Archives de catégorie : Fonds archives Indochine

Les Missions Etrangères de Paris créent l’Institut de recherche France-Asie

Communiqué de presse des Missions Etrangères de Paris du 4 novembre 2019. Nous saluons cette belle initiative.

Depuis septembre 2019, les archives, bibliothèques, iconothèque, cartothèque et collection d’objets des Missions Etrangères de Paris (MEP) sont regroupées au sein d’un institut de recherche : l’IRFA. Dans la continuité du travail effectué sur le patrimoine historique des MEP depuis 360 ans, cette nouvelle institution se donne pour but de le valoriser auprès du plus large public.

Chercheurs en toutes spécialités, l’IRFA est à votre service. Nos fonds sont issus des travaux missiologiques, théologiques, linguistiques, ethnographiques, cartographiques et scientifiques des prêtres et communautés des MEP, de 1658 au XXIe siècle, dans 15 pays s’étendant de l’Inde au Japon.

  • En ligne, vous pouvez préparer vos recherches sur notre site www.irfa.paris.
  • Sur place, vous serez accueillis dès maintenant dans nos salles de lecture : bibliothèque asiatique, cartothèque et iconothèque sont ouvertes sur rendez-vous ; les archives seront à votre disposition à partir du 6 janvier 2020.

En coulisses, l’équipe de l’IRFA travaille à vous fournir les ressources nécessaires à vos recherches : catalogues, inventaires, notices biographiques, etc. Pour assurer aux collections un avenir pérenne, nous numérisons manuscrits, photos, cartes et même films et enregistrements audio. Une quantité croissante de documents sera ainsi à votre disposition sur notre site internet. Les collections des MEP continueront à s’enrichir.

L’IRFA s’attachera à partager les connaissances léguées par plus de 4 300 missionnaires, passeurs de culture entre la France et l’Asie.

Infos pratiques
28 rue de Babylone, 75007 Paris
www.irfa.paris
Contact IRFA
Marie-Alpais Dumoulin, directrice
Tél. : +33 1 44 39 91 30 – contact@irfa.paris

Site internet : https://www.irfa.paris/fr

Les fonds sonores et les fonds spécialisés et précieux sur l’Asie

Les 20-22 juin 2018 se sont déroulées les 12e Journée DocAsie consacrées cette année aux  fonds sonores et aux fonds spécialisés et précieux sur l’Asie. L’ensemble des communications est disponible aujourd’hui sur le site du réseau. C’est l’occasion de découvrir de nouvelles ressources en bibliothèque ou des plateformes en ligne.

Concernant l’Indochine, nous attirons votre attention sur le fonds Jules Harmand de la Bibliothèque nationale universitaire de Strasbourg, présenté ci-après par Claude Lorentz :

Jules Harmand (1845-1921) : Médecin, explorateur et diplomate français, Commissaire général du gouvernement au protectorat du Tonkin (1883), consul général à Calcutta (1885), gérant de la légation à Santiago du Chili (1894), chargé de reprendre les négociations frontalières avec le Siam (1894), ministre plénipotentiaire à Tokyo (1894-1905) au moment des conflits sino-japonais puis russo-japonais. Président de la Société de géographie à partir de 1912.

Cette bibliothèque a acquis en 1922 un fonds riche de 660 ouvrages et d’une dizaine de cartes de l’Indochine française de la fin du XIXe siècle.

Signalons également la présentation d’Olivia Pelletier (ANOM) sur « Albert Sallet (1877-1948), un médecin colonial en Indochine » et le contenu de ce  fonds précieux et spécialisé sur la médecine traditionnelle vietnamienne.

Nous ne pouvons résumer ici l’extraordinaire richesse des fonds sonores ou archivistiques présentés lors de ces journées. Chacun peut désormais en prendre connaissance sur le site de DocAsie. Bonne découverte à tous.

FG

ANOM : Dossiers de surveillance sur Nguyên Ai Quôc / Hô Chi Minh

[ndlr] Voici une description détaillée de la documentation disponible sur Nguyên Ai Quôc / Hô Chi Minh aux Archives nationales d’Outre-mer (ANOM) à Aix-en-Provence. Un instrument de recherche réalisé par Olivia Pelletier, conservateur du patrimoine, spécialiste de l’Indochine.

Cet instrument de recherche n’est pas l’inventaire d’un fonds particulier. Il s’agit de la description détaillée des dossiers de surveillance de Nguyen That Thanh alias Nguyen Ai Quoc, le futur Hô Chi Minh, conservés aux Archives nationales d’Outre-Mer. Ces dossiers dont l’ensemble représente plus de 9000 feuillets ont été établis par les différents services de la Sûreté française en Indochine et en métropole entre 1919 et 1955.

La première partie de l’instrument de recherche concerne le dossier (1 article) issu du fonds du Service de Liaison des originaires des territoires français d’outre-mer (SLOTFOM), établi par le service de la Sûreté en métropole entre 1919 et 1927 ; la deuxième partie décrit les documents (7 articles) produits en Indochine et conservés dans le fonds du Service de protection du corps expéditionnaire (SPCE) rattaché au cabinet du Haut commissaire.

Voir aussi : ANOM

Le fonds vietnamien de l’IAO : état des lieux de mars 2018

Le fonds des ouvrages en langue vietnamienne est un des plus importants en France après celui de la BNF et de la BULAC. Localisé dans les magasins de la Bibliothèque Diderot de Lyon, il rassemble un peu plus de 9000 ouvrages acquis régulièrement depuis 15 ans (2003-2018) sur les crédits alloués à la documentation de l’Institut d’Asie Orientale (UMR 5062) à Lyon. Ce fonds exceptionnel s’est construit au départ sur des crédits spéciaux du CNRS ou des subventions de l’ancienne Région Rhône-Alpes (RA) ou encore grâce aux dons de chercheurs.

Le petit mandarin du Fonds Langlet-Quach © 2014 IAO

Sur cet ensemble, 5867 ouvrages sont aujourd’hui catalogués. Cependant, une partie importante du fonds (environ 35%), toujours en cours de tri, de classement et de catalogage reste invisible aux chercheurs. Nous proposons ci-après un aperçu des collections en cours de traitement.

Ouvrages catalogués : 5867

Le fonds catalogué des ouvrages en langue vietnamienne couvre tous les domaines des sciences humaines et sociales avec une prédominance de l’histoire (sources anciennes et contemporaines). Pour une vue générale de ce fonds, voir notre précédent billet de juillet 2016 : Les collections vietnamiennes de l’Institut d’Asie Orientale (IAO) à Lyon

Ouvrages en cours de traitement : 3139

  • Fonds Boudarel : 1545

Comme pour le fonds Boudarel déjà catalogué, ces 1545 ouvrages couvrent les domaines de recherche de ce chercheur : histoire (sources sur l’histoire militaire, monographies sur le Parti) ;  sciences politiques (textes des dirigeants du Lao Dông puis du PCV, essais politiques) ; anthropologie (études sur le folklore, les mœurs, les ethnies minoritaires), littérature (ancienne, contemporaine, poésie, manuels, anthologies, mémoires d’acteurs). Cette partie du fonds ne comprend que des ouvrages publiés en RDVN puis en RSVN entre 1952 et 1999.

  • Fonds Langlet-Quach : 895

Le fonds Langlet-Quach est unique à bien des égards. Il rassemble de nombreuses de sources anciennes (la plupart cataloguées), des monographies sur la société pré-coloniale, sur la culture, sur la religion et surtout sur le bouddhisme vietnamien, sujet d’étude du Professeur Philippe Langlet.

  • Fonds IAO (achats annuels) : 559

Cette partie du fonds est cataloguée en priorité. Elle rassemble les ouvrages récents parus depuis 2011 avec de nombreuses sources sur l’économie, la société, la géopolitique et l’histoire politique ou militaire de la RSVN. Une petite partie de ce fonds concerne des ouvrages en vietnamien publiés à l’étranger au sein de la diaspora, principalement aux États-Unis.

  • Fonds Brocheux : env. 50

Ce petit fonds est presque exclusivement dédié aux ouvrages sur Hô Chi Minh qui ont accompagné Pierre Brocheux dans sa recherche biographique sur le dirigeant vietnamien.

  • Fonds Hémery : env. 40

Ce petit fonds rassemble des chronologies et quelques ouvrages sur la société ou le trotskisme vietnamien.

  • Fonds Inca/Région RA : env. 40/50

Cette partie des acquisitions régulières de l’IAO est consacrée à la littérature grise sous forme de rapports d’ONG ou d’organisations vietnamiennes ou internationales sur l’évolution de la société vietnamienne, comprenant parfois des données statistiques.

Quelques ouvrages en vietnamien (moins d’une dizaine) sont également présents dans les fonds particuliers de Paul Mus et de Judy Stowe.

Total du fonds en langue vietnamienne au 15 mars 2018 : 9006 ouvrages. Sur cet ensemble, après le tri (doublons et ouvrages à réparer), la bibliothèque vietnamienne de l’IAO devrait offrir aux chercheurs quelques 8500 références sur le portail de la Bibliothèque Diderot de Lyon.

FG

  • Prochain billet : “Sources pour l’histoire du communisme vietnamien” (collections de l’IAO)

Image “à la une” : monographies régionales sur l’histoire du parti communiste vietnamien et de la révolution © FG / IAO

Archives : Direction des travailleurs indochinois (1939-1957) [CAOM]

[ndlr] Sur indication de Pierre Daum : “Les archives des Travailleurs indochinois enfin accessibles !”.

 

Direction des travailleurs indochinois (1939-1957)

Origine Ministère des Colonies – Direction des travailleurs indochinois
Cote de référence FR ANOM 4302 COL
Référence Internet ark:/61561/nq611aur
Description matérielle 139 articles, 13 m. l.
Langue des unités documentaires français
Langue des unités documentaires quôc-ngu
Organisme responsable de l’accès intellectuel Archives nationales d’outre-mer

29, chemin du moulin de Testa, 13090 AIX-EN-PROVENCE, FRANCE

Ce fonds concerne l’organisation et le fonctionnement de la direction des travailleurs indochinois du ministère des Colonies. Il comprend également quelques dossiers produits par le service de la Main-d’œuvre indigène, nord-africaine et coloniale qui l’a précédé. Une partie des dossiers intéresse la création, l’organisation et la dissolution du service, à travers les textes réglementaires, les notes de service et la nombreuse correspondance concernant notamment le personnel européen et indochinois.

Ce fonds concerne au premier chef les travailleurs indochinois : le recrutement et l’immatriculation en Indochine, le convoiement (vers et depuis la base principale de Marseille), la répartition dans les différentes compagnies, la mise à disposition des entreprises privées après l’armistice, la gestion des salaires et du pécule, le suivi sanitaire, l’assistance morale et de manière plus générale les conditions de vie au sein des unités. Parmi les documents particulièrement remarquables de cet ensemble, on peut souligner l’intérêt des registres de gestion du pécule. Ils se présentent sous la forme de listes nominatives classées par numéro de matricule (et donc par zone géographique d’origine des travailleurs).

On y trouve également des informations liées aux dates d’arrivée, de rapatriement et de levée de réquisition des travailleurs. Les dossiers se rapportant aux comptes-employeurs renseignent sur le stationnement des unités, les salaires et primes, à travers les contrats de travail et de nombreux rapports mensuels. Les notes des commandants de légion ainsi que les comptes rendus de mission des inspecteurs, souvent accompagnés de tableaux nominatifs, donnent des précisions sur le quotidien des travailleurs et sur leurs conditions de travail. La surveillance étroite dont les ouvriers faisaient l’objet a donné lieu à la rédaction de rapports, notes, correspondances, comptes rendus de visites. Ces documents traduisent leur engagement politique, qu’ils soient déserteurs, résistants ou militants au sein de groupements syndicaux ou de partis politiques. Les familles des travailleurs sont quant à elles évoquées dans les dossiers d’aide sociale (demandes d’allocations, demandes de travailleurs mariés à des françaises).

Le fonds de la direction des travailleurs indochinois est essentiel pour la compréhension de la gestion de la main-d’œuvre indochinoise par l’administration coloniale durant la seconde guerre mondiale. Il doit cependant être complété par les dossiers produits par d’autres services du ministère des Colonies conservés aux ANOM (voir sources complémentaires).

Lire la suite : ANOM

Centre n° 2 des Archives nationales : Fonds du Gouvernement de Cochinchine [vidéo]

[ndlr] Présentation vidéographique du Fonds du Gouvernement de Cochinchine (en abrégé GouCouch) conservé à Ho Chi Minh-Ville au Centre n°2 des Archives nationales du Viêt-Nam. Entretiens avec les chercheurs vietnamiens Ha Minh Hong, Le Huu Phuoc et notre collègue Pascal Bourdeaux, maître de conférences à l’EPHE (Paris) sur ce fonds très riche qui s’étend sur près de 2,5 km linéaires.

The National Archives Center No.2 is taking the mission of preserving the largest number of materials in all agencies of the State Records Management and Archives Department of Vietnam.

 

TS. Nguyễn Xuân Hoài : Ngô Đình Diệm, Đảng Cần lao Nhân vị, Đệ nhất Cộng hòa (1955-1963)

[ndlr] Signalement d’une série de billets en ligne publiés par le chercheur Nguyễn Xuân Hoài, directeur du Centre des archives nationales n° II à Ho Chi Minh-Ville. Il s’agit de la présentation d’archives issues de ce centre sur la période de la Première République (Đệ nhất Cộng hòa, 1955-1963). Une source d’information utile pour les chercheurs.

  • Đảng Cần lao Nhân vị – công cụ đắc lực cho âm mưu chia cắt lâu dài Việt Nam của Mỹ – Diệm [erreur lien]

Dang-Can-lao-Nhan-vi-la-co
Logo du parti Can Lao dessiné d’après les témoignages des anciens membres du parti © TTXVA

Signalons également cette présentation complémentaire sur la résistance contre le régime de Saigon  :

NB : Ce site dédié à la valorisation des archives est actif depuis le mois d’avril 2014 mais officiellement ouvert au mois d’août 2015. Avant cette période, les articles mis en ligne et conservés en archives sur ce site ne concernent pas directement les archives du Centre n° 2.

FG