Archives de catégorie : Articles / Billets

Le Vietnam : une nouvelle terre d’opportunités – Rennes – 07/02/2020

[ndlr] Programme d’une journée d’études sur le Viêt-Nam à Rennes.

Vendredi 07 février 2020

CCI Ille-et-Vilaine

(2 Avenue de la Préfecture – 35042 RENNES)

L’association P.R.I.S.M.E., des étudiants du Master A.I.P.M.E. de l’Université de Rennes 1, en partenariat avec le WTC Rennes-Bretagne, et le Comité Bretagne des CCE, vous proposent son 6ème Workshop sur le contexte des affaires internationales. L‘objectif de cet atelier est le partage d’idées, d’expériences, de témoignages et d’outils, dont les participants, chefs d’entreprise, décideurs ou étudiants, sauront évaluer la pertinence au regard de leurs différents projets d’internationalisation.

THÈME DU WORKSHOP : LE VIETNAM

« La signature de l’ALE et de l’API3 est l’un des moments historiques importants au cours des 30 ans de relations entre le Vietnam et l’Union Européenne » a annoncé le Vice-ministre permanent aux affaires étrangères, M. Bùi Thanh Son, à l’issue de la signature de l’Accord de libre-échange Vietnam-UE (EVFTA), le 30 juin 2019 (Nhân Dân, 01/07/19).

Les accords ratifiés avec l’UE constituent, en quelque sorte, le relais des négociations interrégionales entre l’UE et l’ASEAN (Association des nations de l’Asie du Sud-Est), engagées en 2007, mais qui ont marqué une pause à compter de 2009, avec le recul mondial des négociations multilatérales. Avec la signature de l’EVFTA, l’UE a signé des ALE avec 3 autres pays asiatiques (Japon, République de Corée, Singapour), créant ainsi les conditions d’une coopération économique et commerciale interrégionale ASEAN – UE.

Sachant que le Vietnam est le deuxième partenaire commercial de l’UE au sein de l’ASEAN, ces accords vont permettre de fluidifier, en réduisant les barrières tarifaires, les interdépendances commerciales entre ce nouveau « dragon » et l’Europe. Les bénéfices sont prévisibles pour les deux signataires, car les entreprises vietnamiennes voient leurs exportations dépendre de l’UE (électronique, textile, meubles, fruits de mer). Par ailleurs, le pays reçoit chaque année environ 1,5 milliards d’euros d’investissements directs étrangers européens. D’ailleurs, dès l’entrée en vigueur de l’accord, le Vietnam a annulé 48,5% de ses taxes d’importation sur les produits européens, selon le Ministère vietnamien des Finances. Et, après 10 ans, 99% de ces taxes seront annulées. Enfin, l’importance de l’accord est perceptible au regard de l’activisme de l’assemblée nationale vietnamienne, qui s’est employée à élaborer une feuille de route pour la révision de lois importantes telles que le Code du travail et la Loi sur la propriété intellectuelle.

PROGRAMME

9H30 :  Accueil

10H00 : Allocutions de bienvenue

– M. Vincent RENARD, Président du World Trade Center Rennes Bretagne

– M. Philippe DELAPORTE, Secrétaire Général du Comitré Bretagne des CCEF

– M. Thierry PENARD, Doyen de la Faculté des Sciences Economiques de l’Université de Rennes 1

– M. Lucas CORNEC, Président de l’Association PRISME

10H30 : Première Tribune : « VIETNAM : UN CREUSET DE LA GEOPOLITIQUE OCCIDENTALE »

– M. Philippe DELAPORTE, ancien président de l’association de Haute-Bretagne des auditeurs AR6-IHEDN

– M. Laurent GEDEON, Université Catholique de Lyon

– M. Pierre JOURNOUD, Professeur d’histoire contemporaine, co-fondateur du GIS Etudes en Stratégie, Politiques et Relations Internationales (en visioconférence)

12H15-13H30 : Buffet servi par le Traiteur TRAN, l’art de la table vietnamien

13h30 : Seconde Tribune : « VIETNAM : DES MODELES ECONOMIQUE ET URBAIN ORIGINAUX » :

– M. Michel FOUQUIN, Conseiller scientifique au CEPII et auprès des JECO

– M. Laurent PANDOLFI, Chargé de mission Asie et Océan Indien de la Région IdF

15H00 : Pause

15H30 : Table ronde : « ENTREPRENDRE AU VIETNAM : RETOURS D’EXPERIENCES » :

– M. Benoît ARMANGE, Directeur de la stratégie CL CORPORATION

– M. Hubert AROULE, Directeur Général et Fondateur de VF A.C.G.

– M. Hervé BALUSSON, Président d’Olmix Group

– M. Jean-Philippe EGLINGER, Directeur Général et Fondateur de Việt Pháp Strategies

– Mme. Mathilda PAJOT, Export Manager SO EXPORT

17H30 : Fin de la journée

EXCLUSIVEMENT SUR INSCRIPTION (gratuite)

Source : WTC Rennes

La 8e personne touchée par le coronavirus au Vietnam [Le Courrier du Vietnam]

[ndlr] Le gouvernement vietnamien prend des mesures pour endiguer l’épidémie venue de Chine. A la date du 12 février 2020, 15 cas d’infection sont répertoriés.

Selon le ministère de la Santé, le Vietnam a confirmé la 8e personne touchée par la maladie d’infection respiratoire aiguë causée par le nouveau coronavirus (nCoV).

La 8e personne touchée par la maladie d’infection respiratoire aiguë causée par la nCoV est une Vietnamienne, domiciliée dans la province de Vinh Phuc au Nord. Elle est retournée au Vietnam du Wuhan, en Chine (épicentre de l’épidémie) sur le vol CZ8315 de China Southern Airlines. Elle est dans le même groupe que trois personnes testées auparavant positives pour le nCoV.

Le Vietnam avait détecté sept cas du nCoV : deux père et fils chinois, trois citoyens vietnamiens revenus de Wuhan, un réceptionniste vietnamien ayant des contacts étroits avec des Chinois infectés et un citoyen américain.

Le 1er janvier, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a signé une décision sur la déclaration de l’épidémie du coronavirus au Vietnam. Le Premier ministre avait également signé une directive numérotée 06/CT-Ttg sur la multiplication des mesures de prévention et de lutte contre l’épidémie.

Toujours selon le ministère de la Santé, le 3 février, le nCoV a fait 362 morts en Chine et un aux Philippines. Au moins 17.387 cas de contamination ont été recensés dans le monde. L’épidémie a touché 26 pays et territoires.

Source : VNA/CVN

Voir aussi :

Pour suivre l’évolution sanitaire au Viêt-Nam, voir le site dédié :

Virus nCoV – Cập nhật mới nhất, liên tục

★ ★ ★ 

Vous êtes Rat ou Souris ?

[ndlr] Petit mot d’humeur de notre ami érudit et poète Dông Phong Nguyên Tân Hung que nous remercions pour son autorisation de mise en ligne.

Pourquoi l’expression « Année de la Souris » nous paraît appropriée ?

En effet, dans pratiquement tous les médias occidentaux, c’est « l’Année du Rat ».

Or pour nous Asiatiques de culture sinisée, le rat est un animal maléfique, qui mange les récoltes et qui propage des maladies, tandis que la souris est pratiquement un animal … domestique.

Cela provient probablement de la mauvaise traduction (par qui ?) du caractère (shǔ en pin yin ou thử en sino-vietnamien), qui figure sur le zodiaque chinois. Ce caractère désigne les muridés, rat, souris, mulot, etc…

Depuis plusieurs mois, l’agence d’information officielle de la Chine publie une carte de vœux, avec beaucoup d’humour en montant Mickey, pour dire que c’est bien l’année de la Souris et non pas du Rat.

Mais peu de médias en tiennent compte.

Bonne année de la Souris !

Retrouver Dông Phong sur Terre Lointaine avec son Ouverture du pinceau de l’Année de la Souris 2020

Illustration “à la une” : Timbres chinois émis à l’occasion de l’Année de la… Souris 2020

L’Inalco fait son cinéma : “Untold Memories of Cambodia” – 30/01/2020

La mémoire du génocide vue du Cambodge.

L’Inalco fait son cinéma : “Untold Memories of Cambodia”

Date : Jeudi 30 janvier 2020 – 18:30 – 21:30

Lieu : Inalco, PLC (65, rue des Grands Moulins), Auditorium

En présence de la réalisatrice Anne Yvonne Guillou.

Intervenants : Michel Antelme et Alexandra De Mersan.

Documentaire écrit et réalisé par :

Anne Yvonne Guillou et Jean Mathis

Film de 49 mn en khmer et en anglais (voix off et sous-titrages).

Coproduction CNRS/CASE – PCRD/SEATIDE – ERC/Corpses of Mass Violence Programm – GIZ, 2017.

Description:

Au Cambodge, le gouvernement maoïste, révolutionnaire et totalitaire, du Kampuchea Démocratique est responsable d’environ 1,7 million de morts entre avril 1975 et janvier 1979. Depuis 2007, le Tribunal des Khmers Rouges juge à Phnom Penh les anciens dignitaires de Pol Pot. En guise de compensation, il propose aux victimes des pratiques mémorielles inspirées par le « devoir de mémoire » développé après la Seconde Guerre mondiale en Europe et une assistance psychologique. Autant de réparations qui confortent dans la presse et dans l’espace public mondialisés l’image d’un peuple cambodgien passif et traumatisé, incapable de se relever seul.

Pourtant, cela fait près de quarante ans que la société cambodgienne s’est redressée, essentiellement par ses propres moyens. Elle s’appuie sur son système religieux complexe dans lequel le bien-être des vivants dépend avant tout de celui des défunts et où le temps circulaire produit une mémoire doublée d’un oubli cyclique. Ce film, basé sur dix ans de recherche ethnographique dans la région de Pursat (ouest du Cambodge,- une région qui a particulièrement souffert du régime khmer rouge) montre comment fonctionne la mémoire collective khmère. Celle-ci, pour être essentiellement non-discursive et largement ignorée des « entrepreneurs de mémoire » occidentaux, n’en est pas moins très efficace pour conserver, à sa manière, le souvenir des événements et des défunts et pour permettre l’expression d’un passé douloureux dont la transmission aux enfants passe par leurs propres participations aux rituels.

Anne Yvonne Guillou est anthropologue, chercheuse au CNRS (Laboratoire d’Ethnologie et de Sociologie Comparative, CNRS-Université Paris Nanterre). Elle a une triple formation de sociologue, d’anthropologue et d’orientaliste. Elle a d’abord effectué des recherches en anthropologie de la maladie et de la médecine dans la diaspora cambodgienne en France (1985 à 1990) puis au Cambodge (à partir de 1990). Depuis une quinzaine d’années, elle travaille sur les processus de constructions des mémoires collectives, en particulier celles du régime khmer rouge, ainsi que sur le système religieux khmer. Ses enquêtes ethnographiques villageoises ont été menées en particulier – mais non exclusivement – dans la province de Pursat.

Source : INALCO

Tưởng niệm 46 năm Hải chiến Hoàng Sa

[ndlr] Au Viêt-Nam, la mémoire de certains faits militaires reste interdite : 46 ans après la bataille des Paracels contre la Chine communiste, la commémoration du sacrifice des 74 (ou 75) marins sud-vietnamiens se déroulent dans la sphère privée et sous le contrôle de la police politique.

Sur la vidéo, autel dédié au Capitaine de vaisseau Nguy Van Tha décédé lors de la bataille des Paracels le 19 janvier 1974.

Biến cố thảm khốc ở Đồng Tâm: Từ bàng hoàng, phẫn nộ đến tỉnh thức [RFI]

[ndlr] La mort du vieux paysan Lê Dinh Kinh lors de l’assaut policier contre le hameau Hoanh de la commune de Dông Tâm près de Hanoi a engendré beaucoup d’émoi sur la toile. Des voix n’hésitent pas à parler d’un assassinat en règle pendant que la presse officielle contrôlée par le Parti communiste vietnamien incrimine la violence paysanne qui aurait fait trois morts du côté de la police populaire. Le programme vietnamien de Radio France Internationale (RFI) revient sur cette confrontation sanglante dans une tribune spéciale.

Vụ tập kích của an ninh Việt Nam vào xã Đồng Tâm, ngoại thành Hà Nội, khiến một cụ già 84 tuổi và 3 sĩ quan công an thiệt mạng, gây chấn động các mạng xã hội. Trong lúc chính quyền bưng bít thông tin, nhiều người tiếp tục tìm hiểu lý do dẫn đến cuộc can thiệp thảm khốc này. Tổng thống Mỹ rút đe dọa hủy diệt nhiều công trình văn hóa của Iran, sau khi bị UNESCO lên án. Đài Loan đứng đầu châu Á về tỉ lệ nữ dân biểu trong Quốc Hội. Trên đây là chủ đề chính tạp chí Thế Giới Đó Đây tuần này.

Lire la suite : RFI tiêng Viêt, 18/01/2020.