Archives par mot-clé : liberté de la presse

Coronavirus : « Le régime chinois tel qu’il existe aujourd’hui ne peut pas dire la vérité » [Valérie Niquet]

[ndlr] La question connue mérite d’être posée de nouveau.

A écouter et à lire, article d’Ariel Guez, journaliste web à Europe 1, basé sur un entretien de Bernard Poirette avec Valérie Niquet, responsable du pôle Asie à la Fondation pour la recherche stratégique.

Production : Europe 1.

Diffusion : émission « La Matinale » sur Europe 1 et site de la radio.

Date : 19 avril 2020, 8:42 / MàJ 9:08

Invitée de la matinale d’Europe 1, Valérie Niquet, responsable du pôle Asie à la Fondation pour la recherche stratégique, est revenue sur les relations tendues entre la Chine et les États-Unis pendant la crise sanitaire du Covid-19. Elle explique que la Chine ne « peut pas dire la vérité » à propos de la pandémie, car ce serait un désaveu pour le régime en place. 

Source : Ariel Guez, « Coronavirus : « Le régime chinois tel qu’il existe aujourd’hui ne peut pas dire la vérité », Europe 1, 19/04/2020. URL : https://www.europe1.fr/international/covid-19-le-regime-chinois-tel-quil-existe-aujourdhui-ne-peut-pas-dire-la-verite-3962900 (consulté le 19/04/2020).

Louis Raymond : Vietnam – comment l’esprit critique survit au tournant autoritaire

Une analyse de Louis Raymond sur la situation politique au Viêt-Nam, à lire sur Asialyst.

Le Vietnam connaît un durcissement politique indéniable. En témoigne l’entrée en vigueur au début de l’année d’une loi sur la cybersécurité particulièrement rétrograde. Cette tendance de fond date sans doute du 12ème congrès du Parti en 2016. Nguyen Phu Trong, qui depuis l’automne 2018 est à la fois secrétaire général du Parti et président de la République, est le dépositaire d’une vieille tendance du PCV à l’autoritarisme. Mais il existe encore des espaces dont se saisissent les Vietnamiens, journalistes ou artistes.

Lire la suite : Asialyst, 22/03/2019

RSF : Nguyen Phu Trong, prédateur de la liberté de la presse (175/180)

[ndlr] La République socialiste du Viêt-Nam (RSVN) se retrouve encore mal classée cette année dans la palmarès annuel de RSF sur la question de la liberté de la presse (175e sur 180 pays). Au moins 15 journalistes et blogueurs sont emprisonnés dans ce pays. Malgré une presse florissante de plusieurs centaines de titres, le pouvoir politique exerce un contrôle drastique sur l’information. Les journalistes ont été, le 25 octobre 2016, accusés de « dérives pro-démocratiques » par M. Trương Minh Tuấn, le Ministre de l’information et des médias du gouvernement de la RSVN. La crainte d’une « auto-évolution » (“tự diễn biến”) et d’une « auto-transformation » (“tự chuyển hóa”) en cours justifie pour le pouvoir cette menace directe et explicite à l’encontre des médias.

Voir en ligne sur l’organe officiel du PCV :

vietnam_nguyenphutrong_predateur2016_rsfSource : RSF