Archives de catégorie : Séminaires +

Les usages idéologiques de la science en Indochine (1930-1945) – Conférence de Sébastien Verney

Séminaire Université Paris-Diderot (Laboratoire SPHERE)

Histoire des sciences, des techniques et de la médecine en Asie orientale

Séance commune avec le séminaire « La « Fabrique de l’histoire » des sociétés et Etats en Asie du Sud-Est et Asie du Sud » du SEDET

« Les usages idéologiques de la science en Indochine (1930-1945) »

Sébastien Verney

jeudi 28 février de 14:00 à 16:00, Halle aux Farines, salle 404B

Indochine_Vichy

L’Indochine en tant que territoire colonial est une terre d’initiative et d’expérimentation sociale et scientifique. Considérée de laboratoire pour bon nombre de scientifiques et administrateurs coloniaux, l’Indochine est à la fois un milieu à exploiter, mais aussi un lieu à découvrir. De la sorte, les sciences qu’elles soient humaines ou appliquées sont exportées en Indochine dans un objectif à la fois utilitaire (permettre un rendement maximum des terres à exploiter), mais aussi une étude des populations et des milieux, qui tout en n’empêchant pas leurs admirations, rejoint une volonté de contrôle.

Deux domaines seront présentés pour comprendre les usages idéologiques de la science en Indochine : le domaine médical et la recherche dans les sciences humaines (archéologie, histoire, géographie …). Nés sous la conquête coloniale, les recherches somatiques et leurs discours racistes sous-jacent permettent au colonisateur de justifier sa propre domination. De la sorte, en établissant une hiérarchie raciale discriminatoire dont il se place au sommet, il diffuse sa propre grille de lecture qui imprègne les populations soumises via les nombreuses publications, les instituts de recherches ou les manuels scolaires.

Est-ce que ces recherches s’articulent selon un plan colonial ou au contraire s’adaptent-elles à un milieu et se modifient-elles selon son contexte ? Quelle est la portée de ces sciences orientées auprès d’un large public indochinois ?  Est-ce que le colonisateur en diffusant cette science coloniale ne fournit pas les armes de sa propre fin ?

Afin de répondre à ces multiples questions et à d’autres, nous reviendrons sur la période cruciale de 1930 à 1945 en Indochine pour comprendre quelles furent les continuités et les ruptures avec le régime républicain puis le régime de Vichy qui utilisèrent les sciences pour asseoir une domination coloniale, mais aussi un projet idéologique.

Sébastien Verney est docteur en Histoire de l’Université Jean Monnet Saint‐Étienne et professeur d’histoire-géographie. Il a vécu plusieurs années dans les pays de la péninsule indochinoise. Il a récemment publié L’Indochine sous Vichy. Entre Révolution nationale, collaboration et identités nationales, Riveneuve éditions, 2012, 520 p.

  • Annonce de la conférence (pdf)

Aperçu sur les mutations sociales et politiques dans le Vietnam d’aujourd’hui – Philippe Papin [conférence]

Centre Asie du Sud-Est, UMR 8170, Unité mixte CNRS-EHESS

Séminaire général
animé par Andrée Feillard et Rémy Madinier

Sociétés d’Asie du Sud-est : permanences et mutations

 

Photo diffusée par la Vietnam News Agency du plenum du parti communiste vietnamien, le 1er octobre 2012 à Hanoï.


Jeudi 31 janvier 2013

 

Philippe Papin, EPHE

 

Aperçu sur les mutations sociales et politiques dans le Vietnam d’aujourd’hui

Le Vietnam connaît depuis quinze ans, et plus encore depuis ces cinq dernières années, ce paradoxe de voir son corps social se modifier profondément tandis que sa structure politique, elle, semble parfaitement immobile. Certaines évolutions très récentes montrent même d’étonnants pas en arrière, avec d’une part la mise sous tutelle officielle de l’appareil d’Etat par l’appareil strictement politique, et d’autre part une vague déferlante d’autocritiques qui est allée jusqu’au plus haut niveau du gouvernement.

Philippe Papin, directeur d’études à la 4e section de l’EPHE, dont les travaux habituels concernent l’épigraphie villageoise du 17e siècle, a accepté de faire un pas de côté pour venir parler à notre séminaire des mutations politiques et sociales dans le Vietnam d’aujourd’hui.

Le jeudi de 10 heures à 12 heures. Salon du premier étage

Maison de l’Asie, 22 avenue du Président Wilson, 75016 Paris

M° Iéna ou Trocadéro

 

 

Susan Dixon : « Les sociétés impériales imaginaires revues et corrigées par la littérature : l’exemple indochinois »

Conférence de Susan Dixon à l’INALCO dans le cadre du séminaire

« Sociétés impériales et situations coloniales. Approche historique et anthropologique »

7 décembre 2012, 9h 30 dans les Salons d’Honneur du 2 rue de Lille 75007 Paris

« La fabrique de l’histoire » des sociétés et États en Asie du Sud-Est: séminaire de A. Forest et Trân Thi Liên

[ndlr] Nous signalons ci-après le programme du séminaire de Master de nos collègues Alain Forest et Claire Tran Thi Lien de l’Université Denis-Diderot – Paris 7.

Programme du séminaire de Master 2

Histoire de l’Asie du Sud Est 43 HI 5233

à l’Université Denis Diderot – Paris 7

1er semestre 2012-13

Master Recherche : Histoire et Civilisations comparées

Spécialité : Histoire des mondes

« La fabrique de l’histoire » des sociétés et Etats en Asie du Sud-Est:

Alain Forest – Claire Tran Thi Liên

Le séminaire entend initier les étudiants à une réflexion sur « la fabrique de l’histoire » de cette vaste région s’étendant sur plus de 4 millions km² et peuplée par plus de 600 millions d’habitants qu’est l’Asie du Sud-Est. Appelée par Denys Lombard, « la Méditerranée asiatique », elle est caractérisée par une exceptionnelle diversité culturelle et linguistique du fait qu’elle a toujours été un espace privilégié d’échanges (culturel, religieux, économique et politique) entre les deux grandes aires sinisée et indianisée mais également entre Occident et l’Orient. Aujourd’hui, plus que jamais, l’Asie du Sud Est est une zone majeure de contacts dans le mouvement de globalisation en cours.

Ce séminaire entend introduire les étudiants à la recherche sur les sociétés et États d’Asie du Sud-Est à l’époque moderne et contemporaine, en proposant une approche croisée de la construction des sociétés et États nationaux dans un contexte d’échanges constant. Il privilégie une approche diversifiée de la recherche tant dans les thématiques, les sources que la méthodologie, cherchant à ouvrir les étudiants aux méthodes de terrain des autres sciences sociales. Dans le cadre d’une collaboration avec l’INA, un accent particulier sera mis cette année sur la méthodologie du traitement des sources audio-visuelles.

Ouvert aux masters 1ère année, aux doctorants et auditeurs libres

Périodicité et horaire : jeudi de 18h à 20h

Lieu : Université Paris Diderot – Paris 7

A partir du 8 novembre : Site Paris Rive Gauche (PRG), salle 209

Bâtiment Olympe de Gouges, rue Albert Einstein, Paris 13e

Métro ligne 14 Arrêt Bibliothèque François Mitterrand

http://www.univ-paris-diderot.fr/DocumentsFCK/universite/File/plan_bat.jpg

Chargés du séminaire : Alain FOREST, Professeur, Claire TRAN Thi Liên, Maître de conférences – Université Denis Diderot – Paris 7 – Histoire de l’Asie Orientale

  • Jeudi 8 novembre Gwenola Ricordeau, maître de conférences en sociologie à l’Université de Lille 1, laboratoire CLERSE (Centre Lillois d’Etudes et de Recherches Sociologiques et Economiques)

Histoire politique : La démocratie aux Philippines de Cory à Noynoy Aquino.

  • Jeudi 15 novembre Le Thu Hang, docteure en histoire, chercheuse indépendante

Histoire culturelle : L’imprimerie moderne: nouveau moyen de diffusion culturelle de masse au Viet Nam (fin du 19e siècle-début du 20e siècle).

  • Jeudi 22 novembre Charles Keith, assistant professor of Southeast Asian History, Michigan State University

Histoire sociale : Les Indochinois en France: approches historiques.

Exceptionnellement de 16h30 à 18h30

  • Jeudi 29 novembre  Anne Guillou, chargée de recherche au CNRS, laboratoire Case (Centre Asie du Sud Est, Paris)

Histoire et anthropologie : L’ancienne base khmère rouge d’Anlong Veng (Nord du Cambodge) et son rattachement au reste du Cambodge. L’importance du système religieux.

  • Jeudi 6 décembre Catherine Scheer, doctorante en anthropologie à l’EHESS (Centre Asie du Sud-Est

Histoire et anthropologie : « Explorer l’identité des Bunongs protestants à partir de récits mythico-bibliques:des traces de rencontres historiques avec l’Occident sur les hautes terres du Cambodge et du Vietnam »

  • Jeudi 13 décembre Alain Forest

Histoire religieuse: Comment la réflexion sur les phénomènes religieux en Asie nous oblige à reconsidérer les classifications basées sur le monothéisme

  • Jeudi 20 décembre Présentation par les étudiants de leurs sujets de recherche