Archives par mot-clé : Malaisie

Vietnam’s Boat People Mark Anniversary With Return to Refugee Camps [RFA]

[ndlr] A lire sur le site de Radio Free Asia. Retour commémoratif à Poulo Bidong et sur les anciens lieux de mémoire (camps et cimetières) des boat people vietnamiens.

A group of former “boat people” who fled persecution by the communist government in Hanoi  at the end of the Vietnam War in 1975 recently toured resettlement camps in Southeast Asia to mark their journey to sanctuary 40 years earlier, and to honor those who were not so lucky.

The group set off from Australia on Aug. 20 as part of a “Back to Freedom” boat tour organized by the Archive of Vietnamese Boat People to sites in Malaysia, Indonesia, the Philippines and Thailand—four key destinations for refugees seeking asylum after the conflict.

During a stop on Malaysia’s Bidong island, members of the group shared stories as a bus drove them to the former site of one of the largest refugee camps to house boat people in Southeast Asia before they were resettled to Western countries.

An island of less than one square mile (260 hectares) in area, Bidong was designated the principal refugee camp in Malaysia in August 1978 and prepped to receive some 4,500 asylum seekers, but by June the following year had a population of more than 40,000.

Conditions in the camp were cramped and unsanitary, while food and water had to be imported from the mainland by barge, and many refugees were forced to wait years on the island before being resettled.

But despite the grim state of the island camp, nearly 800,000 boat people fled Vietnam between the end of the war and the late 1990s to Malaysia and other regional countries, with as many as 400,000 perishing in the attempt, according to estimates by the United Nations High Commission for Refugees.

Lire la suite : RFA, 04/09/2015. Reported by RFA’s Vietnamese Service. Translated by KaLynh Ngo. Written in English by Joshua Lipes.

Image « à la une » : Boat People / Wikipédia

* * *

10 novembre 1978. Qui veut des 2 500 boat people vietnamiens à bord du cargo Hai Hong ? Kouchner !

[ndlr] Article de Frédéric Lewino et Gwendoline Dos Santos paru dans le magazine Le Point du 10 novembre 1978. A travers le récit de l’odyssée du cargo Hai Hong, les journalistes dénoncent le « trafic de chair humaine » orchestré par la RSVN avec ses propres citoyens candidats à l’exil.

Le gouvernement vietnamien organise lui-même le trafic de réfugiés, qui lui rapporte des centaines de millions de dollars.

Le petit Tranh, 9 ans, est blotti contre sa mère. Il a faim, il a soif, son corps est couvert d’eczéma. Il a peur. Où est son papa ? Le petit garçon n’a même plus la force de se plaindre. Sa petite soeur est dans le même état que lui. Ils sont ainsi des centaines d’enfants, mais aussi des femmes, des vieillards et des hommes, entassés sur ce vieux rafiot baptisé Hai Hong. Voilà seize jours, depuis leur embarquement à Hô Chi Minh-Ville (Saïgon), que 2 449 Vietnamiens fuyant le communisme vivent un terrible calvaire. On leur avait dit que la traversée ne prendrait que quelques jours, mais elle s’éternise. Les provisions apportées par la mère de Tranh ont vite disparu. Depuis, c’est l’enfer. La chaleur, la pisse et la merde répandues partout, les pleurs, le bruit, les maux de ventre. Le cargo est devenu un immense barbecue chauffé par un soleil de plomb. L’odyssée du Hai Hong, qui fait forcément penser à celle de l’Exodus, fait la une de tous les journaux du monde le 10 novembre 1978.

Lire la suite : Le Point, 10 novembre 1978. Le Point.fr – Publié le

 

Archives télévisuelles :

2500 boat people fuyant le régime communiste de Saïgon sont bloqués sur le cargo le « Haï Hong » au large de la Malaisie et de l’Indonésie en attendant une terre d’accueil. Ils sont jugés immigrants illégaux. Leur situation devient tragique, ils n’ont ni eaux ni nourriture et les enfants sont couverts d’exéma. A bord du bateau il y a eu une mutinerie et le bateau connaît des problèmes techniques. La pression internationale a permis de débloquer une aide humanitaire de base : leur distribuer de l’eau et des vivres.

Création d’un comité de soutien aux réfugiés politiques du Vietnam et qui meurent chaque jour dans des bateaux en Mer de Chine. Interview de Bernard KOUCHNER qui explique le but de ce comité : envoyer un bateau au secours des boat people et la place de Médecins sans Frontière pour assurer la partie médicale. Interview d’Yves MONTAND sur le sens de son engagement au sein de ce comité, comme d’autres intellectuels (SARTRE, Raymond ARON…).

Reportage sur les réfugiés viêtnamiens en Malaisie. Les boat people qui s’échouent sur une plage racontent leur exode et leur condition de vie dans les bateaux.

 

Réfugiés vietnamiens en France (TF1 30/11/78)

Transbordement des réfugiés vietnamiens du cargo Haï-Hong dans 2 vedettes. Arrivée en France des réfugiés à l’aéroport de Roissy. Ruée des journalistes. Embarquement des passagers à bord des cars Air France. Arrivée dans cité d’accueil.