Archives par mot-clé : Chine

Coronavirus : « Le régime chinois tel qu’il existe aujourd’hui ne peut pas dire la vérité » [Valérie Niquet]

[ndlr] La question connue mérite d’être posée de nouveau.

A écouter et à lire, article d’Ariel Guez, journaliste web à Europe 1, basé sur un entretien de Bernard Poirette avec Valérie Niquet, responsable du pôle Asie à la Fondation pour la recherche stratégique.

Production : Europe 1.

Diffusion : émission « La Matinale » sur Europe 1 et site de la radio.

Date : 19 avril 2020, 8:42 / MàJ 9:08

Invitée de la matinale d’Europe 1, Valérie Niquet, responsable du pôle Asie à la Fondation pour la recherche stratégique, est revenue sur les relations tendues entre la Chine et les États-Unis pendant la crise sanitaire du Covid-19. Elle explique que la Chine ne « peut pas dire la vérité » à propos de la pandémie, car ce serait un désaveu pour le régime en place. 

Source : Ariel Guez, « Coronavirus : « Le régime chinois tel qu’il existe aujourd’hui ne peut pas dire la vérité », Europe 1, 19/04/2020. URL : https://www.europe1.fr/international/covid-19-le-regime-chinois-tel-quil-existe-aujourdhui-ne-peut-pas-dire-la-verite-3962900 (consulté le 19/04/2020).

Le Vietnam proteste contre la création de la soi-disante ville de Sansha

[ndlr] Pendant la pandémie de Covid-19, la Chine populaire poursuit sa politique de fait accompli en Mer de Chine orientale. Le Viêt-Nam proteste.

VNA/CVN, « Le Vietnam proteste contre la création de la soi-disante ville de Sansha », Le Courrier du Vietnam, 19/04/2020.

Le Vietnam a protesté vivement le 19 avril contre la création annoncée le 18 avril par la Chine des soi-disants arrondissements dans la « ville de Sansha », Xisha sur l’archipel vietnamien de Hoàng Sa et Nansha sur l’archipel vietnamien de Truong Sa, en Mer Orientale.

Lire la suite. URL : https://www.lecourrier.vn/le-vietnam-proteste-contre-la-creation-de-la-soi-disante-ville-de-sansha/776621.html


VNA, « Le Vietnam proteste contre la création de la soi-disante ville de Sansha », Vietnam +, 19/04/2020.

Le Vietnam a vivement protesté contre la création des soi-disants arrondissements de Xisha sur l’archipel vietnamien de Hoàng Sa et Nansha sur l’archipel vietnamien de Truong Sa, en Mer Orientale.

URL : https://fr.vietnamplus.vn/le-vietnam-proteste-contre-la-creation-de-la-soidisante-ville-de-sansha/136287.vnp

Illustration « à la une » : La porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères, Lê Thi Thu Hang. © Lâm Khanh/VNA/CVN


Mer de Chine méridionale : Défis et opportunités… [colloque 27/02/2020]

[ndlr] Nouveau colloque sur la Mer de Chine méridionale.

Mer de Chine méridionale : Défis et opportunités pour la France et le Viêt Nam, les États riverains et les puissances de l’Indo-Pacifique

Colloque international du jeudi 27 février 2020

La recrudescence des tensions régionales en mer de Chine méridionale depuis l’été 2019, sur fond de rivalité croissante entre les États-Unis et la République Populaire de Chine, impose un nouveau bilan des enjeux politiques, militaires, juridiques, économiques, environnementaux, scientifiques et culturels de cet espace maritime âprement disputé, ainsi qu’une réévaluation de sa situation stratégique. Pour mieux comprendre les ressorts des tensions, valoriser les facteurs de coopération, et partager des analyses actualisées, les groupes d’amitié France-Viêt Nam de l’Assemblée nationale et du Sénat, avec le concours de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3, organisent un colloque scientifique le jeudi 27 février. Les intervenants français et vietnamiens des deux premières tables rondes matinales, accueillies à l’Assemblée nationale, analyseront les aspects juridiques et politico-stratégiques des tensions régionales et internationales suscitées par les revendications territoriales et les diverses activités des parties au conflit en mer de Chine méridionale. Ils s’interrogeront aussi sur le rôle passé et à venir de la France et de l’Europe. Les deux tables rondes suivantes, réunies au Palais du Luxembourg, permettront de mieux comprendre les potentialités économiques, scientifiques, environnementales et culturelles de la mer de Chine méridionale pour les États riverains et plus particulièrement pour le Viêt Nam.

Inscriptions préalables obligatoires:

Coordinateur scientifique : Pierre JOURNOUD, Professeur d’histoire contemporaine et coordinateur Viêt Nam-Cambodge-Laos à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 : pierre.journoud@univ-montp3.fr

Matinée à l’Assemblée nationale, 126 Rue de l’Université, salle Colbert, 8h15-12h45

FRANCE – VIET NAM : LE DEVELOPPEMENT PACIFIQUE DE LA COOPERATION MARITIME INTERNATIONALE EN ZONE INDO-PACIFIQUE

Sous le patronage de Stéphanie Do, Députée et Présidente du Groupe d’amitié France- Viêt Nam à l’Assemblée nationale

Invité d’honneur : S.E.M. NGUYEN Thiêp, Ambassadeur du Viêt Nam en France

8h15  Accueil des participants  
9h00-9h45 : Introduction  La France, le Viêt Nam et la mer de Chine méridionale : Bilan et retours d’expérience  
9h00  Stéphanie DO (Députée de Seine-et-Marne et Présidente du Groupe d’amitié France-Viêt Nam) et S.E.M. NGUYEN Thiêp (Ambassadeur du Viêt Nam en France) Quelles sont les relations diplomatiques entre la France et le Viêt Nam ?
9h35  Emmanuelle FONTAINE-DOMEIZEL (Députée des Alpes-de-Haute-Provence) et Marguerite DEPREZ-AUDEBERT (Députée du Pas-de-Calais) Retour d’expérience sur le déplacement du Groupe d’amitié au Viêt Nam en juillet 2019

9h45-12h15 : Les enjeux géostratégiques et juridiques de la MCM pour les riverains et les puissances, entre tensions et coopérations

9h45-11h00 : 1re Table ronde sur le débat juridique sous la Présidence du Dr. Barthélémy COURMONT (Université Catholique de Lille)  
9h45-10h00  Monique CHEMILLER-GENDREAU (Université Paris-Diderot) L’état du droit international en matière de souveraineté territoriale
10h00-10h15  Jean-Marie CROUZATIER (Université Toulouse 1) La difficile quête des sources historiques des différends frontaliers
10h15-10h30  NGUYEN Hong Thao (Académie diplomatique du Viêt Nam) L’impact du verdict de la Cour permanente d’arbitrage de La Haye sur les revendications maritimes en mer de Chine méridionale
10h30-11h00 Débat

11h00-12h30 : 2ème Table ronde sur les enjeux politico-stratégiques

sous la Présidence du Pr. Marie-Sybille de VIENNE (INALCO)

11h00-11h15  Laurent GÉDÉON (École Normale Supérieure de Lyon) Les grandes puissances et la mer de Chine méridionale
11h15-11h30  Benoît de TRÉGLODÉ (Institut de Recherches stratégiques de l’École Militaire – IRSEM), Le Viêt Nam, l’ASEAN et la mer de Chine méridionale
11h30-11h45 NGUYEN Hung Son (Académie diplomatique du Viêt Nam) Les derniers développements de la situation en mer de Chine méridionale vus depuis le Viêt Nam
11h45-12h00  Pierre JOURNOUD (Université Paul-Valéry Montpellier 3) Quel rôle pour la France et l’Europe ? Une perspective historique et prospective
12h00-12h30  Débat

12h30-12h45 : Conclusion

12h45-13h00 : Séance de photo

13h00-13h15 : Transfert des intervenants et invités en car au Palais du Luxembourg

13h15-14h30 : Buffet au Palais du Luxembourg, 15 Rue de Vaugirard, salle René Coty

Après-midi au Palais du Luxembourg, Salle Clémenceau, 14h45-19h00

DEFIS ET POTENTIALITES ECONOMIQUES, ECOLOGIQUES, SCIENTIFIQUES ET CULTURELLES EN MER DE CHINE MERIDIONALE

14h45-15h00 Accueil des participants
15h00-15h15  Catherine DEROCHE (Sénatrice et Présidente du Groupe d’amitié France-Viêt Nam du Sénat), et S.E.M. NGUYEN Thiêp (Ambassadeur du Viêt Nam en France) Allocutions de bienvenue
15h15-15h30  Pierre JOURNOUD (Université Paul-Valéry Montpellier 3) La mer de Chine méridionale comme enjeu de Soft Power

15h30-17h30 : 3ème Table ronde sur les héritages de l’histoire

sous la Présidence du Pr. émérite Hugues TERTRAIS (Université Paris I Panthéon-Sorbonne)

15h30-15h45  François GIPOULOUX (École des Hautes Études en Sciences sociales – EHESS, Paris) Une configuration réticulaire des villes portuaires de la mer de Chine méridionale, XVIIe-XXIe siècles
15h45-16h00  Gilles de GANTÈS (Institut de recherches asiatiques – IrAsia/ CNRS, Université Aix Marseille) Du tremplin vers la Chine au balcon sur le Pacifique : comment les Français percevaient les mers bordières de l’Indochine à l’époque coloniale ?
16h00-16h15  NGUYEN Giang Huong (Bibliothèque nationale de France – BNF, Paris) La mémoire de la mer dans la littérature vietnamienne
16h15-16h30  NGUYEN Quoc Thanh (Institut d’Asie Orientale – IAO) La culture des pêcheurs vietnamiens
16h30-17h15  Débat
17h15-17h30  Pause


17h30-18h45 : 4ème Table ronde sur les enjeux économiques, scientifiques et écologiques

sous la Présidence du Dr. Jean-Philippe EGLINGER (INALCO et Université Thang Long-Hanoï)

17h30-17h45  Françoise NICOLAS (Institut français des Relations Internationales – IFRI) Les dynamiques économiques actuelles en mer de Chine méridionale
17h45-18h  TANG Anh Minh (AVSE Global&Ecole des Ponts ParisTech) L’impact de la construction des îles artificielles et de la surpêche en mer de Chine méridionale
18h00-18h15  Marine HERRMANN (Institut de recherche pour le développement – IRD, Paris) La coopération scientifique et environnementale en mer de Chine méridionale  
18h15-18h45  Débat  

18h45 : Conclusion

19h : Clôture

Illustration « à la une » : Des citoyens de Hanoi revêtant le tee-shirt No-U manifestent devant l’ambassade de la RPC le 6 août 2019. © Reuters

Hong Kong : 3 mois de révolte [presse]

Depuis début juin 2019, la population de Hong Kong est mobilisée contre les projets de Pékin et pour sa survie démocratique. Rappel des principaux faits dans la presse française.

  • La révolte en quelques dates

Margaux Lannuzel avec AFP, « Hong Kong : trois dates pour comprendre l’escalade de la crise », Europe 1, 19 août 2019. La crise entre l’archipel et la Chine continentale dont il dépend dure désormais depuis plus de deux mois. De part et d’autre, le ton s’est durci ces dernières semaines. 

Camille Caldini et Louis San, « L’article à lire pour comprendre la crise qui secoue Hong Kong depuis deux mois », France Info, 16/08/2019. Né d’une opposition à un projet de loi spécifique, le mouvement de protestation contre la mainmise chinoise à Hong Kong ne faiblit pas et a élargi ses revendications, malgré l’ombre menaçante de Pékin.

Mathieu Dejean, « Comprendre la crise à Hong Kong en cinq moments-clés », Les Inrockuptibles, 14/08/2019. Alors que des tanks de la police militaire chinoise affluent à proximité de Hong Kong, après deux mois d’une mobilisation inédite, faisons le point sur cette crise.

En vidéo : La résistance de Hongkong vue sur la longue durée

  • La manifestation populaire du dimanche 18 août 2019

Aabla Jounaïdi, « Hong Kong: une manifestation géante et sans violence », RFI, 19/08/2019. Immense succès pour la manifestation pro-démocratie à Hong Kong du dimanche 18 août. D’après les organisateurs, 1,7 million de personnes auraient afflué dans et autour du parc Victoria malgré une pluie torrentielle. Mais surtout, le caractère pacifique de l’évènement aura été assuré.

Cyrille Pluyette, « À Hongkong, la mobilisation face à Pékin ne faiblit pas », Le Figaro, 18/08/2019. Des centaines de milliers de manifestants ont encore défilé dans les rues ce dimanche, sans violence.

Le Monde avec AFP, « A Hongkong, nouvelle journée de manifestations malgré les menaces de Pékin », Le Monde, 18/08/2019. Plusieurs dizaines de milliers de Hongkongais se sont rassemblés dimanche pour réaffirmer leur soutien à cette mobilisation prodémocratique sans précédent, en dépit des violences et des menaces d’intervention de Pékin.

Rosa Brostra, « A Hongkong, marée humaine contre vent et armée », Libération, 18/08/2019. Environ 1,7 million de manifestants se sont rassemblés dans les rues de Hongkong, malgré les menaces d’intervention militaire de Pékin, le 18 août.

Vidéo. 20 Minutes avec AFP, « Hong Kong: La plus grande manifestation pro-démocratie depuis des semaines », 20 Minutes, 18/08/2019. Après les manifestations violentes de cette semaine, les leaders du mouvement prodémocrate avaient à cœur de montrer le calme et la détermination de leurs soutiens.

« Un « autre Tiananmen » à Hongkong nuirait à un accord commercial, selon Trump », Le Monde, 19/08/2019. Le président des Etats-Unis a de nouveau exprimé son souhait que la crise dans le territoire trouve une issue pacifique.

  • La stratégie de Pékin et de l’exécutif hongkongais

AFP, « Hong Kong: les options de Pékin pour régler la crise », Le Point, 03/09/2019. Voilà bientôt trois mois que des manifestations monstres et des affrontements violents secouent la ville chinoise semi-autonome de Hong Kong (sud). […] Comment ramener le calme ? La question est un casse-tête pour Pékin, qui n’a en théorie pas le droit d’intervenir directement dans l’ex-colonie britannique.

Agnès Gaudu, « Hong Kong : le temps du jugement est proche selon la presse officielle chinoise », Courrier International, 02/09/2019. Au premier jour de la rentrée scolaire et universitaire, et après un week-end d’affrontements, Hong Kong entame deux jours de grève générale des cours. Pendant ce temps, la pression exercée par Pékin monte encore d’un cran – la presse officielle chinoise passe aux menaces et aux insultes. [accès réservé aux abonnés]

Le Monde et AFP, « Crise à Hong kong : Pékin a utilisé Twitter et Facebook contre les manifestants », Le Monde, 20/08/2019. Le gouvernement chinois a créé de nombreux comptes pour discréditer et diviser le camp prodémocratie. L’impact de cette propagande reste difficile à évaluer.

L. C., « Hong Kong: Quelle est la stratégie de Pékin face aux manifestations? », 20 Minutes, 16/08/2019. La Chine, qui a massé ses troupes à la frontière de Hong Kong, a menacé jeudi de ne pas rester « les bras croisés » si la contestation pro démocratie devait dégénérer.

Le Figaro avec AFP, « Hongkong: la cheffe de l’exécutif espère un «retour au calme» », Le Figaro, 20/08/2019. La cheffe de l’exécutif hongkongais Carrie Lam a espéré ce mardi que l’absence de violences en marge de la grande manifestation prodémocratie de dimanche augurait d’un «retour au calme» dans l’ex-colonie britannique, tout en refusant d’accéder aux demandes des protestataires.

MàJ 03/09/2019.

Image « à la une » : © Reuters, juin 2019.

4 juin 1989 : Il y a 30 ans Tiananmen

[ndlr] Il y a trente ans le 4 juin 2019, les chars de l’armée populaire chinoise répriment dans le sang le mouvement démocratique étudiant. Rappel vidéographique sur cet événement clé de l’histoire de la Chine contemporaine. Une mémoire consciencieusement effacée par le pouvoir en place. Mais le « printemps de Pékin » est désormais inscrit dans l’histoire mondiale.

Tiananmen, l’événement que la Chine veut effacer

À l’occasion des 30 ans de Tian’anmen, le journaliste Pierre Haski signe un portrait documentaire de Liu Xiaobo, l’un des plus grands dissidents chinois, et revient sur ce tournant dramatique et majeur de l’histoire du pays.

30 ans après, « L’homme de Tiananmen » reste encore une énigme

A l’occasion des 30 ans des évènements de Tiananmen, nous avons demandé à l’une des figures de cette révolte, l’écrivain et poète chinois Liao Yiwu – condamné à quatre ans de bagne pour avoir écrit un poème qui dénonçait le massacre du 4 juin 1989 – qui était l’homme de Tiananmen, celui qui s’est dressé devant les chars de l’armée chinoise, devenant à lui seul, le symbole de la lutte pour la liberté.

Thảm sát Thiên An Môn: Quan điểm của một người lính

Ngày 4 tháng 6 đánh dấu 30 năm vụ thảm sát Thiên An Môn, một cuộc đàn áp đẫm máu một phong trào dân chủ đã bị xóa khỏi lịch sử ở Trung Quốc, nhưng vẫn được nhớ đến bởi những người đã chứng kiến sự hỗn loạn tại Bắc Kinh. Khởi đầu chỉ là một cuộc tập họp tự phát của một nhóm sinh viên tương đối nhỏ vào ngày 15 tháng 4 năm 1989, nhưng đã biến thành một cuộc tụ tập của hơn 1 triệu người vào ngày 20 tháng 5, khi những công dân bình thường kéo đến để bày tỏ sự ủng hộ của họ đối với những người biểu tình. Chính phủ Trung Quốc gọi cuộc biểu tình là « cuộc nổi dậy phản cách mạng », và đã tuyên bố thiết quân luật vào ngày 20 tháng 5, đồng thời huy động hơn 200.000 quân tại thủ đô. Trong số đó có ông Lý Hiểu Minh, một cựu quân nhân của Quân đội Giải phóng Nhân dân. Ông Lý Hiểu Minh cho biết tuy ông đã không có bắn một phát súng nào, nhưng ông vẫn mang cảm giác tội lỗi đối với cái chết của các sinh viên và thường dân khi những chiếc xe tăng tiến vào Quảng trường Thiên An Môn vào ngày 4/6. (Chaîne YouTube du Viêt Tân)

Welfare for Migrant Factory Workers in China and Vietnam Faculty of Sociology, Bielefeld University – ERC

Annonce de recrutement de deux jeunes docteur.es
dans le cadre d’un projet de recherche financé par l’ERC.

2 Phd-plus positions available in ERC-funded research project

Welfare for Migrant Factory Workers in China and Vietnam

Faculty of Sociology, Bielefeld University

We are recruiting 2 Phd-plus positions for the European Research Council (ERC) funded project Welfare for Migrant Factory Workers in China and Vietnam led by Minh Nguyen, Professor of Social Anthropology. This is a 5-year research project (2019-2024) that comparatively examines the moral dynamics of welfare transformations in China and Vietnam through the case of migrant workers employed by global factories. The project will take into account how these dynamics play out both in policy processes and in the lives of the workers and their families, through comparative social policy analysis (1 post-doc researcher) and ethnography (2 PhD researchers).

The two PhD researchers will each conduct an ethnographic study of migrant factory workers’ welfare, one in China and one in Vietnam. Upon successful completion of the PhD, there is possibility to be employed as post-doc researchers until the end of the project (hence PhD-plus).

Applicants should have research proposals that suit the objectives and approaches of the project. These are available at the project’s website, which is still under construction but carries essential information: http://www.uni-bielefeld.de/soz/welfarestruggles/index.html.

Application deadline: May 2nd.

The appointment will start as soon as possible.  For more information on requirements, salary and benefits, and how to apply, please see the job advertisement

Here is a link to all the project’s job advertisements on H-Net: https://www.h-net.org/jobs/job_display.php?id=58466

Please direct inquiries to minh.nguyen@uni-bielefeld.de; applications should be sent to sekretariat.nguyen@uni-bielefeld.de