Archives par mot-clé : Centre Bophana

App-learning on Khmer Rouge History – 25 juillet 2017 – Bophana Center

[ndlr] Annonce du Centre Bophana à Phnom Penh.

App-learning on Khmer Rouge History

Dear Sir/Madam,

You are cordially invited to the Inauguration Ceremony of the educational smart-device application created in the framework of “App-learning on Khmer Rouge History” by Bophana Center. The ceremony will be held on Tuesday, July 25th, 2017 at 5 p.m. at the Bophana Center. At the ceremony and onwards, you can download the created application for free of charge.

Please RSVP to the invitation below by email to: communication@bophana.org

We look forward to welcoming you!

Sincerely yours,
Bophana Center

Le Centre Bophana à Phnom Penh – មជ្ឈមណ្ឌល បុប្ផាណា [2006]

[ndlr] En décembre 2006, le cinéaste Rithy Panh inaugurait le Centre Bophana à Phnom Penh, un centre de documentation historique à vocation pédagogique sur le passé khmer. La page d’entrée du site donne le ton de cette entreprise : « Je vois un lien entre l’absence de travail de mémoire et le déficit de démocratie, l’absence d’état de droit ou encore le sous-développement ». Les objectifs du Centre de ressources audiovisuelles sont rappelés ci-dessous à travers la page de présentation de son site et dans le reportage réalisé par Tristan Mendès-France et Alban Fischer lors de son inauguration.

 

Présentation

Le Centre Bophana

Notre ambition est de récolter, image après image, bribes de vie et éclats de voix. Pour tenter de comprendre, tenter de donner un nom, une âme, un visage, une voix à ceux qui en ont été privés. Rendre aux victimes d’une histoire meurtrière leur destin et leur mémoire. Retrouver la liberté de parole en intégrant la réflexion sur le passé à la construction du présent, afin de sortir de la tragédie et commencer à inventer le futur.

Il ne s’agit pas seulement de restaurer la mémoire, mais aussi de renouer la trame insaisissable d’une identité multiple et vivante, celle de la société cambodgienne contemporaine.

La genèse du projet

C’est au début des années 90 que le cinéaste Rithy Panh, en réalisant ses premiers documentaires au Cambodge, prend conscience de l’état critique du patrimoine audiovisuel du pays : après des décennies de guerres, de coups d’état et de folie génocidaire, les quelques archives épargnées semblent attendre que le temps, la chaleur ou la poussière achèvent de les effacer. Encore une décennie ou deux, et la mémoire audiovisuelle du Cambodge se réduira à zéro, chiffre emblématique de la période khmère rouge que chacun s’emploie pourtant à dépasser.

Les préoccupations de Rithy Panh font écho à celles du cinéaste Ieu Pannakar, alors responsable de la Direction du Cinéma au sein du Ministère de la Culture et des Beaux Arts du Cambodge ; les deux hommes se prennent à rêver d’un lieu de mémoire et de création, où le patrimoine audiovisuel retrouverait un sens et une nouvelle dynamique.

Le projet de Centre de ressources audiovisuelles voit le jour dans un contexte plus favorable aujourd’hui : l’on reconnaît aux archives historiques et à la culture un rôle clé dans l’expression de l’identité d’une nation et dans la constitution de son patrimoine.

Les autorités cambodgiennes ont rapidement adhéré au principe et facilité l’hébergement du Centre. Puis les collaborations engagées au niveau français (coopération bilatérale, appuis techniques et financiers, accès aux collections des grands centres d’archives) ont apporté un soutien décisif. En quelques mois, le projet a pris forme et promet au Cambodge de se doter enfin d’un espace qui recueille et donne la parole à ceux restés trop longtemps silencieux.

En évoquant le nom de Bophana, le Centre veut se faire le relais du message de résistance, de courage et de dignité que cette jeune prisonnière du centre de détention S21 a laissé. Le projet qu’il porte, celui de reconstituer le patrimoine audiovisuel cambodgien, vise à ouvrir un accès à la mémoire. Pour se souvenir, transmettre une histoire et une culture aux générations futures, et bâtir ensemble un avenir.

Source : Centre Bophana

Image extraite de Bophana, une tragédie cambodgienne
(Rithy Panh, 1996)

* * *

Cambodge, une mémoire en question

Blogtrotters.fr Jour 2 – par Tristan Mendès-France et Alban Fischer [09:00]


[JOUR2] Centre Bophana Cambodge Rithy Panh par BlogTrotters