Archives par mot-clé : Mémoires d’Indochine

Séminaire Mémoires d’Indochine : Synopsis 2017

Année universitaire 2017-2018 / Master Asie Orientale Contemporaine (ASIOC) / Semestre 1

ENS de Lyon / Sciences Po Lyon

Mémoires d’Indochine :

La décolonisation et la guerre vécues par les populations du Viêt-Nam, du Laos et du Cambodge

Récits de vie, histoire et littérature : connexions et déconnexions

Lieu : ENS de Lyon, site Descartes

Enseignant : François Guillemot

Courriel : francois.guillemot@ens-lyon.fr

Jour : le mercredi

Horaires : 9h-12h

Salles :  D4.070 (IAO) et D4.024 (voir calendrier)

Structure du séminaire :

Chaque séance de 3 heures se décompose en deux parties. La première partie est consacrée à l’étude des documents, auparavant lus par tous. La seconde partie est consacrée aux exposés oraux des étudiants et/ou consiste en une discussion autour d’un documentaire historique. Dans tous les cas, les deux parties exigent la participation active des étudiants.

Description succincte et objectif du séminaire :

L’histoire de la décolonisation de la péninsule indochinoise a été, le plus souvent, présentée sous l’angle des littératures officielles marquées par le prisme des vainqueurs. Dans ces textes, la parole des populations reste assez peu lisible. Le Viêt-Nam échappe en partie à cette règle car les vaincus (en outre, les Américains et les Vietnamiens exilés de la République du Sud, voire quelques écrivains du Renouveau) ont chacun de leur côté beaucoup écrit sur leur expérience de la décolonisation et de la guerre. A l’intérieur du pays, aux côtés d’une peinture héroïque et hagiographique de la révolution et de la lutte pour l’indépendance, de nouveaux témoignages entendent bousculer les certitudes. Les Cambodgiens ont largement témoigné du destin de leur pays en guerre en particulier de la violence vécue pendant la dictature du Kampuchéa Démocratique. Le procès des Khmers Rouges a ravivé les traumatismes mais aussi refermé une des pages les plus sombres de l’histoire du XXe siècle. Au Laos, les nouvelles réalités locales interpellent les jeunes adultes de la diaspora sur leur identité et la mémoire collective élaborée en exil. A l’appui de nombreuses publications historiques et politiques et de construction de lieux de mémoires imposants, les vainqueurs de ces trois pays continuent d’affirmer leur légitimité gagnée au prix d’un sacrifice de plus en plus mis à mal par les réalités postcoloniales et la parole d’après-guerre.

L’objectif de ce séminaire est d’inverser la tendance générale des histoires officielles pour se plonger dans les récits de vie, témoignages et mémoires des acteurs, de réfléchir sur leur contenu explicite ou implicite, de poser un regard critique sur ces écrits (biographiques et « archives de soi »), de réintroduire ces sources « marginales » de l’histoire dans la « grande histoire » de ces pays. Cette approche, très liée aux enjeux mémoriels, permettra de mieux saisir comment nous sortons d’une période où la conscience historique prévalait pour entrer dans une ère où les mémoires envahissent peu à peu la sphère politique. Mémoires manipulées, mémoires conflictuelles ou juxtaposées, tronquées ou oubliées, chacun de ces aspects sera discuté à travers les textes et les exposés oraux du séminaire. La décolonisation de l’Indochine et ses suites avec l’avènement des États-nations postcoloniaux (Viêt-Nam, Laos et Cambodge) est donc ici appréhendée à travers la vision originale des témoins et acteurs de ces pays. Il s’agit en quelque sorte de prendre la juste mesure des mémoires, écrites ou orales, pour interroger l’histoire récente de ces trois pays, et tenter d’élaborer une histoire vue du bas.

Cette année, le séminaire est consacré à la littérature des trois pays de l’Indochine. A travers une série de textes littéraires traduits en français (roman, nouvelles, contes) il s’agit de mettre en avant les connexions et déconnexions (volontaires) qui existent entre ces textes et l’histoire contemporaine de ces pays. Chaque séance aborde une thématique : la révolution, la guerre, l’oppression, la liberté, la vie quotidienne sont appréhendées sous l’angle de la fiction et du parcours de leurs auteurs. Quel est la réception des événements historiques et leur traitement par ces auteurs ? Quelle fut leur expérience personnelle ? Comment combinent-ils fiction et réalité ? Pour des raisons pratiques, la littérature vietnamienne formera l’essentiel du corpus étudié.

Mots clés : littérature ; récit de vie ; nationalisme ; identité ; guerre ; mémoire ; communisme ; oppression ; libération

Sites du séminaire :

★ ★ ★

Plan du séminaire (sous réserve de modifications) :

Séance introductive : mercredi 13 septembre 2017 – D4.070 (IAO)

  • Des mémoires en question (notions, modalités, calendrier)

Séance 1 : mercredi 20 septembre 2017 – D4.070 (IAO)

  • L’enthousiasme révolutionnaire

Séance 2 : mercredi 27 septembre 2017 – D4.070 (IAO)

  • La réforme agraire radicale

Séance 3 : mercredi 4 octobre 2017 – D4.070 (IAO)

  • Guerres directes/indirectes

Séance 4 : mercredi 11 octobre 2017 – D4.070 (IAO)

  • Vivre sous le régime communiste

Séance 5 : mercredi 25 octobre 2017 – D4.070 (IAO)

  • Terreur au Cambodge

Séance 6 : mercredi 8 novembre 2017 – D4.024

  • Récits Hmongs du Laos

Séance 7 : mercredi 15 novembre 2017 – D4.024

  • Exils (intérieur/extérieur) et retour au pays natal

Sous réserve : intervention de Nastassia Serste

★ ★ ★

Bibliographie

Instruments de travail :

DALLOZ, Jacques, Dictionnaire de la guerre d’Indochine 1945-1954, Paris, Armand Colin, 2006. Présentation éditeur.

DULUCQ, Sophie, KLEIN, Jean-François, STORA, Benjamin (sous la dir.) Les mots de la colonisation, Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, 2008. Présentation éditeur.

GOSCHA, Christopher E., Historical Dictionary of the Indochina War (1945-1954). An International and Interdisciplinary Approach, Honolulu, University of Hawaii Press/Copenhagen, Nordic Institute of Asian Studies, 2012. (voir lien “Guerre d’Indochine 1945-1956″ ci-dessus). Présentation éditeur.

KLEIN, Jean-François, SINGARAVELOU, Pierre & SUREMAINN, Marie-Albane de, Atlas des empires coloniaux : XIXe-XXe siècles, Paris, Éditions Autrement, Série Atlas/Mémoires, 2012. Présentation éditeur.

TERTRAIS, Hugues, Atlas des guerres d’Indochine, 1940-1990. De l’Indochine française à l’ouverture internationale, Paris, Éditions Autrement, Série Atlas/Mémoires, 2004 (réédition 2007). Présentation éditeur.

★ ★ ★

Quelques lectures pour accompagner le séminaire :

ABDOUL-CARIME, Nasir / MIKAELIAN, Grégory et THACH, Joseph (eds.), Le passé des Khmers. Langue, textes, rites, Berne, Peter Lang, 2016. Présentation éditeur.

ANDERSON, Benedict, L’imaginaire national. Réflexions sur l’origine et l’essor du nationalisme, Paris, La Découverte / Poche, 2006. Présentation éditeur.

BROCHEUX, Pierre & HEMERY, Daniel, Indochine la colonisation ambiguë 1858-1954, Paris, Éditions La Découverte, textes à l’appui / histoire contemporaine, 2001, nouvelle éd. augmentée et mise à jour. Version anglaise sous le titre Indochina: An Ambiguous Colonization, 1858-1954, Berkeley, University of California Press, 2011. Présentation éditeur (fr.)

BUI XUAN BAO, Naissance et évolution du roman vietnamien moderne, 1925-1945, Paris, Đường Mới – La voie nouvelle, 1985. Réédition de Le roman vietnamien contemporain : tendances et évolution du roman vietnamien, 1925-1945, Saigon, Tu-sach Nhân-van Xa-hoi, 1972.

CESARI, Laurent, L’Indochine en guerres 1945-1993, Paris, Éditions Belin, Histoire Belin Sup, 1995.

DALISSON, Rémi, Les guerres et la mémoire, Paris, CNRS éditions, 2013. Présentation éditeur.

DOAN CAM THI, Écrire le Vietnam contemporain: guerre, corps, littérature, Paris, PUPS, 2010. Présentation éditeur.

GOSCHA, Christopher, Indochine ou Vietnam ?, Paris, Vendémiaire, 2015. Traduction de Going Indochinese. Contesting Concepts of Space and Place in French Indochina, Copenhagen, NIAS Press, 2012. Présentation éditeur (fr.).

GOSCHA, Christopher, The Penguin History of Modern Vietnam, London, Allen Lane, 2016. Présentation éditeur.

HARDY, Andrew, Red Hills. Migrants and the state in the highlands of Vietnam, Copenhagen, Singapore, NIAS press / ISEAS, 2005. Présentation éditeur.

HARTOG, François, Régimes d’historicité. Présentisme et expériences du temps, Paris, Éditions du Seuil, coll. Points Histoire H458, 2012 (rééd.). Présentation éditeur.

HICKEY, Gerald C., Free in the forest. Ethnohistory of the Vietnamese central highlands, 1954-1976, New Haven, Yale University Press, 1982.

HUE-TAM HO TAI (ed.), The Country of Memory. Remaking the Past in Late Socialist Vietnam, Berkeley, University of California Press, 2001. Présentation éditeur.

IVARSSON, Søren, Creating Laos, The Making of a Lao Space between Indochina and Siam, 1860-1945, Copenhagen, NIAS Press, 2008. Présentation éditeur.

LE FAILLER, Philippe, La rivière Noire, l’intégration d’une marche frontière au Vietnam, Paris, CNRS éditions, coll. « CNRS Alpha », 2014. Présentation éditeur.

PANH, Rithy et BATAILLE, Christophe, L’Élimination, Paris, Grasset, 2012. Présentation éditeur.

PAPIN, Philippe, Viêt-Nam, parcours d’une nation, Paris, Belin / La documentation française, 2003, 2e édition.

PO DHARMA, Du Flm au Fulro : une lutte des minorités du sud indochinois, 1955-1975, Paris, Les Indes savantes, 2006. Présentation éditeur.

RICOEUR, Paul, La mémoire, l’histoire et l’oubli, Paris, Éditions du Seuil, Points Essais 494, 2000 (rééd. 2003). Présentation éditeur.

TARAUD, Christelle, La colonisation, Paris, Éditions Le Cavalier bleu, coll. “idées reçues”, 2008. Présentation éditeur.

TODOROV, Tzvetan, Mémoire du mal, tentation du bien. Enquête sur le siècle, Paris, Robert Laffont, 2000. Présentation éditeur.

WATERSON, Roxana & KWOK Kian-Woon (eds), Contestations of memory in Southeast Asia, Singapore, National University of Singapore Press, 2012. Présentation éditeur.

 

Numéros spéciaux de revues et articles en ligne :

ARTIERES, Philippe & KALIFA, Dominique (éd.), “Histoire et archives de soi”, Sociétés & Représentations, n° 13, 2002/1.

DOAN Cam Thi, « La nouvelle littérature vietnamienne », La revue des ressources, lundi 12 février 2007. Voir en ligne.

DOAN Cam Thi, « Femme, fantasme et guerre. Genèse d’une parole libre dans « La survivante de la Forêt qui rit », nouvelle vietnamienne de 1991″, La revue des ressources, lundi 2 avril 2007. Voir en ligne.

DOAN Cam Thi, « Vingt ans de littérature vietnamienne : 1986-2006 », La revue des ressources, jeudi 7 juin 2007. Voir en ligne.

VIRGILI, Fabrice (éd.), “Les lois genrées de la guerre”, CLIO Femmes, Genre, Histoire, n° 39, 2014. Voir en ligne.

 

  • Bibliographie spécifique du séminaire (PDF ci-dessous) :

Mémoires d’Indochine 2017 – Bibliographie

★ ★ ★

Travaux à faire et notation :

Présence régulière au séminaire requise, participation active, lecture et commentaire des documents proposés obligatoires (30 % de la note).

Chaque étudiant devra faire le Compte rendu de lecture [CR] d’un ouvrage sur 3 ou 4 pages (maxi) interligne 1,5 accompagné d’une recherche bibliographique autour de l’ouvrage (40 % de la note).

Le même ouvrage sera présenté oralement pendant vingt minutes au cours du séminaire (30 % de la note). Des précisions sur ces travaux seront apportées lors de la première séance du mardi 20 septembre 2016.

Image « à la une » et illustration : Le jardin de tante n°5 © Minh Hoàng ; L’attente du Phénix (détail) © Minh Hoàng

Séminaire “Mémoires d’Indochine” 2015 : Séance 2

Année universitaire 2015-2016 / Master Asie Orientale Contemporaine (ASIOC) / Semestre 1

 

Mémoires d’Indochine :

La décolonisation et la guerre vécues par les populations du Viêt-Nam, du Laos et du Cambodge

MémoiresIndochine_2015_vintage

Séance 2 : mardi 06 octobre 2015

« Travailleurs indochinois » dans l’Europe en guerre

Cette séance sera en grande partie consacrée à la question des “Travailleurs indochinois” (une catégorie à interroger), enrôlés de force ou engagés volontaires lors des deux guerres mondiales pour soutenir “l’effort de guerre”. Une première vague amena plus de 90.000 “lính thợ” (soldats et ouvriers) en France pendant la guerre de 1914-1918 de laquelle la France sortit victorieuse. Une deuxième vague concerna environ 20.000 recrutés pendant la Seconde guerre mondiale dans le contexte de la défaite de 1940 et de l’occupation allemande. En suivant le parcours de certains d’entre eux à travers les documents proposés, nous aborderons la question plus générale des migrations coloniales et du contact avec le colonisateur. Nous interrogerons la pratique mémorielle autour des “Travailleurs indochinois” et le rapport particulier de ces “immigrés malgré eux” avec leur pays d’origine.

Sources orales à discuter :

Trois courtes vidéos extraites de la chaîne « Histoire coloniales » sur YouTube.

Article à lire : Luguern Liêm-Khê, « Ni civil ni militaire : le travailleur indochinois inconnu de la Seconde Guerre mondiale », Le Mouvement Social 2/ 2007 (n° 219-220), p. 185-199. URL : www.cairn.info/revue-le-mouvement-social-2007-2-page-185.htm / DOI : 10.3917/lms.219.0185

 * * *

Exposés oraux dans la 2ème partie du séminaire :

  • NgoVan_AuPaysDeLaClocheFeleeNgo Van, Au pays de la cloche fêlée. Tribulations d’un Cochinchinois à l’époque coloniale, Montreuil : L’insomniaque, 2000.

CR de lecture de Nelly Didelot

Présentation sur le site dédié à Ngo Van : Le Chat qui pêche.

  •  LamLe_CongBinh2Lam Le, Cong Binh, la longue nuit indochinoise, Adr Productions, Blaq out collection, 2013.

Présentation et recension du film par Alice Voisin

Page Facebook du film.

* * *

Lectures complémentaires :

  • Anh Van, « Les travailleurs vietnamiens en France, 1939-1950 », Chroniques vietnamiennes, n°4, été 1988, pp. 10-17.
  • Daum, Pierre, Immigrés de force. Les travailleurs indochinois en France (1939-1952), Arles : Solin / Actes Sud, 2009. Notice SUDOC : http://www.sudoc.fr/134002601 / Cote IAO : 604AI.13/170. Voir également : “A propos d’un livre”, Carnets du Viêt Nam, n° 23, octobre 2009, pp. 18-21, notamment la note de lecture de Pierre Brocheux en ligne sur le site de Pierre Daum immigresdeforce.org (PDF).
  • Le Van Ho, Mireille, Des Vietnamiens dans la Grande guerre, Paris : Editions Vendémiaire, coll. Empires, 2014. Notice SUDOC : http://www.sudoc.fr/180917293
  • Tran-Nu (Luguern), Liêm-Khê, Les travailleurs indochinois en France de 1939 à 1948, Mémoire de maîtrise sous la direction de Philippe Vigier, Université Paris X Nanterre, 1988. Document en ligne sur le site travailleurs-indochinois.org (PDF).
  • Tran-Nu (Luguern), Liêm-Khê, « Les travailleurs indochinois en France de 1939 à 1948 », Actes de l’Histoire de l’Immigration, 2001, article en ligne (première édition en 1989 dans le Bulletin du Centre d’histoire de la France contemporaine, n° 10 (p. 5-21), publié à l’Université de Nanterre).

Voir aussi sur Mémoires d’Indochine

* * *

Sitographie :

Site de Joël Pham dédié à la mémoire des Travailleurs indochinois et comprenant une petite base de données de 318 anciens Công Binh (Mémorial Công Binh).

Site du journaliste Pierre Daum consacré à la promotion de son ouvrage sur les « Immigrés de force » (Actes Sud, 2009).

Blog en langue vietnamienne consacré à l’histoire des ONS Vietnamiens.

Plaquette pédagogique de l’exposition « Les travailleurs indochinois de la Seconde guerre mondiale » organisée en janvier 2011 dans le département de l’Hérault.

Musée de l’histoire de l’immigration : Dossier thématique réalisé par Liêm-Khê Luguern

Séminaire Mémoires d’Indochine : Synopsis 2015

Année universitaire 2015-2016 / Master Asie Orientale Contemporaine (ASIOC) / Semestre 1

ENS de Lyon / Sciences Po Lyon

 

Mémoires d’Indochine :

La décolonisation et la guerre vécues par les populations du Viêt-Nam, du Laos et du Cambodge

MémoiresIndochine_2015_vintage

Paroles  « provoquées » et mémoires partagées

 

Lieu : ENS de Lyon, site Descartes

Enseignant : François Guillemot

Courriel : francois.guillemot@ens-lyon.fr

Jour : le mardi

Horaires : 9h-12h

Salle : F020

Structure du séminaire :

Chaque séance de 3 heures se décompose en deux parties. La première partie est consacrée à l’étude des documents, auparavant lus par tous. La seconde partie est consacrée aux exposés oraux des étudiants et/ou consiste en une discussion autour d’un documentaire historique. Dans tous les cas, les deux parties exigent la participation active des étudiants.

Description succincte et objectif du séminaire :

L’histoire de la décolonisation de la péninsule indochinoise a le plus souvent été présentée sous l’angle des littératures officielles marquées par le prisme des vainqueurs et dans lesquelles la parole des populations reste assez peu lisible. Le Viêt-Nam échappe en partie à cette règle car les vaincus (en outre, les Américains et les Vietnamiens exilés de la République du Sud) ont chacun de leur côté beaucoup écrit sur leur expérience de la décolonisation et de la guerre. A l’intérieur du pays, aux côtés d’une peinture héroïque et hagiographique de la révolution et de lutte pour l’indépendance, de nouveaux témoignages entendent bousculer les certitudes. Les Cambodgiens ont largement témoigné du destin de leur pays en guerre en particulier de la violence vécue pendant la dictature du Kampuchéa Démocratique. Le procès des Khmers Rouges a ravivé les traumatismes mais aussi refermé une des pages les plus sombres de l’histoire du XXe siècle. Au Laos, les nouvelles réalités locales interpellent les jeunes adultes de la diaspora sur leur identité et la mémoire collective élaborée en exil. A l’appui de nombreuses publications historiques et politiques et de construction de lieux de mémoires imposants, les vainqueurs de ces trois pays continuent d’affirmer leur légitimité gagnée au prix d’un sacrifice de plus en plus mis à mal par les réalités postcoloniales et la parole d’après-guerre.

L’objectif de ce séminaire est d’inverser la tendance générale des histoires officielles pour se plonger dans les récits de vie, témoignages et mémoires des acteurs, de réfléchir sur leur contenu explicite ou implicite, de poser un regard critique sur ces écrits (biographiques et « archives de soi »), de réintroduire ces sources « marginales » de l’histoire dans la « grande histoire » de ces pays. Cette approche, très liée aux enjeux mémoriels, permettra de mieux saisir comment nous sortons d’une période où la conscience historique prévalait pour entrer dans une ère où les mémoires envahissent peu à peu la sphère politique. Mémoires manipulées, mémoires conflictuelles ou juxtaposées, tronquées ou oubliées, chacun de ces aspects sera discuté à travers les textes et les exposés oraux du séminaire. La décolonisation de l’Indochine et ses suites avec l’avènement des États-nations postcoloniaux (Viêt-Nam, Laos et Cambodge) sera donc ici appréhendée à travers la vision originale des témoins et acteurs de ces pays. Il s’agira en quelque sorte de prendre la juste mesure des mémoires, écrites ou orales, pour interroger l’histoire récente de ces trois pays, et tenter d’élaborer une histoire vue du bas.

MémoiresIndochine_2015_vignette

Cette année, le séminaire sera consacré aux témoignages oraux. Chaque séance du séminaire abordera une question de l’histoire de la péninsule indochinoise sous l’angle de l’histoire orale. Le support de travail du séminaire se présentera sous la forme de témoignages oraux, d’entretiens le plus souvent filmés et disponibles sur internet. Le corpus principal proviendra de la Collection Vietnam en ligne sur OpenVault. D’autres sources orales seront extraites de films documentaires ou de médias en ligne.

Sites du séminaire :

 

Instruments de travail :

DALLOZ, Jacques, Dictionnaire de la guerre d’Indochine 1945-1954, Paris, Armand Colin, 2006.

DULUCQ, Sophie, KLEIN, Jean-François, STORA, Benjamin (sous la dir.) Les mots de la colonisation, Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, 2008.

GOSCHA, Christopher E., Historical Dictionary of the Indochina War (1945-1954). An International and Interdisciplinary Approach, Honolulu, University of Hawaii Press/Copenhagen, Nordic Institute of Asian Studies, 2012. (voir lien “Guerre d’Indochine 1945-1956″ ci-dessus).

KLEIN, Jean-François, SINGARAVELOU, Pierre & SUREMAINN, Marie-Albane de, Atlas des empires coloniaux : XIXe-XXe siècles, Paris, Éditions Autrement, Série Atlas/Mémoires, 2012.

RIOUX, Jean-Pierre (sous la dir.), Dictionnaire de la France coloniale, Paris, Flammarion, 2007.

LIAUZU, Claude (sous la dir.), Dictionnaire sur la colonisation française, Paris, Larousse, coll. A présent, 2007.

DUTTON, George / WERNER, Jayne & WHITMORE, John K. (eds), Sources of Vietnamese Tradition, New York, Columbia University Press, 2012.

RUSCIO, Alain (dir.), La guerre “française” d’Indochine (1945 1954). Les sources de la connaissance. Bibliographie, filmographie, documents divers, Paris, Les Indes Savantes, 2003.

TERTRAIS, Hugues, Atlas des guerres d’Indochine, 1940-1990. De l’Indochine française à l’ouverture internationale, Paris, Éditions Autrement, Série Atlas/Mémoires, 2004 (réédition 2007).

 

Connaissances générales requises sur l’Indochine et le processus colonisation / décolonisation :

AGERON, Charles-Robert, La décolonisation française, Paris, Armand Colin, coll. Cursus, série Histoire, 1991.

BROCHEUX, Pierre & HEMERY, Daniel, Indochine la colonisation ambiguë 1858-1954, Paris, Éditions La Découverte, textes à l’appui / histoire contemporaine, 2001, nouvelle éd. augmentée et mise à jour. Version anglaise sous le titre Indochina: An Ambiguous Colonization, 1858-1954, Berkeley, University of California Press, 2011.

CESARI, Laurent, L’Indochine en guerres 1945-1993, Paris, Éditions Belin, Histoire Belin Sup, 1995.

COOPER, Frederick, Le colonialisme en question. Théorie, connaissance, histoire, Paris, Payot, 2010.

FERRO, Marc, Histoire des colonisations. Des conquêtes aux indépendances XIIIe-XXe siècle, Paris, Éditions du Seuil, septembre 1994.

GRIMAL, Henri, La décolonisation de 1919 à nos jours, Paris, Éditions Complexe, 1985, nouvelle édition revue et mise à jour (réédité en 1999).

HUGON, Anne (dir.), Histoire des femmes en situation coloniale : Afrique et Asie, XXe siècle, Paris, Éditions Karthala, 2004.

LORIN, Armaury & TARAUD, Christelle, Nouvelle histoire des colonisations européennes (XIXe-XXe siècles). Sociétés, cultures, politiques, Paris, Presses Universitaires de France, “Le nœud gordien”, 2013.

TARAUD, Christelle, La colonisation, Paris, Éditions Le Cavalier bleu, coll. “idées reçues”, 2008.

 

Histoire orale, sources orales :

ALMEIDA, Fabrice d’ & MARECHAL, Denis (sous la dir.), L’histoire orale en questions, Bry-sur-Marne, INA, coll. Médias histoire, 2013.

DESCAMPS, Florence (sous la dir.), Les sources orales et l’histoire. Récits de vie, entretiens, témoignages oraux, Rosny-sous-Bois, Bréal, 2006.

DESCAMPS, Florence, L’historien, l’archiviste et le magnétophone : de la constitution de la source orale à son exploitation, Paris, Ministère de l’économie, des finances et de l’industrie ; Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 2005, 2e éd. // Marseille, Cléo, OpenEdition, 2011 : https://books.openedition.org/igpde/104

PESCHANSKI, Denis & MARECHAL, Denis (sous la dir.), Les chantiers de la mémoire, Bry-sur-Marne, INA, coll. Médias histoire, 2013.

PESCHANSKI, Denis, Mémoire et traumatisme. L’individu et la fabrique des grands récits. Entretien avec Boris Cyrulnik, Bry-sur-Marne, INA, coll. Les Entretiens de MediaMorphoses, 2012.

THEBAUD, Françoise & DERMENJIAN, Geneviève (sous la dir.), Quand les femmes témoignent : histoire orale, histoire des femmes, mémoire des femmes, Paris, Éditions Publisud, 2009.

TONKIN, Elizabeth, Narrating our Pasts: the Social Construction of Oral History, Cambridge, Cambridge University Press, 1992.

VOLDMAN, Danièle (sous la dir.), La bouche de la vérité ? La recherche historique et les sources orales, Paris, CNRS, Les Cahiers de l’IHTP, 1992.

WALLENBORN, Hélène, L’historien, la parole des gens et l’écriture de l’histoire : le témoignage à l’aube du XXe siècle, Loverval, Éditions Labor, 2006.

 

Quelques lectures complémentaires portant sur les questions soulevées pendant le séminaire :

ANDERSON, Benedict, L’imaginaire national. Réflexions sur l’origine et l’essor du nationalisme, Paris, La Découverte / Poche, 2002 (rééd.).

BECKER, Annette & DEBARY, Octave (dir.), Montrer les violences extrêmes. Théoriser, créer, historiciser, muséographier, Paris, Créaphis éditions, 2012.

DALISSON, Rémi, Les guerres et la mémoire, Paris, CNRS éditions, 2013.

LOUBES, Olivier & RODRIGO, Annelise (03/12/2013), Pierre Laborie, un historien “trouble-mémoire”, Monde sociaux : http://sms.hypotheses.org/1651

MOREAU DEFARGES, Philippe, Repentance et réconciliation, Paris, Presses de Sciences Po, La Bibliothèque du citoyen, 1999.

HAHNEL-MESNARD, Carola / LIENARD-YETERIAN, Marie & MARINAS, Christina, Culture & Mémoire. Représentations contemporaines de la mémoire dans les espaces mémoriels, les arts du  visuel, la littérature et le théâtre, Paris, Éditions de l’École Polytechnique, 2008.

HARTOG, François, Régimes d’historicité. Présentisme et expériences du temps, Paris, Éditions du Seuil, coll. Points Histoire H458, 2012 (rééd.).

HUE-TAM HO TAI (ed.), The Country of Memory. Remaking the Past in Late Socialist Vietnam, Berkeley, University of California Press, 2001.

RICOEUR, Paul, La mémoire, l’histoire et l’oubli, Paris, Éditions du Seuil, Points Essais 494, 2000.

TODOROV, Tzvetan, Mémoire du mal, tentation du bien. Enquête sur le siècle, Paris, Robert Laffont, 2000.

WATERSON, Roxana & KWOK Kian-Woon (eds), Contestations of memory in Southeast Asia, Singapore, National University of Singapore Press, 2012.

 

Numéros spéciaux de revues :

ARTIERES, Philippe & KALIFA, Dominique (éd.), “Histoire et archives de soi”, Sociétés & Représentations, n° 13, 2002/1.

VIRGILI, Fabrice (éd.), “Les lois genrées de la guerre”, CLIO Femmes, Genre, Histoire, n° 39, 2014.

 

 

* * *

Plan du séminaire (sous réserve de modifications) :

Séance introductive : mardi 22 septembre 2015

  • Paroles  « provoquées » et mémoires partagées : introduction générale du séminaire (notions, modalités, calendrier)

 

Séance 1 : mardi 29 septembre 2015

 

Séance 2 : mardi 6 octobre 2015

 

Séance 3 : mardi 13 octobre 2015

 

Séance 4 : mardi 20 octobre 2015

 

Séance 5 : mardi 3 novembre 2015

 

Séance 6 : mardi 10 novembre 2015

 

Séance 7 : mardi 17 novembre 2015

* * *

Travaux à faire et notation :

Présence régulière au séminaire requise, participation active, lecture et commentaire des documents proposés obligatoires (30 % de la note).

Chaque étudiant devra faire le Compte rendu de lecture [CR] d’un ouvrage sur 3 ou 4 pages (maxi) interligne 1,5 accompagné d’une recherche bibliographique autour de l’ouvrage (40 % de la note).

Le même ouvrage sera présenté oralement pendant vingt minutes au cours du séminaire (30 % de la note). Des précisions sur ces travaux seront apportées lors de la première séance du mardi 23 septembre 2014.

Bibliographie indicative pour la fiche de lecture (CR) et l’exposé oral : voir en ligne.

MémoiresIndochine_2015_ListeRéduite

MémoiresIndochine_Synopsis_2015

Image « à la une » : bandeau du séminaire 2015 © FG

Mémoires d’Indochine fait peau neuve

Chères lectrices et lecteurs, étudiant.e.s, ami.e.s, contributrices et contributeurs de Mémoires d’Indochine, pour répondre au souci de modernisation de la plateforme Hypotheses.org, notre carnet de séminaire va changer de thème ces prochains jours.

Porté depuis sa création en septembre 2012 par le thème Magazine Basic, très efficace, pour sa présentation des billets sous la forme d’une page de journal (image ci-dessous), il va muter sur le modèle de la plupart des sites d’information en ligne pour répondre aux nouvelles exigences de l’affichage mobile (smartphone, phablettes, tablettes).

MémoireIndochine_30-04-2015Page d’entrée de Mémoires d’Indochine du 30 avril 2015 sur Magazine Basic

Parmi les thèmes développés par l’équipe de WordPress et adoptés actuellement par Hypotheses.org nous avons opté pour le thème Twenty Fourteen, un thème déjà expérimenté sur notre carnet de recherche Femmes et Guerres au Viêt-Nam et par la Maison des Carnets elle-même. Il nous permet de conserver tous les onglets (même si l’accès en sera légèrement modifié), les pages et les catégories mises en place dans le cadre du séminaire. Le nouveau thème présentera trois ou six billets à la une et une actualité désormais affichée sur une colonne centrale. Les colonnes des Widgets seront réorganisées. Ces modifications techniques nécessaires permettent à la plateforme Hypotheses.org de s’assurer une grande plus pérennité, une plus forte homogénéité et un maximum de souplesse sur le long terme.

Je vous dis donc à très bientôt.

Amicalement.

FG, 1er mai 2015.

 * * *

Chers tous,

la mutation a été faite. Nous avons conservé et rétabli l’ensemble des paramètres. D’autres petites amélioration se feront au fil du temps. Bonne navigation !

FG, 3 mai 2015.

Séminaire Mémoires d’Indochine : Synopsis 2014

Année universitaire 2014-2015 / Master Asie Orientale Contemporaine (ASIOC) / Semestre 1

ENS de Lyon / Sciences Po Lyon

 

Mémoires d’Indochine :

La décolonisation et la guerre vécues par les populations

du Viêt-Nam, du Laos et du Cambodge

* * *

Mémoiresd'Indochine_2014© 2014 FG / Mémoires d’Indochine

Lieu : ENS de Lyon, site Descartes

Enseignant : François Guillemot

Courriel : Francois.Guillemot@ens-lyon.fr

Jour : le mardi

Horaires : 9h-12h

Salle : F116

Structure du séminaire :

Chaque séance de 3 heures se décompose en deux parties. La première partie est consacrée à l’étude des documents, auparavant lus par tous. La seconde partie est consacrée aux exposés oraux des étudiants et/ou consiste en une discussion autour d’un documentaire historique. Dans tous les cas, les deux parties exigent la participation active des étudiants.

Description succincte et objectif du séminaire :

L’histoire de la décolonisation de la péninsule indochinoise a le plus souvent été présentée sous l’angle des littératures officielles marquées par le prisme des vainqueurs et dans lesquelles la parole des populations reste assez peu lisible. Le Viêt-Nam échappe en partie à cette règle car les vaincus (en outre, les Américains et les Vietnamiens exilés de la République du Sud) ont chacun de leur côté beaucoup écrit sur leur expérience de la décolonisation et de la guerre. A l’intérieur du pays, aux côtés d’une peinture héroïque et hagiographique de la révolution et de lutte pour l’indépendance, de nouveaux témoignages entendent bousculer les certitudes. Les Cambodgiens ont largement témoigné du destin de leur pays en guerre en particulier de la violence vécue pendant la dictature du Kampuchéa Démocratique. Le procès des Khmers Rouges a ravivé les traumatismes mais aussi refermé une des pages les plus sombres de l’histoire du XXe siècle. Au Laos, les nouvelles réalités locales interpellent les jeunes adultes de la diaspora sur leur identité et la mémoire collective élaborée en exil. A l’appui de nombreuses publications historiques et politiques et de construction de lieux de mémoires imposants, les vainqueurs de ces trois pays continuent d’affirmer leur légitimité gagnée au prix d’un sacrifice de plus en plus mis à mal par les réalités postcoloniales et la parole d’après-guerre.

L’objectif de ce séminaire est d’inverser la tendance générale des histoires officielles pour se plonger dans les récits de vie, témoignages et mémoires des acteurs, de réfléchir sur leur contenu explicite ou implicite, de poser un regard critique sur ces écrits (biographiques et « archives de soi »), de réintroduire ces sources « marginales » de l’histoire dans la « grande histoire » de ces pays. Cette approche, très liée aux enjeux mémoriels, permettra de mieux saisir comment nous sortons d’une période où la conscience historique prévalait pour entrer dans une ère où les mémoires envahissent peu à peu la sphère politique. Mémoires manipulées, mémoires conflictuelles ou juxtaposées, tronquées ou oubliées, chacun de ces aspects sera discuté à travers les textes et les exposés oraux du séminaire. La décolonisation de l’Indochine et ses suites avec l’avènement des États-nations postcoloniaux (Viêt-Nam, Laos et Cambodge) sera donc ici appréhendée à travers la vision originale des témoins et acteurs de ces pays. Il s’agira en quelque sorte de prendre la juste mesure des mémoires, écrites ou orales, pour interroger l’histoire récente de ces trois pays, et tenter d’élaborer une histoire vue du bas.

Sites du séminaire :

 

Instruments de travail :

DALLOZ, Jacques, Dictionnaire de la guerre d’Indochine 1945-1954, Paris, Armand Colin, 2006.

DULUCQ, Sophie, KLEIN, Jean-François, STORA, Benjamin (sous la dir.) Les mots de la colonisation, Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, 2008.

GOSCHA, Christopher E., Historical Dictionary of the Indochina War (1945-1954). An International and Interdisciplinary Approach, Honolulu, University of Hawaii Press/Copenhagen, Nordic Institute of Asian Studies, 2012. (voir lien « Guerre d’Indochine 1945-1956 » ci-dessus).

KLEIN, Jean-François, SINGARAVELOU, Pierre & SUREMAINN, Marie-Albane de, Atlas des empires coloniaux : XIXe-XXe siècles, Paris, Éditions Autrement, Série Atlas/Mémoires, 2012.

RIOUX, Jean-Pierre (sous la dir.), Dictionnaire de la France coloniale, Paris, Flammarion, 2007.

LIAUZU, Claude (sous la dir.), Dictionnaire sur la colonisation française, Paris, Larousse, coll. A présent, 2007.

DUTTON, George / WERNER, Jayne & WHITMORE, John K. (eds), Sources of Vietnamese Tradition, New York, Columbia University Press, 2012.

RUSCIO, Alain (dir.), La guerre “française” d’Indochine (1945 1954). Les sources de la connaissance. Bibliographie, filmographie, documents divers, Paris, Les Indes Savantes, 2003.

TERTRAIS, Hugues, Atlas des guerres d’Indochine, 1940-1990. De l’Indochine française à l’ouverture internationale, Paris, Éditions Autrement, Série Atlas/Mémoires, 2004 (réédition 2007).

 

Connaissances générales requises sur l’Indochine et le processus colonisation / décolonisation :

AGERON, Charles-Robert, La décolonisation française, Paris, Armand Colin, coll. Cursus, série Histoire, 1991.

BROCHEUX, Pierre & HEMERY, Daniel, Indochine la colonisation ambiguë 1858-1954, Paris, Éditions La Découverte, textes à l’appui / histoire contemporaine, 2001, nouvelle éd. augmentée et mise à jour. Version anglaise sous le titre Indochina: An Ambiguous Colonization, 1858-1954, Berkeley, University of California Press, 2011.

CESARI, Laurent, L’Indochine en guerres 1945-1993, Paris, Éditions Belin, Histoire Belin Sup, 1995.

COOPER, Frederick, Le colonialisme en question. Théorie, connaissance, histoire, Paris, Payot, 2010.

FERRO, Marc, Histoire des colonisations. Des conquêtes aux indépendances XIIIe-XXe siècle, Paris, Éditions du Seuil, septembre 1994.

GRIMAL, Henri, La décolonisation de 1919 à nos jours, Paris, Éditions Complexe, 1985, nouvelle édition revue et mise à jour (réédité en 1999).

HUGON, Anne (dir.), Histoire des femmes en situation coloniale : Afrique et Asie, XXe siècle, Paris, Éditions Karthala, 2004.

LORIN, Armaury & TARAUD, Christelle, Nouvelle histoire des colonisations européennes (XIXe-XXe siècles). Sociétés, cultures, politiques, Paris, Presses Universitaires de France, « Le nœud gordien », 2013.

TARAUD, Christelle, La colonisation, Paris, Éditions Le Cavalier bleu, coll. « idées reçues », 2008.

 

Parutions récentes pour le concours de l’agrégation d’histoire sur les sociétés coloniales [à parcourir] :

BARJOT, Dominique & FRÉMEAUX, Jacques (dir.), Les sociétés coloniales à l’âge des empires, Afrique, Antilles, Asie (années 1850-années 1950), Paris, Cned-Sedes/A. Colin,
2012.

BROCHEUX, Pierre, Les décolonisations au XXe siècle. La fin des empires européens et japonais, Paris, Armand Colin, coll. U, 2012.

DUMASY, François / GOERG, Odile et HUETZ de LEMPS, Xavier, Les sociétés coloniales à l’âge des empires, Paris, Bréal, 2012.

ETEMAD, Bouda, L’héritage ambigu de la colonisation. Économies, populations, sociétés, Paris, Armand Colin, coll. U, 2012.

KLEIN, Jean-François & LAUX, Claire (dir.), Sociétés impériales en situations coloniales. Afriques, Asies, Antilles (années 1850-années 1950), Paris, Ellipses, 2012.

LORIN, Amaury & TARAUD, Christelle, Nouvelle histoire des colonisations européennes (XIXe-XXe siècles). Sociétés, cultures, politiques, Paris, PUF, coll. Le nœud gordien, 2013.

SURUN, Isabelle (dir.), Les sociétés coloniales à l’âge des empires, Afrique, Antilles, Asie (années 1850-années 1950), Paris, Atlande, 2012.

 

Quelques lectures portant sur les questions soulevées pendant le séminaire :

ANDERSON, Benedict, L’imaginaire national. Réflexions sur l’origine et l’essor du nationalisme, Paris, La Découverte / Poche, 2002 (rééd.).

BECKER, Annette & DEBARY, Octave (dir.), Montrer les violences extrêmes. Théoriser, créer, historiciser, muséographier, Paris, Créaphis éditions, 2012.

BLANCHARD, Pascal & VEYRAT-MASSON, Isabelle, Les guerres de mémoires. La France et son histoire, Paris, La Découverte / Poche, 2010 (rééd.).

DALISSON, Rémi, Les guerres et la mémoire, Paris, CNRS éditions, 2013.

LOUBES, Olivier & RODRIGO, Annelise (03/12/2013), Pierre Laborie, un historien “trouble-mémoire”, Monde sociaux : http://sms.hypotheses.org/1651

MOREAU DEFARGES, Philippe, Repentance et réconciliation, Paris, Presses de Sciences Po, La Bibliothèque du citoyen, 1999.

HAHNEL-MESNARD, Carola / LIENARD-YETERIAN, Marie & MARINAS, Christina, Culture & Mémoire. Représentations contemporaines de la mémoire dans les espaces mémoriels, les arts du  visuel, la littérature et le théâtre, Paris, Éditions de l’École Polytechnique, 2008.

HARTOG, François, Régimes d’historicité. Présentisme et expériences du temps, Paris, Éditions du Seuil, coll. Points Histoire H458, 2012 (rééd.).

HUE-TAM HO TAI (ed.), The Country of Memory. Remaking the Past in Late Socialist Vietnam, Berkeley, University of California Press, 2001.

RICOEUR, Paul, La mémoire, l’histoire et l’oubli, Paris, Éditions du Seuil, Points Essais 494, 2000.

ROUSSO, Henry, La hantise du passé : Entretien avec Philippe Petit, Paris, Textuel, coll. « Conversations pour demain », 1998.

SLIM, Hugo, Les civils dans la guerre. Identifier et casser les logiques de la violence, Genève, Éditions Labor et Fides, 2009.

TODOROV, Tzvetan, Face à l’extrême, Paris, Éditions du Seuil, coll. Points Essais 295, 1994 (nouvelle éd.).

WATERSON, Roxana & KWOK Kian-Woon (eds), Contestations of memory in Southeast Asia, Singapore, National University of Singapore Press, 2012.

 

Numéros spéciaux de revues :

ARTIERES, Philippe & KALIFA, Dominique (éd.), “Histoire et archives de soi”, Sociétés & Représentations, n° 13, 2002/1.

VIRGILI, Fabrice (éd.), « Les lois genrées de la guerre », CLIO Femmes, Genre, Histoire, n° 39, 2014.

 

 

* * *

Plan du séminaire (Mise à jour du jeudi 9 octobre 2014) :

Séance introductive : mardi 23 septembre 2014

  • Introduction générale du séminaire, modalités, calendrier

 

Séance 1 : mardi 30 septembre 2014

 

Séance 2 : mardi 7 octobre 2014

 

Séance 3 : mardi 14 octobre 2014

 

Séance 4 : mardi 21 octobre 2014

 

Séance 5 : mardi 4 novembre 2014

(participation au panel : Frontiers encounters, exchanges and frictions)

 

Séance 6 : mardi 18 novembre 2013

 

Séance 7 : mardi 16 décembre 2014

 

Séance 8 : jeudi 18 et vendredi 19 décembre 2014 (derniers exposés)

 

* * *

Travaux à faire et notation :

Présence régulière au séminaire requise, participation active, lecture et commentaire des documents proposés obligatoires (30 % de la note).

Chaque étudiant devra faire le Compte rendu de lecture [CR] d’un ouvrage sur 3 ou 4 pages (maxi) interligne 1,5 accompagné d’une recherche bibliographique autour de l’ouvrage (40 % de la note).

Le même ouvrage sera présenté oralement pendant vingt minutes au cours du séminaire (30 % de la note). Des précisions sur ces travaux seront apportées lors de la première séance du mardi 23 septembre 2014.

Bibliographie indicative pour la fiche de lecture (CR) et l’exposé oral : voir en ligne.

Une liste restreinte sera proposée lors de la première séance du séminaire.

Séminaire “Mémoires d’Indochine” 2013 : Séance 4

Année universitaire 2013-2014 / Master Asie Orientale Contemporaine (ASIOC) / Semestre 1

 Mémoires d’Indochine :

 Regards internes sur la décolonisation et la guerre

 au Viêt-Nam, Laos et Cambodge

 

MémoiresIndochine2013ter

 

Séance 4 – Mardi 15 octobre 2013

« Expériences de guerre en Indochine »

(1945-1993)

Cette séance sera consacrée aux multiples expériences de guerre en Indochine : guerre urbaine, jungle, guérilla, mobilisation, corps en situation, comportements et psychologie des combattants. A travers deux textes très différents, la guerre du Viêt-Nam vue du Nord (Vo Nguyen Giap) et du Sud (Nguyen Cong Luan), sera questionnée. Confontration des stratégies et des théories guerrières avec les réalités du terrain et les conséquences sur l’humain.

 

Extraits de textes à discuter :

  • Général Vo Nguyen Giap, Guerre du peuple, armée du peuple. L’expérience du peuple vietnamien dans la lutte armée, Hanoi, Editions en Langues Etrangères, 1961, pp. 37-69.

 

Exposés oraux :

  • Chloé Mazzani à propos de : Soeur Chân Không, La force de l’amour. Une bouddhiste dans le Viêt-Nam en guerre. Autobiographie, Paris, La Table Ronde, Les chemins de la sagesse, 1993.

 

Pour aller plus loin :