Archives de catégorie : Agenda / Evénements

VIÊT NAM : l’histoire politique des deux Guerres 1858-1954 et 1945-1975 (Nguyễn Ngọc Châu)

Pour revoir le webinaire autour de l’ouvrage de Nguyên Ngoc Châu, organisé par le MCFV (Mouvement des Citoyens Français d’origine Vietnamienne). Discussion modérée par Louis Raymond avec les interventions des historiens François Guillemot (IR CNRS, IAO) et Pascal Bourdeaux (MCF EPHE, GRSL).


Webinaire du MCFV du 14-11-2020 : dialogue sur l’histoire politique des deux guerres du Viet Nam entre l’auteur NGUYEN NGOC Châu et le journaliste Louis RAYMOND

Source : MCFV. URL : http://www.mcfv.eu/webinaire-du-mcfv-du-14-11-2020-dialogue-sur-lhistoire-politique-des-deux-guerres-du-viet-nam-entre-lauteur-nguyen-ngoc-chau-et-le-journaliste-louis-raymond/

Tensions in the South China Sea. Global Risks and Regional Implications

Signalement d’un Panel international autour de question de la Mer de Chine orientale et les risques potentiels de conflit. Panel organisé par le parti et média Viêt Tân. Présentation en vietnamien ci-dessous :

Tranh chấp chủ quyền ở Biển Đông không phải là vấn đề mới trong khu vực. Trong thập niên qua, Trung Quốc đã nỗ lực mở rộng ảnh hưởng của mình trong khu vực. Nhưng tính hợp pháp của các tuyên bố chủ quyền của Trung Quốc đã bị phản đối bởi hơn một chục quốc gia, mà gần đây nhất bao gồm cả Hoa Kỳ, Úc và ba nước Anh, Pháp, Đức cũng đã đưa ra một tuyên bố chung.

Trong buổi hội thảo “Căng thẳng trên Biển Đông: Nguy cơ trong vùng và Hiểm họa toàn cầu” do Việt Tân tổ chức và điều hợp với sự tham dự của – Dân biểu Chris Hayes, một thành viên của Quốc hội Úc, Trưởng ban đối lập và Phó Chủ tịch Tiểu ban Nhân quyền – Giáo sư Tường Vũ, Trưởng Khoa Khoa học Chính trị tại Đại học Oregon. – Ông Đỗ Hoàng Điềm, chủ tịch Đảng Việt Tân. – Giáo sư Nakano Ari về Quan hệ Quốc tế tại Đại học Daito Bunka.

Các diễn giả sẽ nhận định về: – nguyên nhân nào đưa đến sự căng thẳng tại Biển Đông; – sự căng thẳng này sẽ mang đến hiểm họa gì cho các quốc gia trong vùng và thế giới; – Hoa Kỳ, Nhật, Úc, Việt Nam và thế giới cần có những biện pháp gì để ngăn chặn sự bành trướng, hung hãn của Trung Quốc trong thời gian tới.

Source : Viet Tan

Décolonisations : des héros méconnus ? 14/10/2020

[ndlr] Annonce d’une conférence / débat au Palais de la Porte Dorée à Paris.

Fidèle à son objectif de diffusion des connaissances, le Musée national de l’histoire de l’immigration propose, avec ses partenaires, un cycle de rencontres débats dédié aux réalités migratoires et aux thèmes d’actualité.

Comment écrire une histoire des décolonisations prenant le contre-pied de l’histoire dominante, officielle, émanant des anciens pays colonisateurs ? Telle est la question à laquelle Karim Miské, Pierre Singaravélou et Marc Ball ont répondu dans une série documentaire et un livre éponyme paru en septembre en coédition entre Arte et le Seuil : Décolonisations.

De l’Inde au Congo, en passant par le Vietnam ou le Sénégal, l’histoire écrite du point de vue des colonisés est traversée de nombreuses figures connues ou méconnues qui ont incarné la résistance de leurs peuples et porté leurs combats pour la libération.

Cette rencontre permet d’interroger la nature même des décolonisations. Se limitent-elles à une période historique marquant la fin des Empires européens ? N’ont-elles pas commencé au premier jour de la colonisation ? En finit-on jamais de décoloniser l’histoire ? Que partageons-nous aujourd’hui de cet héritage ?

  • En partenariat avec Arte.
  • Avec Pierre Singaravélou, historien, Karim Miské, écrivain et réalisateur, et Marc Ball, réalisateur, tous trois co-auteurs de Décolonisations, Paris, Arte éditions, 2020. 
  • Rencontre animée par Anaïs Kien, journaliste (France Culture).

Source : Musée National de l’Histoire de l’Immigration

Indochine, une guerre japonaise – Film documentaire de Philippe Fréling (2020)

Diffusion le 1er septembre 2020 sur la chaîne Histoire TV et rediffusion le 6 septembre à 17h15, le 8 septembre à 22h55, le 13 septembre à 06h25 et le 18 septembre à 00h15. Un film documentaire de Philippe Fréling en deux parties, co-production de Kami Productions et ECPAD. Synopsis ci-dessous :

Cette mini-série documentaire en 2 épisodes met en lumière un fait méconnu de l’histoire de la guerre d’Indochine. Si ce combat entre un peuple colonisé et son colonisateur a vu s’affronter, de 1946 à 1954, Vietnamiens et Français, c’est bien l’action d’un troisième protagoniste – le Japon – qui en a favorisé le déclenchement.

Le premier épisode, Le loup dans la bergerie, montre comment entre 1940 et 1942, les Japonais se sont servis de l’Indochine vichyste pour se lancer, au lendemain de l’attaque de Pearl Harbour, à la conquête de l’Asie du sud-est.

Le second épisode, La terre brûlée, raconte comment les Japonais, constatant que la guerre tourne en leur défaveur, en sont venus à prendre possession de l’Indochine pour y installer un régime de terreur et ruiner tout l’édifice colonial français.

Le Viet Minh, mouvement nationaliste d’obédience communiste, se renforce alors dans sa lutte pour l’indépendance du Vietnam. Après la capitulation japonaise, les Français ne parvenant pas à reprendre pied dans ce qui fut « la perle » de leur empire, Ho Chi Minh appelle au soulèvement populaire : la guerre d’Indochine commence.

Source :  ECPAD

Mer de Chine méridionale : Défis et opportunités… [colloque 27/02/2020]

[ndlr] Nouveau colloque sur la Mer de Chine méridionale.

Mer de Chine méridionale : Défis et opportunités pour la France et le Viêt Nam, les États riverains et les puissances de l’Indo-Pacifique

Colloque international du jeudi 27 février 2020

La recrudescence des tensions régionales en mer de Chine méridionale depuis l’été 2019, sur fond de rivalité croissante entre les États-Unis et la République Populaire de Chine, impose un nouveau bilan des enjeux politiques, militaires, juridiques, économiques, environnementaux, scientifiques et culturels de cet espace maritime âprement disputé, ainsi qu’une réévaluation de sa situation stratégique. Pour mieux comprendre les ressorts des tensions, valoriser les facteurs de coopération, et partager des analyses actualisées, les groupes d’amitié France-Viêt Nam de l’Assemblée nationale et du Sénat, avec le concours de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3, organisent un colloque scientifique le jeudi 27 février. Les intervenants français et vietnamiens des deux premières tables rondes matinales, accueillies à l’Assemblée nationale, analyseront les aspects juridiques et politico-stratégiques des tensions régionales et internationales suscitées par les revendications territoriales et les diverses activités des parties au conflit en mer de Chine méridionale. Ils s’interrogeront aussi sur le rôle passé et à venir de la France et de l’Europe. Les deux tables rondes suivantes, réunies au Palais du Luxembourg, permettront de mieux comprendre les potentialités économiques, scientifiques, environnementales et culturelles de la mer de Chine méridionale pour les États riverains et plus particulièrement pour le Viêt Nam.

Inscriptions préalables obligatoires:

Coordinateur scientifique : Pierre JOURNOUD, Professeur d’histoire contemporaine et coordinateur Viêt Nam-Cambodge-Laos à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 : pierre.journoud@univ-montp3.fr

Matinée à l’Assemblée nationale, 126 Rue de l’Université, salle Colbert, 8h15-12h45

FRANCE – VIET NAM : LE DEVELOPPEMENT PACIFIQUE DE LA COOPERATION MARITIME INTERNATIONALE EN ZONE INDO-PACIFIQUE

Sous le patronage de Stéphanie Do, Députée et Présidente du Groupe d’amitié France- Viêt Nam à l’Assemblée nationale

Invité d’honneur : S.E.M. NGUYEN Thiêp, Ambassadeur du Viêt Nam en France

8h15  Accueil des participants  
9h00-9h45 : Introduction  La France, le Viêt Nam et la mer de Chine méridionale : Bilan et retours d’expérience  
9h00  Stéphanie DO (Députée de Seine-et-Marne et Présidente du Groupe d’amitié France-Viêt Nam) et S.E.M. NGUYEN Thiêp (Ambassadeur du Viêt Nam en France) Quelles sont les relations diplomatiques entre la France et le Viêt Nam ?
9h35  Emmanuelle FONTAINE-DOMEIZEL (Députée des Alpes-de-Haute-Provence) et Marguerite DEPREZ-AUDEBERT (Députée du Pas-de-Calais) Retour d’expérience sur le déplacement du Groupe d’amitié au Viêt Nam en juillet 2019

9h45-12h15 : Les enjeux géostratégiques et juridiques de la MCM pour les riverains et les puissances, entre tensions et coopérations

9h45-11h00 : 1re Table ronde sur le débat juridique sous la Présidence du Dr. Barthélémy COURMONT (Université Catholique de Lille)  
9h45-10h00  Monique CHEMILLER-GENDREAU (Université Paris-Diderot) L’état du droit international en matière de souveraineté territoriale
10h00-10h15  Jean-Marie CROUZATIER (Université Toulouse 1) La difficile quête des sources historiques des différends frontaliers
10h15-10h30  NGUYEN Hong Thao (Académie diplomatique du Viêt Nam) L’impact du verdict de la Cour permanente d’arbitrage de La Haye sur les revendications maritimes en mer de Chine méridionale
10h30-11h00 Débat

11h00-12h30 : 2ème Table ronde sur les enjeux politico-stratégiques

sous la Présidence du Pr. Marie-Sybille de VIENNE (INALCO)

11h00-11h15  Laurent GÉDÉON (École Normale Supérieure de Lyon) Les grandes puissances et la mer de Chine méridionale
11h15-11h30  Benoît de TRÉGLODÉ (Institut de Recherches stratégiques de l’École Militaire – IRSEM), Le Viêt Nam, l’ASEAN et la mer de Chine méridionale
11h30-11h45 NGUYEN Hung Son (Académie diplomatique du Viêt Nam) Les derniers développements de la situation en mer de Chine méridionale vus depuis le Viêt Nam
11h45-12h00  Pierre JOURNOUD (Université Paul-Valéry Montpellier 3) Quel rôle pour la France et l’Europe ? Une perspective historique et prospective
12h00-12h30  Débat

12h30-12h45 : Conclusion

12h45-13h00 : Séance de photo

13h00-13h15 : Transfert des intervenants et invités en car au Palais du Luxembourg

13h15-14h30 : Buffet au Palais du Luxembourg, 15 Rue de Vaugirard, salle René Coty

Après-midi au Palais du Luxembourg, Salle Clémenceau, 14h45-19h00

DEFIS ET POTENTIALITES ECONOMIQUES, ECOLOGIQUES, SCIENTIFIQUES ET CULTURELLES EN MER DE CHINE MERIDIONALE

14h45-15h00 Accueil des participants
15h00-15h15  Catherine DEROCHE (Sénatrice et Présidente du Groupe d’amitié France-Viêt Nam du Sénat), et S.E.M. NGUYEN Thiêp (Ambassadeur du Viêt Nam en France) Allocutions de bienvenue
15h15-15h30  Pierre JOURNOUD (Université Paul-Valéry Montpellier 3) La mer de Chine méridionale comme enjeu de Soft Power

15h30-17h30 : 3ème Table ronde sur les héritages de l’histoire

sous la Présidence du Pr. émérite Hugues TERTRAIS (Université Paris I Panthéon-Sorbonne)

15h30-15h45  François GIPOULOUX (École des Hautes Études en Sciences sociales – EHESS, Paris) Une configuration réticulaire des villes portuaires de la mer de Chine méridionale, XVIIe-XXIe siècles
15h45-16h00  Gilles de GANTÈS (Institut de recherches asiatiques – IrAsia/ CNRS, Université Aix Marseille) Du tremplin vers la Chine au balcon sur le Pacifique : comment les Français percevaient les mers bordières de l’Indochine à l’époque coloniale ?
16h00-16h15  NGUYEN Giang Huong (Bibliothèque nationale de France – BNF, Paris) La mémoire de la mer dans la littérature vietnamienne
16h15-16h30  NGUYEN Quoc Thanh (Institut d’Asie Orientale – IAO) La culture des pêcheurs vietnamiens
16h30-17h15  Débat
17h15-17h30  Pause


17h30-18h45 : 4ème Table ronde sur les enjeux économiques, scientifiques et écologiques

sous la Présidence du Dr. Jean-Philippe EGLINGER (INALCO et Université Thang Long-Hanoï)

17h30-17h45  Françoise NICOLAS (Institut français des Relations Internationales – IFRI) Les dynamiques économiques actuelles en mer de Chine méridionale
17h45-18h  TANG Anh Minh (AVSE Global&Ecole des Ponts ParisTech) L’impact de la construction des îles artificielles et de la surpêche en mer de Chine méridionale
18h00-18h15  Marine HERRMANN (Institut de recherche pour le développement – IRD, Paris) La coopération scientifique et environnementale en mer de Chine méridionale  
18h15-18h45  Débat  

18h45 : Conclusion

19h : Clôture

Illustration « à la une » : Des citoyens de Hanoi revêtant le tee-shirt No-U manifestent devant l’ambassade de la RPC le 6 août 2019. © Reuters

Mer de Chine méridionale et Indo-Pacifique : comment garantir une sécurité commune ?

[ndlr] La Fondation Gabriel Péri organise le mardi 25 février un important colloque sur la mer de Chine méridionale et l’Indo-Pacifique. Programme ci-dessous.

La Fondation Gabriel Péri a consacré trois colloques à la mer de Chine méridionale afin de mieux appréhender cet espace géopolitique complexe qui est un foyer de tension majeur sur la planète. Avec cette nouvelle initiative, elle se propose de faire le point sur ce que peut le droit international dans cette région conflictuelle et d’aborder les enjeux majeurs du contrôle des ressources et de l’écologie marine à l’heure où la sécurité environnementale suscite de nouveaux besoins de coopération. L’objectif sera enfin d’élargir la focale de la mer de Chine méridionale à la zone Indo-Pacifique, terme géographique qui fait désormais office de concept géostratégique et politique pour de nombreux pays.

Les différends territoriaux et maritimes non résolus, les niveaux d’armement inédits et les logiques de confrontation entre puissances font de la mer de Chine méridionale un foyer de tension majeur sur la planète.

Le droit international peut-il contribuer à construire la paix dans cet espace stratégique et conflictuel ? Comment les enjeux du contrôle des ressources, de l’écologie marine et de la sécurité environnementale sont-ils abordés par les acteurs à l’heure du péril climatique ? Et quels sont les réalités du concept géostratégique d’Indo-Pacifique et ses impacts sur cette zone ?

Ce nouveau colloque abordera ces questions en trois tables-rondes.

Programme du colloque

9h – 9h05 : Mot de bienvenu, Alain Obadia, président de la Fondation Gabriel Péri.
9h05 – 10h45 : Table-ronde 1 >Droit international, code de bonne conduite : quelles sont les évolutions ?

Modération: Alain Obadia, président de la Fondation Gabriel Péri.

  • Patrice Jorland, ancien diplomate
  • Pascale Ricard, docteure en droit de l’Université Paris 1, chargée de recherche au CNRS, Université Aix-Marseille (CERIC)
10h45 – 11h : Pause Café
11h – 12h30 : Table-ronde 2 > Ressources stratégiques, sécurité environnementale et écologie maritime : quels défis, quelles coopérations ?

Modération: Dominique Bari, journaliste, membre du Conseil scientifique de la Fondation Gabriel Péri

  • André Louchet, professeur de géographie à l’Université de Paris Sorbonne
  • Nathalie Fau, maître de conférences, Géographie, Université Paris-Diderot
  • Sébastien Colin, maître de conférences en géographie à l’Inalco et chercheur à l’Ifrae (Inalco-Université de Paris-CNRS).
13h30 – 15h20 : Table-ronde 3 > Quelle conception de la sécurité derrière le concept Indo-Pacifique et quelle présence dans la région des différents acteurs ?

Modérateur: Daniel Cirera, secrétaire général du Conseil scientifique de la Fondation Gabriel Péri.

  • Emmanuel Lincot, professeur à l’Institut catholique de Paris
  • Marianne Péron-Doise, chercheure Asie du Nord (Japon- Corée) à l’IRSEM, directrice du programme « Stratégie et sécurité maritime internationales »
  • Rémi Perelman, membre du groupe Asie 21.
15h20-15h30 : Conclusion, Michel Maso, directeur de la Fondation Gabriel Péri.
Mardi 25 février, 9h-15h30
 
Auditorium de l’INALCO
65, rue des Grands Moulins
Paris 13e –
M° Bibliothèque François Mitterrand

Source : Fondation Gabriel Péri

Contre le darwinisme social : L’Effet-Darwin de Patrick Tort

[ndlr] A l’occasion de la mobilisation contre la loi de programmation pluriannuelle de la recherche (loi en discussion), nous invitons nos lecteurs/lectrices à lire ce court billet de Lucien Derainne publié sur le carnet « Ébruiter les méthodes ».

L’appel à une recherche « darwinienne » – entendez compétitive et sélective – au cours des débats sur la loi de programmation pluriannuelle a fait réagir, ces derniers jours, aussi bien les chercheurs que le grand-public, grâce à l’écho que lui ont donné des journaux comme Le Monde ou Libération.

Je voudrai profiter de ces circonstances pour résumer un ouvrage que je viens de lire et qui mériterait d’être davantage connu en dehors des spécialistes d’histoire naturelle : L’Effet-Darwin de Patrick Tort. Quoique tous les ouvrages de cet auteur (historien des sciences, théoricien d’une approche matérialiste des discours) valent la peine d’être connus, la lecture de celui-ci est particulièrement salutaire pour déconstruire les justifications qui sont aujourd’hui apportées à la concurrence, dans l’économie comme dans la société.

Lire la suite : Ébruiter les méthodes, 22/01/2020.