Archives par mot-clé : Corée du Nord

Sommet Corée de Nord – États-Unis : Pyongyang espère connaître l’embellie économie d’Hanoï (Video France 24)

A l’occasion du IIe Sommet Etats-Unis / Corée du Nord, le modèle capitaliste vietnamien sous la direction d’un Etat-Parti communiste est mis en avant.

Corée du Nord: pour un transfuge du régime, « Donald Trump fait une lourde erreur », L’Express, 27/02/2019. Ex-diplomate de Pyongyang, Thae Yong-ho décrit les coulisses du régime. Ayant fait défection en 2016, il craint pour sa vie. Propos recueillis par Clément Daniez, envoyé spécial à Séoul.

Les combattants oubliés de la Corée du Nord au Vietnam

L’engagement des deux Corées pendant la guerre du Viêt-Nam, un rappel historique succinct par l’AFP le 22 février 2019.

Non loin de Hanoï, quatorze pierres tombales rendent hommage aux soldats nord-coréens tombés lors de la guerre du Vietnam contre les « impérialistes » américains. Un gardien tente d’entretenir le souvenir de cette contribution peu connue de Pyongyang à son allié communiste.

Aujourd’hui le Vietnam, Etat communiste ayant embrassé le capitalisme, apparaît comme une terre de compromis, au point d’avoir été choisi par le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un pour leur deuxième sommet dans quelques jours.

Mais le fait que la Corée du Nord avait soutenu le Nord communiste lors de la guerre du Vietnam, envoyant des soldats de l’armée de l’air en renfort, reste un aspect peu connu de l’histoire vietnamo-coréenne.

Lire la suite : Orange, 22/02/2019.

Arrivée de Kim Jong Un à Hanoi en Images

Précédant le président américain Donal Trump dont la venue à Hanoi est prévue demain, le dictateur nord-coréen est arrivé à Hanoi pour cette seconde rencontre au sommet pour la dénucléarisation. Images de Euronews, de l’AFP, VTC News.

Créant le buzz sur la toile, les sosies des deux leaders ont inquiété les services de sécurité vietnamiens et le sosie de Kim Jong Un a été prié de quitter le Viêt-Nam avant la venue du vrai dictateur. Le faux Donal Trump pourra rester « sans apparitions publiques en costume » (AFP).

A brief rundown of North Korea-Vietnam relations

[ndlr] Rapide survol des relations entre la Corée du Nord et le Viêt-Nam, rédigé par le chercheur Yoo Kang-moon et publié dans The Hankyoreh, un journal indépendant .

Special relationship between two countries put into spotlight ahead of 2nd N. Korea-US summit.

Vietnam, the host country for the upcoming second North Korea-US summit on Feb. 27–28, is a very special country to North Korean leader Kim Jong-un. Not only is Kim keenly interested in the Vietnamese models of reform and openness, but during the Vietnam War, North Korea formed a relationship with the country to equal its ties to China under Kim’s grandfather Kim Il-sung.

At the height of the Vietnam War between 1964 and 1969, North Korea provided military supplies and deployed its air force to North Vietnam, led at the time by Ho Chi Minh. China also provided weapons and engineers around the same time. With South Korea contributing its own forces to support South Vietnam as a US ally, the situation amounted to a “second war” pitting South Korea and the US against China and North Korea in Vietnam. The historical significance of the Vietnam War appears poised to enter the spotlight once again if the four parties end up holding discussions on a quadrilateral declaration ending the Korean War at the second North Korea-US summit.

North Korea refers to its troops who fought in the Vietnam War as “volunteers” – just as China described its People’s Army troops who fought in the Korean War. In 2002, the remains of North Korean volunteers who died in the Vietnam were returned to the North and laid to rest at the Korean People’s Army Heroic Martyrs’ Cemetery. Tombstones for them can still be found in Bac Giang Province near Hanoi.

Lire la suite : The Hankyoreh, 08/02/2019.

Image « à la une » : L’ancien dirigeant nord-coréen Kim Il-sung serre la main du président Hô Chi Minh lors de sa visite en RDVN en novembre 1958 © DR

Pourquoi le Vietnam a été choisi pour la rencontre Donald Trump – Kim Jong-un [France 24]

[ndlr] L’annonce a été faite aux États-Unis lors du discours de Donald Trump sur l’état de l’Union devant le Congrès. France 24 avec l’AFP reviennent sur cette décision.

Le président américain Donald Trump a annoncé, mardi soir, que son prochain sommet avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un aura lieu les 27 et 28 février au Vietnam. Un pays hautement symbolique pour les deux États.

Allié de longue date du régime de Pyongyang, pays stratégique aux yeux de Washington : le Vietnam, choisi par l’Américain Donald Trump Det le Nord-coréen Kim Jong-un pour leur second sommet – prévu les 27 et 28 février –, jouit de multiples atouts.

Le pays d’Asie du Sud-Est est symbolique pour la Corée du Nord lcar il fut coupé en deux plus de 20 ans pendant la Guerre froide, tout comme la péninsule coréenne aujourd’hui. Hanoï et Pyongyang entretiennent des relations diplomatiques depuis 1950, et la Corée du Nord avait même soutenu le Nord communiste lors de la guerre du Vietnam, envoyant des soldats de l’armée de l’air en renfort.

Mais d’un point de vue économique, les échanges commerciaux bilatéraux ont régressé entre les deux pays à la suite des sanctions édictées par l’ONU à l’encontre de Pyongyang. Et Kim Jong-un, qui a envoyé à Hanoi fin novembre son ministre des Affaires étrangères, Ri Yong Ho, ne s’est jamais rendu dans cet État communiste qui a embrassé le capitalisme. Son grand-père Kim Il Song ayant été le dernier dirigeant nord-coréen à entreprendre le voyage, en 1958.

Lire la suite : France 24, 06/02/2019.

Voir aussi :

Corée du Nord: Le Vietnam, lieu stratégique pour la rencontre entre Trump et Kim Jong-un, 20 Minutes, 06/02/2019.

États-Unis/Corée du Nord: les tractations s’accélèrent pour trouver un accord, RFI, 06/02/2019.