Archives par mot-clé : droit international

Viêt-Nam : Feu vert pour protester contre le fait accompli Chinois en Mer de Chine ?

La situation se tend de nouveau entre le Viêt-Nam (RSVN) et la Chine (RPC) sur la question de la Mer de Chine méridionale, Mer de l’Est pour les Vietnamiens. Malgré une relative faible mobilisation, des manifestations vietnamiennes s’organisent.

Alors que des exercices militaires chinois se déroulaient les 6 et 7 août dans la zone des Paracels (Hoang Sa) à proximité du Centre du Viêt-Nam et qu’une occupation des Spratleys (Truong Sa) par des navires chinois irrite les autorités vietnamiennes, une manifestation rassemblant une dizaine de personnes s’est déroulée le 6 août devant l’ambassade de Chine à Hanoi, la capitale du pays.

Cette micro-manifestation revêt une signification néanmoins importante comme le souligne l’intellectuel Nguyen Trong Thuy sur son blog1. Elle intervient dans un contexte particulièrement compliqué pour la dissidence vietnamienne régulièrement muselée et harcelée. D’autres, comme l’avocat dissident Lê Cong Dinh y voient un possible “feu vert” des autorités vietnamiennes pour signifier que les Vietnamiens pourraient répondre dans la rue à la politique de fait accompli chinoise. La question se pose. Cependant, la population vietnamienne semble encore peu mobilisée par la question et personne du côté de la dissidence n’attend de véritable feu vert. Dans son ensemble, cette dernière se méfie d’une manipulation de l’esprit patriotique par les autorités communistes suivie d’une répression, un scénario déjà subi lors des expériences précédentes2.

Cette nouvelle affaire en Mer de Chine méridionale fait suite à une longue série d’occupations arbitraires chinoises et de militarisation des îlots en dépit du droit maritime international. Depuis le début du mois de juillet, un récif corallien dénommé Tu Chinh (Vanguard Bank), situé dans la zone économique exclusive maritime du Viêt-Nam est convoité par la Chine. Cette présence chinoise dans une zone maritime relevant entièrement du Viêt-Nam, conformément aux dispositions de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982, a provoqué à plusieurs reprises la réaction de Hanoi. Selon le South China Morning Post, la situation très tendue aurait pu déboucher sur une confrontation :

“Les garde-côtes chinois et vietnamiens ont été impliqués dans une confrontation d’une semaine autour d’un récif en mer de Chine méridionale, risquant le plus important affrontement entre les deux pays depuis cinq ans”3.

Le 16 août, le ministère des Affaires étrangères vietnamien protestait contre le retour d ‘un navire de prospection chinois répondant au nom de Haiyang Dizhi 8 (HD8) dans les eaux vietnamiennes des Spratleys4. Le 22 août 2019, lors d’une conférence de presse, la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Lê Thi Thu Hang réaffirmait le point de vue du Viêt-Nam :

“Ces derniers jours, le groupe de navires de recherche Haiyang Dizhi 8 de la Chine est revenu et a continué ses actes de violation grave de la zone économique exclusive et du plateau continental du Vietnam, déterminés selon la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982”

“Avec une volonté de défendre ses droits et intérêts légitimes, de contribuer à la paix, à la stabilité et à la sécurité régionale et internationale, le Vietnam est toujours prêt à résoudre les désaccords par la voie pacifique, selon le droit international”5.

Chevauchement de revendications dans la mer de Chine méridionale : la zone économique exclusive du Vietnam en bleu, la ligne rouge à neuf tirets de la Chine en rouge. © The Maritime Executive

Cependant, la réponse de Hanoi aux intrusions chinoises sur sa zone exclusive en Mer de l’Est a peu d’impact face à une Chine campée sur ses positions consistant à dire que la Mer de Chine, suivant la trajectoire des 9 points, soit quasiment dans sa totalité, lui appartient historiquement. Pour preuve, selon l’agence Reuters, le 24 août, le navire de prospection chinois dénoncé par Hanoi se rapprochait dangereusement de la zone exclusive vietnamienne au risque d’engendrer un accrochage6.

Le chercheur Ryan Martinson (Naval War College) retraçait dans un tweet du 26 août 2019 les mouvements du navire chinois Haiyang Dizhi 8 à moins de 200 km des côtes vietnamiennes et 102 km de l’île de Phu Quy (signalée Long Hai sur la carte) :

Les observateurs constatent que face à Pékin, jouant plus sur la coercition vis-à-vis de ses voisins que sur la conciliation, la réponse internationale reste faible. Un véritable conflit en mer de Chine méridionale semble d’ailleurs improbable et chacun de penser qu’en fin de compte Pékin ne lâchera pas prise7.

De leur côté, des membres de la société civile vietnamienne ont diffusé un “Appel contre l’invasion chinoise” le 16 août. Celui-ci a été signé par 17 organisations et plus de 700 personnes à titre individuel.8. Il révèle une véritable inquiétude chez les intellectuels de ce pays.

Du côté du Politburo vietnamien, la “question chinoise” ne manquera pas de s’imposer de façon accrue lors de la préparation du prochain congrès de janvier 2021. Les enjeux économiques et géostratégiques soulevés par la puissance chinoise impacteront le choix de la prochaine direction de l’Etat-Parti.

A l’étranger, les appels vietnamiens à manifester du 22 au 25 août, ont été entendus surtout aux Etats-Unis notamment à Washington où une centaine de personnes ont protesté devant l’ambassade de Chine9. D’autres mobilisations éparses devant des consulats chinois ont montré que les anciens blogueurs expulsés du Viêt-Nam, Diêu Cày (Nguyên Van Hai) à Los Angeles ou Me Nam (Nguyên Ngoc Nhu Quynh) à Houston, étaient toujours actifs. Pour l’heure, si les manifestations ne sont pas massives, la vigilance des Vietnamiens à l’intérieur comme à l’extérieur du pays reste intacte.

FG, 26/08/2019, MàJ 28/08/2019.

Notes

  1. Cf. Cuộc tập kích ngoạn mục vào Đại sứ quán Trung Cộng, Nguyen Trong Thuy’s Blog, 06/08/2019 []
  2. Voir l’analyse de Cao Nguyên, Căng thẳng Bãi Tư Chính: Lòng yêu nước của người dân bị lợi dụng và phản bội, RFA Vietnamese, 26/07/2019 []
  3. Liu Zhen, “China and Vietnam in stand-off over Chinese survey ship mission to disputed reef in South China Sea,” South China Morning Post, 12/08/2019 []
  4. Voir le communiqué officiel reproduit sur le Journal des Femmes : Yêu cầu Trung Quốc rút toàn bộ nhóm tàu tái diễn hành vi xâm phạm chủ quyền Việt Nam, Phu Nu Online, 16/08/2019 []
  5. Cf. VNA, Le Vietnam demande à la Chine de retirer tous ses navires de la zone économique exclusive du Vietnam, Vietnam +, 22/08/2019 []
  6. Cf. Khanh Vu, Chinese ship inches closer to Vietnam coastline amid South China Sea tensions, Reuters, 24/08/2019 []
  7. Voir l’article de Trinh Le, The Vanguard Bank standoff shows China remains undeterred, The Interpreter, 16/08/2019 []
  8. Cf. le décompte de la revue en ligne Dien Dan – Forum, mise à jour du 25/08/2019 []
  9. Pour un aperçu général des manifestations, voir : Người Việt nhiều nơi biểu tình chống Tàu cộng xâm lược và Việt cộng hèn với giặc ác với dân, Dân Làm Báo, 26/08/2019 []

Cody J. Foster : Did America Commit War Crimes in Vietnam?

[ndlr] Dans la série “Vietnam ’67”, un article à lire sur le tribunal Russell organisé par des intellectuels européens pour dénoncer la guerre menée par les Américains au Viêt-Nam.

Continuer la lecture de Cody J. Foster : Did America Commit War Crimes in Vietnam?