Archives par mot-clé : Emmanuelle Peyvel

L’Asie du Sud-Est en voyage : tourisme, espaces et sociétés – Rencontres 2018 de l’AFRASE – mardi 27/11/2018

Vous trouverez ci-joint le programme et l’affiche des Rencontres 2018 de l’Afrase qui auront lieu le mardi 27 novembre 2018 à partir de 13h30 à la Maison de l’Asie (22 av. du Président Wilson, 75016 Paris). Cette année, la thématique explorée est :

L’Asie du Sud-Est en voyage : tourisme, espaces et sociétés

Cinq intervenants – Evelyne Gauché, Sarah Coulouma, Martin Michalon, Clotilde Luquiau et Emmanuelle Peyvel – participeront à ces rencontres organisées par Rémi Desmoulière, membre du bureau de l’Afrase.

Les communications seront suivies par la présentation par leur auteur, Eugénie Mérieau,  de deux ouvrages sur la Thaïlande qui viennent de paraître. L’AG de l’association se tiendra à partir de 18h15 et la journée se conclura par un pot dînatoire. 

Afin de faciliter la logistique, merci de vous inscrire à l’adresse afrasebureau@gmail.com. A très bientôt !

Programme détaillé sur le site de l’AFRASE et sur Mémoires d’Indochine

Emmanuelle Peyvel : Être touriste dans un pays socialiste : le Vietnam [20 décembre 2017]

[ndlr] Annonce d’une conférence d’Emmanuelle Peyvel.

Mercredi 20 décembre à 18h
Café de la Cloche (Lyon)

Comment devenons-nous touriste ? Peut-on repenser la mondialisation du tourisme au regard des arts de faire de celles et ceux qui l’inventent aujourd’hui ? Emmanuelle Peyvel sera l’invité de ce Café Géo . Elle a publié en 2016 L’invitation au voyage. Géographie post-coloniale du tourisme domestique au Viêt Nam, un ouvrage qui propose une vision décentrée de la mondialisation touristique, permettant de mieux comprendre toute la complexité avec laquelle se reconfigurent les rapports de pouvoir au sein des sociétés postcoloniales.

Emmanuelle Peyvel, L’invitation au voyage – Géographie postcoloniale du tourisme au Việt Nam,

[ndlr] Parution de l’ouvrage de notre collègue Emmanuelle Peyvel. Un ouvrage sur le tourisme au Việt Nam qui s’insère dans les études portant sur les mondes socialistes et postcoloniaux dans un contexte de mondialisation.

 

Réf. : Emmanuelle Peyvel, L’invitation au voyage, Géographie postcoloniale du tourisme au Việt Nam, Lyon, ENS éditions, coll. De l’Orient à l’Occident, 2016.

peyvel_linvitationauvoyage2016Résumé

Comment devenons-nous touriste ? Peut-on repenser la mondialisation du tourisme au regard des arts de faire de celles et ceux qui l’inventent aujourd’hui ? Cet ouvrage se propose de répondre à partir du Việt Nam, pays encore pauvre qui enregistre une croissance significative du tourisme domestique depuis plus de vingt ans.

Les observations in situ et les matériaux biographiques construits depuis 2005 à travers le pays permettent de comprendre comment les Vietnamiens apprennent aujourd’hui à voyager dans leur pays, où les richesses comme les inégalités s’accroissent depuis le Đổi Mới. Une analyse critique de la gestion politique et normative du tourisme domestique, d’une part par l’État vietnamien et d’autre part par les institutions mondiales du tourisme, complète ce travail de terrain, afin de traduire les rapports complexes que ces touristes entretiennent avec les systèmes de contraintes au sein desquels ils se meuvent. La colonisation comme le socialisme sont ici compris non seulement comme des périodes historiques, mais aussi comme un ensemble d’organisations, de valeurs, d’acteurs et de pratiques qui sont aujourd’hui mobilisés comme ressources afin de construire des mobilités touristiques. L’étude géographique qui en est faite révèle l’inventivité de leurs apparitions, réappropriations et multiplications, selon des hybridations et des circulations, parfois conflictuelles, de pratiques et d’imaginaires.

Emmanuelle Peyvel est Maître de Conférences agrégée en géographie à l’Université de Bretagne Occidentale (UBO, Brest) et membre de l’Institut d’Asie Orientale (UMR 5062, Lyon). Boursière Vent d’est à Hà Nội de 2005 à 2007, diplômée de l’INALCO en 2008, elle a soutenu son doctorat sur le tourisme domestique au Việt Nam en 2009. Ses recherches portent sur la mondialisation touristique en contexte post-colonial et post-socialiste, l’apprentissage de compétences mobilitaires à des fins récréatives et le rôle du tourisme et des loisirs dans la fabrique urbaine vietnamienne.

Source : ENS éditions