Archives par mot-clé : AGEVP

Fils Rouges Vietnam – Actes de la conférence 1

Fils Rouges Vietnam vous propose un retour sur la conférence du 30 juin sur « Le Vietnam dans l’Asie du Sud-Est depuis 1986 », avec l’historien François Guillemot et le géopolitiste Laurent Gédéon. Retrouvez la retranscription écrite de la conférence disponible en Flipbook (15 pages), en cliquant sur l’image ci-dessous.

Suivre Fils Rouges Vietnam sur Facebook 

Fils rouges Vietnam : Le Viêt-Nam dans l’Asie du Sud-Est depuis 1986 [conférences AGEVP] – 30 juin 2018

[ndlr] Annonce de la première conférence de Fils Rouges Vietnam, le samedi 30 juin prochain à l’Hôpital Cochin (Amphi Aboulker) en présence de François Guillemot (IAO, CNRS) et Laurent Gédéon (IAO, UCL) seront présents pour discuter du sujet suivant : « Le Vietnam dans l’Asie du Sud-Est depuis 1986 – Enjeux politiques économiques et sociaux ; focus sur l’aspect géostratégique maritime ». Affiche ci-dessous.

Source : Fils Rouges Vietnam

1948-2018 : 70 ans d’existence du drapeau du Viêt-Nam libre

[ndlr] A l’occasion du 70ème anniversaire du Drapeau du Viêt-Nam libre, initié par l’AGEVP (Association Générale des Étudiants Vietnamiens de Paris) avec le soutien d’autres associations, une grande marche s’est déroulée à Paris le samedi 9 juin 2018.

Le défilé qui serpentait dans le 13e arrondissement a rassemblé environ 450 personnes. Cette manifestation colorée a été un moment fort pour signifier l’attachement des réfugiés vietnamiens et des générations suivantes à un symbole national en vigueur au Viêt-Nam entre 1948 et 1975 et un symbole communautaire pour de nombreux réfugiés politiques après 1975 à travers le monde. Particulièrement importante aux États-Unis, au Canada, en Australie ou en Europe, la communauté vietnamienne reste attachée aux valeurs de liberté, de progrès et de justice sociale du pavillon aux trois bandes rouges.

L’argumentaire de cette manifestation en précisait le contexte :

  • 1948 : le 10 décembre, l’Assemblée générale des Nations Unies adopte la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme à Paris au Palais de Chaillot.
  • 1948, le 2 juin, six mois plus tôt, le Gouvernement Central Provisoire du Vietnam adopte comme drapeau national « Cờ Càn », le Drapeau Jaune avec trois bandes rouges continues, et comme hymne national « Thanh niên hành khúc », « La marche de la Jeunesse ».

Le choix de ce drapeau est fondé sur sa signification et son symbole : les couleurs jaune et rouge représentent le peuple vietnamien de peau jaune et de sang rouge.

Historiquement, le fond jaune constitue la représentation des différentes dynasties du Vietnam, avec des écritures centrales en rouge variant selon les époques. « Cờ Vàng », le Drapeau Jaune est l’empreinte de l’Histoire vietnamienne et de ses traditions millénaires.

Les trois bandes rouges ont un sens particulier : elles symbolisent la réunification des trois régions, reconnue en 1948 après des décennies de lutte, pour laquelle des hommes et des femmes se sont sacrifiés. Elles incarnent la liberté, la démocratie et la souveraineté :

– Liberté, ou le droit à l’expression de son opinion, dans le respect de l’ordre social,

– Démocratie, où le vote citoyen et le pluralisme politique conditionnent l’évolution sociale et politique du pays,

– Souveraineté, ou le droit et le devoir de préserver son identité, son âme de toute ingérence extérieure.

Mais au Vietnam, qu’en est-il aujourd’hui ?

70 ans après, le Drapeau Jaune flotte toujours, pour nous rappeler la nécessité absolue de ces principes, seuls garants d’un état indépendant de toute puissance étrangère et qui reconnaît à ses citoyens leurs droits humains, civils et politiques.

« Pour un Viêt-Nam libre, démocratique et souverain »… rappelle la grande banderole de début de défilé. Alors que le pays traverse depuis 2011 des périodes de tension liée à l’expansionnisme chinois et que des interrogations se posent de nouveau sur le rôle de l’État-Parti vietnamien face à son grand voisin du nord, ce symbole est réapparu au Viêt-Nam même comme un défi de légitimité.

FG

Photos : © AGEVP

Reportage court :

Reportage de la chaîne STBN :

Reportage de RFA :

Chants de lutte et d’espoir :
;

Une pensée pour Bùi Văn Minh (1960-2018)

[ndlr] Notre ami Bùi Văn Minh nous a quitté la semaine dernière le 1er juin à l’âge de 58 ans. Je l’ai connu il y a trente ans alors qu’il était arrivé en France dans la vague des réfugiés boat people. Diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure de Mécanique et d’Aérotechnique, il était devenu ingénieur chez Renault. Travailleur acharné, il a reçu la médaille d’honneur du travail Argent en 2015, délivrée par la Préfecture du Val-de-Marne. Habité par le Viêt-Nam, Minh a été un des responsables du Comité culturel, organisateur du spectacle du nouvel an lunaire, au sein de l’Association Générale des Vietnamiens de Paris (AGEVP). Ses funérailles se sont déroulées ce matin vendredi 15 juin 2018 au Crématorium d’Arcueil. Toutes nos condoléances à sa famille et à ses proches. Le sourire d’un jeune homme courageux, on pense à toi.

 

Merci à Hoàng pour la photo ©DR

FG

Paris, 27 avril 1975 – 3 jours avant la chute de Saigon

L’image du jour : Paris, des étudiants vietnamiens manifestent pour soutenir la République du Viêt-Nam vivant ses derniers moments.

A l’initiative de Trần Văn Bá, président de l’Association Générale des Etudiants Vietnamiens de Paris, « Une journée pour la terre natale » (« Một ngày cho quê hương »), dédiée aux événements historiques qui se déroulent au Viêt-Nam est programmée le 27 avril 1975 alors que le Sud Viêt-Nam s’effondre. Une marche silencieuse est organisée pour célébrer le sacrifice des soldats du Sud morts dans la guerre civile qui oppose le Sud et le Nord Viêt-Nam. La marque du deuil est évoquée par le bandeau blanc porté par les manifestants et les banderoles noires qui indiquent en lettres blanches : « Grande journée de deuil », « Honneur à nos soldats morts pour la liberté »…

Quelques trois cents étudiants vietnamiens des facultés du Quartier Latin, d’Orsay et de Nanterre convergent vers la Sorbonne. Le défilé  démarre de la Résidence universitaire Lutèce dans le 5e arrondissement, passe rue Gay Lussac (d’où est prise la photo par l’étudiant Trần Đình Thục) pour se rendre place de la Concorde. La marche silencieuse traverse le jardin du Luxembourg, se poursuit rue d’Assas où est localisée l’ambassade de la République du Viêt-Nam puis rejoint le Sénat. A proximité de l’ambassade américaine des slogans sont scandés : « A bas les Américains”, “A bas les communistes vietnamiens” …

Dans le quartier du Sénat, les étudiants vietnamiens manifestent dans une certaine tension craignant d’être pris à partie par les deux jeunesses françaises aux positions radicales opposées et prêtent à en découdre : l’extrême-gauche soutenant la lutte contre la guerre du Viêt-Nam et favorable au Viêt-Công et à Hanoi et l’extrême-droite, anticommuniste, soutenant l’intervention américaine et le régime de Saigon. Les jeunes vietnamiens qui défilent possèdent leur propre vision du conflit loin des extrêmes et des totalitarismes.

Après la chute de Saigon, le cliché de Trần Đình Thục est tombé dans l’oubli. En 2014, soit 39 ans après, l’écrivain Huy Phương publiait aux Etats-Unis un carnet de souvenirs liés au 30 avril 1975 avec en couverture la photo de Thục. De nouveau mise à l’honneur par l’édition de ce livre, Trần Đình Thục décide de l’offrir et de la dédicacer à la communauté vietnamienne exilée de Little Saigon en Californie. Une façon de dire à tous ceux qui souhaitent l’avènement d’un Viêt-Nam libre et démocratique : « Nous sommes toujours là » (Chúng ta vẫn còn đây).

FG


Cliquez sur l’image pour l’agrandir

 

Pour en savoir plus :

Lễ Tưởng Niệm Trần Văn Bá và các chiến hữu – Paris XIII, 09/01/2016

[ndlr] Journée de commémoration du résistant Tran Van Ba le 9 janvier 2016 à Paris XIII.

AfficheTVB31

* * *

2016_01_TVB

Source : Tin Paris

Image « à la une » : Tran Van Ba dans une zone de résistance au début des années 80. © tranvanba.org

AGEVP 1964-2014 : 50 ans – Tết Việt Nam le dimanche 16 février 2014 à l’Opéra de Massy

AGEVP_logo50ans-1[ndlr] Voici un RV traditionnel à ne pas manquer d’autant plus que l’Association Générale des Vietnamiens de Paris (AGEVP) fête cette année ces 50 ans d’existence.

L’AGEVP organisera son têt le dimanche 16 février 2014, à l’Opéra de Massy.

Grand rendez-vous annuel que beaucoup dans la communauté vietnamienne ne tiennent pas à manquer, le Festival du Têt rassemble chaque année plus de 1000 personnes pendant une journée, autour d’animations ludiques, d’expositions, de jeux et d’un grand spectacle présenté par l’AGEVP.

Cette édition sera aussi l’occasion de célébrer les 50 ans de l’association.

Découvrez dès 11h à la foire du têt  des animations spécialement conçues pour l’événement (accès libre) :

– Apéritif de bienvenue au stand AGEVP, jusqu’à midi
– Défilés de beautés vietnamiennes, en tenue traditionnelle Ao Dai et en robes de soirée
– Démonstration de viêt vo dao par le club de VVD de Bures-sur-Yvette
– Animations musicales jouées par l’orchestre Hai Trieu Am
– Exposition spéciale « les 50 ans de l’AGEVP »
– Jeux proposés par les stands et associations
– Sélection de livres sur le Viêt Nam et l’histoire du Viêt Nam par la librairie Au Chat Pitre
– Édition spéciale du journal Nhân Ban

Immergez-vous dans la culture vietnamienne, avec :

– un stand de traditions du Têt (proverbes vietnamiens, mets traditionnels du Têt, marché aux fleurs…)
– un atelier de gâteaux traditionnels du Têt
– un atelier de calligraphie
– le Bầu cua cá cọp (jeu de dés)
– un devin qui vous prédira votre avenir
– la palomancie : divination par le jeu de baguettes

Goûtez aux délicieux mets concoctés par le traiteur Quán Quê Hương et profitez d’un espace détente agrandi avec un grand chapiteau extérieur chauffé, sur le parvis de l’Opéra !

Et bien sûr, découvrez un spectacle exceptionnel mêlant chants, danses et sketchs, préparé par la section artistique de l’AGEVP à partir de 14h dans la salle de spectacle ! Avec la participation spéciale du musicologue Tran Quang Hai et du professeur de cithare Phuong Oanh.

AGEVP_Tet_2014

L’Association Générale des Etudiants Vietnamiens de Paris (AGEVP) est une association à but non lucratif, fondée en 1964, qui œuvre depuis sa création pour préserver la culture vietnamienne, notamment auprès des jeunes générations, et défendre les droits de l’homme et la démocratie au Vietnam.

Pour en savoir plus : Tet Nouvel An Vietnamien