Archives par mot-clé : Cour d’Appel

Peine réduite pour un homme condamné pour troubles à l’ordre public [Le courrier du Vietnam]

[ndlr] Procès en appel pour Nguyen Viet Dung : 12 mois de prison pour filiation affichée à l’ancienne république vaincue en 1975. Dépêche de l’Agence vietnamienne d’information (AVI).

La justice a réduit vendredi 11 mars en appel la peine d’un homme condamné pour troubles à l’ordre public selon l’article 245, clause 2, alinéa d, du Code pénal, apprend-on du Tribunal populaire de Hanoi.

L’accusé Nguyên Viêt Dung, âgé de 30 ans et domicilié dans la province de Nghê An, qui a été jugé en première instance le 14 décembre 2015 par la Cour populaire de l’arrondissement de Hoàn Kiêm, Hanoi, pour le même chef d’accusation.

Dung a vu sa peine réduite de 15 mois à 12 ans de prison. La Cour d’appel a estimé que l’homme avait fait preuve d’un « changement de prise de conscience » justifiant une réduction de peine.

Il lui était reproché d’avoir utilisé son compte Facebook pour inciter certains éléments à participer à un défilé non autorisé, le 12 avril 2015 au bord du lac de Hoàn Kiêm, en plein centre-ville dont il avait appris la nouvelle par Internet et pour lequel il avait conçu et commandé 19 tee-shirts noirs.

Le 12 avril 2015, il avait distribué des tee-shirts noirs à quatre personnes pour se faire photographier. Ils se sont joints ensuite au défilé avec 40 à 50 autres autour du lac, en scandant des harangues, ce qui avait mis en cause la sécurité et la l’ordre publics. VNA/CVN

Source : Le Courrier du Vietnam, 11/03/2016.

NguyenVietDung_Hanoi_12-04-2015
Nguyen Viet Dung en uniforme lors de la manifestation écologique « Pour un Hanoi vert » à Hanoi le 12 avril 2015 © DR

Notre commentaire : Nguyen Viet Dung n’a jamais troublé l’ordre public puisqu’il manifestait pacifiquement en compagnie de dizaines d’autres personnes qui n’ont pas été inquiétées par la Sécurité publique. Mais en affichant publiquement sa proximité avec le régime de Saigon, il a bousculé les cadres mentaux de la propagande officielle. Un crime de lèse-majesté en RSVN quarante an après la fin de la guerre.

Gardé au secret pendant huit mois par les petits hommes en vert © Dan Lam Bao

Voir notre précédent sur cette affaire billet : Nguyễn Viết Dũng : condamné pour un symbole

Le 11 mars 2016 à Hanoi devant le Tribunal populaire, ses nombreux soutiens réclament sa libération (les pancartes indiquent « Liberté pour Nguyen Viet Dung »).

TuDoChoNguyenVietDung

Pour en savoir plus sur cette affaire, voir le rapport de la Commission de l’ONU chargée des Droits de l’Homme en date du 15 janvier 2016 : Opinions adopted by the Working Group on Arbitrary Detention at its seventy – fourth session, 30 November – 4 December 2015. Opinion No. 45 / 2015 concerning Nguyen Viet Dung (Vietnam).

Opinion 2015 45_Vietnam_Dung_AUV

Image « à la une » : Nguyen Viet Dung lors de son procès en appel à Hanoi le 11 mars2016. Photo : Doan Tân/VNA/CVN

Me Bùi Tường Chiểu

BuiTuongChieuMaître Bùi Tường Chiểu, né à Hanoi en 1904, petit-fils de S. E. Bùi Khánh Diễn, ancien conseiller à la Cour d’Appel de Hanoi, fils de S. E. Bùi Thiện Căn, Tổng đốc à la retraite, neveu de S. E. Bùi Thiện Cơ, Tổng đốc, conseiller à la Cour d’Appel de Hanoi, Maître Bùi Tường Chiểu a fait ses études au Lycée Albert Sarraut, puis à l’École des Hautes Etudes Indochinoises à Hanoi. Il les a terminées à la Faculté de Droit de Paris.

Il est actuellement avocat à la Cour d’Appel de Hanoi.

Membre du Conseil de l’Ordre pour l’année 1941.

Conseiller municipal de Hanoi 1936-1941.

Il a publié un ouvrage intitulé « La Polygamie dans le Droit Annamite » [Paris, Rousseau & Cie, 1933].

Source : Gouvernement général de l’Indochine, Service de l’Information, Souverains et notabilités d’Indochine. Notices par ordre alphabétique, Hanoi, IDEO, 1943, p. 11.

Pour en savoir plus :