Archives de catégorie : Histoire orale / Vidéogrammes

Hommage aux travailleurs indochinois – 21 octobre 2018

[ndlr] Message de Pierre Daum.

Dimanche 21 octobre

Hommage aux « travailleurs indochinois »

organisé dans l’ancienne Poudrerie de Saint-Chamas
par les maires de
Saint-Chamas et de Miramas

  • 11h00 : dépôt de gerbes
  • 12h00 Vin d’honneur
  • 13h00: repas convivial (réservation obligatoire 0621573449)
  • 16h30: projection du film Une histoire oubliée (52 mn, 2017) en présence de la réalisatrice Ysé Tran

De 1945 à 1950, plus d’un millier d’ouvriers vietnamiens ont été envoyés par le gouvernement français pour répondre à la demande de main d’oeuvre des multiples entreprises de Lorraine. Avec le statut particulier d’ »indigène », c’est-à-dire encadré par l’État, comme dans les colonies. Le film d’Ysé Tran part à la recherche de l’histoire singulière de ces hommes, arrachés à leurs villages pour les besoins de la guerre. 20 000 « travailleurs indochinois » ont débarqué à Marseille en 1939-1940 afin d’être utilisés dans les usines d’armement. Parqués dans des camps dans le Sud de la France après la capitulation de 1940, ils travaillent sans salaire, dans tous les secteurs de l’économie. À travers des témoignages de travailleurs indochinois centenaires ou presque, de leurs épouses et surtout de leurs enfants, et grâce à la découverte d’un fonds d’archives inédites, le film d’Ysé Tran dévoile enfin cette page longtemps ignorée de l’histoire ouvrière en Lorraine.

Fiche du film sur : Film documentaire

Cinéma vietnamien – Inalco – 8 novembre 2018

Le cycle de cinéma vietnamien se poursuit, prochaine séance le 8 novembre 2018. A ne pas manquer.

L’Inalco et l’Université Paris Diderot, en partenariat avec Yda, vous invitent à leur Cycle de cinéma vietnamien :

Une autre ville  / Thành phố khác

Court-métrage de fiction de Phạm Ngọc Lan, 2016, 25’, vostf. Sélectionné en compétition courts-métrages du Festival de Berlin 2016. Quand le paysage urbain façonne les relations humaines : une femme mûre, une jeune mariée et un groupe de jeunes gens cherchent la proximité dans l’anonymat de la grande ville.

Odeur / Mùi

Court métrage de fiction de Lê Bảo, 2014, 23’, vostf.  Sélectionné en compétition courts-métrages  du Festival de Singapour 2015. Sur un canal jonché de détritus, une jeune femme enceinte vit dans un panier flottant en attendant le jour de son accouchement dans une maternité où elle va vendre son enfant. Elle y rencontre une autre jeune femme dans la même situation.

La projection sera suivie d’un débat avec Trần Hải Hạc, responsable du ciné-club Yda, et Đoàn Cầm Thi (Inalco)

Jeudi 8 novembre 2018 de 17h à 19h

INALCO, Amphi 4

Contacts : huy-linh.dao@inalco.fr    /   emmanuel.poisson@univ-paris-diderot-fr

Accès : http://www.inalco.fr/institut/presentation-politique-institut/implantations-geographiques/pole-langues-civilisations

Yda : https://www.facebook.com/pages/YDA/1530764113840508

Thanh Tu Tran Oral History

[ndlr] Pour accompagner la séance sur les « mémoires dissidentes », nous présentons le témoignage de Tran Tu Thanh, Président du conseil des délégués du VNQDР (Parti national du Viêt-Nam), une organisation politique fondée en 1927 et interdite en République socialiste du Viêt-Nam (RSVN).

Entretien avec Trân Tu Thanh dans le cadre du projet Vietnamese in the Diaspora Digital Archive. M. Thanh évoque le rôle de son père Trân Van Tuyên au sein du VNQDD et les conditions de son décès en 1976 en camp de rééducation.

Vietnamese in the Diaspora Digital Archive (sur YouTube)

Cycle de cinéma vietnamien: « À qui appartient la terre ? » (4 octobre 2018)

Le problème de l’accaparement des terres est récurrent et massif au Vietnam où la question foncière mène à tous les abus et aboutit à des multiples réponses et réactions de la part des victimes.

L’Inalco et l’Université Paris Diderot, en partenariat avec le ciné-club Yda, vous invitent à la première de leur Cycle de cinéma vietnamien

À qui appartient la terre ?

Đất đai thuộc về ai ?

Documentaire vietnamien de Đoàn Hồng, Ateliers Varan, 2009, 54 mn, vostf.

L’Etat vietnamien décide de moderniser et d’implanter de vastes complexes touristiques sur toute la zone côtière de la région agricole du Quảng Nam, obligeant les paysans à quitter leurs terres. Le film relate les réactions des habitants, dont la plupart ont participé à la lutte pour l’Indépendance du Việt Nam.

La projection sera suivie d’un débat avec Trần Hải Hạc, responsable du ciné-club Yda

Jeudi 4 octobre 2018 de 17h à 19h
INALCO, Amphi 4
65 rue des Grands Moulins
75013 Paris

Contacts :
huy-linh.dao@inalco.fr
emmanuel.poisson@univ-paris-diderot-fr

Source : Blog de Vo Tran Nhat (Mediapart)

“People and History: The United States Intervention in Vietnam Through the Eyes of a Diplomat, 1965-1975”.

[ndlr] Histoire orale. Présentation le 1er octobre 2018 du témoignage de Bui Diêm, ancien ambassadeur de la République du Viêt-Nam (Sud, 1955-1975) aux États-Unis. Nous remercions le chercheur Alex-Thai D. Vo pour cette information (présentation ci-dessous).

October 1, 2018, the Vietnam War Oral History Project will release an oral history documentary titled “People and History: The United States Intervention in Vietnam Through the Eyes of a Diplomat, 1965-1975”.  The project features an extensive ~17 hours of interview with Bui Diem, the former Republic of Vietnam Ambassador to the United States.

Please click the following links for two excerpts:
https://www.youtube.com/watch?v=hLSGCEK0mto (introduction)

https://www.youtube.com/watch?v=0iysAYNMJrI (Part 1 sample)

The Vietnam War Oral History Project gathers, preserves, and disseminates recorded interviews pertaining to the history of the Vietnam War.  The objective of the Project is to preserve the historical memories and viewpoints of those who participated in, contributed to, or experienced the war.  The records will be retained for students, researchers, and others who may be interested in the subject and the historical period that the Project covers.

 

Table of Contents

I

Phần 1:    Nguồn Gốc Sự Can Thiệp Của Hoa Kỳ Tại Việt Nam, 1945-1965

 

II

Phần 2:    Hoa Kỳ Đưa Quân Vào Việt Nam

Phần 3:    Sự Hiện Diện Của Người Mỹ và Các Ảnh Hưởng về Kinh Tế, Xã Hội, Chính Trị, và Quân Sự

Phần 4:    1968: Mậu Thân, Bầu Cử và Những Ảnh Hưởng Đưa Đến Paris

Phần 5:    Hiệp Định Paris và Những Hậu Quả

 

III

Phần 6:    Phong Trào Phản Chiến và Ảnh Hưởng Đối Với Chính Sách Việt Nam Của Hoa Kỳ

Phần 7:    Những Diễn Biến Đưa Đến Paris

Phần 8:    Hội Đàm Sơ Bộ Tại Paris

Phần 9:    Richard Nixon, Anna Chennault và Cuộc Bầu Cử Năm 1968

Phần 10:  Mật Đàm Paris

Phần 11:  Sự Vận Hành Của Nền Chính Trị Hoa Kỳ và Việt Nam Hóa Chiến Tranh

Phần 12:  Phản Chiến Bùng Nổ, Hồ Sơ Pentagon, và Lo Ngại Của Hoa Kỳ về Cuộc Bầu Cử Tổng Thống Năm 1971 ở Nam Việt Nam

Phần 13:  ‘Vừa Đánh Vừa Đàm’, ‘Xích Lại Gần Nhau’, và ‘Hòa Bình Trong Danh Dự’

 

IV

Phần 14:  Bài Học Lịch Sử và Những Vấn Đề Đại Cương

Phần 15:  Để Hiểu Thêm về Con Người và Nền Chính Trị Hoa Kỳ

Details on the documentary:Price: $20 plus shipping for a 64GB USB stick
What is included: ~17 hours of video, divided into 15 thematic parts (table of context below). Additionally, there will be ~ 300 pages of Vietnamese transcription and approximately 150 digitized documents. Overall, I hope this project will be useful for many. Please refer it to those who may be interested, especially your home institution’s library! To order, please contact me via vietnamwaroralhistoryproject@gmail.com oralexthaivo@gmail.com.

For more information on the project:

Vĩnh biệt nhạc sĩ Tô Hải [1927-2018]

[ndlr] Décès le samedi 11 août du musicien et dissident Tô Hải, auteur-compositeur de nombreuses chansons de propagande pour la RDVN et auteur de Mémoires d’un lâche, une autobiographie parue aux Etats-Unis en 2009 après sa démission du Parti communiste vietnamien. Une vie partagée entre son adhésion au communisme de guerre puis son rejet radical.

ĐCV: Nhạc sĩ Tô Hải tên đầy đủ là Tô Đình Hải, sinh năm 1927. Ông là nhạc sĩ có nhiều sáng tác thuộc thể loại nhạc truyền thống và nhạc đỏ. Nhưng có lẽ ông được biết đến rộng rãi trong những năm cuối đời với cuốn hồi ký Một Thằng Hèn và tuyên bố từ bỏ đảng cộng sản Việt Nam.

Trong những năm cuối ông cũng viết rất nhiều bài trăn trở với hiện tình đất nước, vạch ra những thối nát của chế độ cộng sản.

Ông ra đi ngày hôm qua, 11/8/2018, cùng một ngày với nhà báo Bùi Tín.

Lire la suite : Dan Chim Viet, 12/08/2018.

Voir aussi :

Sur son oeuvre de propagande voir : Lê Toàn, Tô Hải Cuộc đời và sự nghiệp, Bai Ca Di Cung Thang Nam, 09/04/2012.

 

Reportage de RFA en 2017 :

Nguyen Nhu Kim : Ma guerre du Viêt Nam de 40 ans [parution 2017]

[ndlr] Annonce d’une nouvelle parution à caractère autobiographique que nous ajourons à la bibliographie du séminaire Mémoires d’Indochine.

Sous la plume d’une mère de famille, Nguyen Nhu Kim retrace 40 ans (1941-1981) de guerre puis d’exils d’une famille vietnamienne. Son récit débute avec la fondation du Viêt-Minh en 1941 et se termine par l’exil en 1981. L’auteur, dans ce récit à valeur de témoignage, replace les Vietnamiens au cœur des bouleversements du XXe siècle. C’est une nécessité qu’il annonce dans sa préface :

[…] je dois écrire ! Ecrire pour le million de victimes oubliées de la grande famine au Nord Viêt-Nam en 1945. Ecrire pour le quart de million de gens comme moi qui ont été chassés deux fois de leur pays en 1954 et « après 1975 ». Ecrire pour la vingtaine de millions de « perdants » habitant la République du Viêt-Nam en 1975 car les perdants n’ont pas le droit à la parole. Mais – ô ironie – y-a-t-il des gagnants vietnamiens au cours de notre guerre ? Peut-on parler de « vainqueurs des Etats-Unis » quand on reconnaît une perte d’un million de combattants contre environ 60.000 dans l’armée américaine ? Ecrire pour dénoncer l’absurdité d’une guerre aussi déséquilibrée. Ecrire pour le demi-million de disparus en Mer de Chine vers les années 1978-1980.

Ainsi, l’auteur entend briser le quasi-monologue occidental sur la guerre et souhaite pousser d’autres auteurs vietnamiens à sortir de leur « ghetto culturel » pour faire entendre une autre voix sur les déchirures internes. Espérons qu’il soit entendu.

FG

Viêt-Nam, Binh Thuân : après le réveil, la colère du peuple ?

[ndlr] La grande manifestation nationale du dimanche 10 juin 2018 s’est poursuivie le 11 juin dans un climat de violence dans la province de Binh Thuan. En particulier, à Phan Ri une explosion de colère a fait battre en retraite les forces de sécurité (CRS locaux) chargées  de la répression. Le siège de la Sécurité publique de la province de Binh Thuan a été incendié. Images et documentaires de VOA.

    Giáo sư Tạ Văn Tài: Biểu tình là ‘dấu hiệu cho nhà cầm quyền phải tỉnh ngộ

    Dân Bình Thuận cảnh báo ‘lại biểu tình’ nếu bị ‘truy bắt’

    Biểu tình ở Bình Thuận, chính quyền vỡ trận

    Biểu tình trên cả nước
    Image « à la une » © 2018 VOA

Déchets plastiques, du visible à l’invisible (Ho Chi Minh-Ville – IRD, 2018)

[ndlr] Signalement du travail du Centre asiatique de recherche sur l’eau à Ho Chi Minh-Ville. Une importante leçon d’écologie.

D’après une publication du Dr Jenna Jambeck, tous les ans, entre 4 et 12 millions de tonnes de déchets en matière plastique rejoindraient les océans de la planète, une conséquence de la mauvaise gestion des déchets ménagers par les populations côtières. À Ho Chi Minh Ville, capitale économique du Vietnam avec plus de 8 millions d’habitants, un programme de recherche est né de la prise de conscience d’une scientifique de l’Institut de recherche pour le développement. Pour la première fois l’impact des plastiques sur une rivière tropicale d’un pays émergent est documenté.

Réalisation : Jean-Michel BORÉ – IRD IMAGES. Avec la participation de NGUYEN Phuong Anh – IRD Vietnam. Conseils scientifiques : Émilie STRADY, Géochimiste des milieux aquatiques UMR IGE – IRD / CARE KIEU LE Thuy Chung, Enseignante-chercheuse HCMUT-GEOPET/CARE Durée : 7’40 Année : 2018 Sous-titrage : français & anglais Production : IRD images

Jacques Tiberi : Mémoires d’un boat people

[ndlr] A l’occasion de la disparition de M. Hua Vang Tho le 1er mai dernier (1944-2018), nous signalons un article dédié à son destin de Boat people paru sur la revue en ligne Le Zéphyr. Responsable du site politique anticommuniste TinParis.Net, M. Tho a suscité beaucoup de polémiques au sein de la communauté exilée. Très attaché aux valeurs républicaines et à la liberté d’expression, il était aussi membre de la franc-maçonnerie bleue. Retour sur son parcours de réfugié.

★ ★ ★

Alors que les réfugiés affluèrent massivement en Grèce, en Italie et même aux portes de Paris, Hua Vang Tho a voulu nous raconter son histoire. Celle d’un boat people vietnamien, débarqué en France il y a 38 ans, après une odyssée qu’il nous narre avec une étonnante froideur, sans pathos ni fioriture.

Hua Vang Tho est né en 1944 à Vinhlong, dans le Delta du Mékong. Après une éducation « à la française », il obtient son bac mention « maths élem’ » en 1961. Dans la foulée, il réussit le concours de l’Institut polytechnique de Phu Tho à Saïgon et en sort en 1966 avec un diplôme d’ingénieur électricien. Hua entame alors une belle carrière professionnelle, mobilisé dans l’armée, puis conseiller municipal, directeur d’une banque privée et chargé d’enseignement à l’université. Marié et père de 3 enfants adolescents, il est déjà, à tout juste 26 ans (en 1970), un personnage connu dans sa région.

Lire la suite : Le Zéphyr

Image « à la une » : La famille Hua, en août 1981 © DR