Adeline Carrier : Phnom Penh privatisée. La propriété à l’épreuve de la coutume [parution]

Les Cahiers de la revue Péninsule viennent d’éditer une monographie d’Adeline Carrier sur le Cambodge. Présentation ci-dessous.

L’Association Péninsule et l’IRASEC présentent :

Adeline Carrier

Phnom Penh privatisée.

La propriété à l’épreuve de la coutume

Paris/Bangkok, Cahier de Péninsule n°13, 2019, 234 p.

Ce livre analyse les écueils de la réforme foncière dans laquelle est engagé le Cambodge depuis 1993, à l’instar d’autres pays socialistes en transition vers un régime libéral. Il l’aborde à partir de la ville de Phnom Penh, marquée par une gestion conflictuelle des terres où coexistent le formel et l’infra légal dans un contexte de tensions socioéconomiques majeures. C’est à ce jour la première tentative d’explication des dysfonctionnements du foncier qui prenne en compte l’histoire contemporaine, les textes de loi vernaculaires imprégnés d’influences étrangères, et les pratiques des citadins, oscillant entre respect de la loi et attachement aux usages coutumiers.

Une des spécificités du système foncier actuel réside dans la manière dont les élites politico-économiques s’appuient sur le droit romano-germanique et, plus largement, sur les outils de la propriété privée cadastrée pour régenter le marché à leur guise. En accueillant favorablement les préconisations de l’expertise internationale consistant à imposer l’immatriculation cadastrale comme garantie du droit de propriété, elles entretiennent un climat d’insécurité en leur faveur. Monnayé dans le cadre d’une bureaucratie patrimoniale, le mécanisme de sécurisation des droits du sol oppose les détenteurs d’un titre de propriété aux bénéficiaires d’un simple droit de possession, à la merci d’une expulsion vers la périphérie urbaine.

Basé sur l’instrumentalisation d’un droit étranger, ce phénomène de ségrégation socio-spatiale qui se déploie depuis vingt-cinq ans trouve son origine dans la réorganisation de la capitale après la défaite khmère rouge de1979. Si le droit d’inspiration socialiste, transposé du cadre légal vietnamien, s’est alors imposé pour règlementer la distribution des logements et des terrains, la population d’origine rurale qui repeupla Phnom Penh a majoritairement perpétué les usages fonciers traditionnels. Il en a résulté un décalage souvent conflictuel entre l’application du droit et la résilience de pratiques séculaires. Cette rémanence de la coutume n’est elle-même pas récente: le vieux droit royal s’était perpétué durant l’époque coloniale puis à l’Indépendance en dépit de plusieurs tentatives d’instaurer la propriété romano-germanique.

En ignorant le poids social de cet héritage, la réforme foncière actuelle se heurte à des obstacles chroniques qui mettent en péril l’essence même de la démarche : l’accès équitable à la sécurité foncière pour tous.

Bon de commande ci-après :

Colloqium “Global Ho Chi Minh” – 4 octobre 2019

Annonce d’un colloque très intéressant sur le Président Hô Chi Minh, le 4 octobre 2019 à l’Université de Columbia. Programme ci-dessous.

Colloquium on Global Hồ Chí Minh

October 4 @ 9:30 am – 5:45 pm

Weatherhead East Asian Institute Event

Held on the occasion of the fiftieth anniversary of the death of Hồ Chí Minh, this international colloquium will interrogate Hồ’s role in the formation of modern Vietnam and explore the country’s position in world affairs in the 20th Century. Participants will share their new multi-lingual and multi-archival research and past works on the life, career, and legacy of Hồ Chí Minh. This colloquium also serves to announce a new partnership between Columbia University and the University of Social Sciences and Humanities, Hanoi.

This is a Weatherhead East Asian Institute 70th Anniversary event.

No registration required.

EVENT DETAILS 


October 04, 2019

9:30 AM – 5:45 PM

Schedule

9:30 AM – 10:00 AM    Comments by Co-Organizers, Professors Pham Quang Minh and Lien-Hang T. Nguyen

10:00 AM – 12:00 PM    Panel 1: Hồ and the Imperial Powers

  • Do Quang Hung, Professor, Department of Political Science at Vietnam National University
  • Alec Holcombe, Assistant Professor, Department of History at Ohio University

12:00 PM – 1:00 PM    Lunch break

1:00 PM – 3:30 PM    Panel 2: Hồ in the Global Cold War, 1945-1969

  • Pham Quang Minh, Rector and Professor, Department of International Studies at Vietnam National University
  • Tran Viet Nghia,  Associate Professor and Director of the Office for the Journal of Social Sciences and Humanities at Vietnam National University
  • Pierre Asselin, Professor and Dwight E. Stanford Chair in American Foreign Relations, Department of History at San Diego State University

3:30 PM – 3:45 PM    Coffee break

3:45 PM – 5:45 PM    Hồ’s Global Legacy

  • Pham Hong Tung, Professor and Director of the Institute of Vietnamese Studies and Development Science at Vietnam National University
  • Olga Dror, Associate Professor, Department of History, College of Liberal Arts at Texas A&M University and Fellow at the National Humanities Center (2019-2020)

Address


International Affairs Building, Room 918

420 West 118th Street

For press inquiries, please contact Ariana King ak4364@columbia.edu.

Cosponsored by: Department of History, Columbia University; Department of East Asian Languages and Cultures, Columbia University; and the University of Social Sciences and Humanities, Vietnam National University.

Source : Columbia University

« Mémoires d’Indochine » 2019 : séance 2

Année universitaire 2019-2020 / Master Asie Orientale Contemporaine (ASIOC) / Semestre 1

ENS de Lyon / Sciences Po Lyon

“Décoloniser l’histoire de l’Indochine”

★ ★ ★

Une visiteuse de l’exposition “Indochine des territoires et des hommes” au Musée de l’Armée, octobre 2013 © AFP

Postcolonial Studies sur l’Indochine, aperçu bibliographique

L’avènement du courant des Postcolonial Studies a bousculé la tradition historiographique française et l’emploi de cette notion se révèle tout aussi parcimonieux dans les études conduites par des chercheurs français. Cette séance reviendra sur la réception de ce courant en France avant de présenter quelques ouvrages clés sur la péninsule indochinoise qui s’inscrivent dans ou autour de ce champ. Notre attention se portera sur les “modes d’emploi” et la portée d’une notion plurielle à l’intersection de multiples problématiques – notion qui s’interroge, dans un effort réflexif, sur son propre fondement théorique.

Séance 2 : mercredi 2 octobre 2019 – salle de réunion de l’IAO

Lectures requises :

Nicolas Bancel, “Un malentendu postcolonial ? Réception et débats dans le champ académique français autour des Postcolonial Studies”, in Collectif Write Back, Postcolonial Studies : modes d’emploi, Lyon, Presses universitaires de Lyon, 2013, p. 29-70.

Burleigh Hendrickson, “Qu’est-ce que la postcolonialité ? Vers une définition pluraliste”, in Collectif Write Back, Postcolonial Studies : modes d’emploi, Lyon, Presses universitaires de Lyon, 2013, p. 155-173.

Entretiens vidéographiques :

Autres références signalées sur Mémoires d’Indochine : Études post-coloniales – Aperçus sur une notion en devenir

Liberté d’expression au Viêt-Nam – comptes-rendus

[ndlr] Comptes-rendus en ligne de l’atelier de réflexion sur le Viêt-Nam la samedi 21 septembre 2019 à l’Institut d’Asie Orientale.

L’atelier de réflexion sur la liberté d’expression au Viêt-Nam co-organisé par Ngoc Anh Rolland (ACVR) et François Guillemot (IAO) a rassemblé une vingtaine de personnes à l’Institut d’Asie Orientale (ENS de Lyon) pour écouter la conférence de M. Trinh Huu Long, avocat, rédacteur-en-chef des journaux indépendants en ligne The Vietnamese (https://www.thevietnamese.org/) et Luat khoa tap chi (https://www.luatkhoa.org/).

Deux comptes-rendus écrits et vidéographiques sont parus dans les programmes vietnamiens de la BBC et de RFA (Radio Free Asia) :

Rappel du programme de l’atelier : Atelier de réflexion : La liberté d’expression en République socialiste du Viêt-Nam

Illustration “à la une” : ouvrages de Pham Doan Trang

FG

Environmental History of Vietnam – 30 septembre 2019, Paris / Hanoi

Annonce de la première séance d’un séminaire conjoint franco-vietnamien très intéressant sur les questions environnementales.

We are pleased to invite you to participate to the FIRST SESSION of the seminar ENVIRONMENTAL HISTORY OF VIETNAM, organized jointly by the Department of history of the University of social sciences and Humanities in Hanoi (USSH) and the French National Research Institute for Sustainable Development (IRD) under the framework of the AFD project GEMMES-VN and in collaboration with the Center for South East-Asia Studies (CASE) in Paris (EHESS, Inalco, CNRS).

30th September 2019 at the same time, in a parallel session between Hanoi and Paris :

  • in Hanoi from 14:00 to 16:30, University of Social Sciences and Humanities (USSH), department of History – 336 Nguyễn Trãi, Thanh Xuân, Hà Nội – Building C, 5th Floor, room 503
  • in Paris from 09:00 to 11:30, Centre Asie du Sud-Est (CASE) – 54 boulevard Raspail (7e étage) – Room: A07-51

First session:

Climate and environment in Vietnam during 17th and 19th centuries: primary sources, methods and philological analysis

with two keynote speakers :

•    Dr. Hoàng Anh Tuấn, Vice Rector of University of Social Sciences and Humanities (Hanoi), Associate Professor at USSH, Chair of Urban History, What primary sources, issues and challenges to write an environmental history of early-modern Vietnam?

•    Pr Emmanuel Poisson, Professor of History of Vietnam, University Denis Diderot, Paris, The perceptions and understanding of environment by scholars in classical Vietnam

Further information in the attached files related to the goals of the seminar, the abstracts and the organization of the first session, the tentative program of the year, the website and the connexion access details to follow the Seminar through Internet, if you are not in Hanoi or Paris.

You look forward to seeing you in Hanoi or Paris to discuss and develop environmental history of Vietnam.

The steering committee of EHVN.

Documents joints :

Bà Đầm Xòe viết sách chỉ trích ông Nguyễn Phú Trọng [VOA]

Parution d’un ouvrage (non autorisé) de l’intellectuel et blogueur Pham Thanh (Ba Dam Xoe), ancien journaliste à Voice of Vietnam, sur Nguyen Phu Trong, Secrétaire général du Parti communiste du Viêt-Nam et Président de la RSVN, proposant une évaluation critique de son rôle face à la Chine.

Tôi đã 41 năm theo Đảng và Nhà nước rồi, bây giờ ngoảnh lại thấy dân tộc này cái gì cũng tụt lùi, nguyên nhân tại đâu? Nguyên nhân là chúng ta không có dân chủ, nguyên nhân là Đảng Cộng sản duy trì sự độc tài!..”

Lire la suite : VOA Tiêng Viêt, 16/09/2019.

« Mémoires d’Indochine » 2019 : séance 1

Année universitaire 2019-2020 / Master Asie Orientale Contemporaine (ASIOC) / Semestre 1

ENS de Lyon / Sciences Po Lyon

“Décoloniser l’histoire de l’Indochine”

★ ★ ★

Autel vietnamien de la diaspora dédié à l’empereur Quang-Trung Nguyễn-Huệ
(1752-1792) © DR

L’imaginaire national en question

Séance 1 : mercredi 25 septembre 2019 – salle de réunion de l’IAO

En termes d’imaginaire national, les pays de la péninsule indochinoise ont été riches de projets concurrents engagés dans un processus de décolonisation aussi violent que complexe. Terre de multiples projets indépendantistes et nationalistes, la péninsule a connu trois guerres civiles accrues par le contexte de la Guerre froide entre 1945 et 1991. Cette séance s’intéresse à la diversité des idéologies structurant les imaginaires nationaux indochinois. Au moment clé de 1975, date des réunifications au sortir de la guerre, nous verrons comment ces imaginaires pluriels se sont réduits sous la conduite d’Etats-Partis totalitaires puis autoritaires. Nous verrons également comment, à l’heure de la mondialisation, un certain nombre d’imaginaires nationaux survivent dans l’espace transnational sous la forme d’ethnoscapes militants.

Articles et ouvrages accompagnant la séance :

Appadurai, Arjun, Après le colonialisme. Les conséquences culturelles de la globalisation, Paris : Editions Payot & Rivages, Petite Bibliothèque Payot, 2005. (Voir le CR de lecture de Marie Bellot)

Chivallon, Christine, « Retour sur la « communauté imaginée » d’Anderson. Essai de clarification théorique d’une notion restée floue », Raisons politiques, 2007/3 (n° 27), p. 131-172. URL : https://www.cairn.info/revue-raisons-politiques-2007-3-page-131.htm

Goscha, Christopher, Indochine ou Vietnam ?, Paris, Vendémiaire, 2015. Traduction de Going Indochinese. Contesting Concepts of Space and Place in French Indochina, Copenhagen, NIAS Press, 2012. (Voir le CR de lecture de Xiao Han)

Guillemot, François, « Penser le nationalisme révolutionnaire au Việt Nam : Identités politiques et itinéraires singuliers à la recherche d’une hypothétique « Troisième voie » », Moussons [En ligne], 13-14 | 2009, mis en ligne le 30 novembre 2012. URL : http://journals.openedition.org/moussons/1043

Pfefferkorn Roland, Sanchez Jean-Noël, « La fabrique des imaginaires nationaux. Introduction », Raison présente, 2015/1 (N° 193), p. 13-17. URL : https://www.cairn.info/revue-raison-presente-2015-1-page-13.htm

★ ★ ★

Exposé oral

Exposé de Léo Matsuura [sous réserve]

  • Benedict Anderson, L’imaginaire national. Réflexions sur l’origine et l’essor du nationalisme, Paris, La Découverte, 2006. 

Présentation de l’éditeur : La Découverte

Image “à la une” :  Le drapeau aux “cinq couleurs” des fêtes populaires vietnamiennes