Archives de catégorie : Actualités Viêt-Nam

Nguyen Phu Trong ?

Nguyen Phu Trong, Président de la RSVN et Secrétaire général du PCV © VOV

Depuis le 14 avril dernier, le nom du Secrétaire Général du PCV et Président de la République socialiste du Viêt-Nam, Nguyen Phu Trong, apparaît dans le top 10 des recherches sur la toile au Viêt-nam. L’ effervescence notable sur les réseaux sociaux fait suite à un problème de santé du personnage le plus haut placé de l’Etat-Parti vietnamien âge de 75 ans lors d’une visite dans la province de Kiên Giang. Au delà des rumeurs d’hémorragie cérébrale, voire d’empoisonnement, voici deux analyses intéressantes sur la gestion de cette affaire et les conséquences politiques (internes et diplomatiques) qui pourraient en découler. La presse du pays reste silencieuse sur le sujet appliquant la stricte règle du secret médical concernant la santé des dirigeants du pays.

  • Analyse du journaliste indépendant Phạm Chí Dũng :

VNTB – Bị ‘choáng’, ‘Tổng tịch’ sẽ hủy bỏ ‘đi Trung trước khi đi Mỹ’?, Viet Nam Thoi Bao, 17/04/2019. Publié également sur le site VOA.

  • Analyse du journaliste Phạm Trần sur la crise de gouvernance :

Khủng hoảng lãnh đạo ở Việt Nam, Tieng Dan, 18/04/2019.

Notons que la page vietnamienne Wikipedia dédiée à ce dirigeant a été mise à jour le 16 avril 2019. Se fondant sur un article de la BBC, programme en vietnamien, elle signale que Nguyen Phu Trong aurait été victime d’un accident vasculaire cérébral le 14 avril et que sa santé s’est depuis stabilisée.

Le journal californien Nguoi Viet [Le Vietnamien] rappelle l’origine de cette information, divulguée sur la page Facebook de Lê Nguyễn Hương Trà : Truyền thông Việt Nam đồng loạt loan tin về ông Nguyễn Phú Trọng, Nguoi Viet, 18/04/2019.

MàJ 18/04/2019.

[à suivre]

Le glyphosate interdit au Vietnam – Reporterre

[ndlr] Face à l’explosion des cancers dus aux épandages chimiques hors de contrôle depuis le Renouveau, une mesure importante prise par le gouvernement vietnamien.

Invoquant la « toxicité » des produits contenant du glyphosate et leur impact sur l’environnement et la santé, le ministère de l’agriculture et du développement rural vietnamien a annoncé, mercredi 10 avril, le retrait du pesticide de la liste de produits autorisés dans le pays. Le 27 mars, le pays avait déjà fait savoir qu’il interdisait l’importation de tout herbicide contenant du glyphosate.

Lire la suite : Reporterre, 15/04/2019.

Nguyen Phu Trong – 28 minutes – ARTE

[ndlr] Si vous n’aviez pas vu ce Bonus de 3 minutes de l’émission d’Arte « 28 minutes » le voici. Un tantinet irrespectueux pour l’intéressé. Disponible du 28/02/2019 au 28/02/2020. De quoi préparer le prochain congrès du PCV.

Avec une touche d’humour et un zeste de mauvaise foi, Thibaut Nolte tire le portrait d’un « méchant » ou d’un « gentil » qui fait l’actualité. Aujourd’hui, notre journaliste se demande s’il faut lâcher Nguyen Phu Trong, le président communiste et autoritaire du Vietnam.

Source : ARTE

Dernière nouvelle : Le secrétaire général du PCV et Président de la RSVN en tournée dans le sud du pays dans la province de Kiên Giang, ‘fief’ de l’ancien Premier ministre, serait subitement tombé malade. Il serait actuellement hospitalisé. Voir l’affolement sur la blogosphère et l’analyse autour de cette situation (pas totalement inédite) concernant la santé des dirigeants du pays, marquée du sceau du secret d’Etat :

CTV Danlambao – Chiều ngày 14/4/2019, mạng xã hội xôn xao trước tin tổng bí thư kiêm chủ tịch nước Nguyễn Phú Trọng đã phải nhập viện trong lúc đến làm việc tại Kiên Giang, nơi được coi là “cái nôi” của gia tộc cựu thủ tướng Nguyễn Tấn Dũng.

Công dân mạng người Việt trên Facebook và Google hôm Chủ nhật 14/4 xôn xao tìm kiếm tin về sức khỏe Tổng Bí thư, Chủ tịch nước Việt Nam Nguyễn Phú Trọng.

SÀI GÒN, Việt Nam (NV) – “Sáng 15.4: đã tỉnh và ăn cháo. Chiều 15.4: vẫn Chợ Rẫy.” – Đó là những dòng cập nhật về sức khỏe của ông Nguyễn Phú Trọng, tổng bí thư, chủ tịch nước CSVN, trên trang facebook Lê Nguyễn Hương Trà vào cuối ngày 15 Tháng Tư, 2019, theo giờ Việt Nam.

Trong hai ngày 14/4 và 15/4, các trạng mạng ở Việt Nam dồn dập đưa tin về tình trạng sức khỏe của Tổng  Bí thư kiêm Chủ tịch nước Nguyễn Phú Trọng, người vừa có chuyến thăm tỉnh Kiên Giang từ ngày 13/4 đến 15/4.

MàJ 15/04/2019.

Louis Raymond : Vietnam – comment l’esprit critique survit au tournant autoritaire

Une analyse de Louis Raymond sur la situation politique au Viêt-Nam, à lire sur Asialyst.

Le Vietnam connaît un durcissement politique indéniable. En témoigne l’entrée en vigueur au début de l’année d’une loi sur la cybersécurité particulièrement rétrograde. Cette tendance de fond date sans doute du 12ème congrès du Parti en 2016. Nguyen Phu Trong, qui depuis l’automne 2018 est à la fois secrétaire général du Parti et président de la République, est le dépositaire d’une vieille tendance du PCV à l’autoritarisme. Mais il existe encore des espaces dont se saisissent les Vietnamiens, journalistes ou artistes.

Lire la suite : Asialyst, 22/03/2019

UE : Appeler le Vietnam à améliorer son bilan en matière de droits humains

Communiqué de Human Rights Watch au sujet de la répression continue de la dissidence au Viêt-Nam.

La répression systématique dans ce pays s’est intensifiée avant la tenue du Dialogue UE-Vietnam

(Bruxelles, le 4 mars 2019) – L’Union européenne devrait interpeller le gouvernement vietnamien au sujet de plusieurs questions relatives aux droits humains, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui, alors que doit débuter à Bruxelles le 8ème cycle du Dialogue UE-Vietnam sur les droits de l’homme.

Dans un document soumis à l’UE, Human Rights Watch a notamment recommandé que ses représentants appellent le Vietnam à libérer immédiatement les prisonniers politiques, cesse de réprimer la liberté d’expression, d’association, de réunion et de circulation, s’abstienne de toute tentative d’ingérence dans les affaires religieuses, et prenne des mesures concrètes pour mettre fin aux violences policières.

« Au cours des dernières années, le Vietnam a intensifié sa répression contre les activistes qui militent pour des droits civils et politiques fondamentaux, les condamnant souvent à de lourdes peines de prison », a déclaré Phil Robertson, directeur adjoint de la division Asie de Human Rights Watch. « L’UE devrait rappeler au Vietnam que des améliorations significatives en matière de droits humains sont une condition essentielle du renforcement des relations politiques et économiques bilatérales. »

En 2018, les autorités vietnamiennes ont recouru de manière abusive à certaines lois pour condamner au moins 42 défenseurs des droits humains et blogueurs à des peines de prison.  Ce chiffre est près du triple du nombre de condamnations prononcées contre des activistes vietnamiens en 2017.

Lire la suite : HRW

Sommet Corée de Nord – États-Unis : Pyongyang espère connaître l’embellie économie d’Hanoï (Video France 24)

A l’occasion du IIe Sommet Etats-Unis / Corée du Nord, le modèle capitaliste vietnamien sous la direction d’un Etat-Parti communiste est mis en avant.

Corée du Nord: pour un transfuge du régime, « Donald Trump fait une lourde erreur », L’Express, 27/02/2019. Ex-diplomate de Pyongyang, Thae Yong-ho décrit les coulisses du régime. Ayant fait défection en 2016, il craint pour sa vie. Propos recueillis par Clément Daniez, envoyé spécial à Séoul.

Contre ses citoyens, le Vietnam tisse sa Toile

Un article d’Arnaud Vaulerin qui fait le point sur la dégradation des droits d’expression des citoyens vietnamiens et la répression contre toute forme de dissidence politique, paru dans Libération le 25 février 2019. Accès en ligne.

Depuis deux ans, la répression de Hanoi contre les voix dissidentes sur Internet s’est accentuée. Une tendance qui risque de se confirmer en 2019 avec l’entrée en vigueur d’une loi qui verrouille l’activité sur les réseaux sociaux, prisés par la population.

Les uns sont convoqués et questionnés. Les autres sont arrêtés. Les derniers sont condamnés. Quand ils ne sont pas portés disparus. Ils sont blogueur, ouvrier, militant, journaliste, étudiant, vétéran de guerre, chauffeur, parfois même simple internaute ou utilisateur de Facebook… et tous sont dans le viseur des autorités vietnamiennes. Le Parti communiste n’a jamais molli dans le harcèlement à l’encontre des voix dissidentes et critiques, mais ces deux dernières années, la répression s’est intensifiée. Selon le réseau des droits de l’homme du Vietnam basé en Californie, le régime de Hanoi détient plus de 200 prisonniers politiques dans ses geôles.

Lire la suite : Libération, 25/02/2019.