Archives par mot-clé : François Guillemot

François Guillemot : Une histoire accélérée de la résistance vietnamienne à l’Empire français [entretien]

Mise en ligne le 25 septembre 2019 d’un entretien d’Arnaud Pagès avec l’historien François Guillemot sur le processus révolutionnaire et indépendantiste vietnamien. Publié sur RetroNews le site de presse de la BNF.

Historien, ingénieur de recherche au CNRS en charge de la documentation sur l’Asie du Sud-Est à l’Institut d’Asie Orientale (ENS de Lyon), François Guillemot est un spécialiste de l’histoire du Vietnam contemporain. Son travail, à la croisée de la documentation et de la recherche, permet de mieux comprendre la genèse, la structuration et l’évolution des mouvements de résistance face à la colonisation française, pour aboutir à l’indépendance fracturée du pays en 1954, au sortir de la guerre d’Indochine.

François Guillemot est l’auteur de plusieurs ouvrages parmi lesquels Dai Viêt, indépendance et révolution au Viêt-Nam et Des Vietnamiennes dans la guerre civile aux éditions Les Indes savantes. Son ouvrage le plus récent Viêt-Nam, fractures d’une nation, paru en 2018 aux éditions La Découverte, revient sur le processus d’indépendance vietnamien.

Propos recueillis par Arnaud Pagès.

Lire l’entretien : RetroNews (inscription nécessaire)

Illustration “à la une” : Vo Nguyen Giap et Ho Chi Minh à l’époque du soutien de l’OSS au Viêt-Minh, circa 1945 © DR

Liberté d’expression au Viêt-Nam – comptes-rendus

[ndlr] Comptes-rendus en ligne de l’atelier de réflexion sur le Viêt-Nam la samedi 21 septembre 2019 à l’Institut d’Asie Orientale.

L’atelier de réflexion sur la liberté d’expression au Viêt-Nam co-organisé par Ngoc Anh Rolland (ACVR) et François Guillemot (IAO) a rassemblé une vingtaine de personnes à l’Institut d’Asie Orientale (ENS de Lyon) pour écouter la conférence de M. Trinh Huu Long, avocat, rédacteur-en-chef des journaux indépendants en ligne The Vietnamese (https://www.thevietnamese.org/) et Luat khoa tap chi (https://www.luatkhoa.org/).

Deux comptes-rendus écrits et vidéographiques sont parus dans les programmes vietnamiens de la BBC et de RFA (Radio Free Asia) :

Rappel du programme de l’atelier : Atelier de réflexion : La liberté d’expression en République socialiste du Viêt-Nam

Illustration “à la une” : ouvrages de Pham Doan Trang

FG

« Y a-t-il eu une troisième force au Viêt-Nam, 1947-1948 ? ». Réponse à M. Nghiêm Phong Tuân

Le 15 mai 2018, il y a un peu plus d’un an, le journal Diễn Đàn Forum en ligne publiait les remarques  de M. Nghiêm Phong Tuấn concernant mon ouvrage sur l’histoire du Đại Việt paru aux Indes savantes en 2012. Cet ouvrage est issu de ma thèse de doctorat soutenue en 2003 à l’EPHE à Paris à l’issue d’un travail de cinq ans (1998-2003) sous la direction du Professeur Nguyễn Thế Anh. Il aura donc fallu neuf ans pour que ce travail sur le mouvement nationaliste non communiste, précisément sur l’histoire du parti Đại Việt Quốc Dân Đảng, soit porté à la connaissance public et je dois remercier les Indes savantes pour cette initiative courageuse car les ventes de ce type de grosses monographies (738 p., 39 euros) sont souvent anecdotiques dues à un public relativement limité. L’ouvrage ayant reçu une vive critique de M. Nghiêm Phong Tuấn (fils de Nghiêm Xuân Thiện, ancien Gouverneur du Nord Viêt-Nam en 1947-1948), j’ai décidé de répondre à la fois sur la forme de la critique et sur le fond, ce qui me paraît plus intéressant à travers une question posée en titre de ce billet.

NB : Deux notices biographiques courtes accompagnent notre réponse.

François Guillemot

Lire la suite : Dien Dan Forum

 

Les 9 vies du théâtre de Saigon – SHD – 21 mai 2019

[ndlr] Résumé succinct de notre intervention au Service Historique de la Défense dans le cadre de la journée d’étude “Saigon, témoin de l’histoire à travers les archives”.

Depuis sa construction en 1898, le théâtre de la ville de Saigon a épousé les soubresauts politiques et sociaux de la ville. Ce récit visuel propose une pérégrination commentée des principaux moments clés de ce monument emblématique en contexte colonial et postcolonial. A travers 9 périodes historiques identifiées, nous interrogerons les différentes destinations de ce lieu à la fois acteur et témoin de l’histoire de la ville. Intérieur, extérieur, dedans, dehors, autour, au-dessus… nous verrons comment la centralité de ce bâtiment lui a conféré une place privilégiée pour appréhender l’évolution politique, sociale ou culturelle du Saigon colonial à la mégapole d’aujourd’hui.

Notre communication s’appuiera sur la documentation photographique présente sur le portail Virtual Saigon, entrée Saigon Opera House.

François Guillemot, IR CNRS, IAO, ENSL.

Image “à la une” : Saigon beats Nixon’ announcement on U.S. troop withdrawals, sur Virtual Saigon © DR

Unequal colonial treaties in Indochina, overview

Résumé de notre intervention à la Journée d’étude sur les Traités inégaux en Asie.

After the Franco-Spanish and French military conquest of the empire of Vietnam, some relevant treaty dates indicate the process of colonization: 1862 for Saigon, 1874-1875 for Hanoi and 1883-1884 for Hue. This presentation offers an overview of these various treaties from the beginning of colonization in 1858 to the establishment of the Indochinese Union in 1887 including Cambodia, Laos, and a dismembered Vietnam, divided into three parts, Tonkin, Annam, Cochinchina. These two chronological boundaries are practical in delimiting the conquest and the establishment of a colonial administration. However, they remain irrelevant to the extent that there is a “before” 1858 (Traité de Versailles in 1787), and an “after” 1887 in particular with the Vietnamese responses to the colonization they were experiencing. Indeed, we can argue that the colonial situation of Vietnam extended until the end of the Indochina War in 1954.

Studying all these official writings and situations, the circulations of the treaties, their intellectual construction and the difference of the interpretations seen through the eyes of the Indochinese and the French should invite us to write a new history of colonization from a more Asian, or at least decentralized, perspective.

FG (MàJ 03/04/2019)

“Treaties” Project

Unequal Treaties Corpus

Workshop, Lyon, March 12th, 2019


Program
9:00 Béatrice JALUZOT, General Presentation
9:30 IOKIBE Karu, “Unequal Treaties” system and the Quest for Treaty Revision of Japan »
10:15 – 10:45 Coffee Break
10:45 Jean-Pierre DEDIEU, Peter Cornwell, Unequal Treaties – Digital Resource
11:30 François GUILLEMOT, “Unequal Colonial Treaties in Indochina, overview”
12:30 End of the workshop

Lyon Institute for East Asian Studies, ENS de Lyon

Marcelino Truong, Une si jolie petite guerre (Denoël, 2012) : L’art pour mieux panser l’Histoire

Séminaire « Partitions territoriales : imaginaires et représentations » co-organisé à l’EHESS par Anne Castaing, Benjamin Joinau et Delphine Robic-Diaz au 1er semestre 2019.

Séminaire “Partitions territoriales : imaginaires et représentations”

25 janvier 2019, 14h-17h

Rencontre avec Marcelino Truong, auteur du roman graphique Une si jolie petite guerre (Denoël, 2012) :

“L’art pour mieux panser l’Histoire”

“En 1961, John F. Kennedy devient le 35e président des États-Unis. Décidé à endiguer le communisme en Asie, il lance le Projet Beef-Up, destiné à renforcer l’aide militaire américaine au Sud-Vietnam. C’est dans ce contexte que Marcelino Truong et sa famille arrivent à Saigon. Sa mère est malouine, son père vietnamien. Directeur de l’agence Vietnam-Press, Truong Buu Khanh fréquente le palais de l’Indépendance où il fait office d’interprète auprès du président Ngô Dinh Diêm, chef d’un régime autoritaire pris dans ses contradictions, entre nationalisme, rejet du passé colonial, influence chrétienne et antimarxisme virulent …” Lire la suite sur : Denoël

Projection du film Mille jours à Saigon de Marie-Christine Courtès (Vivement lundi ! productions, 2012).

Le film documentaire Mille jours à Saïgon suit le travail de Marcelino Truong lors de la rédaction d’Une si jolie petite guerre en explorant le période peu connue des débuts de la guerre du Vietnam.

  • Modérateur : François Guillemot (CNRS/IAO)

En deuxième partie de séance, Benjamin Joinau (Hongik University) présentera ses travaux : « Division et sexuation, catégories cognitives? »

Lieu : EHESS, 54 bd raspail, Paris VIe, salle A7-37 

Source : Partitions territoriales

Fils Rouges Vietnam – Actes de la conférence 1

Fils Rouges Vietnam vous propose un retour sur la conférence du 30 juin sur “Le Vietnam dans l’Asie du Sud-Est depuis 1986”, avec l’historien François Guillemot et le géopolitiste Laurent Gédéon. Retrouvez la retranscription écrite de la conférence disponible en Flipbook (15 pages), en cliquant sur l’image ci-dessous.

Suivre Fils Rouges Vietnam sur Facebook