Le merdier de Ted Post (1978) – version restaurée de 2017

Diffusion sur la chaîne Arte du film de Ted Post Le merdier (Go Tell the Spartans, 1978)  dans sa version restaurée de 2017. Présentation ci-dessous. 

Un film à revoir. Disponible du 04/02/2019 au 10/02/2019. Prochaine diffusion le lundi 4 février à 20:55

Le Viêtnam, en 1964, un an avant l’intervention des États-Unis. Un major reçoit l’ordre d’envoyer un détachement à un avant-poste… Un brûlot énergique dénonçant l’absurdité de la présence américaine au Viêtnam. Burt Lancaster y force l’admiration.

Le Viêtnam, en 1964, un an avant l’intervention des États-Unis dans la guerre fratricide opposant le Nord et le Sud. Le major Asa Barker dirige un camp de conseillers militaires américains prêtant main-forte à la lutte contre les Viêt-congs communistes. Il reçoit l’ordre de sa hiérarchie d’envoyer un détachement à Muc Wa, un avant-poste désert et néanmoins stratégique. Mais en manque de troupes, le vétéran constitue son équipe avec les moyens du bord : quelques nouvelles recrues peu aguerries, des civils vietnamiens et un groupe de militaires locaux, commandés par un sergent-traducteur particulièrement violent. Sur place, l’opération ne se déroule pas comme prévu…

Au fond du trou

Le nom de l’avant-poste où se situe le principal de l’action, Muc Wa, est un jeu de mots sur l’expression anglaise muck war, « guerre embourbée » en français. C’est de cela dont il s’agit : l’enlisement des soldats américains dans un conflit qu’ils ne comprennent pas. « C’est leur guerre« , entend-on tout au long du film, comme un leitmotiv. Situé quelques mois avant le véritable engagement de l’armée américaine, alors que plane encore le spectre de la défaite de la France en Indochine, le film annonce et miniaturise à l’échelle d’un seul avant-poste l’ampleur du chaos qui va suivre. Dans un milieu hostile, les hommes sont la cible d’ennemis invisibles et exécutent des ordres qui paraissent absurdes. Ils sont exaltés, patriotes, suicidaires ou se réfugient dans les opiacés. Qui peut en sortir indemne ? Avec Le merdier, Ted Post, par ailleurs réalisateur prolifique pour la télévision (La quatrième dimension) et le cinéma (Le secret de la planète des singesMagnum Force) signe un brûlot pacifiste percutant, avec un Burt Lancaster fascinant en vétéran à l’empathie bourrue.

Source : Arte