“1969: Vietnamization and the Year of Transition in the Vietnam War”

[ndlr] Annonce de la prochaine grande conférence sur la guerre du Viêt-Nam au Vietnam Center (Texas).

Special Conference Announcement


“1969:  Vietnamization and the Year of Transition in the Vietnam War”

April 25-27, 2019, Lubbock, Texas

The Vietnam Center and Archive and Institute for Peace and Conflict at Texas Tech University are pleased to announce the participants in our plenary session on April 26, 2019, for our conference on the year 1969 and Vietnamization.  Dr. Pierre Asselin, Professor of History at San Diego State University, will lead a discussion with Dr. George Herring, Professor Emeritus at the University of Kentucky and Dr. Lloyd Gardner, Professor Emeritus at Rutgers University.  We hope you will be able to join us for this exciting discussion with two of our nation’s most prominent and accomplished scholars of the Vietnam War.  We are equally proud to announce that our banquet speaker that evening will be Dr. Fred Logevall, Professor of History at Harvard University, and recipient of the Pulitzer Prize in History in 2013 for his work,Embers of War: The Fall of an Empire and the Making of America’s Vietnam.

For more information on our conference, to include guidelines to submit a paper or panel proposal, please visit

https://www.vietnam.ttu.edu/events/2019_Conference/ 

Deadline for proposal submissions is February 1, 2019.

Thank you for your interest in participating in this conference.

Géographies de la mémoires – Rencontre avec Dominique Chevalier – 18 décembre 2018

[ndlr] Annonce d’une conférence/débat à la Bibliothèque Diderot de Lyon.

Parlez-nous de…

Géographies de la mémoire

Mardi 18 décembre 2018
17h-19h
Hall de la bibliothèque
Entrée libre

Rencontre avec Dominique Chevalier, MCF-HDR en géographie à l’UCB-Lyon 1-ESPE animée par Muriel Salle, MCF en histoire à l’UCB-Lyon 1 (UMR 5190 – LARHRA).

Dominique Chevalier, Maîtresse de conférences en géographie à l’Université Claude Bernard – Lyon 1 et à ESPE travaille sur le thème des valorisations et dévalorisations des territoires urbains, et s’intéresse aussi aux questions de spatialisation des mémoires douloureuses et aux effets de cette mise en espace.

Dans son ouvrage Géographie du souvenir, ancrages spatiaux des mémoires de la Shoah, elle étudie les lieux de mémoires de la Shoah, leur géographie et leur insertion dans un environnement urbain.

Elle dialoguera avec Muriel Salle, Maîtresse de conférences en histoire au Laboratoire de recherche histoire Rhône-Alpes (LARHRA).

Réf. : Géographie du souvenir. Ancrages spatiaux des mémoires de la Shoah / Dominique Chevalier, préface de Denis Peschanski. Paris : L’Harmattan, 2017 (Géographies et culture). Présentation de l’éditeur.

Source : BDL

Claire Tran – Première Guerre mondiale : ces Asiatiques venus au front [Journal du CNRS]

[ndlr] A lire dans le Journal du CNRS en ligne, l’article de notre collègue Claire Tran Thi Lien, Directrice de l’IRASEC à Bangkok.

Pendant la Première Guerre mondiale, quelque 2 millions d’Asiatiques sont venus grossir les rangs sur le front en Europe et au Moyen-Orient. Ces soldats de l’ombre ont non seulement combattu mais ils ont aussi servi de main-d’œuvre dans les usines, notamment en France. Des expériences qui changèrent leur vie mais aussi leur vision du monde et qui contribuèrent à déclencher la décolonisation, comme l’explique l’historienne Claire Tran.

Alors que les commémorations de la Première Guerre mondiale sont l’occasion de revenir sur la vie éprouvante des Poilus dans les tranchées, celle de près de 2,5 millions de combattants et ouvriers venant d’Afrique et d’Asie reste encore méconnue. Parmi eux, 71 % étaient principalement des Indiens, des Chinois et des Vietnamiens. Que sait-on de la vie de ces 1 723 000 Asiatiques arrivés massivement en Europe et au Moyen-Orient entre 1914 et 1919 et plongés dans l’enfer de la guerre totale ? Au début du XXsiècle, États et sociétés d’Asie faisaient face à l’arrivée de centaines de milliers de colons occidentaux avec l’expansion impériale et l’imposition de « traités inégaux » , mais pendant plus de cinq ans, la Première Guerre mondiale entraîna en sens inverse une mobilité importante d’Asiatiques vers l’Europe.

Lire la suite : Le Journal du CNRS

Image “à une une” : Soldats siamois en route pour le Front, août 1918. © ECPAD

Nguyen Tuyet : Risk of eutrophication in the Saigon River: impacts of the Ho Chi Minh Megacity (Vietnam) [PhD Thesis]

[ndlr] Soutenance de thèse dans le cadre du projet Saigon River.

Nguyet Tuyet, doctorante à Grenoble INP, soutiendra sa thèse le 19 Décembre 2018 à 14h00 dans la salle Lliboutry  (54, rue Molière – Domaine universitaire 38 400 St Martin d’Hères).

Nguyet Tuyet

Risk of eutrophication in the Saigon River: impacts of the Ho Chi Minh Megacity (Vietnam)

Jury :

  • Sarah DORNER, Professeure, Polytechnique Montréal, Canada (Rapportrice)
  • Florentina MOATAR, Directrice de Recherche IRSTEA, France (Rapportrice)
  • Josette GARNIER, Directrice de Recherche CNRS, UMR METIS, France (Examinatrice)
  • Jean MARTINS, Directeur de recherche CNRS, UMR IGE, France (Examinateur)
  • Phuoc-Dan NGUYEN, Associated Professor, HCMUT, Vietnam (Examinateur)
  • Julien NEMERY, Maître de conférences HDR, Grenoble INP, UMR IGE, France (Directeur de thèse)
  • Nicolas GRATIOT, Directeur de recherche IRD, UMR IGE, France (Co-directeur de thèse)

Abstract (excerpt) :

The Saigon River, a part of Saigon – Dongnai River basin located in Southern Vietnam, is about 250 km long with a catchment area of 4,717 km2. The Dau Tieng reservoir in the upstream of the Saigon River has been constructed for irrigation, flood protection purposes and the control of the intrusion of saline water. When flowing through HCMC, Saigon River is connected with canals and then joins Dongnai River to become the Nha Be River flowing through Can Gio Mangrove to the East Sea. Draining a low elevation coastal zone (LECZ), Saigon River is affected by the asymmetric semi-diurnal tides. The general goal of this thesis is to (i) assess trophic status in the Saigon – Dongnai River, (ii) assess the processes that lead nutrient behavior in the salinity gradient to estimate retention capacity with respect to the nutrients fluxes and (iii) calculate nutrient budgets to further be used for numerical simulations.

Résumé (extrait) :

La rivière Saigon, qui constitue un sous bassin du fleuve Nha Be, est située dans le sud du Vietnam. Cette rivière a une longueur d’environ 250 km et le bassin versant total à une surface de 4717 km2. Le réservoir de Dau Tieng, situé en amont de la rivière Saigon, a été construit pour mieux gérer l’irrigation, lutter contre les inondations et contrôler l’intrusion d’eau salée. En traversant Hô Chi Minh-Ville, la rivière Saigon est connectée à plusieurs canaux puis rejoint la rivière Dongnai pour devenir le fleuve Nha Be qui traverse la zone de mangrove de Can Gio et se jette dans la mer de l’Est. La rivière Saigon et son bassin versant sont situés dans la plaine côtière et sont soumis au balancement quotidien des marées. L’objectif général de cette thèse est (i) d’évaluer l’état trophique de la rivière Saigon – Dongnai, (ii) d’étudier les processus à l’origine de la dynamique des nutriments, en particulier le rôle des sédiments en suspension, du mélange turbulent et du gradient de salinité, afin d’estimer la capacité de rétention par rapport aux flux d’éléments nutritifs; (ii) d’utiliser ces mesures de terrain et de laboratoire pour envisager une simulation numérique de ce système estuarien.

Fiche profil de Tuyet T.N. Nguyen

Pour en savoir plus sur ce sujet : 

Image “à la une” : The Saigon river – view from the Renaissance Riverside Hotel # 2 © 2012 Virtual Saigon / Institut d’Asie Orientale

Fils Rouges Vietnam – Actes de la conférence 1

Fils Rouges Vietnam vous propose un retour sur la conférence du 30 juin sur “Le Vietnam dans l’Asie du Sud-Est depuis 1986”, avec l’historien François Guillemot et le géopolitiste Laurent Gédéon. Retrouvez la retranscription écrite de la conférence disponible en Flipbook (15 pages), en cliquant sur l’image ci-dessous.

Suivre Fils Rouges Vietnam sur Facebook