Archives par mot-clé : climat

UCRSEA Post-Doctoral Fellowship 2016.2017

[ndlr] Post-doctorat à Toronto sur la résilience climatique urbaine en Asie du Sud-Est. Date limite de candidature : 10 février 2016.

The Urban Climate Resilience in Southeast Asia Partnership (UCRSEA), located in the Asia Institute at the Munk School of Global Affairs at the University of Toronto, invites applications for a one-year UCRSEA Post-Doctoral Fellowship in Urban Climate Change Resilience. Research proposed must be pertinent to UCRSEA’s focus on building urban climate change capacity, particularly in the Mekong region. The Fellowship will commence 1 July 2016, with an annual salary of C$45,000 plus benefits.

The Partnership addresses vulnerabilities to climate change in urbanizing areas of Southeast Asia with the goal of enhancing resilience and, hence, economic and social well-being. Individual and community vulnerabilities in the region are linked to global environmental change and to the rapid pace of urbanization and economic integration of the region. Specifically, we seek to provide vulnerable peoples in transitional states with the space to learn about and share in decisions about protecting themselves from the economic, social and physical impacts of climate change.

Qualifications
The successful applicant is expected to reside in Toronto, Canada during the term of the Fellowship, and will have the opportunity to participate in the intellectual life of the Munk School of Global Affairs and larger University of Toronto community during the 2016-2017 academic year. Support for conference and research travel in Southeast Asia is available.

Eligibility is limited to applicants who have received their PhD in a relevant discipline within the three years prior to the start date of the UCRSEA fellowship (i.e. July 2013 or later). All qualified candidates are encouraged to apply; however Canadians and permanent residents of Canada will be given priority.

Responsibilities
In addition to pursuing an intensive research project, the post-doctoral fellow is expected to participate as a member of the UCRSEA team.

Core responsibilities of the post-doctoral fellow include:

  • Conducting research of relevance to the UCRSEA project;
  • Presenting two research seminars at the Munk School of Global Affairs, with the first in the Fall of 2016 and the second in the Spring of 2017;
  • Preparing an original, full-length research paper for publication as part of the UCRSEA Paperseries;
  • Participating in the UCRSEA Virtual Graduate Student Seminar.

Other responsibilities, to be identified with UCRSEA partners and directors based on the fellow’s interests and UCRSEA’s research agenda, could include:

  • Planning UCRSEA conferences, events, or workshops, in conjunction with UCRSEA partners;
  • Preparing research papers for publication as part of the UCRSEA Papers series;
  • Participation in other UCRSEA research projects and initiatives; and
  • Providing research assistance and support to the UCRSEA Co-Directors.

 Applications

The deadline for applications is 10 February 2016 at noon (EST). The committee will notify applicants of their decision by 10 March 2016.

Application instructions can be found here.

Funding
The Partnership is supported by a five-year International Partnerships for Sustainable Societies (IPaSS) grant, funded by both the Social Sciences and Humanities Research Council (SSHRC) of Canada and the International Development Research Council (IDRC).

Source : UCRSEA

Génocides tropicaux. Catastrophes naturelles et famines coloniales. Aux origines du sous-développement [2003]

Davis_GénocidesTropicaux[ndlr] Une approche « longue durée » sur l’histoire de la colonisation et du climat et les conséquences sur le développement des pays colonisés. Paru il y a plus de dix ans (2001 en anglais dans sa version originale et 2003 pour la version française) cet ouvrage à thèse a fait débat pour son parti pris anti-libéral. Son auteur, Mike Davis, « chercheur inclassable de la gauche américaine » selon Libération, défend une histoire critique de la mondialisation. Titre original : Late Victorian Holocausts: El Niño Famines and the Making of the Third World. Réédité en 2006, présentation de l’éditeur ci-après.

À la fin du XIXe siècle, plus de cinquante millions de personnes moururent dans d’épouvantables famines qui survinrent quasi simultanément en Inde, au Brésil, en Chine et en Afrique. Déclenchées par le phénomène climatique aujourd’hui connu sous le nom d’El Niño, la sécheresse et les inondations provoquèrent des épidémies terribles, l’exode des populations rurales et des révoltes brutalement réprimées. C’est cette tragédie humaine absolument méconnue que Mike Davis relate dans cet ouvrage. Il montre en particulier comment la « négligence active » des administrations coloniales et leur foi aveugle dans le libre-échange aggrava de façon meurtrière ces situations catastrophiques. Ce livre offre une description saisissante des méfaits du colonialisme et de son régime politique et économique. Il présente ainsi un autre regard sur la naissance du tiers monde, en construisant une double histoire économique et climatique du développement qui conduit à penser l’interconnexion des deux grandeurs, naturelles et humaines, dans le cadre de ce qui était déjà, au XIXe siècle, un « système-monde ». À bien des égards, Génocides tropicaux ajoute un chapitre important au grand « livre noir du capitalisme libéral ».

Table des matières :

RemerciementsIntroduction – Vacances au pays des famines – L’histoire secrète du XIXe siècle – Les « forçats de la faim » – Définitionspréalables – El Niño – Sécheresse – Famine (causalité) – Famine (mortalité due à la) – Holocauste (image de l’) – I. La grande sécheresse, 1876-1878 – 1. Les fantômes de Victoria – Le Néron des Indes – Le « salaire de Temple » – La « grève des secours » – Lytton descend de l’Olympe – « Meurtres de masses » – Famine et nationalisme – 2. Quand les pauvres dévorent leur propre toit – La Chine – Le Brésil – 3. Messies et canonnières – Sécheresse et projets impériaux en Afrique – Les tombes à ciel ouvert d’Afrique du Nord – Le nombre des victimes dans le monde II. El Niño et le nouvel impérialisme, 1888-1902 – 4. Le gouvernement de l’enfer – Après la charrue, la sécheresse – Éthiopie : « jours cruels » – Le jihad vaincu par la famine – Apocalypse fin de siècle ? – 5. Le carnaval des squelettes – « Les charniers du gouvernement » (1896-1897) – Malheur aux petits enfants – Le ciel bleu de la famine (1899-1902) – « Un vice-roi authentiquement impérialiste » – Le « chant de la famine » – L’enfer du Gujarat – 6. Révolutions millénaristes – Chine : quand les chrétiens « mettent le ciel en bouteille » – Brésil : la guerre de la Fin du monde – Asie : la famine comme stratégie coloniale – Afrique : les Européens vus comme des sauterelles – Des séquelles durant tout le XXe siècleIII. À la recherche d’ENSO – 7. Le mystère des moussons – Une science impériale – Socialisme et taches solaires – Géopolitique et oscillation australe – Bjerknes et le paradigme ENSO – Un régime multidécennal ? – 8. Climats de famine – Téléconnexion et causalité – Les climatologies régionales du phénomène ENSOUne chronologie du phénomène El NiñoIV. Écologie politique des famines – 9. Les origines du tiers monde – « Mauvais climat » ou « mauvais système » ? – Les « lois de cuir » contre les « lois de fer » – Perspectives sur la vulnérabilité – La défaite de l’Asie – L’économie de la fin de l’ère victorienne – Étalon or et militarismeL’hypothèse malthusienne – Le déficit d’irrigation – 10. Inde : la modernisation de la pauvreté – La misère nue des producteurs de coton – Affamés par le boom céréalier – L’État colonial – Enclosures victoriennes – Le déclin de l’irrigation indigène – 11. Chine : la révocation des mandats – De l’autarcie au marché – L’épuisement des réserves des greniers – Corruption et décentralisation – La rançon de l’âge d’or – La déforestation de la Chine du Nord – La crise de la Commission du fleuve Jaune – L’abandon de l’aménagement hydraulique – 12. Brésil : race et capital dans le Nordeste – Colonialisme informel et pouvoir d’État – Eugénisme et involution économique – Le déclin écologique – Le boom du coton – La farce de l’irrigation – Notes.

L’auteur :

Mike Davis, né en 1946 à Fontana (Californie), ancien camionneur et ouvrier d’entrepôt frigorifique, enseigne aujourd’hui la sociologie urbaine. Chercheur indépendant doté d’une grande curiosité interdisciplinaire, il a publié un livre sur l’histoire de la classe ouvrière américaine, intitulé Prisoners of the American Dream. City of Quartz (La Découverte, 1998 ; nouvelle édition La Découverte/poche, 2000), Génocides tropicaux (La Découverte, 2003 ; nouvelle édition 2006) et Au-delà de Blade Runner (Allia, 2006). Il a reçu le « Best Book Award de la American Social Science » et le prix 1998 « Lire la Ville ».

Source : La Découverte

Pour en savoir plus :

  • CR de lecture de Cyrille Ferraton, « Mike Davis, Génocides tropicaux. Catastrophes naturelles et famines coloniales (1870-1900). Aux origines du sous-développement, Paris, La Découverte, 2003, 479 p., trad. Late Victorian Holocausts, El Niño Famines and the Making of the Third World, 2001. », Astérion [En ligne], 2 | 2004, mis en ligne le 05 avril 2005. URL : http://asterion.revues.org/97
  • CR de lecture de Alicia Sliwinski, Génocides Tropicaux. Catastrophes naturelles et famines coloniales. Aux origines du sous-développement by Mike Davis; Marc Saint-Upéry (trad.), Anthropologica, Vol. 45, No. 2 (2003), pp. 307-309.