des différends frontaliers
10h15-10h30  NGUYEN Hong Thao (Académie diplomatique du Viêt Nam) L’impact du verdict de la Cour permanente d’arbitrage de La Haye sur les revendications maritimes en mer de Chine méridionale
10h30-11h00 Débat

11h00-12h30 : 2ème Table ronde sur les enjeux politico-stratégiques

sous la Présidence du Pr. Marie-Sybille de VIENNE (INALCO)

11h00-11h15  Laurent GÉDÉON (École Normale Supérieure de Lyon) Les grandes puissances et la mer de Chine méridionale
11h15-11h30  Benoît de TRÉGLODÉ (Institut de Recherches stratégiques de l’École Militaire – IRSEM), Le Viêt Nam, l’ASEAN et la mer de Chine méridionale
11h30-11h45 NGUYEN Hung Son (Académie diplomatique du Viêt Nam) Les derniers développements de la situation en mer de Chine méridionale vus depuis le Viêt Nam
11h45-12h00  Pierre JOURNOUD (Université Paul-Valéry Montpellier 3) Quel rôle pour la France et l’Europe ? Une perspective historique et prospective
12h00-12h30  Débat

12h30-12h45 : Conclusion

12h45-13h00 : Séance de photo

13h00-13h15 : Transfert des intervenants et invités en car au Palais du Luxembourg

13h15-14h30 : Buffet au Palais du Luxembourg, 15 Rue de Vaugirard, salle René Coty

Après-midi au Palais du Luxembourg, Salle Clémenceau, 14h45-19h00

DEFIS ET POTENTIALITES ECONOMIQUES, ECOLOGIQUES, SCIENTIFIQUES ET CULTURELLES EN MER DE CHINE MERIDIONALE

14h45-15h00 Accueil des participants
15h00-15h15  Catherine DEROCHE (Sénatrice et Présidente du Groupe d’amitié France-Viêt Nam du Sénat), et S.E.M. NGUYEN Thiêp (Ambassadeur du Viêt Nam en France) Allocutions de bienvenue
15h15-15h30  Pierre JOURNOUD (Université Paul-Valéry Montpellier 3) La mer de Chine méridionale comme enjeu de Soft Power

15h30-17h30 : 3ème Table ronde sur les héritages de l’histoire

sous la Présidence du Pr. émérite Hugues TERTRAIS (Université Paris I Panthéon-Sorbonne)

15h30-15h45  François GIPOULOUX (École des Hautes Études en Sciences sociales – EHESS, Paris) Une configuration réticulaire des villes portuaires de la mer de Chine méridionale, XVIIe-XXIe siècles
15h45-16h00  Gilles de GANTÈS (Institut de recherches asiatiques – IrAsia/ CNRS, Université Aix Marseille) Du tremplin vers la Chine au balcon sur le Pacifique : comment les Français percevaient les mers bordières de l’Indochine à l’époque coloniale ?
16h00-16h15  NGUYEN Giang Huong (Bibliothèque nationale de France – BNF, Paris) La mémoire de la mer dans la littérature vietnamienne
16h15-16h30  NGUYEN Quoc Thanh (Institut d’Asie Orientale – IAO) La culture des pêcheurs vietnamiens
16h30-17h15  Débat
17h15-17h30  Pause


17h30-18h45 : 4ème Table ronde sur les enjeux économiques, scientifiques et écologiques

sous la Présidence du Dr. Jean-Philippe EGLINGER (INALCO et Université Thang Long-Hanoï)

17h30-17h45  Françoise NICOLAS (Institut français des Relations Internationales – IFRI) Les dynamiques économiques actuelles en mer de Chine méridionale
17h45-18h  TANG Anh Minh (AVSE Global&Ecole des Ponts ParisTech) L’impact de la construction des îles artificielles et de la surpêche en mer de Chine méridionale
18h00-18h15  Marine HERRMANN (Institut de recherche pour le développement – IRD, Paris) La coopération scientifique et environnementale en mer de Chine méridionale  
18h15-18h45  Débat  

18h45 : Conclusion

19h : Clôture

Illustration “à la une” : Des citoyens de Hanoi revêtant le tee-shirt No-U manifestent devant l’ambassade de la RPC le 6 août 2019. © Reuters

Mer de Chine méridionale et Indo-Pacifique : comment garantir une sécurité commune ?

[ndlr] La Fondation Gabriel Péri organise le mardi 25 février un important colloque sur la mer de Chine méridionale et l’Indo-Pacifique. Programme ci-dessous.

La Fondation Gabriel Péri a consacré trois colloques à la mer de Chine méridionale afin de mieux appréhender cet espace géopolitique complexe qui est un foyer de tension majeur sur la planète. Avec cette nouvelle initiative, elle se propose de faire le point sur ce que peut le droit international dans cette région conflictuelle et d’aborder les enjeux majeurs du contrôle des ressources et de l’écologie marine à l’heure où la sécurité environnementale suscite de nouveaux besoins de coopération. L’objectif sera enfin d’élargir la focale de la mer de Chine méridionale à la zone Indo-Pacifique, terme géographique qui fait désormais office de concept géostratégique et politique pour de nombreux pays.

Les différends territoriaux et maritimes non résolus, les niveaux d’armement inédits et les logiques de confrontation entre puissances font de la mer de Chine méridionale un foyer de tension majeur sur la planète.

Le droit international peut-il contribuer à construire la paix dans cet espace stratégique et conflictuel ? Comment les enjeux du contrôle des ressources, de l’écologie marine et de la sécurité environnementale sont-ils abordés par les acteurs à l’heure du péril climatique ? Et quels sont les réalités du concept géostratégique d’Indo-Pacifique et ses impacts sur cette zone ?

Ce nouveau colloque abordera ces questions en trois tables-rondes.

Programme du colloque

9h – 9h05 : Mot de bienvenu, Alain Obadia, président de la Fondation Gabriel Péri.
9h05 – 10h45 : Table-ronde 1 >Droit international, code de bonne conduite : quelles sont les évolutions ?

Modération: Alain Obadia, président de la Fondation Gabriel Péri.

  • Patrice Jorland, ancien diplomate
  • Pascale Ricard, docteure en droit de l’Université Paris 1, chargée de recherche au CNRS, Université Aix-Marseille (CERIC)
10h45 – 11h : Pause Café
11h – 12h30 : Table-ronde 2 > Ressources stratégiques, sécurité environnementale et écologie maritime : quels défis, quelles coopérations ?

Modération: Dominique Bari, journaliste, membre du Conseil scientifique de la Fondation Gabriel Péri

  • André Louchet, professeur de géographie à l’Université de Paris Sorbonne
  • Nathalie Fau, maître de conférences, Géographie, Université Paris-Diderot
  • Sébastien Colin, maître de conférences en géographie à l’Inalco et chercheur à l’Ifrae (Inalco-Université de Paris-CNRS).
13h30 – 15h20 : Table-ronde 3 > Quelle conception de la sécurité derrière le concept Indo-Pacifique et quelle présence dans la région des différents acteurs ?

Modérateur: Daniel Cirera, secrétaire général du Conseil scientifique de la Fondation Gabriel Péri.

  • Emmanuel Lincot, professeur à l’Institut catholique de Paris
  • Marianne Péron-Doise, chercheure Asie du Nord (Japon- Corée) à l’IRSEM, directrice du programme « Stratégie et sécurité maritime internationales »
  • Rémi Perelman, membre du groupe Asie 21.
15h20-15h30 : Conclusion, Michel Maso, directeur de la Fondation Gabriel Péri.
Mardi 25 février, 9h-15h30
 
Auditorium de l’INALCO
65, rue des Grands Moulins
Paris 13e –
M° Bibliothèque François Mitterrand

Source : Fondation Gabriel Péri

Nous dénonçons une restriction sans précédent de l’accès aux archives contemporaines [pétition]

[ndlr] Pour une recherche solide, les archives publiques doivent être accessibles. Sans accès à cette documentation d’une grande richesse, pas de thèses et plus de postes de chercheur.es.

Faut-il encore s’inquiéter de l’accessibilité au public des plans du débarquement du 6 juin 1944 soixante-quinze ans après la Seconde Guerre mondiale, lesquels portent un tampon « secret » ? Protéger des informations secrètes est essentiel. Qui en douterait ? A condition toutefois que ces informations soient réellement sensibles et qu’elles constituent toujours un secret défense. Quand il n’y a plus de secret, il ne devrait plus rien y avoir à protéger.

Pourtant le Service historique de la Défense annonce la nécessité d’une « déclassification » formelle de tous les documents portant les fameux tampons « secret » depuis 1940. Pièce par pièce. Cette mesure provoque déjà une paralysie du service. Elle entraîne des délais de communication très longs, voire l’impossibilité d’accéder à des archives pourtant communicables de plein droit selon le Code du Patrimoine. En effet les archives dont la communication porte atteinte au secret de la défense nationale, aux intérêts fondamentaux de l’Etat dans la conduite de la politique extérieure, à la sûreté de l’Etat, à la sécurité publique doivent être accessibles à tous après une échéance cinquante ans.

[…] nous demandons l’application du Code du Patrimoine et de la loi sur les archives de 2008, et donc l’accès immédiat et sans réserve à ces archives publiques à l’issue des délais légaux.

Lire la suite : Pétition en ligne

Coronavirus: au Vietnam, une commune près de Hanoï placée en quarantaine [RFI]

[ndlr] A lire sur le site de RFI. Malgré les 16 cas annoncés officiellement, l’inquiétude est grandissante.

Au Vietnam, Son Loi, commune située près de Hanoï, a été placé en quarantaine, jeudi 13 février, après la découverte de plusieurs cas de coronavirus. C’est une première au Vietnam.

Le ministère vietnamien de la Santé a tranché : Son Loi, commune de 10 000 habitants dans la province de Vinh Phuc, à une trentaine de kilomètres au nord-ouest de la capitale Hanoï, est mis en quarantaine pour une période de 20 jours, à compter de jeudi 13 février. La raison : la découverte de nouveaux cas de coronavirus et la crainte d’une propagation plus importante encore.

Lire la suite : RFI

Illustration “à la une” : Des policiers à l’entrée de la commune de Son Loi, au Vietnam, placée en quarantaine à cause de cas de coronavirus. | PHOTO AFP / NHAC NGUYEN

Le Vietnam : une nouvelle terre d’opportunités – Rennes – 07/02/2020

[ndlr] Programme d’une journée d’études sur le Viêt-Nam à Rennes.

Vendredi 07 février 2020

CCI Ille-et-Vilaine

(2 Avenue de la Préfecture – 35042 RENNES)

L’association P.R.I.S.M.E., des étudiants du Master A.I.P.M.E. de l’Université de Rennes 1, en partenariat avec le WTC Rennes-Bretagne, et le Comité Bretagne des CCE, vous proposent son 6ème Workshop sur le contexte des affaires internationales. L‘objectif de cet atelier est le partage d’idées, d’expériences, de témoignages et d’outils, dont les participants, chefs d’entreprise, décideurs ou étudiants, sauront évaluer la pertinence au regard de leurs différents projets d’internationalisation.

THÈME DU WORKSHOP : LE VIETNAM

« La signature de l’ALE et de l’API3 est l’un des moments historiques importants au cours des 30 ans de relations entre le Vietnam et l’Union Européenne » a annoncé le Vice-ministre permanent aux affaires étrangères, M. Bùi Thanh Son, à l’issue de la signature de l’Accord de libre-échange Vietnam-UE (EVFTA), le 30 juin 2019 (Nhân Dân, 01/07/19).

Les accords ratifiés avec l’UE constituent, en quelque sorte, le relais des négociations interrégionales entre l’UE et l’ASEAN (Association des nations de l’Asie du Sud-Est), engagées en 2007, mais qui ont marqué une pause à compter de 2009, avec le recul mondial des négociations multilatérales. Avec la signature de l’EVFTA, l’UE a signé des ALE avec 3 autres pays asiatiques (Japon, République de Corée, Singapour), créant ainsi les conditions d’une coopération économique et commerciale interrégionale ASEAN – UE.

Sachant que le Vietnam est le deuxième partenaire commercial de l’UE au sein de l’ASEAN, ces accords vont permettre de fluidifier, en réduisant les barrières tarifaires, les interdépendances commerciales entre ce nouveau « dragon » et l’Europe. Les bénéfices sont prévisibles pour les deux signataires, car les entreprises vietnamiennes voient leurs exportations dépendre de l’UE (électronique, textile, meubles, fruits de mer). Par ailleurs, le pays reçoit chaque année environ 1,5 milliards d’euros d’investissements directs étrangers européens. D’ailleurs, dès l’entrée en vigueur de l’accord, le Vietnam a annulé 48,5% de ses taxes d’importation sur les produits européens, selon le Ministère vietnamien des Finances. Et, après 10 ans, 99% de ces taxes seront annulées. Enfin, l’importance de l’accord est perceptible au regard de l’activisme de l’assemblée nationale vietnamienne, qui s’est employée à élaborer une feuille de route pour la révision de lois importantes telles que le Code du travail et la Loi sur la propriété intellectuelle.

PROGRAMME

9H30 :  Accueil

10H00 : Allocutions de bienvenue

– M. Vincent RENARD, Président du World Trade Center Rennes Bretagne

– M. Philippe DELAPORTE, Secrétaire Général du Comitré Bretagne des CCEF

– M. Thierry PENARD, Doyen de la Faculté des Sciences Economiques de l’Université de Rennes 1

– M. Lucas CORNEC, Président de l’Association PRISME

10H30 : Première Tribune : « VIETNAM : UN CREUSET DE LA GEOPOLITIQUE OCCIDENTALE »

– M. Philippe DELAPORTE, ancien président de l’association de Haute-Bretagne des auditeurs AR6-IHEDN

– M. Laurent GEDEON, Université Catholique de Lyon

– M. Pierre JOURNOUD, Professeur d’histoire contemporaine, co-fondateur du GIS Etudes en Stratégie, Politiques et Relations Internationales (en visioconférence)

12H15-13H30 : Buffet servi par le Traiteur TRAN, l’art de la table vietnamien

13h30 : Seconde Tribune : « VIETNAM : DES MODELES ECONOMIQUE ET URBAIN ORIGINAUX » :

– M. Michel FOUQUIN, Conseiller scientifique au CEPII et auprès des JECO

– M. Laurent PANDOLFI, Chargé de mission Asie et Océan Indien de la Région IdF

15H00 : Pause

15H30 : Table ronde : « ENTREPRENDRE AU VIETNAM : RETOURS D’EXPERIENCES » :

– M. Benoît ARMANGE, Directeur de la stratégie CL CORPORATION

– M. Hubert AROULE, Directeur Général et Fondateur de VF A.C.G.

– M. Hervé BALUSSON, Président d’Olmix Group

– M. Jean-Philippe EGLINGER, Directeur Général et Fondateur de Việt Pháp Strategies

– Mme. Mathilda PAJOT, Export Manager SO EXPORT

17H30 : Fin de la journée

EXCLUSIVEMENT SUR INSCRIPTION (gratuite)

Source : WTC Rennes

La 8e personne touchée par le coronavirus au Vietnam [Le Courrier du Vietnam]

[ndlr] Le gouvernement vietnamien prend des mesures pour endiguer l’épidémie venue de Chine. A la date du 12 février 2020, 15 cas d’infection sont répertoriés.

Selon le ministère de la Santé, le Vietnam a confirmé la 8e personne touchée par la maladie d’infection respiratoire aiguë causée par le nouveau coronavirus (nCoV).

La 8e personne touchée par la maladie d’infection respiratoire aiguë causée par la nCoV est une Vietnamienne, domiciliée dans la province de Vinh Phuc au Nord. Elle est retournée au Vietnam du Wuhan, en Chine (épicentre de l’épidémie) sur le vol CZ8315 de China Southern Airlines. Elle est dans le même groupe que trois personnes testées auparavant positives pour le nCoV.

Le Vietnam avait détecté sept cas du nCoV : deux père et fils chinois, trois citoyens vietnamiens revenus de Wuhan, un réceptionniste vietnamien ayant des contacts étroits avec des Chinois infectés et un citoyen américain.

Le 1er janvier, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a signé une décision sur la déclaration de l’épidémie du coronavirus au Vietnam. Le Premier ministre avait également signé une directive numérotée 06/CT-Ttg sur la multiplication des mesures de prévention et de lutte contre l’épidémie.

Toujours selon le ministère de la Santé, le 3 février, le nCoV a fait 362 morts en Chine et un aux Philippines. Au moins 17.387 cas de contamination ont été recensés dans le monde. L’épidémie a touché 26 pays et territoires.

Source : VNA/CVN

Voir aussi :

Pour suivre l’évolution sanitaire au Viêt-Nam, voir le site dédié :

Virus nCoV – Cập nhật mới nhất, liên tục

★ ★ ★ 

Contre le darwinisme social : L’Effet-Darwin de Patrick Tort

[ndlr] A l’occasion de la mobilisation contre la loi de programmation pluriannuelle de la recherche (loi en discussion), nous invitons nos lecteurs/lectrices à lire ce court billet de Lucien Derainne publié sur le carnet “Ébruiter les méthodes”.

L’appel à une recherche « darwinienne » – entendez compétitive et sélective – au cours des débats sur la loi de programmation pluriannuelle a fait réagir, ces derniers jours, aussi bien les chercheurs que le grand-public, grâce à l’écho que lui ont donné des journaux comme Le Monde ou Libération.

Je voudrai profiter de ces circonstances pour résumer un ouvrage que je viens de lire et qui mériterait d’être davantage connu en dehors des spécialistes d’histoire naturelle : L’Effet-Darwin de Patrick Tort. Quoique tous les ouvrages de cet auteur (historien des sciences, théoricien d’une approche matérialiste des discours) valent la peine d’être connus, la lecture de celui-ci est particulièrement salutaire pour déconstruire les justifications qui sont aujourd’hui apportées à la concurrence, dans l’économie comme dans la société.

Lire la suite : Ébruiter les méthodes, 22/01/2020.