Archives par mot-clé : contestations

Hong Kong : 2 mois et demi de révolte [presse]

Depuis début juin 2019, la population de Hong Kong est mobilisée contre les projets de Pékin et pour sa survie démocratique. Rappel des principaux faits dans la presse française.

  • La révolte en quelques dates

Margaux Lannuzel avec AFP, “Hong Kong : trois dates pour comprendre l’escalade de la crise”, Europe 1, 19 août 2019. La crise entre l’archipel et la Chine continentale dont il dépend dure désormais depuis plus de deux mois. De part et d’autre, le ton s’est durci ces dernières semaines. 

Camille Caldini et Louis San, “L’article à lire pour comprendre la crise qui secoue Hong Kong depuis deux mois”, France Info, 16/08/2019. Né d’une opposition à un projet de loi spécifique, le mouvement de protestation contre la mainmise chinoise à Hong Kong ne faiblit pas et a élargi ses revendications, malgré l’ombre menaçante de Pékin.

Mathieu Dejean, “Comprendre la crise à Hong Kong en cinq moments-clés”, Les Inrockuptibles, 14/08/2019. Alors que des tanks de la police militaire chinoise affluent à proximité de Hong Kong, après deux mois d’une mobilisation inédite, faisons le point sur cette crise.

En vidéo : La résistance de Hongkong vue sur la longue durée

  • La manifestation populaire du dimanche 18 août 2019

Aabla Jounaïdi, “Hong Kong: une manifestation géante et sans violence”, RFI, 19/08/2019. Immense succès pour la manifestation pro-démocratie à Hong Kong du dimanche 18 août. D’après les organisateurs, 1,7 million de personnes auraient afflué dans et autour du parc Victoria malgré une pluie torrentielle. Mais surtout, le caractère pacifique de l’évènement aura été assuré.

Cyrille Pluyette, “À Hongkong, la mobilisation face à Pékin ne faiblit pas”, Le Figaro, 18/08/2019. Des centaines de milliers de manifestants ont encore défilé dans les rues ce dimanche, sans violence.

Le Monde avec AFP, “A Hongkong, nouvelle journée de manifestations malgré les menaces de Pékin”, Le Monde, 18/08/2019. Plusieurs dizaines de milliers de Hongkongais se sont rassemblés dimanche pour réaffirmer leur soutien à cette mobilisation prodémocratique sans précédent, en dépit des violences et des menaces d’intervention de Pékin.

Rosa Brostra, “A Hongkong, marée humaine contre vent et armée”, Libération, 18/08/2019. Environ 1,7 million de manifestants se sont rassemblés dans les rues de Hongkong, malgré les menaces d’intervention militaire de Pékin, le 18 août.

Vidéo. 20 Minutes avec AFP, “Hong Kong: La plus grande manifestation pro-démocratie depuis des semaines”, 20 Minutes, 18/08/2019. Après les manifestations violentes de cette semaine, les leaders du mouvement prodémocrate avaient à cœur de montrer le calme et la détermination de leurs soutiens.

“Un « autre Tiananmen » à Hongkong nuirait à un accord commercial, selon Trump”, Le Monde, 19/08/2019. Le président des Etats-Unis a de nouveau exprimé son souhait que la crise dans le territoire trouve une issue pacifique.

  • La stratégie de Pékin et de l’exécutif hongkongais

Le Monde et AFP, “Crise à Hong kong : Pékin a utilisé Twitter et Facebook contre les manifestants”, Le Monde, 20/08/2019. Le gouvernement chinois a créé de nombreux comptes pour discréditer et diviser le camp prodémocratie. L’impact de cette propagande reste difficile à évaluer.

L. C., “Hong Kong: Quelle est la stratégie de Pékin face aux manifestations?”, 20 Minutes, 16/08/2019. La Chine, qui a massé ses troupes à la frontière de Hong Kong, a menacé jeudi de ne pas rester « les bras croisés » si la contestation pro démocratie devait dégénérer.

Le Figaro avec AFP, “Hongkong: la cheffe de l’exécutif espère un «retour au calme»”, Le Figaro, 20/08/2019. La cheffe de l’exécutif hongkongais Carrie Lam a espéré ce mardi que l’absence de violences en marge de la grande manifestation prodémocratie de dimanche augurait d’un «retour au calme» dans l’ex-colonie britannique, tout en refusant d’accéder aux demandes des protestataires.

Image “à la une” : © Reuters, juin 2019.

Benedict Kerkvliet: Speaking Out in Vietnam Public Political Criticism in a Communist Party–Ruled Nation

Avis de parution d’une nouvelle étude de Benedict J. Tria Kerkvliet. Présentation de l’éditeur ci-après.

Since 1990 public political criticism has evolved into a prominent feature of Vietnam’s political landscape. So argues Benedict Kerkvliet in his analysis of Communist Party–ruled Vietnam. Speaking Out in Vietnam assesses the rise and diversity of these public displays of disagreement, showing that it has morphed from family whispers to large-scale use of electronic media.

In discussing how such criticism has become widespread over the last three decades, Kerkvliet focuses on four clusters of critics: factory workers demanding better wages and living standards; villagers demonstrating and petitioning against corruption and land confiscations; citizens opposing China’s encroachment into Vietnam and criticizing China-Vietnam relations; and dissidents objecting to the party-state regime and pressing for democratization. He finds that public political criticism ranges from lambasting corrupt authorities to condemning repression of bloggers to protesting about working conditions. Speaking Out in Vietnam shows that although we may think that the party-state represses public criticism, in fact Vietnamese authorities often tolerate and respond positively to such public and open protests.

Contents:

List of Illustrations
Acknowledgments
List of Abbreviations
Introduction: Political Criticism and the Party-State
1. Labor: Protesting Working and Living Conditions
2. Land: Defending Farms and Opposing Corruption
3. Nation: Protecting Vietnam and Questioning the Party’s Patriotism 
4. Democratization: Advocating Regime Change
5. Party-State Authorities: Treatment of Regime Critics
6. Reprise and Prospects
Appendix: Cited Party-State
Newspapers
Notes
Index

Source : Cornell University Press

Viêtnam – La “sale guerre” un film de Christel Fromm [Arte]

[ndlr] Thema spécial Viêt-Nam sur la chaîne Arte, mardi 14 avril 2015 : Viêtnam – La “sale guerre” un film de Christel Fromm (90 mn). Rediffusion lundi 04 mai à 8h50.

 

De la guerre d’Indochine menée et perdue par les Français à la chute de Saigon fin avril 1975, des vétérans américains, des combattants vietnamiens, des journalistes et des militants pacifistes retracent la guerre du Viêtnam. Ces témoignages émouvants alternent avec des images d’archives, des documents laissés par des soldats disparus et des extraits d’actualités de l’époque.

Vietnam_LaSaleGuerre_ArteCliquez sur l’image pour accéder au site

Le cliché de cette petite Vietnamienne nue, fuyant un village en feu suite à un bombardement au napalm en 1972, a fait le tour du monde. Il est depuis resté gravé dans les mémoires. Mais comment en est-on arrivé à une telle horreur ? De la guerre d’Indochine menée et perdue par les Français à la chute de Saigon fin avril 1975, des vétérans américains, des combattants vietnamiens, des représentants des médias et des militants pacifistes retracent le conflit. Ces témoignages émouvants alternent avec des images d’archives inédites, des documents laissés par des soldats disparus et des extraits d’émissions d’actualités de l’époque. À travers cette matière passionnante, le film évoque aussi bien l’esprit de résistance des Vietnamiens que leur combat fratricide, né de la partition de leur pays. Viêtnam – La “sale guerre” explore les facettes les plus sombres de ce conflit aberrant et sans front : le mensonge des Américains pour justifier leur intervention militaire, le recours aux armes chimiques et l’ensemble des atrocités commises. Sans occulter pour autant l’envie tenace des deux camps de retrouver la paix et la liberté.

Notre avis : De nombreuses approximations historiques et quelques anachronismes sur le contexte vietnamien jalonnent le début et la fin du reportage (par exemple les images de la chute de Saigon sont présentées avant celles du départ des Américains de l’ambassade). Le film est intéressant pour mesurer l’ampleur du mouvement anti-guerre (aux États-Unis et en Europe) et le conditionnement des soldats américains formés pour tuer. S’appuyant sur des images crues, il revient avec réalisme sur les atrocités de la guerre, la violence aveugle contre les hommes, la guerre chimique et la résistance opiniâtre du Front National de Libération du Sud Viêt-Nam. Le rôle du photojournalisme est bien souligné dans la condamnation de la guerre et l’émergence d’une opinion publique mondiale. Les vétérans américains racontent leur expérience du conflit, leurs crimes envers les civils vietnamiens avant de revenir dans leur pays, indifférent à leur traumatisme. Cependant, le film reflète surtout une vision occidentale (et allemande) du conflit, celle de la « génération Viêt-Nam » et ne s’attarde pas suffisamment sur la dimension vietnamienne et fratricide de la guerre (discours des parties concernées, stratégie et objectifs) empêchant de comprendre pourquoi la guerre fut si longue et si meurtrière entre le Nord et le Sud.

FG

A revoir sur Arte + 7

Séminaire “Mémoires d’Indochine” 2013 : Séance 1

Année universitaire 2013-2014 / Master Asie Orientale Contemporaine (ASIOC) / Semestre 1

 

Mémoires d’Indochine :

Regards internes sur la décolonisation et la guerre

au Viêt-Nam, Laos et Cambodge

MémoiresIndochine2013ter

 

Séance 1 – Mardi 24 septembre 2013

« Premières contestations et revendications anticoloniales »

 

Cette séance sera consacrée au processus de colonisation, à la mise en place d’une administration coloniale, à l’exploitation de l’Indochine et aux premières revendications politiques formulées par des Vietnamiens. Critique du fait colonial mais également élaboration d’une pensée nationaliste.

 

Extraits de textes à discuter :

  • [Nguyễn Ái Quốc], « Le procès de la colonisation française », in Ho Chi Minh, Oeuvres choisies (1922-1967), Paris, Editions Maspéro, Petite coll. Maspéro 18, 1970, pp. 46-81.

L’impôt du sang

I. La guerre et les “indigènes”

II. Le volontariat

III. Le fruit du sacrifice

L’exploitation des Indigènes

Citation Vigné d’Octon

Le réveil des esclaves

I. En Indochine

II. Au Dahomey

III. En Syrie

IV. La Révolution russe et les peuples coloniaux

V. Prolétaires et paysans des colonies !

VI. Un appel de l’internationale pausanne aux paysans travailleurs des colonies

VII. L’organisation syndicale dans les colonies [suivi du Manifeste de “l’Union intercoloniale”].

[Note : il s’agit d’une compilation d’extraits de texte de l’ouvrage paru en France à la Librairie du Travail en 1924]

 

  • Phạm Quỳnh, Nouveaux essais franco-annamites, Huê, Editions Bui-Huy-Tin, MCMXXXVIII [1938], pp. 457-515.

Partie VI : L’idée nationale ; Chapitre 33 : Vers une doctrine nationale

I. Nécessité du nationalisme annamite

II. Nationalisme annamite et Protectorat français

III. Nationalisme et monarchie

IV. Nationalisme politique et nationalisme culturel

V. Le front commun de l’élite annamite

[Note : L’auteur date son texte en 1935]

 

  • Nguyen An Ninh, “La France et l’Indochine”, Europe, n° 31, 15 juillet 1925, pp. 257-277.

 * * *

Pour aller plus loin :

 

  • Sur le projet colonial :

– Patrice Morlat, “Projets coloniaux et mise en pratique : la politique des « fils » de Sarraut en Indochine dans les années vingt”, Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique, 85 | 2001, 13-28. Voir pdf

 

  • Sur Pham Quynh (1892-1945) :

– Notice biographique de Linh Dinh sur le site VNLP (Viet Nam Literature Project)

– Georges Odo, “Phạm Quỳnh : Franc-Maçon francophile et nationaliste“.

– Voir aussi les articles consacrés à Pham Quynh sur Pham Ton’s Blog (en vietnamien).

 

  • Sur Nguyen An Ninh (1900-1943) :

Nguyen Anh Ninh (Wikipedia eng.)

– Nguyen An Ninh sur Viet Nam mon pays natal (Site de Dang Anh Tuan)

Causerie sur Nguyen An Ninh le 4 septembre 2005 (AIVF)

 

  • Sur Nguyen Ai Quoc et le groupe des Cinq Dragons à Paris :

– Pierre Brocheux, “Une histoire croisée : l’immigration politique indochinoise en France, 1911-1945“. Voir aussi sur Mémoires d’Indochine.

– Voir également Mémento Personnalités séance 1 sur Mémoires d’Indochine