Archives par mot-clé : Inalco

Christopher Goscha : L’asymétrie mémorielle Algérie-Vietnam en France. Réflexions sur « un oubli indochinois » – Inalco : mardi 6 décembre 2022

Seconde conférence de Christophe Goscha à l’Inalco le 6 décembre 2022.

Date : 

Mardi 6 décembre 2022 – 12:00 – 14:00

Lieu : 

Inalco, PLC (65, rue des Grands Moulins – 75013 Paris ) – 5.09

Professeur à l’Université du Québec à Montréal et spécialiste de la péninsule indochinoise, l’historien Christopher E. Goscha s’intéresse en particulier au contexte international et transnational de la colonisation et de la décolonisation de l’Indochine française. Il donnera le 5 et le 6 décembre 2022 deux conférences à l’Inalco autour de ses deux derniers ouvrages : « Vietnam, a New History » (New York, Basic Books, 2016, 592p) et “The Road to Dien Bien Phu: A History of the First War for Vietnam” (Princeton University Press, 2022, 568p).

Lien vers l’annonce en ligne : http://www.inalco.fr/evenement/asymetrie-memorielle-algerie-vietnam-france-reflexions-oubli-indochinois

Sur le même sujet lire l’article :

Algérie-Indochine : l’asymétrie mémorielle française, The Conversation, 14 septembre 2022 : https://theconversation.com/algerie-indochine-lasymetrie-memorielle-francaise-190024

Christopher Goscha : Ecrire une “nouvelle” histoire du Vietnam. Enjeux, défis et quelques regrets – Inalco : lundi 5 décembre 2022

Conférence de Christopher Goscha à l’Inalco le 5 décembre 2022. A ne pas manquer.

Date : 

Lundi 5 décembre 2022 – 09:30 – 11:30

Lieu : 

Inalco, PLC (65, rue des Grands Moulins – 75013 Paris ) – Salle 4.18

Professeur à l’Université du Québec à Montréal et spécialiste de la péninsule indochinoise, l’historien Christopher E. Goscha s’intéresse en particulier au contexte international et transnational de la colonisation et de la décolonisation de l’Indochine française. Il donnera le 5 et le 6 décembre 2022 deux conférences à l’Inalco autour de ses deux derniers ouvrages : « Vietnam, a New History » (New York, Basic Books, 2016, 592p) et “The Road to Dien Bien Phu: A History of the First War for Vietnam” (Princeton University Press, 2022, 568p).

Lien vers la première conférence : http://www.inalco.fr/evenement/ecrire-nouvelle-histoire-vietnam-enjeux-defis-quelques-regrets

Langue, histoire et sources textuelles du Cambodge ancien et moderne – Séminaire du 28 février mars au 27 juin 2022

Séminaire de recherche sur le Cambodge. Présentation.

Langue, histoire et sources textuelles du Cambodge ancien et moderne

Année 2021-2022 (premier semestre 2022)

Séminaire commun EHESS-INALCO, du 28 février mars au 27 juin 2022

les lundis de 16 h 30 à 18 h 30, à l’INALCO (salle 6.06, 65 rue des Grands Moulins 75013 Paris) – Eric Bourdonneau (maître de conférences à l’EFEO, membre du CASE, UMR 8170, CNRS-EHESS-INALCO)
Grégory Mikaelian (chargé de recherches au CNRS, membre du CASE, UMR 8170, CNRS-EHESS-INALCO)
– Intervenant extérieur pour l’année 2021-2022 : Marie Aberdam, chargée de cours d’histoire de l’Asie du Sud-Est à l’INALCO, membre associée du CASE, UMR 8170, CNRS-EHESS-INALCO).

Ce séminaire se propose de mener conjointement l’examen de corpus de natures et d’époques différentes en relevant, dans chacun des cas, les éléments susceptibles d’alimenter une première réflexion sur la pratique de l’écrit (et son inscription plus ou moins profonde dans l’oralité), sur les formes de la mémoire et sur l’élaboration des principes du droit. Ce faisant, il s’agit de s’interroger sur la nature de nos sources (qui ne l’ont pas toujours été en ce sens) en prêtant attention, ici comme ailleurs, à leurs conditions de production, d’usage et de réception.

En 2021-2022, les séances consacrées aux textes les plus anciens, ceux du corpus des inscriptions antérieures au XVe siècle, prendront le temps avant tout de revenir sur les méthodes et les choix de traduction priviligiés jusqu’à présent dans la littérature. Le récent développement des traductions « vers le khmer moderne » retiendra particulièrement notre attention. Les séances s’appuieront ici sur une sélection d’inscriptions des grandes « maisons » aristocratiques angkoriennes, datées principalement des Xe et XIe siècles, lors de ce « Moyen-Âge central » qui voit l’affirmation d’un usage narratif du khmer et la multiplication des inscriptions dans lesquelles l’historiographie a pris l’habitude de reconnaître des textes de nature « juridique » ou « administrative » (une qualification qui n’est pas sans poser problème).

Nous reviendrons également à l’étude des matériaux juridiques du XVIIe siècle en abordant le Cpāp’duṃnīm pīy° purā̎n (c. 1691-1704), code traduit approximativement par l’administrateur colonial Adhémard Leclère en 1898, puis étudié en détail par Saveros Pou dans le cadre de ses séminaires de « Philologie khmère moyenne » en 1984. L’enjeu sera d’en donner une lecture ainsi qu’une traduction qui tiennent compte des avancées de la connaissance historique concernant les réformes institutionnelles et juridiques menées par les rois khmers du XVIIe siècle. Partie prenante d’une vaste codification royale, ce texte contraste fortement avec les lois qui lui sont contemporaines aussi bien par sa forme narrative et vivante que par sa visée explicitement « jurisprudentielle » : organisé en une cinquantaine de récits coutumiers, son propos est en effet d’énoncer les dols mémorables du siècle écoulé que le législateur mobilise à la manière d’une « tradition » justifiant une révision des pratiques judiciaires.

Nous étudierons enfin des lettres de requêtes, plaintes et pétitions émanant de collectivités rurales, des années 1920 à 1940, et adressées aux autorités khmères et françaises. Conservées dans les archives de la Résidence supérieure du Cambodge (Archives Nationales du Cambodge) et dans les fonds du Gouvernement général de l’Indochine (Archives Nationales de la France d’Outre-Mer), ces lettres rédigées en khmer et traduites en français donnent notamment à voir la segmentation sociale en milieu rural et les relations qu’entretiennent les habitants avec leur territoire. Ce corpus nous permettra d’étudier l’exercice de la traduction en situation coloniale, mais également de repérer les traces laissées par les pratiques scripturaires de la royauté khmère à l’époque coloniale au sein de cet usage nouveau de l’écrit par les populations.

Image “à la une” :  CC0

Youn Dae Yeong : conférences à l’INALCO – 18 et 19 avril 2019

Annonce de deux conférences à l’INALCO du chercheur coréen Youn Dae Yeong. Affiche ci-dessous.

Événement d’actualité scientifique en études vietnamiennes

18-19 avril 2019

La Section des Études vietnamiennes (UPD – Inalco) et l’IFRAE sont heureux de recevoir Youn Dae Yeong, historien de l’Université Sogang, qui prononcera deux conférences à l’Inalco :

1- « Entre Corée et Vietnam. Le rôle de Kim Yung-kun dans le développement des études asiatiques » (Jeudi 18 avril 2019. Salle 5.13. 11h30-12h30)

2- « Darwinisme social et modernisation. Le Vong Quốc Sử (L’histoire de la perte du Vietnam) de Phan Bội Châu et sa circulation en Asie » (Vendredi 19 avril 2019. Salle 5.13. 10h00-12h).

Illustration à la une : Phan Bội Châu, Việt Nam vong quốc sử (Saigon, Tao Dan, 1969).

Cinéma vietnamien – Inalco – 8 novembre 2018

Le cycle de cinéma vietnamien se poursuit, prochaine séance le 8 novembre 2018. A ne pas manquer.

L’Inalco et l’Université Paris Diderot, en partenariat avec Yda, vous invitent à leur Cycle de cinéma vietnamien :

Une autre ville  / Thành phố khác

Court-métrage de fiction de Phạm Ngọc Lan, 2016, 25’, vostf. Sélectionné en compétition courts-métrages du Festival de Berlin 2016. Quand le paysage urbain façonne les relations humaines : une femme mûre, une jeune mariée et un groupe de jeunes gens cherchent la proximité dans l’anonymat de la grande ville.

Odeur / Mùi

Court métrage de fiction de Lê Bảo, 2014, 23’, vostf.  Sélectionné en compétition courts-métrages  du Festival de Singapour 2015. Sur un canal jonché de détritus, une jeune femme enceinte vit dans un panier flottant en attendant le jour de son accouchement dans une maternité où elle va vendre son enfant. Elle y rencontre une autre jeune femme dans la même situation.

La projection sera suivie d’un débat avec Trần Hải Hạc, responsable du ciné-club Yda, et Đoàn Cầm Thi (Inalco)

Jeudi 8 novembre 2018 de 17h à 19h

INALCO, Amphi 4

Contacts : huy-linh.dao@inalco.fr    /   emmanuel.poisson@univ-paris-diderot-fr

Accès : http://www.inalco.fr/institut/presentation-politique-institut/implantations-geographiques/pole-langues-civilisations

Yda : https://www.facebook.com/pages/YDA/1530764113840508

Cycle de cinéma vietnamien: “À qui appartient la terre ?” (4 octobre 2018)

Le problème de l’accaparement des terres est récurrent et massif au Vietnam où la question foncière mène à tous les abus et aboutit à des multiples réponses et réactions de la part des victimes.

L’Inalco et l’Université Paris Diderot, en partenariat avec le ciné-club Yda, vous invitent à la première de leur Cycle de cinéma vietnamien

À qui appartient la terre ?

Đất đai thuộc về ai ?

Documentaire vietnamien de Đoàn Hồng, Ateliers Varan, 2009, 54 mn, vostf.

L’Etat vietnamien décide de moderniser et d’implanter de vastes complexes touristiques sur toute la zone côtière de la région agricole du Quảng Nam, obligeant les paysans à quitter leurs terres. Le film relate les réactions des habitants, dont la plupart ont participé à la lutte pour l’Indépendance du Việt Nam.

La projection sera suivie d’un débat avec Trần Hải Hạc, responsable du ciné-club Yda

Jeudi 4 octobre 2018 de 17h à 19h
INALCO, Amphi 4
65 rue des Grands Moulins
75013 Paris

Contacts :
huy-linh.dao@inalco.fr
emmanuel.poisson@univ-paris-diderot-fr

Source : Blog de Vo Tran Nhat (Mediapart)