Archives par mot-clé : Institut d’Asie Orientale

Liberté d’expression au Viêt-Nam – comptes-rendus

[ndlr] Comptes-rendus en ligne de l’atelier de réflexion sur le Viêt-Nam la samedi 21 septembre 2019 à l’Institut d’Asie Orientale.

L’atelier de réflexion sur la liberté d’expression au Viêt-Nam co-organisé par Ngoc Anh Rolland (ACVR) et François Guillemot (IAO) a rassemblé une vingtaine de personnes à l’Institut d’Asie Orientale (ENS de Lyon) pour écouter la conférence de M. Trinh Huu Long, avocat, rédacteur-en-chef des journaux indépendants en ligne The Vietnamese (https://www.thevietnamese.org/) et Luat khoa tap chi (https://www.luatkhoa.org/).

Deux comptes-rendus écrits et vidéographiques sont parus dans les programmes vietnamiens de la BBC et de RFA (Radio Free Asia) :

Rappel du programme de l’atelier : Atelier de réflexion : La liberté d’expression en République socialiste du Viêt-Nam

Illustration “à la une” : ouvrages de Pham Doan Trang

FG

Saigon, témoin de l’histoire à travers les archives – SHD – mardi 21 mai 2019

[ndlr] Une journée d’étude co-organisée par le Service Historique de la Défense à Vincennes et l’Institut d’Asie Orientale à Lyon. A ne pas manquer.

Journée d’étude

Saïgon, témoin de l’histoire à travers les archives

Mardi 21 mai au Château de Vincennes, Pavillon de la Reine.

Poumon économique du Viêt-Nam, véritable pôle d’attractivité en Asie du Sud-Est, Hô Chi Minh-ville, anciennement Saigon, a été fondée il y a 320 ans par un seigneur local, membre de la dernière dynastie des Nguyên. Identifié par les missionnaires, ce petit port de pêcheurs fut conquis par les Français le 17 février 1859. L’importance stratégique du lieu, à la fois maritime, militaire et économique, apparut clairement aux marins. Tour à tour, les amiraux-gouverneurs s’attachèrent à en faire une ville coloniale moderne. Dynamisme économique, modernité urbaine, émergence d’un espace public franco-vietnamien vont constituer pendant des décennies l’essence même de cette ville.

À travers une histoire riche en rebondissements au cours du XXème siècle, Saigon présente de nombreuses facettes inédites qu’il convient de mettre à jour et d’analyser.

Grâce aux archives, les chercheurs redécouvrent aujourd’hui celle que l’on nommait autrefois « la perle de l’Extrême Orient » et mesurent à la fois l’évolution et l’expansion de la ville, d’une situation coloniale à la cité-province actuelle. Pour suivre pas à pas ces transformations sociales, politiques, économiques, une très riche documentation est désormais disponible principalement en France, au Viêt-Nam et aux États-Unis. Ces sources constituent en effet le matériau de base pour entreprendre une recherche historique, géographique et plus largement en sciences sociales. Archives administratives, dessins, plans et cartes, photothèque, images fixes ou animées, institutionnelles ou privées, elles sont nombreuses et souvent dispersées. Elles constitueront le cœur de cette journée d’étude sur Saigon.

Programme en ligne (PDF)

Inscription auprès de clotilde.sablon-du-corail@intradef.gouv.fr

Rencontre scientifique IAO / IrAsia – 09/11/2018

La première rencontre scientifique entre l’Institut d’Asie Orientale (IAO, UMR 5062) et l’Institut de Recherches Asiatiques (IrAsia, UMR 7306) se déroulera à Aix-en-Provence le vendredi 9 novembre 2018.

La matinée (9h30-12h), réservée aux membres des laboratoires, s’articulera autour d’un échange sur les projets collectifs initiés par les deux laboratoires de recherche et se déroulera aux Archives nationales d’outre-mer (ANOM). La doctorante Nastassia Serste présentera l’avancée de ses travaux sur l’histoire des enfants orphelins et abandonnés nés de/et pendant la Guerre du Vietnam, accueillis en France (1955-1975).

L’après-midi (14h-17h), sera consacrée à deux interventions dans le cadre du séminaire de l’IrAsia, ouvert à tous les chercheurs et étudiants. François Guillemot fera une présentation autour de la thématique de son dernier ouvrage paru à La découverte (2018) : « Le Viêt-Nam et ses fractures : paradigme d’une histoire interne » et Béatrice Jaluzot présentera le projet de recherche « Pacific Rim Nations Treaties Corpus » initié par l’IAO sur les Traités inégaux en Asie. Elle se déroulera à la Maison de la recherche de l’université Aix-Marseille à à Aix-en-Provence.

Cette rencontre co-organisée par Nguyên Phuong Ngoc (directrice de l’IrAsia) et François Guillemot (IAO) s’inscrit dans un processus de rapprochement des deux Instituts.

Source : IAO

Journée des doctorants et post-doctorants de l’IAO – 1er juin 2018

[ndlr] Six communications sur de nouvelles recherches en cours sur l’Asie à la journée des doctorants et post-doctorants de l’IAO. A ne pas manquer.

Journée des doctorants et post-doctorants de l’IAO – 1er juin 2018

Programme

10h15 à 10h30 : accueil des participants en salle de réunion de l’IAO (R66)

1ère session : 10h30-12h

  • 10h30 à 11h15 : WU Jianching (Doctorant en ethnologie, Université Lumière Lyon 2)

De « grand homme » à maire de village : l’évolution de l’incorporation des aborigènes de Taïwan aux systèmes étatiques.

  • 11h15 à 12h00 : Benoît GRANIER (Post-doctorant en science politique à Sciences Po Paris)

Cool Biz : réduire les émissions de CO2 en reconditionnant la vie de bureau.

12h00-13h30 : Pause déjeuner (Restaurant universitaire Descartes)

2e session : 13h30-15h00

  • 13h30 à 14h15 : Pierre-Emmanuel BACHELET (Doctorant contractuel en histoire moderne, ENS de Lyon)

Commerce interculturel et réseaux marchands : les relations Japon-Vietnam vues à travers le voyage de William Adams à Hôi An (avril-juillet 1617).

  • 14h15 à 15h00 : John A. CHANEY (Doctorant en Etudes chinoises, Université de Genève, associé à l’IAO)

A la recherche des disputes est-asiatiques.

15h00 à 15h30 : Pause

3e session : 15h30-17h

  • 15h30 à 16h15 : LÊ Xuân Phán (Doctorant en histoire contemporaine, Université Lumière Lyon 2)

L’École supérieure de Pédagogie de l’Indochine dans la formation des intellectuels vietnamiens du domaine éducatif.

  • 16h15 à 17h00 : Nastassia SERSTÉ (Doctorante en histoire contemporaine, Université de Rouen, associée à l’IAO)

Enfants nés pendant la Guerre du Vietnam, établis aux États-Unis, en France et au Vietnam. Différentes approches méthodologiques en histoire orale.

17h00 à 17h15 : Discussion générale et bilan de la journée.

A partir de 17h15 : Pot.

Source : IAO

IAO : Recherches sur l’Asie – Périodiques en ligne

[ndlr] Pour s’y retrouver dans les multiples publications sur l’Asie, Zhang Yu, documentaliste à l’IAO, a conçu une liste de périodiques en ligne très utile pour la recherche.

Cette rubrique propose à nos chercheurs, étudiants et lecteurs une liste de périodiques en ligne consultables selon des modalités différentes.

Asie
Chine
Japon
Vietnam

A découvrir sur le site de l’IAO.

Le fonds vietnamien de l’IAO : état des lieux de mars 2018

Le fonds des ouvrages en langue vietnamienne est un des plus importants en France après celui de la BNF et de la BULAC. Localisé dans les magasins de la Bibliothèque Diderot de Lyon, il rassemble un peu plus de 9000 ouvrages acquis régulièrement depuis 15 ans (2003-2018) sur les crédits alloués à la documentation de l’Institut d’Asie Orientale (UMR 5062) à Lyon. Ce fonds exceptionnel s’est construit au départ sur des crédits spéciaux du CNRS ou des subventions de l’ancienne Région Rhône-Alpes (RA) ou encore grâce aux dons de chercheurs.

Le petit mandarin du Fonds Langlet-Quach © 2014 IAO

Sur cet ensemble, 5867 ouvrages sont aujourd’hui catalogués. Cependant, une partie importante du fonds (environ 35%), toujours en cours de tri, de classement et de catalogage reste invisible aux chercheurs. Nous proposons ci-après un aperçu des collections en cours de traitement.

Ouvrages catalogués : 5867

Le fonds catalogué des ouvrages en langue vietnamienne couvre tous les domaines des sciences humaines et sociales avec une prédominance de l’histoire (sources anciennes et contemporaines). Pour une vue générale de ce fonds, voir notre précédent billet de juillet 2016 : Les collections vietnamiennes de l’Institut d’Asie Orientale (IAO) à Lyon

Ouvrages en cours de traitement : 3139

  • Fonds Boudarel : 1545

Comme pour le fonds Boudarel déjà catalogué, ces 1545 ouvrages couvrent les domaines de recherche de ce chercheur : histoire (sources sur l’histoire militaire, monographies sur le Parti) ;  sciences politiques (textes des dirigeants du Lao Dông puis du PCV, essais politiques) ; anthropologie (études sur le folklore, les mœurs, les ethnies minoritaires), littérature (ancienne, contemporaine, poésie, manuels, anthologies, mémoires d’acteurs). Cette partie du fonds ne comprend que des ouvrages publiés en RDVN puis en RSVN entre 1952 et 1999.

  • Fonds Langlet-Quach : 895

Le fonds Langlet-Quach est unique à bien des égards. Il rassemble de nombreuses de sources anciennes (la plupart cataloguées), des monographies sur la société pré-coloniale, sur la culture, sur la religion et surtout sur le bouddhisme vietnamien, sujet d’étude du Professeur Philippe Langlet.

  • Fonds IAO (achats annuels) : 559

Cette partie du fonds est cataloguée en priorité. Elle rassemble les ouvrages récents parus depuis 2011 avec de nombreuses sources sur l’économie, la société, la géopolitique et l’histoire politique ou militaire de la RSVN. Une petite partie de ce fonds concerne des ouvrages en vietnamien publiés à l’étranger au sein de la diaspora, principalement aux États-Unis.

  • Fonds Brocheux : env. 50

Ce petit fonds est presque exclusivement dédié aux ouvrages sur Hô Chi Minh qui ont accompagné Pierre Brocheux dans sa recherche biographique sur le dirigeant vietnamien.

  • Fonds Hémery : env. 40

Ce petit fonds rassemble des chronologies et quelques ouvrages sur la société ou le trotskisme vietnamien.

  • Fonds Inca/Région RA : env. 40/50

Cette partie des acquisitions régulières de l’IAO est consacrée à la littérature grise sous forme de rapports d’ONG ou d’organisations vietnamiennes ou internationales sur l’évolution de la société vietnamienne, comprenant parfois des données statistiques.

Quelques ouvrages en vietnamien (moins d’une dizaine) sont également présents dans les fonds particuliers de Paul Mus et de Judy Stowe.

Total du fonds en langue vietnamienne au 15 mars 2018 : 9006 ouvrages. Sur cet ensemble, après le tri (doublons et ouvrages à réparer), la bibliothèque vietnamienne de l’IAO devrait offrir aux chercheurs quelques 8500 références sur le portail de la Bibliothèque Diderot de Lyon.

FG

  • Prochain billet : “Sources pour l’histoire du communisme vietnamien” (collections de l’IAO)

Image “à la une” : monographies régionales sur l’histoire du parti communiste vietnamien et de la révolution © FG / IAO

Où est passé R49 ? [Opération Fluxus]

L’agent R49 a disparu. Il était dans son bureau vendredi matin puis il est parti sans prévenir. Il était en train d’écrire un article sur la disparition de l’écrivain Nht Linh (7 juillet 1963) puis il a relu des passages de L’Affaire allemande, une brochure de presse publiée par Libération sur le groupe Baader-Meinhof en 1977. Où est passé R49 ?

Dans cette enclave étroite et foisonnante où il a résidé 4217 jours, il a laissé quelques traces à la postérité et autant d’indices pour le retrouver : le Temple de la littérature à Hanoi sur un calendrier, deux femmes parachutistes de l’ARVN, Hồ Chí Minh en chef d’orchestre, une image de la ville de Huế dévastée en 1968, des enfants courant après un camion sur une route du Nord Viêt-Nam photographiés par Roger Pic, une traduction vietnamienne de Ainsi parlait Zarathoustra de Nietzsche, une invitation au théâtre de l’œuvre Les paradis aveugles de Dương Thu Hương sur la réforme agraire radicale en RDVN… Une série de visages vietnamiens : Nguyễn Thái Hc le fondateur du parti national guillotiné à Yên Bái par les Français le 17 juin 1930, la chanteuse L Thu en couverture d’un 45t, le journaliste politique Trần Vit Sơn, une “guerillera” décorée, Nguyễn Thị Kim Huế, l’icône des Jeunesses de choc (TNXP)… D’autres encore, Hoàng Đo, le théoricien du groupe littéraire “Propre forces”, Trương Tử Anh, fondateur du parti Đi Vit, Mme Đặng Thị Khiêm, femme d’affaires et militante politique, le général Võ Bẩm, initiateur des opérations sur la Piste Hồ Chí Minh, le portrait d’une jeune femme souriante photographiée au Palais de la Réunification à Saigon, le dessin de Petite Étoile… Au loin, Phénoménologie de l’esprit révolutionnaire de Vittorio Mathieu…

Qui connaît la vérité ? Guan Yu (關羽) le maître de la guerre du temps des Trois royaumes ? Et les trois génies taoïstes (Phúc Lộc Thọ, 福 祿 壽, Bonheur, Prospérité, Longévité), que savent-ils vraiment ? Et ces trois autres qu’ont-ils vu ? Lui, le dragon de rouille et de fer qui se tient près de la porte le sait, mais il ne dira rien… R49 ne reviendra plus sous cette forme mais il reviendra. Soyez-en sûrs. Adieu R49.

FG (texte et photos)