Archives par mot-clé : guerre civile

Sisouk Na Champassak : Tempête sur le Laos [1961]

[ndlr] Témoignage direct du prince Sisouk na Champassak (1928-1985) sur la guerre civile laotienne. Paru en 1961, Tempête sur le Laos retrace les événements politiques du Laos de la Seconde guerre mondiale jusqu’en 1960. La vision est celle d’un officiel du gouvernement royal alors très impliqué dans les affaires politiques et internationales de son pays. L’auteur explique sa démarche dans l’avant-propos qui suit. L’ouvrage est paru initialement en langue anglaise sous le titre Storm over Laos, a contemporary history (New York, Praeger, 1961).

Avant-propos de l’auteur

Ce livre n’est qu’une esquisse. C’est une série de témoignages et de récits vécus des événements qui ont pesé lourdement sur le destin de mon pays depuis 1945. Depuis seize ans, le royaume du Laos vit dans l’insécurité et la guerre, et pourtant l’opinion internationale n’a jamais été clairement informée de la nature que mène le peuple du Royaume du Million d’Éléphants contre les ingérences de la République démocratique du Nord Vietnam et de ses empiètements successifs d’abord, sous le couvert d’une prétendue libération des pays de l’ancienne Indochine française, et ensuite, au nom d’une croisade idéologique. Dans ce livre je me suis borné à relater les faits, surtout depuis la Conférence de Genève de juillet 1954 en essayant de les analyser sans préjugés ni passion. J’ai été mêlé de près ou de loin dans tout cet enchaînement de drames qui déchirent mon pays. J’ai collaboré avec Son Excellence Katay Don Sasorith, alors premier ministre, en tant que son directeur de cabinet et représentant du gouvernement royal auprès de la Commission Internationale de Contrôle ; j’ai servi Son Altesse le prince Souvanna Phouma, en qualité de secrétaire général du Conseil des ministres ; et j’ai eu l’honneur de faire partie du gouvernement de son Excellence Phoui Sananikone, comme secrétaire d’Etat à l’Information et à la Jeunesse, gouvernement au sein duquel le général Phoumi détenait le portefeuille du secrétariat d’État à la Défense nationale. Je connais le prince Boun Oum Na Champassak dont je suis l’un des proches parents et pour lequel j’éprouve le plus grand respect et la plus grande affection. En outre, j’ai participé à toutes les négociations et conversations avec les leaders du Pathet-Lao depuis la première prise de contact à la plaine des Jarres en janvier 1955, jusqu’à la Conférence de Vientiane, en août 1956. En passant par le rendez-vous Katay D. Sasorith-prince Souphannouvong de Rangoon.

Mon but n’est pas de faire l’apologie de telle ou telle politique de ces hommes au pouvoir depuis la naissance du Laos indépendant, mais de montrer à l’opinion publique les diverses étapes de ce qu’il convient d’appeler les « approches du communisme international pour la conquête de l’Asie du Sud-Est », et surtout les difficultés de toutes sorte qui assaillent un pays petit enclavé, né dans l’équivoque de Genève, et placé en sandwich entre les deux camps antagonistes dans une zone de tension où pressions et dépressions atteignent souvent leur maximum.

Je souhaite que ce livre puisse ramener les laotiens égarés dans la communauté nationale afin d’édifier un Laos uni, neutre, et indépendant. Je forme également le voeu que les Laotiens de quelque bord qu’ils soient fassent notre propre évolution au lieu de faire la révolution des autres.

Réf. Sisouk Na Champassak, Tempête sur le Laos, Paris, La Table Ronde, « L’ordre du jour », 1961, 266 p.

 

Couverture de l’édition new-yorkaise
(Frederick A. Praeger, 1961)

 

Prince Sisouk na Champassak (March 28, 1928 in Pakse, Champassak, Laos – May 10, 1985 in Santa Ana, California, United States). He was the eldest son of Chao Bounsouane na Champassak, who was in turn the eldest son of the last King of Champassak, Chao Ratsadanay. His brother is Chao Sisanga Na Champassak.

Prince Sisouk was a member of the Na Champassak royal family or house. He served as Secretary General of the Royal Government in the Kingdom of Laos. He is the author of Storm over Laos, a history of Laos from World War II until about 1961.

He became Minister of Finance and Minister of Defense in the pre-1975 Royal Lao Government. After fleeing Laos in May 1975, as the country fell to the communist Pathet Lao, he immigrated to France. In 1981, he became a key political leader of the resistance against the communist Lao PDR government, together with General Vang Pao. He died in Vang Pao’s house in Santa Ana, California. (source : Wikipedia – page consultée le 10 octobre 2012).

Book review :

By Gordon Leonard, in Political Research Quartely, Volume 15 (4): 738-740, December, 1962.

War in Shangri-La: A Memoir of Civil War in Laos by Mervyn Brown

Mervyn Brown, War in Shangri-La: A Memoir of Civil War in Laos, Radcliffe Press / I. B. Tauris, 2001, 288 p.

Sandwiched between US-supported Thailand and Communist North Vietnam, the tranquil Buddhist Kingdom of Laos–the original Shangri-La–became the center of a major Cold War crisis in the early sixties, when Mervyn Brown served there as deputy to the British Ambassador. He has written a fascinating and highly readable account of his often hazardous experiences, which included the battle of Vientiane passing through his garden and a grueling month as prisoner of left-wing Pathet Lao guerrillas in remote mountainous jungle inhabited by Stone Age aboriginal people. His story is set against a detailed account of the developing political and military crisis. It reveals the tensions that developed in the US between the newly elected President Kennedy, his Secretary of State Dean Rusk, and their advisors in the State Department, the CIA, and the Pentagon while a regional policy was formulated in the face of the perceived communist threat.

Sir Mervyn Brown, after Oxford where be gained a tennis blue and formed life long friendships with Kingsley Amis and Philip Larkin mainly through jazz, became a career diplomat, and served in Buenos Aires, Singapore and Vientiane, as Ambassador to Madasgascar and Benin, and as High Commissioner to Tanzania and Nigeria, with spells at the Foreign and Commonwealth Office and the United Nations.

Table of contents:

Foreword–The Rt Hon The Lord Carrington, KG, CH * Life Before Laos * A Short History Lesson * Last Days of Peace * The Little Captain and the Invisible King * The Battle of Vientiane * World Crisis * The Plain of Jars * Stalemate in Vientiane * An Involuntary Tour of the South * Success at Last * Things Fall Apart * Dream Turns to Nightmare * Ends and Means

Aperçu sur Google Books