Archives de catégorie : Histoire et sociétés d’Indochine

Vincent Ricouleau : Histoire du bagne de Poulo Condore

Signalement des articles en ligne de Vincent Ricouleau qui propose une histoire du bagne de Poulo Condore sous l’angle du droit et de la médecine. Une enquête fouillée et intéressante en accès libre sur le site Village de la justice.

A suivre…


Illustration : photo du bagne, vue de bâtiments et de cellules. Source : Wikipedia / Tycho 2014.

Indochine, la colonisation oubliée – Nouvel Obs – 25 avril 2024

A l’occasion de la sortie du numéro Hors-Série du Nouvel Obs intitulé “Indochine, la colonisation oubliée”, une soirée-débat est organisée au siège du journal le jeudi 25 avril 2024. Détails ci-après.

Indochine, la colonisation oubliée – débat

de 18h30 à 20h30

Le Nouvel Obs, 75013, Paris, France.

67-69 AVENUE PIERRE MENDES FRANCE 75013 PARIS

Description

Il y a 70 ans, à Dien Bien Phu, la France était défaite par le Vietminh. 1858-1954 : de la conquête à la défaite, s’est déroulé presque un siècle. L’histoire de l’Indochine coloniale reste pourtant mal connue, effacée de nos mémoires collectives, réduite à des chromos exotiques. Dans ce hors-série exceptionnel, le Nouvel Obs décortique les rouages de la machine coloniale, du trafic d’opium à l’exploitation des corps, raconte la violence de la guerre d’Indochine, prémisse du désastre algérien. Et propose de renverser le regard en donnant la voix à des auteurs et artistes asiodescendants, qui interrogent cette histoire.

Pour le lancement de ce numéro, nous vous proposons une soirée avec deux tables rondes.

  • Colonisation, héritage empoisonné, avec Grace Ly, militante anti-raciste et autrice, Fabien Truong, sociologue et auteur, et Anna Moï, écrivaine
  • Mémoire et transmission, les récits des asiodescendants, avec Hanae Bossert, autrice du podcast « Ma tonkinoise », Alix Douart-Sinnouretty, autrice du podcast « Vietnam sur Lot », Mai Hua, réalisatrice du film « Les rivières ». 

Soirée animée par Doan Bui, journaliste le Nouvel Obs


Inscription/billetterie : https://my.weezevent.com/indochine-la-colonisation-oubliee

Conférence-débat : Vivre entre deux cultures – le défi des jeunes franco-vietnamiens

Déjà complet, un événement Fils Rouges organisé par l’AGEVP (Association Générale des Etudiant-es Vietnamiens de Paris). Présentation et programme ci-dessous.

CONFÉRENCE DÉBAT

Vivre entre deux cultures : le défi des jeunes franco-vietnamiens

Une baguette de pain dans la main et un bol de Phở dans l’autre… Comment la seconde génération d’enfants d’immigrés vietnamiens arrive-t-elle à s’approprier cette dualité ? Par quels moyens leurs aînés parviennent-ils à leur transmettre la culture du pays d’origine ?

« Vivre entre deux cultures » : tel est le défi identitaire auquel font face les jeunes franco-vietnamiens de nos jours.

C’est pour répondre à ces questions touchant à la communauté et à la transmission culturelle que Fils Rouges Vietnam vous invite à sa Table Ronde organisée dans le cadre des 60 ans de l’Association Générale des Etudiants Vietnamiens de Paris (AGEVP).

— INTRODUCTION —

Liêm-Khê Luguern : historienne, chercheure affiliée à l’IRIS-EHESS et à l’Institut Convergences Migrations. Membre du conseil scientifique de l’exposition Immigrations est et sud-est asiatiques depuis 1860 récemment tenue au Musée national de l’histoire de l’immigration à Paris.

— INVITÉ.ES —

Doan Bui : Journaliste à l’Obs et autrice des livres « Le silence de mon père » et la «Tour».

Olivier Dinh : Président de l’association humanitaire Duc Son Child.

Linda Nguon : autrice des podcasts sur Instagram Banh mi media, Banh Mi Food et du projet Humans of Chinatown.

Hoang Mai Nguyen Ton Nu : professeure de vietnamien et présidente de l’association humanitaire Ecole Sauvage.

Hao Nguyen : ancien président de l’AGEVP (2014-2018).

Tino Nguyen : ancien président de l’AGEVP (2018-2022).

— MODÉRATEUR —

François Guillemot : historien, spécialiste du Viet Nam contemporain, ingénieur de recherche CNRS à l’Institut d’Asie Orientale à Lyon. Auteur de Dai Viet, indépendance et révolution au Vietnam, l’échec de la troisième voie, 1938-1955 (Les Indes savantes, 2012), et de Viêt-Nam, fractures d’une nation. Une histoire contemporaine de 1858 à nos jours (La Découverte, 2018).

— INFORMATIONS PRATIQUES —

Date : samedi 6 avril 2024
Horaires : de 14h30 à 17h00 (accueil dès 14h)
Lieu : Maison de la Vie Associative et Citoyenne du 13e arrondissement, 11 rue Caillaux, 75013 PARIS

— INSCRIPTION —

Conférence gratuite sur inscription obligatoire :
https://my.weezevent.com/vivre-entre-deux-cultures-le…
+++ PLACES LIMITEES +++ Attention COMPLET

Venez vous faire votre propre opinion !

— FILS ROUGES VIETNAM —

Fils Rouges Vietnam a pour premier objectif d’apporter aux jeunes, Vietnamiens ou non, des clés de compréhension sur les enjeux sociaux et économiques actuels du Vietnam et sa position géopolitique en Asie et dans le Monde, par le moyen de conférences et d’une revue de presse, toujours dans un esprit d’ouverture, de tolérance et de convivialité. 

Source :

Page Facebook de Fils Rouges Vietnam : https://www.facebook.com/events/939789424343282/

Sur le site de l’AGEVP : https://agevp60.com/index.php/2024/03/12/conference-fils-rouges-vietnam-2024/

Charles Keith: Subjects and SojournersCharles Keith. A History of Indochinese in France [parution]

Signalement d’une nouvelle étude de Charles Keith, “une histoire des Indochinois en France”. Présentation de l’éditeur.

During the era of French colonial rule in Indochina, as many as two hundred thousand Indochinese sojourned in France. Subjects and Sojourners is a vivid and comprehensive social, cultural, and political history of this diverse group, which ranged from ruling monarchs to the most marginal laborers. Drawing from a range of rich but underused archives, Charles Keith explores how French colonialism extended Indochina’s colonial society into France, where Indochinese subjects studied, labored, fought, and lived in imperial spaces and contexts that were profoundly different from those they had left behind. Time in France transformed these sojourners, and when they returned to Indochina, they in turn transformed colonial society. Indochinese, in short, did not simply encounter “France” in the colony: they went and lived it for themselves.

Charles Keith is Associate Professor of History at Michigan State University.

Source : University of California Press : https://www.ucpress.edu/book/9780520396852/subjects-and-sojourners

Sur le même sujet sur ce carnet : https://indomemoires.hypotheses.org/40677

Journée d’hommage à Pierre Brocheux (1931-2022) – Université Paris Cité – 3 avril 2024

Une demi-journée d’études en hommage à Pierre Brocheux, historien du Viêt-Nam contemporain et de l’Asie du Sud-Est, décédé en décembre 2022. Programme ci-après.

Attention toujours même bâtiment mais changement de salle :

Halle aux Farines RDC  amphi 10 E (côté Seine)

Historien de l’Indochine, du Vietnam et de l’Asie du Sud-Est. L’homme, l’œuvre et son héritage.

Date : Mercredi 3 avril 2024, 14-18h
Lieu : Amphi 10E RDC, Université Paris Cité, Bâtiment Halle aux farines 15, esplanade Pierre Vidal Naquet 75013

Entrée libre

Journée d’étude organisée par le CESSMA (ancien Sedet) Paris Cité, en partenariat avec le Gis Asie, l’Ifrae et l’Efeo.


Pierre Brocheux, figure de la recherche française sur le Vietnam et l’Asie du Sud-Est : Témoignages (14H-15H15)

Invité d’honneur : Daniel Hémery

1) Pierre Brocheux : Un chercheur engagé : Claire Tran (Université Paris Cité, CESSMA) & Emmanuel Poisson (Université Paris Cité, IFRAE) 14H-14H20

2) Pierre Brocheux : Pilier des études sur l’Asie du Sud-Est à Paris 7 : Catherine Coquery Vidrovitch (ancienne directrice du Sedet, Paris 7) & Andrew Hardy (EFEO Paris) 14H20 14H40

3) Pierre Brocheux : Figure de la recherche française à l’international : Gisèle Bousquet (San José State University) & Bui Tran Phuong (ancienne rectrice de l’université Hoa Sen, Ho Chi Minh-Ville en zoom) 14H40 – 15H

Discussion 15H 15H15


II L’oeuvre de Pierre Brocheux et son héritage (15H15 – 17h55)

1) Histoire économique et sociale : 15H15 – 15H 55
Patrice Morlat
(chercheur indépendant) : Regards croisés sur le mode de production colonial en Indochine
Gisèle Bousquet (San José State University) : Urbanisation au Vietnam: Enjeux économiques et sociaux

2) Histoire du Sud Vietnam : 15H 55 – 16H35
Bui Tran Phuong
(chercheuse indépendante, Ho Chi Minh-Ville en zoom) : Femmes et genre dans la littérature du Sud, dans la première moitié du XX e siècle
Pascal Bourdeaux (EPHE, Paris) : Le Viet Nam entre région et nation: le delta du Mékong en questions

3) Nationalisme et Communisme 16H35 – 17H15
Sophie Quinn Judge
(chercheuse indépendante) : Histoire du communisme vietnamien: l’approche biographique
Claire Tran (CESSMA, Université Paris Cité) : Contribution à l’histoire du nationalisme vietnamien : Histoires parallèles

4) Vietnam, Indochine, Asie du Sud Est 17H15 -17H55
Christopher Goscha
(Uqam, Montreal) : Repenser le Vietnam à Paris VII : de l’Indochine à l’Asie du Sud-Est
Philippe Peycam (IIAS, Leiden) : Du microcosme saïgonnais à l’Asie dans le monde


François Guillemot : La « Révolution » au Viêt-Nam : une phénoménologie ?

Nous avons eu le plaisir d’inaugurer en compagnie de Kmar Bendana (université de La Manouba, Tunisie) la première séance de l’Atelier “Concepts voyageurs, approches aréales” le mercredi 31 janvier 2024 sur le thème de la “révolution”.

Résumé de notre intervention :

La révolution vietnamienne, sous l’égide des dirigeants communistes et/ou nationalistes, et/ou religieux ou millénaristes, a été intimement liée aux processus de décolonisation et de guerre intestine. Mais ces processus ont revêtu de multiples formes et façonné des imaginaires contradictoires. De quelle révolution parle-t-on au Viêt-Nam ? Cette communication s’intéressera à trois aspects du phénomène révolutionnaire vietnamien en interrogeant d’abord la sémantique qui installe le propos et une méthodologie politique, puis les différents processus indépendantistes révolutionnaires et leur imbrication dans la guerre civile de réunification, et posera la question d’un « révolutionnarisme », dans un pays divisé puis dans un pays réunifié désormais capitaliste « à orientation socialiste » dans lequel la révolution fait système (pensée Ho Chi Minh).


Pour s’y retrouver dans la complexité des organisations vietnamiennes, on peut se reporter à ce document en ligne : 

Pour en savoir plus : https://www.ens-lyon.fr/evenement/recherche/atelier-concepts-voyageurs-approches-areales?ctx=contexte

Jade Thau : De la mobilisation à la propagande – étude des affiches communistes vietnamiennes de 1945 à 1986 – Thèse

Avis de la soutenance de thèse de Jade Thau sur les affiches de propagande vietnamienne. Résumé ci-dessous.


De la mobilisation à la propagande : étude des affiches communistes vietnamiennes de 1945 à 1986

L’affiche de propagande vietnamienne se développe en 1945 lors de l’émergence du mouvement d’indépendance vietnamien envers le régime colonial français. Jusqu’en 1975, le pays est divisé en deux et, dans le Nord, en liaison étroite avec le bloc socialiste, le réalisme populaire devient le facteur déterminant de l’art sous l’égide du peintre Tố Ngọc Vân. Dès 1954, sous la République démocratique du Vietnam (RDVN), l’affiche de propagande devient un « outil officiel d’État ». Par conséquent, l’organisation de la production et de la diffusion des affiches s’institutionnalise et, jusqu’en 1975, tout artiste souhaitant prendre part à l’effort de guerre et vivre de son art participe à la production de ces affiches.

Grâce à la constitution d’une base de données répertoriant les 1 125 images du corpus, cette thèse propose d’analyser l’évolution thématique, iconographique et stylistique de ces affiches afin de comprendre la construction du langage visuel communiste vietnamien à la croisée de références nationalistes, françaises, soviétiques et chinoises. Il s’agira également d’appréhender les transformations de la définition de l’objet ainsi que celles de son rôle au cours du temps par une étude quantitative des données.

La soutenance aura lieu le mercredi 20 décembre à 9h (heure française) dans la salle de colloque de la Maison de la Recherche, Université d’Aix-Marseille, site Schuman, 29 avenue Robert Schuman, Aix-en-Provence.

Le jury sera composé de : 

  • Philippe Le Failler, Maître de conférences habilité à diriger des recherches, EFEO-AMU (directeur de thèse) 
  • Nora A. Taylor, Professeur des universités, School of the Art Institute of Chicago (co-encadrante) 
  • Philippe Papin, Directeur d’études, EPHE (rapporteur) 
  • Sophie Cœuré, Professeur des universités, Université Paris Cité (rapporteuse)
  • Christian Henriot, Professeur des universités, AMU (examinateur) 
  • Phoebe Scott, Senior Curator, National Gallery Singapore (examinatrice) 


La soutenance sera suivie d’un buffet déjeunatoire dans la salle 2.44 de la Maison de la Recherche


illustration “à la une” : affiche du “Service d’Information et Propagande” (RDVN) – source SHD, GRH2960.