Archives de catégorie : Lectures / Readings

MILTON OSBORNE: “Why We Should be Worried about the Mekong River’s Future: A Perspective on Forty Years of Great Change” [ISEAS]

Le delta du Mékong sujet de bien des inquiétudes. Analyse des transformations des 40 dernières années par Milton Osborne. Le document est téléchargeable en ligne.

Lien vers le document en ligne : https://www.iseas.edu.sg/images/pdf/ISEAS_Perspective_2019_105.pdf

Perception et gestion des risques en Asie du Sud-Est – Moussons N° 34

Parution du n° 34 de la revue Moussons, numéro thématique à ne pas manquer (sous la direction de Bernard Formoso).

En ce début de XXIe siècle les citoyens prennent de plus en plus conscience des risques que font peser sur leurs conditions de vie et leur santé les dérèglements climatiques, les pollutions en tous genres et l’instabilité économique. Cette prise de conscience est amplifiée par les nouvelles technologies de la communication qui facilitent l’accès à l’information et par un processus général de « sociétisation de la nature » en vertu duquel les problèmes environnementaux sont perçus comme ayant un impact direct et massif sur le développement et le devenir des sociétés humaines. Dans ce contexte général, l’Asie des moussons offre un cadre privilégié pour débattre de la perception et de la gestion des risques. Elle est en effet particulièrement exposée aux catastrophes naturelles du fait d’un régime des pluies devenu très instable, mais aussi de sa forte activité séismique et volcanique.

Premier numéro thématique de revue en sciences humaines et sociales consacré à la problématique des risques dans cette vaste région du monde, le présent recueil traite à travers ses contributions d’un large éventail de menaces dont il esquisse une typologie. Celle-ci distingue les risques imputés à des facteurs externes, ceux pensés découler de la malveillance humaine, de la transgression des règles sociales ou d’une insuffisante maîtrise de l’environnement. Dans le prolongement de certains travaux récents, la réflexion est élargie au concept d’incertitude qui permet d’aborder les modes d’action variés que les sociétés élaborent pour faire face à l’inconnu.

Numéro intégralement en ligne sur OpenEdition : https://journals.openedition.org/moussons/5207

L’Asie du Sud-Est en voyage – La Lettre de l’AFRASE n° 96

Parution du n° 96 de La Lettre de l’AFRASE (Association Française pour la Recherche sur l’Asie du Sud-Est. Accès aux adhérents sur le site de l’AFRASE. Sommaire ci-dessous.

ÉDITO
DOSSIER “L’ASIE DU SUD-EST EN VOYAGE”
L’Asie du Sud-Est en voyage
Une géographie du tourisme en Malaisie
Entre global et local, le quartier routard de Phạm Ngũ Lão (Việt Nam)
La fabrique de la « dernière tribu primitive de Chine » (Province du Yunnan, République populaire de Chine) : Le tourisme comme enjeu des relations interethniques
Revendications territoriales et politiques sur les rives du lac Inlé (Birmanie)
ENTRETIEN
Avec Catherine Scheer et Christina Wu, mené par Amandine Dabat
REGARD DE CHERCHEUR
Initiations et élections lycéennes à l’école SMA 6 de Yogyakarta à Java, Indonésie
VIE DE LA RECHERCHE
Résultats préliminaires du recensement du Viêt-Nam du 1er avril 2019 : une réflexion sur l’effectif de la population de Hanoi et Hô Chi Minh Ville
Phạm Đoan Trang, la conscience d’un nouveau journalisme politique
au Viêt-Nam
RETOUR DE TERRAIN
« Un ami veut te parler » : micro politique des relations d’emprise
dans le centre du Myanmar. (Ou comment se faire avoir)
IN MEMORIAM
Po Dharma Quang (1945-2019)
VIE DE L’AFRASE
Rapport moral présenté à l’Assemblée générale du 27 novembre 2018
Rapport financier 19 janvier 2018-27 novembre 2018
Rencontres de l’AFRASE, 24 janvier 2020
COMPTES RENDUS
OUVRAGES
THÈSES

Champa : Territories and Networks of a Southeast Asian Kingdom [parution]

[ndlr] Parution d’une nouvelle étude importante sur le Champa avec les meilleur.es spécialistes.

Champa

Territories and Networks of a Southeast Asian Kingdom

Andrew HARDY, Arlo GRIFFITHS, Pierre BAPTISTE, Amandine LEPOUTRE, William A. SOUTHWORTH, Geoff WADE, LÂM Thị Mỹ Dung, YAMAGATA Mariko, NGUYỄN Kim Dung, BÙI Chí Hoàng, Federico BAROCCO, NGUYỄN Tiến Đông, Thérèse GUYOT-BECKER, Anton O. ZAKHAROV, Mara LANDONI, John K. WHITMORE, Marc BRUNELLE, Stephen A. MURPHY, TRẦN Kỳ Phương, Parul Pandya DHAR

Collection : Études thématiques

Numéro de collection: 31

Éditeurs : Griffiths (Arlo), Hardy (Andrew), Wade (Geoff)

Édition : EFEO

Année de parution : 2019

Statut : Disponible

Prix : 40,00 €

Source : EFEO

Phan Huy Đường (1945-2019) – écrivain, penseur et traducteur

Un des plus importants traducteurs de la littérature contemporaine vietnamienne s’est éteint à Paris le 4 octobre 2019 à l’âge de 74 ans. Né à Hanoi en 1945, il travaillait en France depuis 1963.

Responsable de la collection “Vietnam” chez Philippe Picquier, Phan Huy Duong a transmis à une génération de lecteurs férus de littérature vietnamienne les principaux grands titres de la littérature du Renouveau. Il était aussi un écrivain penseur auteur du recueil de nouvelles Un amour métèque en 1994 chez L’Harmattan, d’un essai philosophique Penser librement (Éditions Chronique Sociale, 2000) et de plusieurs essais en langue vietnamienne publiés aux États-Unis ou au Viêt-Nam.

Liste des romans et nouvelles vietnamiens traduits par Phan Huy Duong aux éditions des Femmes et chez Philippe Picquier pendant une quinzaine d’années (d’après la liste établie par Nguyễn Tùng) :

Phạm Thị Hoài, La messagère de cristal (Thiên sứ), Paris, Éditions des Femmes, 1990.

Dương Thu Hương, Les paradis aveugles (Những thiên đường mù, tiểu thuyết), Paris, Éditions des Femmes, 1991.

Dương Thu Hương, Roman sans titre (Tiểu thuyết vô đề, tiểu thuyết), Paris, Éditions d-es Femmes, 1992.

[Recueil de nouvelles, 15 auteurs] Terre des éphémères (Đảo của những người ngụ cư, tập truyện ngắn, 15 tác giả), Arles, Éditions Philippe Picquier, 1994.

Bảo Ninh, Le chagrin de la guerre (Nỗi buồn chiến tranh, tiểu thuyết), Arles, Éditions Philippe Picquier, 1994.

[Recueil de nouvelles, 11 auteurs] En traversant le fleuve (Qua sông, tập truyện ngắn, 11 tác giả), Arles, Éditions Philippe Picquier, 1996.

Dương Thu Hương, Au-delà des illusions (Bên kia bờ ảo vọng, tiểu thuyết), Arles, Éditions Philippe Picquier, 1996.

Khánh Trường, Est-ce que tu m’aimes ? (Có yêu anh không ?, tập truyện ngắn), Arles, Éditions Philippe Picquier, 1997. Traduit avec Sean James Rose.

Bùi Minh Quốc, En un instant, une vie (Một lúc, một đời), nouvelles, Arles, Éditions Philippe Picquier, 1997.

Trần Vũ, Sous une pluie d’épines (Mùa mưa gai sắc, tập truyện ngắn), Paris, Flammarion, 1998.

Dương Thu Hương, Myosotis (Lưu ly, tiểu thuyết), Arles, Éditions Philippe Picquier, 1998.

Nhật Tuấn, Retour à la jungle (Đi về nơi hoang dã, tiểu thuyết), Arles, Éditions Philippe Picquier, 2002. Traduit avec Đặng Trần Phương.

Dương Thu Hương, Terre des oublis (Chốn vắng, tiểu thuyết), Paris, Sabine Wespeiser, 2006. Grand prix des lectrices de Elle 2007.

Sur le site Dien Dan – Forum ses amis lui rendent hommage :

FG, 21/10/2019. MàJ 22/10/2019.

Voir aussi notre article sur un sujet connexe : Les trois vagues de la littérature vietnamienne contemporaine traduite en français (27/09/2017)

François Guillemot : Une histoire accélérée de la résistance vietnamienne à l’Empire français [entretien]

Mise en ligne le 25 septembre 2019 d’un entretien d’Arnaud Pagès avec l’historien François Guillemot sur le processus révolutionnaire et indépendantiste vietnamien. Publié sur RetroNews le site de presse de la BNF.

Historien, ingénieur de recherche au CNRS en charge de la documentation sur l’Asie du Sud-Est à l’Institut d’Asie Orientale (ENS de Lyon), François Guillemot est un spécialiste de l’histoire du Vietnam contemporain. Son travail, à la croisée de la documentation et de la recherche, permet de mieux comprendre la genèse, la structuration et l’évolution des mouvements de résistance face à la colonisation française, pour aboutir à l’indépendance fracturée du pays en 1954, au sortir de la guerre d’Indochine.

François Guillemot est l’auteur de plusieurs ouvrages parmi lesquels Dai Viêt, indépendance et révolution au Viêt-Nam et Des Vietnamiennes dans la guerre civile aux éditions Les Indes savantes. Son ouvrage le plus récent Viêt-Nam, fractures d’une nation, paru en 2018 aux éditions La Découverte, revient sur le processus d’indépendance vietnamien.

Propos recueillis par Arnaud Pagès.

Lire l’entretien : RetroNews (inscription nécessaire)

Illustration “à la une” : Vo Nguyen Giap et Ho Chi Minh à l’époque du soutien de l’OSS au Viêt-Minh, circa 1945 © DR

Adeline Carrier : Phnom Penh privatisée. La propriété à l’épreuve de la coutume [parution]

Les Cahiers de la revue Péninsule viennent d’éditer une monographie d’Adeline Carrier sur le Cambodge. Présentation ci-dessous.

L’Association Péninsule et l’IRASEC présentent :

Adeline Carrier

Phnom Penh privatisée.

La propriété à l’épreuve de la coutume

Paris/Bangkok, Cahier de Péninsule n°13, 2019, 234 p.

Ce livre analyse les écueils de la réforme foncière dans laquelle est engagé le Cambodge depuis 1993, à l’instar d’autres pays socialistes en transition vers un régime libéral. Il l’aborde à partir de la ville de Phnom Penh, marquée par une gestion conflictuelle des terres où coexistent le formel et l’infra légal dans un contexte de tensions socioéconomiques majeures. C’est à ce jour la première tentative d’explication des dysfonctionnements du foncier qui prenne en compte l’histoire contemporaine, les textes de loi vernaculaires imprégnés d’influences étrangères, et les pratiques des citadins, oscillant entre respect de la loi et attachement aux usages coutumiers.

Une des spécificités du système foncier actuel réside dans la manière dont les élites politico-économiques s’appuient sur le droit romano-germanique et, plus largement, sur les outils de la propriété privée cadastrée pour régenter le marché à leur guise. En accueillant favorablement les préconisations de l’expertise internationale consistant à imposer l’immatriculation cadastrale comme garantie du droit de propriété, elles entretiennent un climat d’insécurité en leur faveur. Monnayé dans le cadre d’une bureaucratie patrimoniale, le mécanisme de sécurisation des droits du sol oppose les détenteurs d’un titre de propriété aux bénéficiaires d’un simple droit de possession, à la merci d’une expulsion vers la périphérie urbaine.

Basé sur l’instrumentalisation d’un droit étranger, ce phénomène de ségrégation socio-spatiale qui se déploie depuis vingt-cinq ans trouve son origine dans la réorganisation de la capitale après la défaite khmère rouge de1979. Si le droit d’inspiration socialiste, transposé du cadre légal vietnamien, s’est alors imposé pour règlementer la distribution des logements et des terrains, la population d’origine rurale qui repeupla Phnom Penh a majoritairement perpétué les usages fonciers traditionnels. Il en a résulté un décalage souvent conflictuel entre l’application du droit et la résilience de pratiques séculaires. Cette rémanence de la coutume n’est elle-même pas récente: le vieux droit royal s’était perpétué durant l’époque coloniale puis à l’Indépendance en dépit de plusieurs tentatives d’instaurer la propriété romano-germanique.

En ignorant le poids social de cet héritage, la réforme foncière actuelle se heurte à des obstacles chroniques qui mettent en péril l’essence même de la démarche : l’accès équitable à la sécurité foncière pour tous.

Bon de commande ci-après :