Archives par mot-clé : Cochinchine

L’Echo annamite : organe de défense des intérêts franco-annamites [Gallica]

[ndlr] Ressource en ligne. Liens vers le portail Gallica de la BNF.

EchoAnnamite_1_1920Premier numéro publié le 8 janvier 1920

Cliquez sur l’image pour accéder au document numérisé.

* * *

18 années de publication disponible (3068 unités)
1920 1921 1922 1923 1924 1925 1926 1927 1928 1929
1930 1931 1932 1933 1934 1935 1936 1937 1938 1939
1940 1941 1942 1943 1944
* * *

EchoAnnamite_602_1943Numéro 602 publié le jeudi 30 décembre 1943

Cliquez sur l’image pour accéder au document numérisé.

Titre : L’Echo annamite : organe de défense des intérêts franco-annamites

Éditeur : [s.n.] (Saïgon)

Date d’édition : 1920-1944

Type : texte, publication en série imprimée

Langue : Français

Format : application/pdf

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/cb327595938/date

Source : Bibliothèque nationale de France, département Droit, économie, politique, JOD-10365

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb327595938

Description : Variante(s) de titre : L’Echo annamite : Trihebdomadaire de défense des intérêts indochinois

Description : Périodicité : Trihebd

Provenance : bnf.fr

Séminaire “Mémoires d’Indochine” 2014 : Séance 1

Année universitaire 2014-2015 / Master Asie Orientale Contemporaine (ASIOC) / Semestre 1

 

Mémoires d’Indochine :

La décolonisation et la guerre

vécues par les populations du Viêt-Nam, du Laos et du Cambodge

* * *

Séance 1 – Mardi 30 septembre 2014

« Premières revendications anticoloniales et mouvements révolutionnaires »

 Mémoiresd'Indochine_2014

Cette séance débutera par un rappel succinct du processus de colonisation de l’Indochine, évoquera la mise en place d’une administration coloniale avec la création de l’Union indochinoise en 1887 et d’un système d’exploitation de l’Indochine avec l’arrivée de Paul Doumer, Gouverneur Général de l’Indochine du 28 décembre 1896 à 1902. On s’intéressera aux revendications politiques formulées par les Vietnamiens pendant les années 1920-1930 : critique du fait colonial et remise en cause de la “collaboration franco-annamite” mais également élaboration d’une pensée nationaliste. Dans un second temps, nous aborderons la pluralité des nationalismes et des organisations révolutionnaires indochinoises.

 

Extraits de textes à discuter dans la 1ère partie :

  • Phan Van Truong, Une histoire de conspirateurs annamites à Paris ou la vérité sur l’Indochine, Paris, L’Insomniaque, 2003, chapitres 2 à 7 (pp. 12-49). Édition originale publiée en Cochinchine en 1928.

En complément, voir Mémento Personnalités séance 1 sur Mémoires d’Indochine

 

Extraits de textes à discuter dans la 2ème partie :

  • « Traduction du programme d’action du Việt Nam Quốc Dân Đảng (Parti national annamite [VNQDD]) 1929 », in Gouvernement général de l’Indochine, Direction des Affaires Politiques et de la Sûreté Générale, Contribution à l’histoire des mouvements politiques de l’Indochine française. Documents – Vol. N° II. Le “Việt-Nam Quốc-Dân Đảng” ou “Parti national annamite” au Tonkin (1927-1932), 1933, pp. 47-49 (Annexe n° 3). [présentés par Louis Marty, Dir. p. i. des Affaires politiques de la Sûreté générale].
  • [Đại Việt Quốc dân Đảng], Document manuscrit : « Proclamation du “Parti Nationaliste du Dai-Viêt” (Đại Việt Quốc Dân Đảng) », SHD, 10H 607, pièce : TFEO – TFIS, État-Major, 2e Bureau, N° 2143/2S – Secret. Traduction d’un document sur le DVQDD, 19 mai 1948.

 

Lectures complémentaires :

  • Duiker, William J., The Rise of Nationalism in Vietnam, 1900-1941, Ithaca, NY : Cornell University Press, 1976. Notice SUDOC : http://www.sudoc.fr/006348491
  • Charles Fourniau et al., Le Contact colonial franco-vietnamien. Le premier demi-siècle, 1858-1911, Aix-en-Provence : Publications de l’Université de Provence, 1999. Notice SUDOC : http://www.sudoc.fr/048616990 / Cote IAO : 600AV.14/412LQ
  • Goscha, Christopher E., Going Indochinese : Contesting Concepts of Space and Place in French Indochinese, Copenhagen : NIAS Press, 2012. Notice SUDOC : http://www.sudoc.fr/162531125 / Cote IAO : 605AI.13/50
  • Nguyen The Anh, Monarchie et fait colonial, 1875-1925. Le crépuscule d’un ordre traditionnel, Paris : L’Harmattan, Recherches asiatiques, 1992. Notice SUDOC : http://www.sudoc.fr/002740249 / Cote IAO : 600AV.03/39
  • Peycam, Philippe M. F. , The Birth of Vietnamese Political Journalism : Saigon 1916-1930, New York : Columbia University Press, 2012. Notice SUDOC : http://www.sudoc.fr/167746952 / Cote IAO : 605AV.12/60
  • Poisson, Emmanuel, Mandarins et subalternes au nord du Viêt-Nam. Une bureaucratie à l’épreuve, 1820-1918, Paris : Maisonneuve & Larose, 2004. Notice SUDOC : http://www.sudoc.fr/079926304 / Cote IAO : 600AV.14/413LQ
  • Woodside, Alexander B., Community and Revolution in Modern Vietnam, Boston : Houghton Mifflin C°, 1976. Notice SUDOC : http://www.sudoc.fr/006935354 / Cote IAO : 605AV.11/9BOU

Articles en ligne :

Rappelons un ouvrage indispensable (déjà cité dans le synopsis du séminaire) :

  • Brocheux, Pierre & Hémery Daniel, Indochine, la colonisation ambiguë, 1858-1954, Paris : Editions La Découverte / Syros, 2001, nouvelle édition augmentée et mise à jour. Publié aux Etats-Unis sous le titre : Indochina, an ambiguous colonization, 1858-1954, Berkeley : University of California Press, 2009. Notices SUDOC : http://www.sudoc.fr/059618159 (version française, cote IAO : 605AI.03/1016) ; http://www.sudoc.fr/14265812X (version anglaise, cote IAO : 605AI.10/12). Il existe une version électronique depuis 2012, TAP/HIST Contemporaine (L’accès complet à la ressource est réservé aux usagers des établissements qui en ont fait l’acquisition).

Review of The Birth of Vietnamese Political Journalism – by Haydon L. Cherry

Peycam_BirthVietnamPoliticalJournalism[ndlr] CR de lecture d’un ouvrage important de Philippe Peycam sur la naissance du journalisme politique à Saigon pendant la période coloniale. Publié sur New Mandala.

Philippe M. F. Peycam, The Birth of Vietnamese Political Journalism: Sài Gòn, 1916-1930. New York: Columbia University Press, 2012. Pp. xi, 320; maps, list of abbreviations, notes, bibliography, index. 

 Reviewed by Haydon L. Cherry.

It was the spring of hope; it was the winter of despair.  On 21 March 1926, fifteen hundred people, including street vendors, school teachers, and students congregated on the Rue Lanzarotte in Sài Gòn.  At the meeting, Phan Trương Mạnh announced the illegal foundation of the Annam Youth Party and called for all of those assembled to join.  The young Vietnamese journalist Lâm Hiệp Châu distributed a new newspaper titled Jeune Annam to the crowd.  Leaflets, extremely critical of the colonial government and carrying the names of the radical journalists Eugène Dejean de la Batie and Nguyễn An Ninh, circulated.  On the morning of 24 March, the colonial authorities arrested the three journalists.  Thousands gathered that evening on the pier of the Messageries Maritimes to await the return from France of Bùi Quang Chiêu, the editor of the Sài Gòn newspaper La Tribune Indigène and a proponent of moderate political reform.  French agitators who opposed Bùi Quang Chiêu tried to start a riot as he disembarked.  The arrest of Nguyễn An Ninh had alarmed the increasingly incendiary youth who had also learned that the great patriot, Phan Châu Trinh, had died during the previous night.  At a rally the following day, Bùi Quang Chiêu failed to denounce the arrest of Nguyễn An Ninh, to the dismay of the restive youth.  On 4 April, a funeral procession of seventy thousand people paraded through Sài Gòn to a mausoleum for Phan Châu Trinh in Tân Sơn Nhất.  Strikes and demonstrations against French rule broke out in the weeks that followed.  Radical activism had replaced more quiescent attempts at reform.  The press was transformed, as Vietnamese journalism became more dramatic and confrontational.  But by the end of the year political protest had moved from the pages of Sài Gòn’s newspapers to the pavements of its streets.  Contest in the press had given way to mass mobilization and militancy.

Read more : New Mandala, 05/05/2014.

Nguyễn Văn Danh

NguyenVanDanhM. Nguyễn Văn Danh, Inspecteur des Eaux, Forêts et Chasses de l’Indochine. Né en 1902 à Bến Tre (Cochinchine) de feu-Nguyễn Văn Liên, Đốc-phủ-sứ honoraire et Président du Syndicat Agricole.

Après des études secondaires à Paris, entre à l’Université de Toulouse où il conquit ses diplômes d’Ingénieur chimiste, de licencié ès-sciences (1924) puis de Docteur ès-sciences (1926).

Major de sa promotion au concours d’Officiers de Réserve, a accompli son service dans l’Infanterie coloniale.

Admis dans les cadres français des Eaux et Forêts, a été appelé à servir l’Inspection Générale de l’Agriculture, de l’Élevage et des Forêts, à la Direction locale des Eaux, Forêts et Chasses de Cochinchine, puis a été placé à la tête de la Circonscription de l’Ouest.

En 1939 a été chargé de Mission en France par le Ministre des Colonies, pour l’étude de l’alimentation rationnelle de l’Homme au Laboratoire de Physiologie de la Nutrition à l’École des Hautes Études (Ministère de l’Éducation Nationale).

La guerre l’ayant surpris au milieu de ses travaux, fut rappelé sous les drapeaux comme Lieutenant d’Infanterie dans la Métropole.

Affecté au débat de la mobilisation générale à la 52e Demi Brigade de Mitrailleurs, a été promu au grade de Capitaine à titre exceptionnel peu de temps après son stage à l’École Militaire où il suivit les cours de Commandant de Compagnie.

Appelé alors en Mission au Ministère de la Guerre, a été chargé de l’étude des questions intéressant le ravitaillement et l’alimentation rationnelle des Troupes Coloniales dans la Métropole.

Ses nombreux travaux lui ont valu, de la part du Haut Commandement, sa proposition pour le poste de Conseiller technique.

Ancien élève de l’École des Sciences Politiques et en même temps technicien, s’est attaché à l’étude des problèmes d’ordre économique et social. Est l’auteur de plusieurs ouvrages scientifiques et littéraires.

Source : Gouvernement général de l’Indochine, Service de l’Information, Souverains et notabilités d’Indochine. Notices par ordre alphabétique, Hanoi, IDEO, 1943, p. 16.

* * *

Me Trần Văn Chương

TranVanChuongMe Trần Văn Chương, Avocat à la Cour d’Appel de Hanoi. Né en 1898 au Tonkin.

A fait ses études secondaires et supérieures en Algérie et en France où il est resté onze ans.

Admis au grade de Docteur en droit à Paris, en 1922.

A été avocat en Cochinchine de 1925 à 1933 et membre du Conseil de l’Ordre des Avocats près la Cour d’Appel de Saigon.

Inscrit au barreau de l’Annam-Tonkin depuis 1933, il est membre du Conseil de l’Ordre de ce barreau et a fait partie de la Commission de législation chargée de préparer du projet de code civil pour les Annamites sujets français.

Désigné par le Gouvernement, en 1938, pour faire partie du Grand Conseil des Intérêts Économiques et Financiers de l’Indochine, a été élu Vice-président indigène de cette assemblée.

Est actuellement membre du Conseil Supérieur consultatif de l’Instruction publique et du Conseil Fédéral de l’Indochine.

De souche cochinchinoise, il est le fils de S. E. le Đông-Các Trần Văn Thông, Commandeur de la Légion d’Honneur. Il est allié à une vieille famille de l’Annam. Mme Trần Văn Chương étant une fille de S. E. le Đông-Các Thân Trọng Huề et une cousine germaine de S. M. Khải Định.

Source : Gouvernement général de l’Indochine, Service de l’Information, Souverains et notabilités d’Indochine. Notices par ordre alphabétique, Hanoi, IDEO, 1943, p. 14.

Pour en savoir plus :

Notice Trần Văn Chương (1898-1986) sur Wikipedia.

  • Relations familiales : père de Mme Ngo Dinh Nhu (Tran Le Xuan) et frère aîné de l’ambassadeur Tran Van Do. Tran Van Chuong et sa femme connurent une fin tragique, assassiné par leur fils Tran Van Khiem en 1986 aux Etats-Unis.
© 1963 AP Wire Photo
© 1963 AP Wire Photo

Đoàn Hữu Chung

DoanHuuChungM. Đoàn Hữu Chung, Đốc-Phủ-Sứ en retraite. Né en 1877 à Mỹ-Chánh (Mỹ Tho, Cochinchine).

A fait ses études au collège de Mỹ Tho.

Brevet élémentaire (1885).

Entré dans l’administration en 1886 comme secrétaire et affecté à Mỹ Tho.

Nomme Huyện en 1903.

Phủ en 1908.

Đốc-Phủ-Sứ en 1915.

A séjourné en France en 1906 en qualité de Délégué de la province de Mỹ Tho à l’Exposition Coloniale de Marseille.

Admis à la retraite pour ancienneté des services en 1928. Nommé Đốc-Phủ-Sứ de classe exceptionnelle honoraire (1927).

Membre suppléant du Conseil de Gouvernement (1932), Membre titulaire du Conseil d’Administration du Syndicat Agricole et de la Caisse Indigène de Crédit Agricole Mutuel de Mỹ Tho de 1912 à 1934.

Grand Officier de l’Ordre impérial du Dragon d’Annam.

Officier de la Légion d’Honneur.

Citoyen Français (1933).

Source : Gouvernement général de l’Indochine, Service de l’Information, Souverains et notabilités d’Indochine. Notices par ordre alphabétique, Hanoi, IDEO, 1943, p. 13.

Nguyễn Ngọc Chơn

NguyenNgocChonM. Nguyễn Ngọc Chơn, agriculteur. Né en 1879 à Mỹ-Phước (Long Xuyên, Cochinchine).

Élève au Collège Chasseloup-Laubat (1895-1898). Diplôme d’études complémentaires (1898), Secrétaire des Bureaux du Gouvernement (1901). Démissionnaire pour se livrer à l’Agriculture, au Commerce et à l’Industrie (1917).

Ancien Président et Membre fondateur du Syndicat Agricole de la Caisse Provinciale de Crédit Mutuel de Long Xuyên (1919 à 1922). Membre fondateur de l’Enseignement mutuel de Long Xuyên.

Deuxième Vice-président et Membre fondateur de l’Association d’Aide Mutuelle et d’Assistance Sociale de la province de Long Xuyên (1931 à 1933).

Membre de la Commission Mixte provinciale de Long Xuyên en 1941.

Tri-huyện honoraire pour dévouement et services rendus à la cause française et pour le développement du Commerce, de l’Industrie et de l’Agriculture (1926).

Promoteur du creusement du canal Bassac-Rach-Sôi  [Rạch Sỏi] et canal des Quatre-cantons.

En 1937, profitant des croisières organisées par les Messageries Maritimes pour les touristes, il a pu visiter Hong-Kong, Shanghai et Hangchéou, Kobé, Osaka, Kioto, Tokio, Yokohama et encore autres villes industrielles du Japon, le Singapore, tout le Sud de l’Inde, l’île de Ceylan, Aden, Djibouti, Suez, Port-Saïd, Marseille, toutes les villes de la Côte d’Azur jusqu’à Nice, Lyon, Paris et l’Exposition Internationale de 1937.

Occupations économiques

Industrie : Installé le premier dans la province de Long Xuyên une Rizerie mécanique de 15 tonnes et exploité pendant 7 ans.

Commerce : Représentant général de la Société Française des Distilleries de l’Indochine à Long Xuyên pour la vente de l’alcool et l’achat du paddy pendant 11 ans.

Agriculture : Mis en valeur de 1000 hectares de terres en friche pour la culture du riz.

Source : Gouvernement général de l’Indochine, Service de l’Information, Souverains et notabilités d’Indochine. Notices par ordre alphabétique, Hanoi, IDEO, 1943, pp. 12-13.