Archives par mot-clé : Indochine

Indochine, une guerre japonaise – Film documentaire de Philippe Fréling (2020)

Diffusion le 1er septembre 2020 sur la chaîne Histoire TV et rediffusion le 6 septembre à 17h15, le 8 septembre à 22h55, le 13 septembre à 06h25 et le 18 septembre à 00h15. Un film documentaire de Philippe Fréling en deux parties, co-production de Kami Productions et ECPAD. Synopsis ci-dessous :

Cette mini-série documentaire en 2 épisodes met en lumière un fait méconnu de l’histoire de la guerre d’Indochine. Si ce combat entre un peuple colonisé et son colonisateur a vu s’affronter, de 1946 à 1954, Vietnamiens et Français, c’est bien l’action d’un troisième protagoniste – le Japon – qui en a favorisé le déclenchement.

Le premier épisode, Le loup dans la bergerie, montre comment entre 1940 et 1942, les Japonais se sont servis de l’Indochine vichyste pour se lancer, au lendemain de l’attaque de Pearl Harbour, à la conquête de l’Asie du sud-est.

Le second épisode, La terre brûlée, raconte comment les Japonais, constatant que la guerre tourne en leur défaveur, en sont venus à prendre possession de l’Indochine pour y installer un régime de terreur et ruiner tout l’édifice colonial français.

Le Viet Minh, mouvement nationaliste d’obédience communiste, se renforce alors dans sa lutte pour l’indépendance du Vietnam. Après la capitulation japonaise, les Français ne parvenant pas à reprendre pied dans ce qui fut « la perle » de leur empire, Ho Chi Minh appelle au soulèvement populaire : la guerre d’Indochine commence.

Source :  ECPAD

Postcolonial Indochina – Aperçu bibliographique

Pour accompagner notre séminaire, voici une sélection d’ouvrages portant sur la péninsule indochinoise et s’inscrivant dans le champ des postcolonial studies ou apparentés à cette approche (nous verrons dans quel sens).

La liste est volontairement circonscrite aux trois pays de la péninsule indochinoise. Ce choix limité (sous la forme d’un échantillon) s’est effectué sur la base des ouvrages catalogués dans le SUDOC.

Classement par ordre alphabétique d’auteur.es.

Couverture de l’ouvrage d’Emmanuelle Saada, historienne et sociologue de l’EHESS.
Continuer la lecture de Postcolonial Indochina – Aperçu bibliographique

Les fonds sonores et les fonds spécialisés et précieux sur l’Asie

Les 20-22 juin 2018 se sont déroulées les 12e Journée DocAsie consacrées cette année aux  fonds sonores et aux fonds spécialisés et précieux sur l’Asie. L’ensemble des communications est disponible aujourd’hui sur le site du réseau. C’est l’occasion de découvrir de nouvelles ressources en bibliothèque ou des plateformes en ligne.

Concernant l’Indochine, nous attirons votre attention sur le fonds Jules Harmand de la Bibliothèque nationale universitaire de Strasbourg, présenté ci-après par Claude Lorentz :

Jules Harmand (1845-1921) : Médecin, explorateur et diplomate français, Commissaire général du gouvernement au protectorat du Tonkin (1883), consul général à Calcutta (1885), gérant de la légation à Santiago du Chili (1894), chargé de reprendre les négociations frontalières avec le Siam (1894), ministre plénipotentiaire à Tokyo (1894-1905) au moment des conflits sino-japonais puis russo-japonais. Président de la Société de géographie à partir de 1912.

Cette bibliothèque a acquis en 1922 un fonds riche de 660 ouvrages et d’une dizaine de cartes de l’Indochine française de la fin du XIXe siècle.

Signalons également la présentation d’Olivia Pelletier (ANOM) sur « Albert Sallet (1877-1948), un médecin colonial en Indochine » et le contenu de ce  fonds précieux et spécialisé sur la médecine traditionnelle vietnamienne.

Nous ne pouvons résumer ici l’extraordinaire richesse des fonds sonores ou archivistiques présentés lors de ces journées. Chacun peut désormais en prendre connaissance sur le site de DocAsie. Bonne découverte à tous.

FG

Essays on Vietnam and Thailand during the Second World War (ed. by Masaya Shiraishi and Bruce M. Lockhart)

[ndlr] Parution de la 4e publication du Projet japonais « Comprehensive Study for New Developments in Japan-French-Indochina-Vietnam Relations during the Second World War » coordonné par le professeur Masaya Shiraishi (Waseda University Institute of Asia-Pacific Studies). Photo de couverture et table des matières.

 

Ebooks at IEAS UC Berkeley online

[ndlr] Ouvrages épuisés en téléchargement libre sur le site de l’Université de Californie, Berkeley (Institute of East Asian Studies).

The following titles are no longer being printed in hard copy. We are now making them available as free pdfs. To download a copy of any publication below, click on the title. For unlisted titles, please check our current catalogue or our out-of-print list.

Indochina Research Monographs


IRM 1 Book Cover

Indochina Research Monograph 1
China and Vietnam: The Roots of Conflict
William J. Duiker
1986 — 136 pages

 


IRM 2 Book Cover

 

Indochina Research Monograph 2
The Search for a Negotiated Settlement of the Vietnam War
Goodman, Allan E.
1986 — 123 pages


IRM 3 Book Cover

 

Indochina Research Monograph 3
Lost Years: My 1632 Days in Vietnamese Reeducation Camps
Tran Tri Vu
1988 — 381 pages


IRM 4 Book Cover

 

Indochina Research Monograph 4
The Vietnamese Tradition of Human Rights
Tạ Văn Tài
1988 — 292 pages


IRM 5 Book Cover

 

Indochina Research Monograph 5
The Bunker Papers: Reports to The President From Vietnam, Volume 1
The Bunker Papers: Reports to The President From Vietnam, Volume 2
The Bunker Papers: Reports to The President From Vietnam, Volume 3
Pike, Douglas ed.
1990 — 3 volumes


IRM 6 Book Cover

 

Indochina Research Monograph 6
Vietnam Population Dynamics and Prospects
Judith Banister
1993 — 105 pages

 

Source : IEAS

France 80, une terre d’accueil – un film de Bùi Xuân Quang

[ndlr] Film intéressant mis en ligne le 25 novembre 2016 sur la chaîne YouTube du réalisateur.

En 1980, le Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR) a demandé à Bui Xuan Quang de réaliser un témoignage sur les réfugiés de l’ancienne Indochine. Voici  » France 80, une terre d’accueil », un regard à la fois objectif et personnel.

La Marche du Monde : Boat people, le retour [RFI, 19-20/12/2015]

[ndlr] Annonce de l’émission de Valérie Nivelon « La Marche du Monde » consacrée cette semaine aux Boat people et plus généralement aux réfugiés. Diffusion en Afrique le samedi 19 décembre et en France le dimanche 20 décembre 2015.

Chaque semaine, La marche du monde vous propose de découvrir l’histoire de nos sociétés contemporaines. Sur les cinq continents, nous recherchons des témoignages, mais aussi des archives radiophoniques et musicales, pour revivre les évènements et les mouvements qui éclairent l’actualité. En Afrique, en Asie, en Amérique, en Europe et au Proche-Orient, rafraîchissons-nous la mémoire et partageons notre histoire !

Diffusion Afrique : samedi à 13h10 (TU)

Diffusions Paris et le monde : dimanche à 10h10 et 21h10 (heure de Paris), donc 09h10 TU et 20h10 TU.

Ils sont Vietnamiens, Cambodgiens et Laotiens et fuient les régimes communistes de leur pays pour échapper à la mort tandis qu’en France, l’immigration de travail vient tout juste d’être suspendue, et que le chômage augmente à toute allure…

Et pourtant, l’association France Terre d’Asile a fait le bilan, la France a accueilli 128 531 réfugiés du Sud-Est asiatique de 1975 à 1990.
 

Avec le témoignage de Nguyen Van Huy recueilli par Lydie Mushamalirwa :
A 20 ans, il résistait aux Nord-Vietnamiens en éditant des journaux clandestins. Arrêté puis incarcéré à Saïgon, Van Huy disparaît et ne rentre chez lui que 18 mois plus tard en 1979. Il tente la traversée de la mer de Chine 27 fois. Sauvé par un bateau français en 1983, il obtient la nationalité française deux ans plus tard.

Et les analyses de l’historien François Guillemot et de la sociologue Karine Meslin.

Et le livre de Barbara Vaillant « Boat people vietnamiens », éditions L’Harmattan, 2013.

Vaillant_BoatPeopleVietnamiens« 30 avril 1975, les forces communistes du Nord Vietnam s’emparent de Saïgon, la capitale du Sud. Commence alors ce qui constituera le plus grand exode de l’histoire du pays. Plus de 800 000 réfugiés de la mer, entassés sur des bateaux de fortune, empruntent des chemins d’exil multiples et périlleux. Beaucoup y perdent la vie. Aujourd’hui, que sont devenus ces réfugiés ? Entre États-Unis, France et Vietnam, l’auteure est allée à leur rencontre et a partagé leur quotidien, leurs préoccupations et, surtout, leur souvenirs. »

Source : RFI

Pour en savoir plus sur les réfugiés cambodgiens :

Image « à la une » : collection Nguyen Van Huy.