Archives par mot-clé : médecin

Dr Hồ Đắc Di

HoDacDiM. le Docteur Hồ Đắc Di, né en 1901 à Hà-Tĩnh (Annam, fils de feu S. E. Hồ Đắc Trung, Grand Officier de la Légion d’Honneur, Colonne [?] d’Empire, frère de S. E. Hồ Đắc Khải, Ministre des Finances de la Cour d’Annam à Huế, de S. E. Hồ Đắc Điềm, Tổng-đốc de Hà-Dông, de M. Hồ Đắc Liên, Ingénieur des Mines et de M. Hồ Đắc Ân, ancien interne des Hôpitaux de Paris, Docteur en Pharmacie).

Ancien interne et assistant des Hôpitaux de Paris, Chirurgien à l’Hôpital du Protectorat, chargé de cours à la Faculté de Médecine de Hanoi.

A écrit les ouvrages :

Chirurgien d’urgence au Tonkin (Masson et Compagnie) ;

– [avec Léon Gernez], Nouvelle technique de Gastrostomie, [1930] ;

Les larges voies d’accès de l’articulation du genou ;

Auteur de la Conférence « Des Médecins français à la Cour d’Annam aux Grands Maîtres de Paris » et de plusieurs publications dans :

Presse médicale ;

Bulletins et Mémoires de l’Académie de Chirurgie ;

France Médicale ;

Revue médico-chirurgicale d’Extrême-Orient.

Source : Gouvernement général de l’Indochine, Service de l’Information, Souverains et notabilités d’Indochine. Notices par ordre alphabétique, Hanoi, IDEO, 1943, pp. 18-19.

A écrit également :

Du procédé de Witzel dans la gastrostomie, Paris, Editions de la Revue de pathologie comparée et d’hygiène générale, 1929, 53 p.

Inversion utérine complète et chronique, 1931.

– (avec Huynh Tien Doi), A propos d’un cas d’occlusion intestinale causée par 1000 ascaris, dont 700 ont été retirés par entérotomie suivie de guérison, 1935.

J. Meyer-May avec la collaboration de MM. Ho-Dac-Di, Vu-Dinh-Tung, Ton-That-Tung, Dinh-Van-Thang (Préface du professeur Mondor), Chirurgie tropicale d’urgence, 1940.

– (avec Ton-That-Tung), Réflexions sur 205 fractures et traumatismes fermés du crâne, 1942.

Hồ_Đắc_DiVoir aussi

Phạm Gia Đệ

PhamGiaDeM. Phm Gia Đ, Médecin indochinois. Né en 1890 à Xuân To (Hà Đông, Tonkin).

Après ses études à l’École de Médecine de Hanoi, est entré dans l’Assistance Médicale en qualité de médecin indochinois en 1918.

Il a servi successivement à Ch-Chu (Thái Nguyên), Thái Bình, Nhã Nam (Bắc Giang), Đin Biên Ph (Lai Châu), Sơn La et Yên Báy.

Source : Gouvernement général de l’Indochine, Service de l’Information, Souverains et notabilités d’Indochine. Notices par ordre alphabétique, Hanoi, IDEO, 1943, p. 17.

Dr Lê Văn Chỉnh

LeVanChinhM. le Docteur Lê Văn Chỉnh, né à Hanoi en 1879.

A suivi les cours de l’École Coloniale de Paris en 1897. Désigné comme répétiteur à l’École de Médecine de l’Indochine en 1902, il a été reçu Médecin indigène en 1907.

Retourné à Paris en 1909, il a obtenu en 1910 le diplôme de Médecin Colonial de l’Université. Engagé volontaire de la Grande Guerre 1914-1918, il a été reçu Docteur en Médecine d’État en 1922.

Il a été Médecin de l’Assistance de 1907 à 1932, date à laquelle il a été admis à la retraite comme Docteur indochinois hors classe.

Officier de l’Instruction publique.

Officier de la Légion d’Honneur.

 Source : Gouvernement général de l’Indochine, Service de l’Information, Souverains et notabilités d’Indochine. Notices par ordre alphabétique, Hanoi, IDEO, 1943, p. 12.

Docteur Cao Xuân Cẩm

CaoXuanCamM. le Docteur Cao Xuân Cẩm, né en 1906 à Thịnh-Mỹ (Nghệ An, Annam), fils de feu S. E. Cao Xuân Đức [Cao Xuân Dục], ancien Régent de l’Empire d’Annam.

A commencé ses études médicales à l’École de Médecine de Hanoi et les a terminées à la Faculté de Paris.

Ancien médecin de l’Assistance en Annam, il dirige actuellement en qualité de médecin libre une clinique privée à Hanoi. Participe comme membre aux travaux du Comité de relations intellectuelles franco-japonaises récemment créé.

A publié en quoc ngu un ouvrage intitulé « Entretien sur la puériculture ».

Source : Gouvernement général de l’Indochine, Service de l’Information, Souverains et notabilités d’Indochine. Notices par ordre alphabétique, Hanoi, IDEO, 1943, p. 7.

 

Pour en savoir plus :

Cao Xuân Cẩm

CaoXuanCam_1906-1981
1906 – 1981
Bác sĩ (Việt Nam)

Docteur Hoàng Cơ Bình

M. le HoangCoBinhDocteur Hoàng Cơ Bình, né en 1909 à Đông Ngạc (Hà Đông, Tonkin) fils de S. E. Hoàng Huân Trung Tổng-đốc en retraite.

Stomatologiste de l’École française de stomatologie de Paris ; dirige actuellement le cabinet dentaire sis dans l’immeuble du Crédit Foncier, Hanoi.

Fondateur et directeur de la Société Indochinoise des Charbonnages de Bố Hạ.

Source : Gouvernement général de l’Indochine, Service de l’Information, Souverains et notabilités d’Indochine. Notices par ordre alphabétique, Hanoi, IDEO, 1943, p. 5.

* * *

Pour en savoir plus :

Candidat aux élections présidentielles de la République du Viêt-Nam (Sud) en septembre 1967, il récolte 2,9% des voix.

HoangCoBinh_1967

Vũ Ngọc Anh

VuNgocAnhM. le Docteur Vũ Ngọc Anh (Yves-Antoine). Né à Hanoi en 1901, fils de S. E. Vũ Ngọc Hoánh, Tổng-đốc en retraite, Commandeur de la Légion d’Honneur, Membre du Conseil Privé du Tonkin, Élève de l’École Puginier, puis du Lycée Albert-Sarraut, sorti en 1922 avec le prix d’Honneur du Lycée, entré à l’École de Médecine de Hanoi, puis à la Faculté de Paris où il fut reçu Docteur en Médecine en 1928 avec mention très honorable et proposé pour prix de thèse (Sujet de thèse : La chique de bétel en Indochine).

Médecin légiste de l’Université de Paris, n° 2 sur 40 candidats reçus (1928).

Reçu au concours des Médecins de l’Assistance en Indochine à Bordeaux en 1928, n°2 sur 6 candidats reçus.

Médecin stagiaire de l’Assistance Médicale (1929) ; est maintenant de 1ère classe (1941) et Médecin-chef de l’Assistance à Thái Bình.

Conseiller fédéral. Ouvrage publié : Note sur la vaccination antivariolique destinée aux Bà Mụ, notice qui a été agrée et distribuée par la Direction locale de la Santé à toutes les provinces du Tonkin.

De 1930 à 1940 : délégué comme Membre des Représentants du Peuple au Tonkin.

En 1939 : délégué de l’Indochine au cours de malariologie organisé en Malaisie par la Société des Nations.

En 1940 : Membre du Grand Conseil des Intérêts Économiques et Financiers de l’Indochine.

Source : Gouvernement général de l’Indochine, Service de l’Information, Souverains et notabilités d’Indochine. Notices par ordre alphabétique, Hanoi, IDEO, 1943, p. 2.

Lê Văn An

LeVanAnLê Văn An, Médecin indochinois. Né en 1881 à Thiêng Đức (Vĩnh Long, Cochinchine). Citoyen français (1926).

Diplômé de l’École de Médecine de l’Indochine Hanoi (1908).

Nommé médecin auxiliaire à l’Hôpital provincial de Cần Thơ en 1908. Chargé de la prophylaxie d’épidémie de peste, de choléra et de variole dans le Sud-Annam en 1914. Nommé à l’Hôpital provincial de Mỹ Tho ; en service dans diverses ambulances de la province ; chargé du Lazaret maritime à Nhà Bè (Gia Định) ; chargé du service de l’Assistance sanitaire de la province de Gò Công de 1914 à 1924 ; chargé de la Clinique de Tân Định (Saigon) de 1924 à 1933.

Médecin indochinois principal de 2e classe ; admis à la retraite pour ancienneté de service 1933.

A aidé, comme Médecin à titre privé à Tân Định, à la diffusion de la médecine française dans la masse indigène par sa conscience professionnelle et sa grande bonté envers les pauvres.

Chevalier de la Légion d’Honneur (1929).

Source : Gouvernement général de l’Indochine, Service de l’Information, Souverains et notabilités d’Indochine. Notices par ordre alphabétique, Hanoi, IDEO, 1943, p. 1.