Tous les articles par indomemoires

Séminaire « Mémoires d’Indochine » 2017 : séance 7

Année universitaire 2017-2018 / Master Asie Orientale Contemporaine (ASIOC) / Semestre 1

ENS de Lyon / Sciences Po Lyon

Mémoires d’Indochine :

Récits de vie, histoire et littérature : connexions et déconnexions

★ ★ ★

Expériences métisses

Séance 7 : mercredi 15 novembre 2017– salle D4.024

Cette dernière séance du séminaire est consacrée à la question des métis en Indochine sous la colonisation française puis pendant la guerre du Viêt-Nam. En compagnie de Nastassia Sersté nous évoquerons les destins d’enfants métis à travers plusieurs œuvres, roman ou récits autobiographiques. Nous nous positionnerons ainsi du côté de celles et ceux qui furent marginalisés ou discriminés du fait de leur double appartenance culturelle ou sociale.

La seconde partie du séminaire, dédiée aux exposés oraux, reviendra sur la question du déroulement de la guerre du Viêt-Nam à travers l’expérience sud-coréenne et l’analyse du long documentaire de Ken Burns et de Lynn Novick qui a fait débat.

Nastassia Sersté est historienne, reçue à l’agrégation d’histoire en 2015. Elle a fait ses études en Belgique à l’Université catholique de Louvain. En 2016, elle a commencé son doctorat à l’Université de Rouen (France) dans le cadre du projet international et interdisciplinaire ChiBOW (Children Born of War – Past, Present and Future) soutenu par l’Union Européenne au sein du programme Marie Curie Horizon2020. Sa recherche porte sur les Enfants de la Guerre du Vietnam (1955-1975) accueillis en France, en particulier l’expérience de vie des enfants métis nés de père soldat étranger et de mère locale vietnamienne. Ainsi, son étude touche principalement aux domaines de l’histoire diplomatique, l’histoire internationale, l’histoire culturelle, l’histoire sociale et de moindre mesure l’histoire militaire. Sa méthodologie combine travail archivistique et Histoire orale.

★ ★ ★

Exposés oraux


  • Hwang Sok-Yong, L’ombre des armes, Paris, Éditions Zulma, 2003.

Exposé de Julia Fournier

Présentation de l’éditeur : Zulma

En pleine guerre du Viêt Nam, Ahn Yeong-kyu, jeune caporal de l’armée coréenne, est affecté à Da Nang, au département d’enquête des forces alliées. Il est chargé de la surveillance du marché noir, qui fait rage…


  • Documentaire The Vietnam War de Ken Burns & Lynn Novick, PBS en association avec ARTE France, 2017.

Exposé de Manon Barret

Site de l’éditeur dédié au film : PBS

Présentation du film documentaire à Columbia University : The Vietnam War: A Film by Ken Burns and Lynn Novick


★ ★ ★

Sources mobilisées :

Duyên Anh, La colline de Fanta, Paris, Pierre Belfond, 1989, ouvrage réédité par Fayard, coll. « Les enfants du fleuve », 1995 (Traduit du vietnamien par Tran Van Nghiêm et Ghislain Ripault) et adapté au cinéma par Rachid Bouchared, Poussières de vie (1994), bande-annonce ci-dessous.

Kim Lefèvre, Métisse Blanche, Paris, B. Barrault, 1989, L’Aube poche, 1989, réédité chez Phébus, 2008.

Kien Nguyen, The Unwanted: A Memoir of Childhood, Boston, Little, Brown & Company, 2002. Ouvrage traduit en français sous le titre La nuit nous a surpris (Denoël, 2001).

 

Image « à la une » : photos de Kim Lefèvre et de Kien Nguyen enfants en couverture de leur récit autobiographique © DR

« The Killing Fields of Dr. Haing S. Ngor », film documentaire d’Arthur Dong [2015]

[ndlr] Le Centre Bophana à Phnom Penh diffusera le samedi 11 novembre 2017 le film documentaire consacré au Dr. Haing S. Ngor (1940-1996).

Samedi 11 novembre à 17h : Ciné Samedi

The Killing Fields of Dr. Haing S. Ngor

វាលពិឃាត វេជ្ជ. ហ៊ាំង ង៉ោ

 

Réalisé par Arthur Dong, 87min, 2015, version khmère.

Le film décrit la vie, le temps et l’assassinat du docteur Haing S. Ngor, acteur et humanitaire. Survivant du génocide Khmer rouge, il a réussi à s’échapper aux États-Unis où il a obtenu un Oscar pour son rôle dans La déchirure de Roland Joffé.

Entrée libre

Source : Bophana. Centre de ressources audiovisuelles

Image « à la une » : Haing S. Ngor dans le rôle de Dith Pran dans le film La Déchirure (1984) © DR

George J. Veith & Merle Pribbenow : The Return to War: North Vietnamese Decision-Making, 1973-1975

[ndlr] Parution en ligne d’une étude de George J. Veith et Merle Pribbenow sur la reprise de la guerre après les Accords de Paris de 1973.

Edited and Annotated by George J. Veith
Translations by Merle L. Pribbenow

November 2017

In support of the Cold War International History Project’s efforts to facilitate the release of historical materials from governments on all sides of the Cold War, we have compiled 80 primary source documents dealing with North Vietnam’s decision-making from the signing of the Paris Peace Accords in January 1973 until the end of the war, April 1975. The documents are appended to this Working Paper and accessible on DigitalArchive.org.

Much of this declassified information formed the basis for the book, Black April: The Fall of South Vietnam, 1973-1975. This array of cables, memoranda, and directives provides a fascinating glimpse inside Hanoi’s choice in 1973 to return to war—despite having just signed the Paris Peace Accords. The files deliver insights into how the Politburo of the Vietnamese Workers’ Party, and its major command in the southern half of South Vietnam known as COSVN, viewed the situation after the accords. These documents clarify, to some extent, Hanoi’s decision to resume armed conflict in the south. They further outline Hanoi’s preparations in 1974 for launching a new offensive and the goals the Politburo wished to achieve, as well as the detailed military planning aimed at defeating South Vietnam. In the 1975 time-frame, the documents provide unique insights into how Hanoi’s military commanders managed the campaign that led to the rapid collapse of South Vietnam.

While this collection is voluminous, the author of and translator for this Working Paper did not include every document released by the editors of the volumes cited in the bibliography. We reviewed each document in various Vietnamese Communist publications, but only chose to translate those directly related to the fall of South Vietnam or those which provided information of broader and significant historical interest. Thus, many documents from the volumes of the Van Kien Dang series (a massive collection of nearly 40,000 pages of mostly internal Vietnamese Communist Party documents) were not translated and included in this Working Paper simply because they dealt with mundane party or economic affairs.

Although this set of documents cannot be considered definitive, it does provide one of the most detailed views of Vietnamese Communist decision-making ever unveiled for a specific period. However, the materials included in this study are almost exclusively documentary, as we chose not to incorporate information from the numerous memoirs, battle studies, or unit histories. We did, though, feature some secondary materials from the 1973 time-frame solely to help illuminate the thin documentary record on the Politburo’s decision to resume armed conflict in the South. While these other sources do generally agree on the Politburo’s review and approval process to resume the war, we suspect that the decision was not as smooth or unanimous as the Party portrays, especially after achieving a spectacular military victory in 1975.

Lire la suite : Wilson Center

Ou cliquer sur l’image ci-dessous pour accéder au PDF en ligne :

George J. Veith is the author of three books on the Vietnam War, including Code Name Bright Light: The Untold Story of U.S. POW Rescue Efforts during the Vietnam War (1998) and Black April: The Fall of South Vietnam, 1973-1975 (2013).

Merle Pribbenow is a former CIA officer who served in Vietnam from April 1970 to April 1975, and is the translator of Volume 2 of the history of the People’s Army of Vietnam, which was published by the University of Kansas Press as Victory in Vietnam: The Official History of the People’s Army of Vietnam, 1954-1975 (2002).

Références bibliographiques Laos – séance 6

Pour accompagner la séance 6 du séminaire Mémoires d’Indochine consacrée au Laos contemporain, rappel de quelques références bibliographiques clés.

Instruments de travail :

Goscha, Christopher, Historical dictionary of the Indochina War (1945-1954) : an international and interdisciplinary approach, Copenhagen, NIAS Press, 2011. Cote IAO : 020AI.12/74

Lafont, Pierre-Bernard, Bibliographie du Laos, Paris, École française d’Extrême-Orient, Publications de l’EFEO, volume L, tome I, 1964, tome II, 1978. Cote BDL : GF 02045 et IAO : MAS 020

Stuart-Fox, Martin, The A to Z of Laos, Lanham, MD. Scarecrow Press, « A to Z guides », no. 211, 2010. Paru précédemment en éd. reliée sous le titre : Historical dictionary of Laos. 3rd ed. 2008. Historical dictionaries of Asia, Oceania, and the Middle East, no. 67. Cote IAO : 020AA.11/77

★ ★ ★

Histoire et société :

Bouté, Vanina & Pholsena, Vatthana Pholsena (eds.), Changing lives in Laos. Society, politics, and culture in a post-socialist state, Singapore, NUS Press, 2017. Cote IAO : 100AA.17/78

Bouté, Vanina & Pholsena, Vatthana Pholsena (sous la dir.), Laos : sociétés et pouvoirs, Bangkok, IRASEC / Paris, Les Indes savantes, 2012. Cote IAO : 605AA.13/122. CR de lecture de Léo Mariani

Branfman, Fredric R., Voices from the Plain of Jars. Life under an air war, Madison, Wis.. The University of Wisconsin Press, « New perspectives in Southeast Asian studies« , 2013,  Précédente édition : New York : Harper & Row, 1972. Cote IAO : 603AA.14/238 

Brown, MacAlister & Zasloff, Joseph Jermiah, Apprentice revolutionaries : the communist movement in Laos, 1930-1985, Stanford, Hoover University Press, Stanford University, « Histories of ruling communist parties« , 1986. Cote IAO : 600AA.03/460

Castle, Timothy N., At war in the shadow of Vietnam. U.S. military aid to the Royal Lao government, 1955-1975, New York, Columbia University Press, 1993. Cote IAO : 605AV.03/1393

Cesari, Laurent, Les grandes puissances et le Laos, 1954-1964, Arras, Artois Presses Université, « Histoire », 2007. Cote IAO : 204AA.07/281

Deuve, Jean, Le Laos : 1945-1949 contribution à l’histoire du mouvement Lao Issala, Montpellier, Université Paul Valéry, « Études militaires », 2000. Cote IAO : 605AA.03/1002

Deuve, Jean, Le Royaume du Laos : histoire événementielle, de l’indépendance à la guerre américaine. 1949-1965, Paris, École française d’Extrême-Orient, diff. A. Maisonneuve, 1984. Cote IAO : MAS AS 600

Dommen, Arthur J., The Indochinese experience of the French and the Americans : nationalism and communism in Cambodia, Laos, and Vietnam, Bloomington, Indiana University Press, 2001. Cote IAO : 605AI.03/1146

Dommen, Arthur J., Conflict in Laos : the politics of neutralization, New York, Frederick A. Praeger, 1964. Cote IAO : 200AA.03/508

Evans, Grant, Laos: culture and society, Singapore, Institute of Southeast Asian Studies, 2000. Cote IAO : 100AA.03/1190 

Evans, Grant, The politics of ritual and remembrance. Laos since 1975, Honolulu, University of Hawaiʻi Press, 1998. Cote IAO : 600AA.03/1150 et 605AA.15/43. CR de lecture par Annabelle Auger

Gay, Bernard, La nouvelle frontière lao-vietnamienne. Les accords de 1977-1990, Paris, L’Harmattan, « Recherches asiatiques », 1995. Cote IAO : 506AV.03/1270. Contient le texte officiel et une trad. française des traités signés entre le Laos et le Vietnam.

Goscha, Christopher, Indochine ou Vietnam ?, Paris, Éditions Vendémiaire, « Chroniques« , 2015. Cote IAO : 605AV.16/180

Goscha, Christopher & Ivarsson, Søren, « Prince Phetsarath (1890–1959): Nationalism and Royalty in the Making of Modern Laos », Journal of Southeast Asian Studies, 38 (1), Feb. 2007, pp. 55–81.

Goscha, Christopher & Ivarsson, Søren (eds), Contesting Visions of the Lao Past. Lao Historiography at the Crossroads, Copenhagen, Nordic Institute of Asian Studies, NIAS Studies in Asian Topics # 32, 2003. Présentation sur Mémoires d’Indochine.

Gunn, Geoffrey C., Rebellion in Laos. Peasant and politics in a colonial backwater, Bangkok, White Lotus Press, 2003.

Ivarsson, Søren, Creating Laos : the making of a Lao space between Indochina and Siam, 1860-1945, Copenhagen, NIAS, « Monograph series – Nordic Institute of Asian Studies », no. 112, 2008. Cote IAO : 600AA.08/257. CR de lecture de Constance Voisin

Kham Vorapheth, Le Laos contemporain. Parcours et perspectives d’une nation, Paris, L’Harmattan, 2013.

Kham Vorapheth, Laos, la redéfinition des stratégies politiques et économiques (1975-2006), Paris, Les Indes savantes, « Asie-Pacifique », 2007.

Le Boulanger, Paul, Histoire du Laos français : essai d’une étude chronologique des principautés laotiennes, Paris, Plon, 1931 (Exposition coloniale, Section Indochine).

Lévy, Paul, Histoire du Laos, Paris, PUF, « Que Sais-Je? », N° 1549. Cote IAO : MAS IN 600

Mignot, Fabrice, Santé et intégration nationale au Laos : rencontres entre montagnards et gens des plaines, Paris, L’Harmattan, « Recherches asiatiques », 2003. Cote BDL : 915.9 MIG

Pholsena, Vatthana & Tappe, Oliver (eds.), Interactions with a violent past. Reading post-conflict landscapes in Cambodia, Laos, and Vietnam, Singapore, NUS Press, 2013. Cote IAO : 604AA.14/59

Pholsena, Vatthana, « Une génération de patriotes. L’éducation révolutionnaire du Laos au Nord-Vietnam », dans Communisme 2013, Paris, Editions Vendémiaire, 2013, p. 231-258.

Pholsena, Vatthana, Post-war Laos : the politics of culture, history, and identity, Singapore. ISEAS Publications, 2006. Cote CDR : 305.8009595 PHO p

Pholsena, Vatthana, Laos : un pays en mutation, Paris. Éditions Belin, La Documentation française, « Asie plurielle », 2011. Cote IAO : 100AA.11/93

Rapin, Ami-Jaques, Opium et société dans le Laos précolonial et colonial, Paris, L’Harmattan, « Recherches asiatiques », 2007. Cote IAO : 100AA.08/164

Simms, Peter & Simms, Sanda, The kingdoms of Laos. Six hundred years of history, Richmond, Curzon, 1999. Cote IAO : 600AA.03/1111

Singh, Sarinda, Natural potency and political power. Forests and state authority in contemporary Laos, Honolulu. University of Hawaiʻi Press, « Southeast Asia, politics, meaning, and memory », 2012. Cote IAO : 411AA.12/101

Souk-Aloun, Phou Ngeun, Histoire du Laos moderne : 1930-2000, Paris, L’Harmattan, « Recherches asiatiques », 2002. Cote IAO : 600AA.03/1026

Stuart-Fox, Martin, A History of Laos, Cambridge, Cambridge University Press, 1997. Cote IAO : 600AA.03/1112. CR de lecture par Nelly Didelot

Taillard, Christian, Le Laos : stratégies d’un Etat-tampon, Montpellier, Groupement d’intérêt public Reclus / Paris, Diffusion, Documentation française, 1989. Cote IAO : 600AA.98/1084

Tan, Danielle, La « transition humanitaire » au Laos : une cartographie des acteurs, des dynamiques et des modes de gouvernance, Les Papiers du Fonds Croix-Rouge française, n°2, Janvier 2016. Document en ligne.

Tan, Danielle, Chinese Engagement in Laos: Past, Present, and Uncertain Future, Singapore, ISEAS publications, 2015.

Sur les Hmongs du Laos :

Chan, Sucheng, Hmong means free : life in Laos and America, Philadelphia, Temple University Press, « Asian American history and culture« , 1994. Cote IAO : 604AA.04/120

Culas, Christian, Le messianisme Hmong aux XIXe et XXe siècles : la dynamique religieuse comme instrument politique, Paris, CNRS éditions / Éditions de la Maison des sciences de l’homme, « Chemins de l’ethnologie », 2005. Cote IAO : 103AV.17/69 

Grall, Typhanie, Les Hmong du Laos 1945-1975 : leur engagement dans les guerres d’Indochine aux côtés des Occidentaux. Enjeux et réalités, IEP de Lyon, Mémoire de Master ASIOC, 2006 : en ligne.

Hamilton-Merritt, Jane, Tragic mountains : the Hmong, the Americans, and the secret wars for Laos, 1942-1992, Bloomington, Indiana university press, 1993. Cote IAO : 605AA.03/1440

Hillmer, Paul, A people’s history of the Hmong, St. Paul. Minnesota Historical Society Press, 2010. Cote IAO : 605AA.10/96

Lee, Mai NA M., Dreams of the Hmong kingdom. The quest for legitimation in French Indochina, 1850-1960, Madison, The University of Wisconsin Press, « New perspectives in Southeast Asian studies », 2015. Cote IAO : 605AI.15/189

Payen, Cyril, Laos, la guerre oubliée, Paris, Robert Laffont, 2007. Cote IAO : 600AA.07/182

MàJ 10/11/2017.

Séminaire « Mémoires d’Indochine » 2017 : séance 6

Année universitaire 2017-2018 / Master Asie Orientale Contemporaine (ASIOC) / Semestre 1

ENS de Lyon / Sciences Po Lyon

Mémoires d’Indochine :

Récits de vie, histoire et littérature : connexions et déconnexions

★ ★ ★

Récits pluriels du Laos

Séance 6 : mercredi 8 novembre 2017– salle D4.024

Ce qui est parvenu jusqu’à nous de la littérature laotienne traduite en français est extrêmement parcellaire. Outre la littérature orale et classique laotiennes, la littérature coloniale du début du XXe siècle (Ajalbert, Billotey, Royer, Strarbach…), rééditée dans les années 1990, a inauguré en France notre connaissance du Laos et de ses habitants. Pendant la période de décolonisation, cette représentation exotique a laissé place à deux types de récits. Les premiers, rédigés par des écrivains-soldats et édités pendant la guerre civile par le Neo Lao Haksat (Front patriotique lao, dirigé par les partisans communistes), ont trait à la « lutte héroïque contre les colonialistes français et les impérialistes américains », les seconds, rédigés par des réfugiés ayant fui le régime communiste ont été produits à l’extérieur du pays. Cette littérature se double d’une autre présence, peu évoquée dans les textes français, celle de la minorité Hmong particulièrement engagée et affectée par les guerres d’Indochine (voir exposé). Cette séance consacrée au Laos revient sur ces différentes problématiques : le regard colonial, la guerre civile laotienne et l’exil d’une partie de la population.

★ ★ ★

Exposés oraux


  • Kao Kalia Yang, The Latehomecomer: A Hmong Family Memoir, Minneapolis, Coffee House Press, 2008.

Exposé de Charlotte Colas

Présentation de l’éditeur : Coffee House Press et entretien avec l’auteure

Site de l’auteure : Kao Kalia Yang


  • Vanina Bouté & Vatthana Pholsena, Changing lives in Laos: Society, Politics, and Culture in a Post-Socialist State, Singapore, NUS, 2017.

Exposé de Natchanon Ongjui

Présentation de l’éditeur : NUS Press


★ ★ ★

Références bibliographiques

  • Littérature coloniale sur le Laos (extraits) :

Ajalbert, Jean, Raffin Su-Su, Paris, Flammarion, 1918. Édition originale : Paris, Publications littéraires et politiques, 1911. Réédité par Kailash en 1995.

Ajalbert, Jean, Sao Van Di, Paris, Les Éditions G. Crès, 1922. Édition originale : Ernest Flammarion, 1905. Réédité par Kailash en 1995.

Billotey, Pierre, Sao Kéo ou le bonheur immobile, Paris/Pondicherry, Kailash, 1995.

Royer, Louis-Charles, Kham la laotienne. Paris, Les Éditions de France, 1935 (9e éd.). Réédité par Kailash en 1993.

Strarbach, Gaston & Baudenne, Antonin, Sao Tiampa, épouse laotienne, Kailash, 1993. Édition originale : Éditions Grasset, Paris, 1912.

  • Littérature révolutionnaire :

Boun X.K. et al., Bruine en forêt (Récits Lao), Laos, Éditions du Neo Lao Haksat, 1967.

Cahour, Vanthyka, Le vent du troisième mois, Paris, Éditeurs français réunis, 1980.

Cahour, Vanthyka, La forêt de l’autre rive, Paris, Éditeurs français réunis, 1980.

Front patriotique du Laos (éd.), Phoukout : le piton-forteresse, Laos, Éditions du Neo Lao Haksat, 1967.

Phou, Luang, Les gars du 97 , Laos, Éditions du Neo Lao Haksat, 1971.

Thao Boun Lin… et al., Dignes enfants du Peuple Lao, Laos, Éditions du Neo Lao Haksat, 1966.

Xieng Moun… et al., La poule sauvage, Laos, Éditions du Neo Lao Haksat, 1968.

  • Récits de guerre et de réfugiés :

Khamkeo, Bousang, I little slave : a prison memoir from communist Laos, Spokane, Wash., Eastern Washington University Press, 2006. Cote IAO : 603AA.09/81

Mithouna & Rosset, André (Collab.), La route no 9 : témoignage sur le goulag laotien, Paris, L’Harmattan, « Mémoires asiatiques« , 2001.

Nakhonkham Bouphanouvong, Sixteen years in the land of death, Bangkok, White Lotus Press, 2003.

Somboun Narpoolmin, Les enfants du palais blanc : de l’Orient à l’Occident, Paris, Fayard, coll. « Les enfants du fleuve », 1991.

Souvannavong, Vongprachanh, La jeune captive du Pathet Lao…, Paris, Fayard, coll. « Les enfants du fleuve », 1993.

Thao kha-duc & Thao sa-bath-dy, A feu et à sang, roman laotien de guerre et d’amour, Paris, La Pensée universelle, 1973.

  • Récits de minorités :

Mât Méo, Les portes de la forêt, Paris, Éditions Bourrelier, coll. « Marjolaine », 1960.

 

★ ★ ★

Voir aussi le numéro spécial de France-Asie (10e année, tome 12) :

Présence du Royaume Lao, pays du million d’éléphants et du parasol blanc, Saigon, France-Asie, 1956, [présentation par René de Berval]. Voir notice SUDOC.

Weber, Jacques, « Le Laos littéraire de Mouhot à Lartéguy », Ultramarines, no. 26, novembre 2008, p. 6-17.

Pour aller plus loin sur le LAOS contemporain :

Références bibliographiques

 

Image « à la une » : illustration de Kham Deng

 

Free Vietnam’s Political Prisoners! [HRW]

[ndlr] Infographie de l’ONG Human Rights Watch publiée le 2 novembre 2017, comprenant les liens vers les portraits de quinze personnalités emprisonnées pour leurs idées politiques.

In Vietnam, more than 100 political prisoners are currently locked up simply for exercising their basic rights. Rights bloggers and activists face police harassment, intimidation, surveillance, and interrogation on a daily basis. Activists face long stints of pre-trial detention, without access to lawyers or family in a one-party police state that brooks no dissent.

International donors and trade partners should press for the end to the systematic persecution of peaceful critics. Join us in calling for the immediate release all people imprisoned and detained for peacefully exercising their rights.

★ ★ ★

Libérer les prisonniers politiques au Vietnam

Au Vietnam, plus d’une centaine de prisonniers sont incarcérés pour des motifs politiques ou religieux, en violation de leurs droits fondamentaux. Les activistes et blogueurs sont régulièrement harcelés par la police. Ceux qui sont arrêtés sont souvent privés d’accès à une assistance juridique ou de visites familiales, dans cet État à parti unique où les points de vue discordants ne sont guère tolérés.

Les bailleurs de fonds internationaux et autres interlocuteurs devraient presser le gouvernement de cesser de persécuter les opposants pacifiques, et de remettre en liberté tous les prisonniers politiques. Une liste de plus de 100 prisonniers figure en Annexe du communiqué en français, les profils ci-dessous sont en anglais.

★ ★ ★

Hãy trả tự do cho tù nhân chính trị ở Việt Nam!

Ở Việt Nam, hiện có hơn 100 tù nhân chính trị bị giam giữ chỉ vì đã thực thi các quyền cơ bản của mình. Các blogger và nhà hoạt động nhân quyền hàng ngày phải đối mặt với nạn sách nhiễu, đe dọa, theo dõi và thẩm vấn của công an. Trong một chế độ độc đảng công an trị không chấp nhận bất đồng chính kiến, các nhà hoạt động bị tạm giam trong thời gian dài mà không được tiếp xúc với luật sư hay gia đình.

Các nhà tài trợ và đối tác quốc tế cần gây sức ép để chấm dứt tình trạng đàn áp một cách có hệ thống nhằm vào những người lên tiếng phê phán ôn hòa. Hãy sát cánh cùng chúng tôi kêu gọi phóng thích ngay lập tức tất cả những người đang bị giam, giữ vì thực thi các quyền con người của mình một cách ôn hòa.

Source : HRW

Atelier transversal : Sociétés en guerre – LARHRA 2017-2018

[ndlr] Programme du séminaire lié à cet atelier du Larhra (Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes).

Dates : du 17/11/2017 au 4/05/2018
Horaires : 14:0016:30

Type : Séminaire

Les séances auront lieu de 14h à 16h30 à Lyon, à l’ISH, salle Berty Albrecht, 16 avenue Berthelot sauf celle du 15 décembre se tiendra à Grenoble à la MSH-Alpes sur le campus de Saint-Martin d’Hères (à 3 minutes à pied de l’arrêt Bibliothèques universitaires du tramway, lignes B et C).

17 novembre 2017 : « La guerre comme terrain d’expérimentations médicales et bactériologiques. Le procès de Khabarovsk en Union soviétique en 1949 », Grégory Dufaud (Sciences Po Lyon, Larhra)

15 décembre 2017 : « Guerre et animalité », Stéphane Gal (Université Grenoble Alpes, Larhra)

26 janvier 2018 : « Écrire sur la Résistance », Laurent Douzou (Sciences Po Lyon, Larhra)

9 mars 2018 : « Les mots de la guerre », Jean-Louis Fournel (Paris 8, Triangle)

6 avril 2018 : « La promesse de l’Est. Espérance nazie et génocide », Christian Ingrao (Institut d’Histoire du Temps Présent)

4 mai 2018 : « Les dénaturalisés », Claire Zalc (Institut d’Histoire Moderne et Contemporaine).

Source : Larhra

Dang Nhat minh : Mémoires d’un cinéaste vietnamien

[ndlr] Parution de la traduction des mémoires du réalisateur Dang Nhat Minh.

Dang Nhât Minh est venu au cinéma par hasard. Après ses études secondaires, il est envoyé en URSS pour apprendre le russe. Revenu à Hanoi en 1957, il devient traducteur-interprète et travaille auprès du réalisateur soviétique Aida Abrahimov, venu à Hanoi pour apprendre l’art de la réalisation cinématographique aux jeunes professionnels vietnamiens. À travers son emploi d’interprète-traducteur Dang Nhât Minh apprend en autodidacte en écoutant les leçons du réalisateur et en lisant des revues cinématographiques russes. De 1981 à 2009, ses œuvres cinématographiques, documentaires et films de fiction, en font le cinéaste vietnamien le plus reconnu, non seulement dans son pays, mais aussi à l’étranger.

En 1995 il reçoit le Nikkei Asia Prize de Culture du journal Nihon Keizai Shimbum pour les raisons suivantes : ses films expriment les sentiments des Vietnamiens ainsi que de tous les Asiatiques du monde. En 2008 la chaîne de télévision américaine CNN place son film Quand viendra le dixième mois parmi les 18 meilleurs films asiatiques de tous les temps. En Septembre 2010, l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences invite Dang Nhât Minh à Hollywood pour rendre hommage à ses qualités de réalisateur.

Source : Presses universitaires de AMU

 

Image « à la une » : l’actrice Lê Vân © DR

Thomas A. Bass : Censorship in Vietnam – Brave New World

[ndlr] Parution du nouvel ouvrage de Thomas Bass sur une des clés du fonctionnement de l’Etat-Parti vietnamien. A ne pas manquer.

What does censorship do to a culture? How do censors justify their work? What are the mechanisms by which censorship—and self-censorship—alter people’s sense of time and memory, truth and reality? Thomas Bass faced these questions when The Spy Who Loved Us, his account of the famous Time magazine journalist and double agent Pham Xuan An, was published in a Vietnamese edition. When the book finally appeared in 2014, after five years of negotiations with Vietnamese censors, more than four hundred passages had been altered or cut from the text.

After the book was published, Bass flew to Vietnam to meet his censors, at least the half dozen who would speak with him. In Censorship in Vietnam, he describes these meetings and examines how censorship works, both in Vietnam and elsewhere in the world. An exemplary piece of investigative reporting, Censorship in Vietnam opens a window into the country today and shows us the precarious nature of intellectual freedom in a world governed by suppression.

This is an eye-opening, disturbing, sad, and altogether fascinating account of censorship in contemporary Vietnam. Even more than that, Thomas Bass introduces us to a number of brave Vietnamese poets and fiction writers who have endured almost unimaginable hardships merely for expressing the humane values that most Americans take for granted. —Tim O’Brien, author of The Things They Carried

Thomas Bass’s account of his struggles with censorship in Vietnam is the most detailed I have encountered. It helps explain why history as a discipline is in such a sorry state in Vietnam. The past is a minefield, like the landscape.—Hue-Tam Ho Tai, author of The Country of Memory: Remaking the Past in Late Socialist Vietnam

Thomas A. Bass is the author of seven previous books, including The Spy Who Loved Us (2009) and Vietnamerica: The War Comes Home (1996). He is a Professor of English and Journalism at the State University of New York, University at Albany.

Réf. : Thomas A. Bass, Censorship in Vietnam: Brave New World, Amherst, MA, University of Massachusetts Press, 2017, 248 p. ISBN: 978-1-62534-295-9

Censorship in Vietnam – Press release

Censorship in Vietnam – Advance reviews

Gods, Heroes, and Ancestors – An Interreligious Encounter in Eighteenth-Century Vietnam. Edited and translated by Anh Q. Tran

[ndlr] Nouvelle publication, présentation de l’éditeur suivie d’une courte présentation de George Dutton (UCLA) que nous remercions vivement.

  • The first translation and study of a never-published manuscript describing local religious beliefs and practices in 18th-century Vietnam
  • Provides a new look at the struggles of early Vietnamese converts to Christianity
  • Addresses issues of early Eastern encounters of Christianity with other religions

Source : Oxford University Press

This very handsomely produced book was inspired by, and includes a translation of, the 1752 Tam Giáo Chư Vọng (The Errors of the Three Religions). The volume is organized into two sections. The first is an invaluable and detailed discussion of the religious landscape in pre-19th C Vietnam and how Catholicism related to it. It is well research and quite thorough, and the best in-depth account that I’ve encountered. The second half is a fully annotated translation of the “Errors of the Three Religions” manuscript, which is held in the MEP archives in Paris. It is in the form of an imagined question and answer disputation between a Catholic and a Confucian scholar who seeks to represent the three major religious traditions in Vietnam. The volume is a welcome addition to scholarship on early Vietnamese Catholicism.

George Dutton
UCLA