Archives par mot-clé : Chine

Angie Ngoc Tran : Workers say no to Vietnam’s ‘Special Exploitation Zones’

[ndlr] A lire sur New Mandala. Analyse détaillée de Angie Ngoc Tran sur le projet controversé de trois nouvelles zones économiques spéciales au Viêt-Nam

On Sunday, 10 June 2018, thousands of people took to the streets in major Vietnamese cities—Nha Trang, Binh Thuan, Hanoi, and Ho Chi Minh City, among others. Academics, independent journalists, and overseas Vietnamese signed petitions to join in their protest against the Draft Law on the 99-year lease of the three Special Administrative and Economic coastal zones in Vietnam. Workers, too, went on strike in two industrial zones in Long An and Tien Giang provinces. These collective actions led to a concession from the government: it would delay the National Assembly’s ratification of the Draft Law to its next meeting.

Why now, given that the idea of these three special economic zones was “old news”, having been announced in May 2017? It turns out that lack of transparency about the details of the Draft Law—made available only before a vote in the June 2018 session of the National Assembly—had triggered these massive protests.

Lire la suite : New Mandala, 18/07/2018.

Illustration à la une :  © Nguyen Peng

Vietnamese see special economic zones as assault from China [SCMP]

[ndlr] La tension monte au Viêt-Nam au sujet du projet de trois zones économiques spéciales que l’opinion publique estime dédiées à la Chine. A lire sur le South China Morning Post. Article de Bennett Murray.

The South China Sea dispute, along with memories of the 1979 border war, run deep in the Vietnamese national psyche, making SEZs viscerally unpopular.

The Vietnamese government is confronting a rising tide of public anger as its parliament debates a controversial bill to create three new special economic zones (SEZs), raising fears of Chinese encroachment on Vietnamese soil.

Although Vietnam already has 18 SEZs, the new concerns largely stem from a provision that would allow 99-year leases in some cases within the three new zones in Quang Ninh and Khanh Hoa provinces, as well as on Phu Quoc Island. The bill does not explicitly mention any particular country but it is widely presumed China, Vietnam’s largest trading partner, would dominate investments in the SEZs.

Attempting to allay concerns, Prime Minister Nguyen Xhan Phuc announced on Thursday the government would adjust the 99-year time frame but did not elaborate.

Lire la suite : SCMP, 07/06/2018.

Voir aussi : Projet de « 3 zones économiques spéciales chinoises » au Viêt-Nam – Réactions

Image « à la une » : Manifestation anti-chinoise à Hanoi en 2014. La pancarte dit « La patrie avant tout » © DR

Johann Grémont : Maintenir l’ordre aux confins de l’Empire [parution]

[ndlr] Signalement de la publication de la thèse remaniée de Johann Grémont. Présentation de l’éditeur.

Réf. : Johann Grémont, Maintenir l’ordre aux confins de l’Empire. Pirates, trafiquants et rebelles entre Chine et Viêt Nam 1895-1940, Paris : Maisonneuve et Larose nouvelle édition, coll. « Asie en perspective », 2018.

La collection Asie en perspective est dirigée par Eric Guerassimoff et Emmanuel Poisson.

Des manuels de géographie aux planisphères de l’École de la République, l’Indochine coloniale affiche sur des aplats rassurants une autorité dont les contours clairement définis s’appliquent de manière uniforme sur l’ensemble du territoire. En réalité l’affirmation de la France sur les confins du Tonkin à partir des années 1880 fut le fruit d’une entreprise diplomatico-militaire délicate et de longue haleine dans un environnement troublé.

Depuis la moitié du XIXe siècle, la région frontalière bordant le Céleste empire échappe à l’autorité nominale de la cour de Huế qui s’appuyait traditionnellement sur les gardiens traditionnels des marches issus des grands lignages autochtones pour garantir une stabilité mise à mal sous la pression des bandes chinoises. L’autorité des empereurs Nguyễn s’efface au profit de l’ordre colonial, nouveau garant de la paix et de la stabilité sur la frontière sino-vietnamienne.

Épaulés par leurs partisans, les officiers français, basés dans un chapelet de postes, luttent en collaboration avec leurs homologues situés du côté chinois contre toutes les formes de crimes se jouant de la frontière. C’est cette histoire du maintien de l’ordre sur les confins de l’Empire par les autorités coloniales qui est l’objet de ce livre. Fruit d’une thèse de doctorat, il vise à restituer l’architecture destinée à préserver l’ordre public sur la frontière sino-vietnamienne, cerner le dynamisme des illégalismes transfrontaliers, du banditisme aux trafics en passant par les rébellions, et étudier la manière dont les pouvoirs publics tentent d’apporter une réponse à cette criminalité bordant la région frontalière.

L’auteur : Enseignant de formation, Johann Grémont  a vécu et travaillé au Vietnam dans le cadre de la coopération décentralisée. Désormais attaché d’administration centrale, il poursuit ses recherches autour de la frontière et du maintien de l’ordre dans les colonies à la confluence de l’histoire culturelle et quantitative.

Source : Hémisphère éditions

Image « à la une » : Pirates chinois venus en parlementaires à Bao-Ha, tiré de Léon-Xavier Girod, Dix Ans de Haut-Tonkin, édité chez Alfred Mame & fils à Tours, 1899.

IAO : Recherches sur l’Asie – Périodiques en ligne

[ndlr] Pour s’y retrouver dans les multiples publications sur l’Asie, Zhang Yu, documentaliste à l’IAO, a conçu une liste de périodiques en ligne très utile pour la recherche.

Cette rubrique propose à nos chercheurs, étudiants et lecteurs une liste de périodiques en ligne consultables selon des modalités différentes.

Asie
Chine
Japon
Vietnam

A découvrir sur le site de l’IAO.

François Fourquet : Penser la longue durée – Contribution à une histoire de la mondialisation

[ndlr] Parution d’un ouvrage posthume de François Fourquet qui revisite le phénomène de la mondialisation. Présentation de l’éditeur.

Depuis les années 1980, le phénomène de la mondialisation a été tellement commenté qu’il semble impossible qu’une vision nouvelle puisse se faire jour. C’est pourtant ce défi que François Fourquet a brillamment relevé dans cet ouvrage posthume, présentant les outils d’analyse des étapes de l’unification du monde. Empruntant aussi bien aux économistes et aux philosophes qu’aux historiens ou aux psychanalystes, il y révèle une pensée originale permettant de remettre en perspective le moment actuel de la mondialisation par rapport à l’évolution du monde sur la longue durée.

À la suite des thèses de Fernand Braudel sur l’économie monde, François Fourquet analyse l’évolution de l’« écomonde ». Il se démarque ainsi radicalement des économistes qui voient le monde comme une agrégation de nations : s’inspirant de Marcel Mauss, il le considère comme un phénomène social total, dont les nations ne sont que des parties, échouant souvent à maîtriser des flux qui les traversent. Fourquet montre enfin que si les hommes « accumulent la richesse et la puissance pour eux-mêmes ou pour leur nation, c’est le monde qui s’enrichit et devient puissant, dense, unifié et mondialisé. L’humanité semble poursuivre un but commun à travers ses divisions et ses guerres : son unification, la mondialisation du monde ». D’où sa conclusion optimiste sur l’unification du monde, avec le triomphe possible de la « religion de la démocratie et des droits de l’homme ». Outre la préface de Christian Chavagneux, qui montre l’importance de la « méthode Fourquet », cet essai est utilement complété par un article de l’auteur, « Le rapport international est toujours dominant », adressé à l’économiste Robert Boyer, et par la réponse de celui-ci : un échange illustrant superbement la passion du dialogue avec ses pairs qui animait François Fourquet.

François Fourquet (1940-2016), économiste, a été enseignant-chercheur à l’université Paris-8 de 1994 à 2009 et codirecteur du LED (Laboratoire d’économie dionysien). Il est notamment l’auteur de Les Comptes de la puissance. Histoire de la comptabilité nationale et du Plan (Recherches, 1980) et de Richesse et puissance. Une généalogie de la valeur, XVIe-XVIIIe siècles (La Découverte, 1989, 2002).

Source : La Découverte

 

Nguyen Thi Hanh : Les questions frontalières sino-vietnamiennes et les impacts de la France sur ces questions

[ndlr] Le labex TransferS est heureux d’accueillir durant le mois de septembre Nguyen Thi Hanh, du Département d’histoire de la Hanoi National University of Education. Nguyen Thi Hanh donnera à l’ENS une série de conférences portant sur les questions frontalières sino-vietnamiennes et les impacts de la France sur ces questions.

  • Lundi 18 septembre, 17h-19h, ENS salle 235C

Histoire de la frontière terrestre sino-vietnamienne : héritage de l’époque coloniale française au Vietnam

  • Vendredi 22 septembre, 15h-17h, ENS salle Beckett

La question de la frontière dans le golfe du Tonkin

  • Jeudi 28 septembre, 17h-19h, ENS salle 235C

La Chine, l’ASEAN (Association des nations de l’Asie du Sud-Est) et les frontières maritimes du Vietnam

Les conférences se dérouleront en français.
Vous en trouverez le détail à la page suivante :

Ces conférences sont ouvertes à tous, l’entrée est libre dans la limite des places disponibles.

L’École Française d’Extrême-Orient recrute

[ndlr] Relais d’information sur deux postes à pourvoir de l’EFEO. Date limite : 20 février 2017.

Mesdames et Messieurs,

Je vous informe que deux postes d’enseignant-chercheur de l’EFEO sont ouvert au concours en ce début d’année.

Il s’agit de :

1/ Poste de Directeur d’études de l’EFEO « Asie orientale (Chine, Japon) »

2/  Poste de Maître de conférences de l’EFEO « Etudes bouddhiques : anthropologie, histoire, histoire de l’art, philologie »

Vous trouverez le détail de ces postes dans les documents joints [PDF ci-dessus].

Les dossiers des candidats doivent être déposés (sous format numérique) le 20 février 2017 à midi au plus tard. La commission de recrutement devrait se dérouler dans le courant du mois d’avril.

La date de prise de fonction est fixée au 1er septembre 2017.

Cette annonce figure également sur le site Internet de l’EFEO (rubrique « l’EFEO recrute », en bas à gauche sur la page d’accueil).

Enfin, ces avis de concours seront également affichés sur le site Galaxie du ministère chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Je vous remercie de faire connaître largement autour de vous ces offres de concours.

Bien cordialement,

Valérie Liger-Belair

Directeur général des services

Ecole française d’Extrême-Orient (EFEO)

22 avenue du président Wilson, 75116 Paris

Tél. 01.53.70.18.55

Source : EFEO