Archives par mot-clé : géopolitique

L’Asie du Sud-Est 2024 – Bilan, enjeux et perspectives – IRASEC

Parution du nouvel opus annuel de l’IRASEC à Bangkok proposant l’état des lieux en Asie du Sud-Est pour l’année 2023. A découvrir en ligne, une publication très utile, codirection de Gabriel Facal et Jérôme Samuel.

Pour chacun des onze pays de la région, L’Asie du Sud-Est 2024, bilan, enjeux et perspectives propose une analyse synthétique et détaillée des principaux événements politiques, économiques, sociaux, environnementaux et diplomatiques survenus en 2023, complétée par un focus sur deux personnalités de l’année et une actualité marquante en image. L’ouvrage propose également quatre dossiers thématiques qui abordent des sujets traités à l’échelle régionale : la politique du yuan chinois en Asie du Sud-Est, les relations MERCOSUR-ASEAN, l’aide individuelle en Asie du Sud-Est et les centres d’arnaques en ligne aux Philippines et en Birmanie. Des outils pratiques sont également disponibles, dont une fiche et une chronologie par pays ainsi qu’un cahier réunissant les principaux indicateurs démographiques, sociaux, économiques et environnementaux.

Sommaire

Les contributeurs

Avant-propos : Intégrations régionales et reconductions des statu quo nationaux (Gabriel Facal et Jérôme Samuel)

LES DOSSIERS DE L’ANNÉE

Dynamiques et perspectives de l’internationalisation du yuan en Asie du Sud-Est (Clément Berthou)

L’interrégionalisme ASEAN-MERCOSUR : relations diplomatiques et économiques (Oscar Fernández-Guillén)

Évolution du don individuel dans une région en difficulté : pratiques anciennes, nouvelles modalités (Rosalia Sciortino)

Scamming : casinos et arnaques en ligne, des POGOs philippins aux compounds birmans (François-Xavier Bonnet, Miko et Laure Siegel)

LES PAYS

Birmanie – Le temps du doute pour la junte ? (Tim Gascon)

Brunei – Entre disgrâces royales et séductions impériales (Marie-Sybille de Vienne)

Cambodge – La réouverture sous contrôle d’un pays émergent (Téphanie Sieng)

Indonésie – Pour un « Âge d’or Indonésie 2045 », la poursuite d’une grande entente ? (Gabriel Facal)

Laos – Des partenariats hasardeux pour la poursuite de « rêves électriques » (Martin Rathie)

Malaisie – Tous les chemins ne mènent pas à Médine (David Delfolie)

Philippines – Inflation et tensions en mer de Chine méridionale (François-Xavier Bonnet et Elisabeth Luquin)

Singapour – Dans l’attente d’un sursaut (Éric Frécon)

Thaïlande – Difficiles compromis, fractures sociales et quête de renouveau économique (Henning Glaser)

Timor-Leste – Crise birmane et ASEAN, Australie et grands projets gaziers : une actualité géopolitique et géoéconomique chargée (Christine Cabasset)

Viêtnam – Le Viêtnam non-aligné à l’heure des recompositions géopolitiques mondiales (Jean-Philippe Eglinger et Pierre Journoud)

Indicateurs-clés

Abstracts


Télécharger le livre sur le site de l’IRASEC :

https://www.irasec.com/IMG/pdf/ase2024-fac-simile.pdf

François Joyaux : Nouvelle histoire de l’Indochine française

Avis de parution. Présenté comme LE livre définitif sur l’histoire de l’Indochine française, l’historien François Joyaux propose une synthèse géopolitique de cet angle de l’Asie. Présentation de l’éditeur.

​L’histoire de l’Indochine française est bien connue : elle commence avec la conquête, dès 1858, de la Cochinchine, puis du Cambodge, du Tonkin, de l’Annam et enfin du Laos ; voit apparaître des mouvements indépendantistes et se dessiner des figures emblématiques, tel Ho Chi Minh au Vietnam ; et se termine par les accords de Genève qui mettent un terme à la guerre en 1954.

Mais le présent ouvrage aborde ce pan de notre passé sous un angle résolument novateur. Adoptant une démarche géopolitique, il révèle que cette partie de l’Extrême-Orient a avant tout été la scène d’un conflit permanent pendant près d’un siècle entre la France colonisatrice et la Chine suzeraine – que cette dernière ait été impériale, républicaine ou communiste. En outre, progressivement, d’autres grandes puissances ont elles aussi développé leurs ambitions politiques et économiques dans cette zone du continent asiatique : l’Angleterre, l’URSS, puis le Japon et les États-Unis. Cette analyse des relations internationales n’exclut cependant en rien l’étude des facteurs internes du conflit, et l’auteur revient notamment sur l’influence prépondérante des Missions catholiques, de la Marine, des Républicains et, surtout, des francs-maçons dans le processus expansionniste.

D’une plume maîtrisée et efficace, François Joyaux nous propose donc une synthèse globale et totalement neuve sur près de cent ans d’histoire coloniale, des premières implantations en Asie jusqu’à la disparition définitive de l’Indochine française après la défaite de Dien Bien Phu. Un livre indispensable.

François Joyaux, professeur des Universités, spécialiste de l’histoire contemporaine de l’Extrême-Orient, a enseigné à l’Institut national des langues et civilisations orientales, à Sciences Po et à la Sorbonne. Il est l’auteur d’une dizaine d’ouvrages sur l’Indochine, la Chine et les relations internationales en Asie. Il a publié chez Perrin, en 2019, une biographie consacrée à Nam Phuong, la dernière impératrice du Vietnam.

Source : https://www.lisez.com/livre-grand-format/nouvelle-histoire-de-lindochine-francaise/9782262088019

Laurent Gédéon : Les rivalités en mer de Chine méridionale. Enjeux géopolitiques et géostratégiques entre la Chine, le Vietnam et les États-Unis [HDR].

Toutes nos félicitations à notre collègue Laurent Gédéon pour sa soutenance HDR.


Le vendredi 18 décembre à 15h, à l’ENS de Lyon, Laurent Gédéon, maître de conférences à l’Université catholique de Lyon, membre de l’Institut d’Asie Orientale, a soutenu son habilitation à diriger des recherches intitulée :

« Les rivalités en mer de Chine méridionale. Enjeux géopolitiques et géostratégiques entre la Chine, le Vietnam et les États-Unis ».


Jury composé de :

  • Guibourg Delamotte, Maître de Conférences (HDR), INALCO
  • Guy Faure, Directeur de Recherche CNRS (émérite), IRASIA
  • Fabienne Jagou, Maître de Conférences (HDR), Ecole Française d’extrême Orient
  • Pierre Journoud, Professeur des Universités, université Paul Valéry, Montpellier 3
  • Frédéric Lasserre, Professeur titulaire, université Laval, Québec
  • Yveline Lecler, Professeur des Universités émérite, Sciences Po Lyon

Le dossier d’habilitation qui comporte deux volumes s’intitule « Les rivalités en mer de Chine méridionale. Enjeux géopolitiques et géostratégiques entre la Chine, le Vietnam et les États-Unis ».

Le premier ou volume principal (272 p.) est axé sur la problématique des archipels Spratleys et Paracels, situés en mer de Chine méridionale et revendiqués simultanément par la République populaire de Chine et le Vietnam. La recherche a permis de valider l’hypothèse selon laquelle le Vietnam, s’il souhaite réaliser ses ambitions géostratégiques en mer de Chine méridionale, se trouve dans l’obligation d’intégrer une architecture géopolitique et sécuritaire régionale comprenant les États-Unis. Elle a également ouvert la voie à la définition d’un nouveau concept géopolitique de « géomaritimité ».

Le deuxième volume ou volume annexe (112 p.) propose un retour sur les travaux antérieurs ainsi qu’un recueil de quelques publications récentes. Ces travaux ont porté sur la communauté sino-vietnamienne (Hoa), le quartier de Cholon à Ho Chi Minh-Ville où elle se concentre et l’impact de sa présence sur les relations entre la Chine et le Vietnam. Une première partie de cette recherche a mis en lumière la persistance du rôle économique important des Hoa, en dépit de leur marginalisation temporaire pendant les années 1970-80 due à la réunification du Vietnam et la mise en place d’un nouveau modèle d’économie socialiste. Ces travaux ont ouvert la voie, dans une deuxième partie, à l’analyse des caractéristiques urbaines du quartier de Cholon et l’évolution du rôle joué par le canal (arroyo chinois) reliant ce quartier à la rivière Sai Gon. Cette recherche a mobilisé les outils offerts par les humanités numériques.

Photo « à la une » : Carte des revendications en mer de Chine méridionale. © CC Wikipédia

Mer de Chine méridionale : Défis et opportunités… [colloque 27/02/2020]

[ndlr] Nouveau colloque sur la Mer de Chine méridionale.

Mer de Chine méridionale : Défis et opportunités pour la France et le Viêt Nam, les États riverains et les puissances de l’Indo-Pacifique

Colloque international du jeudi 27 février 2020

La recrudescence des tensions régionales en mer de Chine méridionale depuis l’été 2019, sur fond de rivalité croissante entre les États-Unis et la République Populaire de Chine, impose un nouveau bilan des enjeux politiques, militaires, juridiques, économiques, environnementaux, scientifiques et culturels de cet espace maritime âprement disputé, ainsi qu’une réévaluation de sa situation stratégique. Pour mieux comprendre les ressorts des tensions, valoriser les facteurs de coopération, et partager des analyses actualisées, les groupes d’amitié France-Viêt Nam de l’Assemblée nationale et du Sénat, avec le concours de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3, organisent un colloque scientifique le jeudi 27 février. Les intervenants français et vietnamiens des deux premières tables rondes matinales, accueillies à l’Assemblée nationale, analyseront les aspects juridiques et politico-stratégiques des tensions régionales et internationales suscitées par les revendications territoriales et les diverses activités des parties au conflit en mer de Chine méridionale. Ils s’interrogeront aussi sur le rôle passé et à venir de la France et de l’Europe. Les deux tables rondes suivantes, réunies au Palais du Luxembourg, permettront de mieux comprendre les potentialités économiques, scientifiques, environnementales et culturelles de la mer de Chine méridionale pour les États riverains et plus particulièrement pour le Viêt Nam.

Inscriptions préalables obligatoires:

Coordinateur scientifique : Pierre JOURNOUD, Professeur d’histoire contemporaine et coordinateur Viêt Nam-Cambodge-Laos à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 : pierre.journoud@univ-montp3.fr

Matinée à l’Assemblée nationale, 126 Rue de l’Université, salle Colbert, 8h15-12h45

FRANCE – VIET NAM : LE DEVELOPPEMENT PACIFIQUE DE LA COOPERATION MARITIME INTERNATIONALE EN ZONE INDO-PACIFIQUE

Sous le patronage de Stéphanie Do, Députée et Présidente du Groupe d’amitié France- Viêt Nam à l’Assemblée nationale

Invité d’honneur : S.E.M. NGUYEN Thiêp, Ambassadeur du Viêt Nam en France

8h15  Accueil des participants  
9h00-9h45 : Introduction  La France, le Viêt Nam et la mer de Chine méridionale : Bilan et retours d’expérience  
9h00  Stéphanie DO (Députée de Seine-et-Marne et Présidente du Groupe d’amitié France-Viêt Nam) et S.E.M. NGUYEN Thiêp (Ambassadeur du Viêt Nam en France) Quelles sont les relations diplomatiques entre la France et le Viêt Nam ?
9h35  Emmanuelle FONTAINE-DOMEIZEL (Députée des Alpes-de-Haute-Provence) et Marguerite DEPREZ-AUDEBERT (Députée du Pas-de-Calais) Retour d’expérience sur le déplacement du Groupe d’amitié au Viêt Nam en juillet 2019

9h45-12h15 : Les enjeux géostratégiques et juridiques de la MCM pour les riverains et les puissances, entre tensions et coopérations

9h45-11h00 : 1re Table ronde sur le débat juridique sous la Présidence du Dr. Barthélémy COURMONT (Université Catholique de Lille)  
9h45-10h00  Monique CHEMILLER-GENDREAU (Université Paris-Diderot) L’état du droit international en matière de souveraineté territoriale
10h00-10h15  Jean-Marie CROUZATIER (Université Toulouse 1) La difficile quête des sources historiques des différends frontaliers
10h15-10h30  NGUYEN Hong Thao (Académie diplomatique du Viêt Nam) L’impact du verdict de la Cour permanente d’arbitrage de La Haye sur les revendications maritimes en mer de Chine méridionale
10h30-11h00 Débat

11h00-12h30 : 2ème Table ronde sur les enjeux politico-stratégiques

sous la Présidence du Pr. Marie-Sybille de VIENNE (INALCO)

11h00-11h15  Laurent GÉDÉON (École Normale Supérieure de Lyon) Les grandes puissances et la mer de Chine méridionale
11h15-11h30  Benoît de TRÉGLODÉ (Institut de Recherches stratégiques de l’École Militaire – IRSEM), Le Viêt Nam, l’ASEAN et la mer de Chine méridionale
11h30-11h45 NGUYEN Hung Son (Académie diplomatique du Viêt Nam) Les derniers développements de la situation en mer de Chine méridionale vus depuis le Viêt Nam
11h45-12h00  Pierre JOURNOUD (Université Paul-Valéry Montpellier 3) Quel rôle pour la France et l’Europe ? Une perspective historique et prospective
12h00-12h30  Débat

12h30-12h45 : Conclusion

12h45-13h00 : Séance de photo

13h00-13h15 : Transfert des intervenants et invités en car au Palais du Luxembourg

13h15-14h30 : Buffet au Palais du Luxembourg, 15 Rue de Vaugirard, salle René Coty

Après-midi au Palais du Luxembourg, Salle Clémenceau, 14h45-19h00

DEFIS ET POTENTIALITES ECONOMIQUES, ECOLOGIQUES, SCIENTIFIQUES ET CULTURELLES EN MER DE CHINE MERIDIONALE

14h45-15h00 Accueil des participants
15h00-15h15  Catherine DEROCHE (Sénatrice et Présidente du Groupe d’amitié France-Viêt Nam du Sénat), et S.E.M. NGUYEN Thiêp (Ambassadeur du Viêt Nam en France) Allocutions de bienvenue
15h15-15h30  Pierre JOURNOUD (Université Paul-Valéry Montpellier 3) La mer de Chine méridionale comme enjeu de Soft Power

15h30-17h30 : 3ème Table ronde sur les héritages de l’histoire

sous la Présidence du Pr. émérite Hugues TERTRAIS (Université Paris I Panthéon-Sorbonne)

15h30-15h45  François GIPOULOUX (École des Hautes Études en Sciences sociales – EHESS, Paris) Une configuration réticulaire des villes portuaires de la mer de Chine méridionale, XVIIe-XXIe siècles
15h45-16h00  Gilles de GANTÈS (Institut de recherches asiatiques – IrAsia/ CNRS, Université Aix Marseille) Du tremplin vers la Chine au balcon sur le Pacifique : comment les Français percevaient les mers bordières de l’Indochine à l’époque coloniale ?
16h00-16h15  NGUYEN Giang Huong (Bibliothèque nationale de France – BNF, Paris) La mémoire de la mer dans la littérature vietnamienne
16h15-16h30  NGUYEN Quoc Thanh (Institut d’Asie Orientale – IAO) La culture des pêcheurs vietnamiens
16h30-17h15  Débat
17h15-17h30  Pause


17h30-18h45 : 4ème Table ronde sur les enjeux économiques, scientifiques et écologiques

sous la Présidence du Dr. Jean-Philippe EGLINGER (INALCO et Université Thang Long-Hanoï)

17h30-17h45  Françoise NICOLAS (Institut français des Relations Internationales – IFRI) Les dynamiques économiques actuelles en mer de Chine méridionale
17h45-18h  TANG Anh Minh (AVSE Global&Ecole des Ponts ParisTech) L’impact de la construction des îles artificielles et de la surpêche en mer de Chine méridionale
18h00-18h15  Marine HERRMANN (Institut de recherche pour le développement – IRD, Paris) La coopération scientifique et environnementale en mer de Chine méridionale  
18h15-18h45  Débat  

18h45 : Conclusion

19h : Clôture

Illustration “à la une” : Des citoyens de Hanoi revêtant le tee-shirt No-U manifestent devant l’ambassade de la RPC le 6 août 2019. © Reuters

Giới nghiên cứu: ‘Nguy cơ lớn’ ở Tư Chính; TBT-CTN Trọng vẫn dịu giọng

Débat sur les Spratleys (récif submergé de Vanguard Bank), organisé à Hanoi le 6 octobre dernier.

“Tất cả những người tham gia tọa đàm đều đồng ý với nhau một ý kiến là Việt Nam cần phải mạnh mẽ hơn, cụ thể thông qua các hành động. Thứ nhất là khởi kiện Trung Quốc ra một tòa án quốc tế nào đó mà có thể kiện được. Và thứ hai, Việt Nam phải đổi mới về chính sách đối ngoại, trong đó là xích lại với phía Mỹ nhiều hơn để làm đối trọng với Trung Quốc trong khu vực Biển Đông”.

Lire la suite : VOA, 07/10/2019.

Illustration “à la une” : © Dan Chim Viêt

Le monde selon Xi Jinping – Arte

A l’occasion du nouvel an lunaire, décryptage du “Rêve chinois” de Xi Jinping. A revoir jusqu’au 16 février 2019. Présentation de la chaîne Arte.

Depuis 2012, le désormais “président à vie” Xi Jinping a concentré tous les pouvoirs sur sa personne, avec l’obsession de faire de la Chine la superpuissance du XXIe siècle. Plongée au cœur de son “rêve chinois”. Derrière son apparente bonhomie se cache un chef redoutable, prêt à tout pour faire de la Chine la première puissance mondiale, d’ici au centenaire de la République populaire, en 2049.

En mars dernier, à l’issue de vastes purges, Xi Jinping modifie la Constitution et s’intronise “président à vie”. Une concentration des pouvoirs sans précédent depuis la fin de l’ère maoïste. Né en 1953, ce fils d’un proche de Mao Zedong révoqué pour “complot antiparti” choisit à l’adolescence, en pleine tourmente de la Révolution culturelle, un exil volontaire à la campagne, comme pour racheter la déchéance paternelle. Revendiquant une fidélité aveugle au Parti, il gravira en apparatchik “plus rouge que rouge” tous les degrés du pouvoir.

Depuis son accession au secrétariat général du Parti en 2012, puis à la présidence l’année suivante, les autocritiques d’opposants ont réapparu, par le biais de confessions télévisées. Et on met à l’essai un système de surveillance généralisée censé faire le tri entre les bons et les mauvais citoyens. Inflexible sur le plan intérieur, Xi Jinping s’est donné comme objectif de supplanter l’Occident à la tête d’un nouvel ordre mondial. Son projet des “routes de la soie” a ainsi considérablement étendu le réseau des infrastructures chinoises à l’échelle planétaire. Cet expansionnisme stratégique, jusque-là développé en silence, inquiète de plus en plus l’Europe et les États-Unis.

Documentaire complet de Sophie Lepault et Romain Franklin (France, 2018, 1h15mn)

Pour aller plus loin sur la problématique Chine / Taïwan :

Les deux Chine : Taïwan face à Xi-Jinping, France Culture, 02/02/2019.

Tầm quan trọng của địa chính trị

[ndlr] Annonce d’une traduction vietnamienne du numéro de la revue Hérodote consacré au Viêt-Nam.

Le numéro de la revue Hérodote (“Les enjeux géopolitiques du Viêt Nam”, n° 157, 2e trimestre 2015), coordonné par Benoît de Tréglodé, a été traduit au Viêt Nam et édité aux Éditions de politique nationale (NXB Chinh tri Quoc gia) à Hanoi en décembre 2018. Couverture ci-dessous. Notez la mention de couverture : “Document de référence en interne” (diffusion restreinte).

Source : IRSEM sur Twitter