Archives de catégorie : Workshop / Journées d’étude

Les 9 vies du théâtre de Saigon – SHD – 21 mai 2019

[ndlr] Résumé succinct de notre intervention au Service Historique de la Défense dans le cadre de la journée d’étude “Saigon, témoin de l’histoire à travers les archives”.

Depuis sa construction en 1898, le théâtre de la ville de Saigon a épousé les soubresauts politiques et sociaux de la ville. Ce récit visuel propose une pérégrination commentée des principaux moments clés de ce monument emblématique en contexte colonial et postcolonial. A travers 9 périodes historiques identifiées, nous interrogerons les différentes destinations de ce lieu à la fois acteur et témoin de l’histoire de la ville. Intérieur, extérieur, dedans, dehors, autour, au-dessus… nous verrons comment la centralité de ce bâtiment lui a conféré une place privilégiée pour appréhender l’évolution politique, sociale ou culturelle du Saigon colonial à la mégapole d’aujourd’hui.

Notre communication s’appuiera sur la documentation photographique présente sur le portail Virtual Saigon, entrée Saigon Opera House.

François Guillemot, IR CNRS, IAO, ENSL.

Image “à la une” : Saigon beats Nixon’ announcement on U.S. troop withdrawals, sur Virtual Saigon © DR

Saigon, témoin de l’histoire à travers les archives – SHD – mardi 21 mai 2019

[ndlr] Une journée d’étude co-organisée par le Service Historique de la Défense à Vincennes et l’Institut d’Asie Orientale à Lyon. A ne pas manquer.

Journée d’étude

Saïgon, témoin de l’histoire à travers les archives

Mardi 21 mai au Château de Vincennes, Pavillon de la Reine.

Poumon économique du Viêt-Nam, véritable pôle d’attractivité en Asie du Sud-Est, Hô Chi Minh-ville, anciennement Saigon, a été fondée il y a 320 ans par un seigneur local, membre de la dernière dynastie des Nguyên. Identifié par les missionnaires, ce petit port de pêcheurs fut conquis par les Français le 17 février 1859. L’importance stratégique du lieu, à la fois maritime, militaire et économique, apparut clairement aux marins. Tour à tour, les amiraux-gouverneurs s’attachèrent à en faire une ville coloniale moderne. Dynamisme économique, modernité urbaine, émergence d’un espace public franco-vietnamien vont constituer pendant des décennies l’essence même de cette ville.

À travers une histoire riche en rebondissements au cours du XXème siècle, Saigon présente de nombreuses facettes inédites qu’il convient de mettre à jour et d’analyser.

Grâce aux archives, les chercheurs redécouvrent aujourd’hui celle que l’on nommait autrefois « la perle de l’Extrême Orient » et mesurent à la fois l’évolution et l’expansion de la ville, d’une situation coloniale à la cité-province actuelle. Pour suivre pas à pas ces transformations sociales, politiques, économiques, une très riche documentation est désormais disponible principalement en France, au Viêt-Nam et aux États-Unis. Ces sources constituent en effet le matériau de base pour entreprendre une recherche historique, géographique et plus largement en sciences sociales. Archives administratives, dessins, plans et cartes, photothèque, images fixes ou animées, institutionnelles ou privées, elles sont nombreuses et souvent dispersées. Elles constitueront le cœur de cette journée d’étude sur Saigon.

Programme en ligne (PDF)

Inscription auprès de clotilde.sablon-du-corail@intradef.gouv.fr

Unequal colonial treaties in Indochina, overview

Résumé de notre intervention à la Journée d’étude sur les Traités inégaux en Asie.

After the Franco-Spanish and French military conquest of the empire of Vietnam, some relevant treaty dates indicate the process of colonization: 1862 for Saigon, 1874-1875 for Hanoi and 1883-1884 for Hue. This presentation offers an overview of these various treaties from the beginning of colonization in 1858 to the establishment of the Indochinese Union in 1887 including Cambodia, Laos, and a dismembered Vietnam, divided into three parts, Tonkin, Annam, Cochinchina. These two chronological boundaries are practical in delimiting the conquest and the establishment of a colonial administration. However, they remain irrelevant to the extent that there is a “before” 1858 (Traité de Versailles in 1787), and an “after” 1887 in particular with the Vietnamese responses to the colonization they were experiencing. Indeed, we can argue that the colonial situation of Vietnam extended until the end of the Indochina War in 1954.

Studying all these official writings and situations, the circulations of the treaties, their intellectual construction and the difference of the interpretations seen through the eyes of the Indochinese and the French should invite us to write a new history of colonization from a more Asian, or at least decentralized, perspective.

FG (MàJ 03/04/2019)

“Treaties” Project

Unequal Treaties Corpus

Workshop, Lyon, March 12th, 2019


Program
9:00 Béatrice JALUZOT, General Presentation
9:30 IOKIBE Karu, “Unequal Treaties” system and the Quest for Treaty Revision of Japan »
10:15 – 10:45 Coffee Break
10:45 Jean-Pierre DEDIEU, Peter Cornwell, Unequal Treaties – Digital Resource
11:30 François GUILLEMOT, “Unequal Colonial Treaties in Indochina, overview”
12:30 End of the workshop

Lyon Institute for East Asian Studies, ENS de Lyon

Journée d’études sur la Presse indochinoise (1865-1854) : lundi 3 décembre 2018

Dans le cadre du programme CPER Périodiques Francophones Outre-Mer (PERFROM), une Journée d’Etudes est organisée à la Bibliothèque nationale de France (site François Mitterrand, salle 70) lundi 3 décembre de 14h à 17h30, sur la presse indochinoise (1865-1954).

Mises à part quelques périodes, quelques thématiques et quelques aires géographiques particulières, l’histoire culturelle des ex-colonies françaises reste assez largement méconnue. C’est le cas de l’Indochine. Dans ce contexte, l’étude de la presse en langue française (journaux et revues, littéraires et généralistes) constitue un champ d’études qui permettrait de répondre à un certain nombre de questions. Parmi elles, la question des rapports entre centralité et périphérie est évidemment fondamentale. Non seulement entre la France métropolitaine et l’Indochine mais aussi entre l’Indochine et d’autres espaces coloniaux (Afrique du nord, Afrique occidentale, Méditerranée orientale, Madagascar, Antilles …). L’activité littéraire et culturelle telle qu’elle se structure au sein de ces journaux et revues est-elle l’œuvre exclusive de membres des communautés exogènes d’origine métropolitaine (colons, administrateurs, émigrés…) ? A-t-elle permis ou accompagné l’émergence de nouvelles élites locales ou seulement la mutation-adaptation des élites antérieures ? Cette question se pose avec une particulière acuité en Indochine avec le mouvement de lutte contre le mandarinat encouragé par l’administration coloniale et la généralisation de l’usage du Quoc Ngu qui donne lieu à la romanisation de la langue vietnamienne au tournant du XXe siècle, posant là des enjeux et des problématiques spécifiques en matière de transferts culturels et de contact colonial. Afin de proposer des réponses à ces questions, les collections de périodiques du Fonds indochinois de la BnF et encore plus les titres numérisés rendus accessibles par le portail de presse indochinoise de Gallica constituent un gisement documentaire d’une valeur inestimable sans lequel aucune recherche sérieuse ne peut espérer se développer. Ce sont quelques-unes de ces ressources que les chercheurs membres du réseau PERFROM (Périodiques francophones outre-mer, XIXe-XXe siècles) piloté par Le Mans Université ont exploités.

Bibliothèque nationale de France

Site François Mitterrand

Salle 70, 14h-18h

  • Giang-Huong Nguyen et Hélène Raymond (Bibliothèque nationale de France) : “La presse vietnamienne numérisée et le dépôt légal Indochinois à la BnF”
  • Laure Demougin (Université Paul Valéry – Montpellier III) : “Les premiers mots de la presse francophone au Vietnam : Le Courrier de Saïgon
  • Franck Laurent (Le Mans université) : “L’Indochine et L’Indochine enchaînée d’André Malraux et Paul Monin (1925-1926)”
  • François Vignale (Le Mans université) : “La Nouvelle Revue indochinoise (1936-1940)”

Lien vers le site de la BnF: http://www.bnf.fr/fr/la_bnf/dpt_lla.html

Rencontre scientifique IAO / IrAsia – 09/11/2018

La première rencontre scientifique entre l’Institut d’Asie Orientale (IAO, UMR 5062) et l’Institut de Recherches Asiatiques (IrAsia, UMR 7306) se déroulera à Aix-en-Provence le vendredi 9 novembre 2018.

La matinée (9h30-12h), réservée aux membres des laboratoires, s’articulera autour d’un échange sur les projets collectifs initiés par les deux laboratoires de recherche et se déroulera aux Archives nationales d’outre-mer (ANOM). La doctorante Nastassia Serste présentera l’avancée de ses travaux sur l’histoire des enfants orphelins et abandonnés nés de/et pendant la Guerre du Vietnam, accueillis en France (1955-1975).

L’après-midi (14h-17h), sera consacrée à deux interventions dans le cadre du séminaire de l’IrAsia, ouvert à tous les chercheurs et étudiants. François Guillemot fera une présentation autour de la thématique de son dernier ouvrage paru à La découverte (2018) : « Le Viêt-Nam et ses fractures : paradigme d’une histoire interne » et Béatrice Jaluzot présentera le projet de recherche « Pacific Rim Nations Treaties Corpus » initié par l’IAO sur les Traités inégaux en Asie. Elle se déroulera à la Maison de la recherche de l’université Aix-Marseille à à Aix-en-Provence.

Cette rencontre co-organisée par Nguyên Phuong Ngoc (directrice de l’IrAsia) et François Guillemot (IAO) s’inscrit dans un processus de rapprochement des deux Instituts.

Source : IAO

“Studying Republican Vietnam: Issues, Challenges, and Prospects” – Call for papers

[ndlr] Appel à communication sur l’étude du républicanisme vietnamien. Une initiative importante pour la compréhension de la déchirure vietnamienne et ses conséquences politiques sur le long terme.

The Center for Asian-Pacific Studies and the Asian Studies Program at the University of Oregon, Eugene, OR, are pleased to announce the CALL FOR PAPERS for a Workshop on “Studying Republican Vietnam: Issues, Challenges, and Prospects,” to be held on October 14-15, 2019 at the University of Oregon, Eugene, Oregon, USA.

Abstract:

Scholarly interest in the Republic of Vietnam (RVN) has surged in the last decade. Yet Republican Vietnam is a much broader subject, ranging from the spread of republican ideas to French Indochina at the turn of the century to the memories of the RVN among the diaspora and the resurgence of interests in republican values in Vietnam today, and everything in between. We invite paper proposals from US, international and Vietnam-based scholars to address the following questions and topics:

• Vietnamese republicanism: its character, history, evolution, current status, and historical relations to communism and monarchism
• The RVN’s life and legacies: political, security, economic, social, cultural, religious and educational institutions and policies under the RVN
• The experience of the RVN in nation-building and in the struggle for democratic rule and constitutional order compared with other postcolonial contexts
• The evolution of Republican ideas, leaderships, and institutions from the First Republic (1955-63) to the Interregnum (1963-67) to the Second Republic (1967-75)
• The significance of the Republican experience in Vietnamese history; lessons from that experience
• Parallels between the civil wars of 20th-century Vietnam and earlier civil wars in Vietnamese history
• Historiography of the RVN: in today’s Vietnam, in foreign scholarship, among the diaspora
• Anticommunism in Vietnam and among the diaspora abroad: its main themes and organizations; its relationship with republicanism
• The diaspora: political, economic, cultural, religious, and educational organizations; issues of trauma, memories, and identity
• The study of the RVN and Vietnamese republicanism: challenges and prospects

Please submit your paper proposals by March 1st, 2019 to Tuong Vu, Department of Political Science, University of Oregon, at: StudyingRepublicanVietnamConf@gmail.com. Authors whose proposals are selected will be notified by April 15th, 2019. A draft of proposed papers is due by August 15th.

Paper presenters will be provided with funds for travel and accommodation during the Workshop. For updates on the Workshop, please use this link: https://caps.uoregon.edu/2018/10/08/studying-republican-vietnam/. We expect to edit and publish workshop papers with a university press.

Tuong Vu
University of Oregon, Eugene, OR 97403
http://polisci.uoregon.edu/profile/thvu/

Image “à la une” : Enveloppe Premier jour “Le Viêt-Nam dans la lutte et la reconstruction”, 1966 © DR

François Guillemot : « Fragments franco-indochinois des corps amoureux »

[ndlr] Communication dans le cadre de la Journée d’étude « Paradigmes des corps en mouvement » le mercredi 6 juin 2018 organisée par l’UFR STAPS de Lyon, Laboratoire sur les Vulnérabilités et l’Innovation dans le Sport (L-Vis).

« Fragments franco-indochinois des corps amoureux » – François Guillemot (IAO)

Notre communication s’inscrit dans la continuité d’une réflexion précédente sur les rapports sociaux, psychologiques et charnels entre deux altérités : colonisateurs et colonisées pendant la période coloniale et citoyens issus de deux cultures différentes pendant la période postcoloniale. A travers un corpus d’une vingtaine de textes nous mettrons l’accent sur la corporéité en action dans le rapport charnel et amoureux pour souligner les jeux qui se mettent en place. Ces fragments littéraires franco-indochinois permettront d’interroger le corps à corps utopique qui se joue et les limites de la rencontre coloniale ou postcoloniale. Si des universaux de la rencontre existent, ils ne paraissent pas évidents pour les sentiments et la spiritualité du corps.

Extrait de l’argumentaire :

La journée s’articulera sous forme de communications ouvertes mettant en jeu différentes corporéités qui produisent des sensibilités « extra-quotidiennes » (Barba, Savarese, 2008) : corps luttés, corps dansés, corps extrêmes, corps capacitaires, corps transformés, corps handi-ordinaires, corps au-delà, en-deçà ou à côté des limites scientifiquement admises, corps vécu, corps du chercheur lui-même, corps transformés, corps transgressifs, corps désirés, etc. N’est-ce pas à l’épistémologie contemporaine de réfléchir à la pluralité de ces paradigmes du corps, de les solliciter, de les faire se rencontrer et dialoguer ? Les paradigmes des corps en mouvement se déploieront en trois thèmes : corps et techniques nomades, expériences du corps handi-ordinaire et corps transgressifs.

Programme en ligne : L-Vis

Image “à la une” : Nguyên Trung, Femme et cheval © DR