Tous les articles par indomemoires

Journée des doctorants et post-doctorants de l’IAO – 1er juin 2018

[ndlr] Six communications sur de nouvelles recherches en cours sur l’Asie à la journée des doctorants et post-doctorants de l’IAO. A ne pas manquer.

Journée des doctorants et post-doctorants de l’IAO – 1er juin 2018

Programme

10h15 à 10h30 : accueil des participants en salle de réunion de l’IAO (R66)

1ère session : 10h30-12h

  • 10h30 à 11h15 : WU Jianching (Doctorant en ethnologie, Université Lumière Lyon 2)

De « grand homme » à maire de village : l’évolution de l’incorporation des aborigènes de Taïwan aux systèmes étatiques.

  • 11h15 à 12h00 : Benoît GRANIER (Post-doctorant en science politique à Sciences Po Paris)

Cool Biz : réduire les émissions de CO2 en reconditionnant la vie de bureau.

12h00-13h30 : Pause déjeuner (Restaurant universitaire Descartes)

2e session : 13h30-15h00

  • 13h30 à 14h15 : Pierre-Emmanuel BACHELET (Doctorant contractuel en histoire moderne, ENS de Lyon)

Commerce interculturel et réseaux marchands : les relations Japon-Vietnam vues à travers le voyage de William Adams à Hôi An (avril-juillet 1617).

  • 14h15 à 15h00 : John A. CHANEY (Doctorant en Etudes chinoises, Université de Genève, associé à l’IAO)

A la recherche des disputes est-asiatiques.

15h00 à 15h30 : Pause

3e session : 15h30-17h

  • 15h30 à 16h15 : LÊ Xuân Phán (Doctorant en histoire contemporaine, Université Lumière Lyon 2)

L’École supérieure de Pédagogie de l’Indochine dans la formation des intellectuels vietnamiens du domaine éducatif.

  • 16h15 à 17h00 : Nastassia SERSTÉ (Doctorante en histoire contemporaine, Université de Rouen, associée à l’IAO)

Enfants nés pendant la Guerre du Vietnam, établis aux États-Unis, en France et au Vietnam. Différentes approches méthodologiques en histoire orale.

17h00 à 17h15 : Discussion générale et bilan de la journée.

A partir de 17h15 : Pot.

Source : IAO

François Guillemot : Le Viêt-Nam et ses fractures – vendredi 25 mai 2018 [séminaire IAO]

[ndlr] Séminaire de l’IAO.

Le Viêt-Nam et ses fractures : paradigme d’une histoire interne

Vendredi 25 mai 2018

 

ENS de Lyon, salle de réunion de l’IAO (D4.070)

de 14h à 15h30 

Résumé : Le Viêt-Nam, connu pour sa lutte héroïque pour l’indépendance, fut un des grands mythes du XXe siècle. Entre décolonisation et guerre fratricide, son histoire apparaît comme exemplaire mais que sait-on de ses fractures internes ? Quels furent les chemins des possibles pour ce pays colonisé et décolonisé dans la violence ? Quelles furent ses sources d’inspiration ? Quels types de révolutions et de guerres ce pays a-t-il traversé au cours du XXe siècle ? Autour de la publication de son ouvrage, l’auteur explique sa démarche, une histoire « vue de l’intérieur » qui consiste à replacer les Vietnamiens au cœur de l’histoire contemporaine de leur pays.

François Guillemot est historien, ingénieur de recherche CNRS à l’Institut d’Asie Orientale, auteur de plusieurs études sur le Viêt-Nam contemporain.

Source : Institut d’Asie Orientale

Caroline Herbelin : 2017 Alf Andrew Heggoy Book Prize

[ndlr] Notre collègue Caroline Herbelin a été récompensée du prix pour son ouvrage Architectures du Vietnam Colonial paru en 2016. Félicitations.

2017 Alf Andrew Heggoy Book Prize

The Heggoy prize is awarded in honor of one of the Society’s founding members, Alf Andrew Heggoy, and recognizes the best book dealing with the French colonial experience from 1815 to the present.

Réf. : Caroline Herbelin, Architectures du Vietnam Colonial. Repenser le métissage (Paris: CTHS-INHA, 2016)

Caroline Herbelin’s Architectures du Vietnam Colonial is an essential and fascinating contribution to our understanding of the political, social and cultural history of Indochina, as well as to our more general comprehension of cultural exchanges within the French colonial Empire. The book also fills an important gap in our specific knowledge of colonial architecture in Indochina, since relatively little has been written about this region in comparison to other parts of the French empire.

Herbelin’s vivid study is based on an impressive array of sources – archival documents, a careful examination of colonial buildings both in the urban and rural regions of Vietnam, and interviews. The discussion thus does not remain at the colonial metropolitan level of administrative planning, but extends into the field and examines the exchanges of architectural knowledge, as well as colonial and local perceptions of culture and aesthetics.

The originality of this book lies in its examination of the ways in which colonial architecture became a part of social life in the colony, how it reflected not only power relations but was also intertwined with social, cultural and economic life. The study of colonial architecture in Vietnam serves for Herbelin as a tool to discuss the well-known but not always well-understood concept of hybridity in relation to a specific colonial practices.  Her nuanced and clear analysis of this concept provides a crucial service to scholars in colonial studies.

Herbelin argues that the construction of buildings was as a result of negotiation, various strategies and colonial and local power relations, but also of various aesthetic and technical solutions available on the spot. The many unexpected stories she uncovers demonstrates the limits of colonial control over the results of urban planning. In exploring the built environment in Indochina, Herbelin demonstrates how new cities were formed in which French people lived in Vietnamese buildings and vice versa.

Architectures du Vietnam Colonial  demonstrates that there is no such thing as colonial architecture per se, but rather that buildings and other infrastructure in French Vietnam were metissage phenomena created through complex interactions between different cultures that came together during the colonial moment.

Source : The French Colonial History Society

Déchets plastiques, du visible à l’invisible (Ho Chi Minh-Ville – IRD, 2018)

[ndlr] Signalement du travail du Centre asiatique de recherche sur l’eau à Ho Chi Minh-Ville. Une importante leçon d’écologie.

D’après une publication du Dr Jenna Jambeck, tous les ans, entre 4 et 12 millions de tonnes de déchets en matière plastique rejoindraient les océans de la planète, une conséquence de la mauvaise gestion des déchets ménagers par les populations côtières. À Ho Chi Minh Ville, capitale économique du Vietnam avec plus de 8 millions d’habitants, un programme de recherche est né de la prise de conscience d’une scientifique de l’Institut de recherche pour le développement. Pour la première fois l’impact des plastiques sur une rivière tropicale d’un pays émergent est documenté.

Réalisation : Jean-Michel BORÉ – IRD IMAGES. Avec la participation de NGUYEN Phuong Anh – IRD Vietnam. Conseils scientifiques : Émilie STRADY, Géochimiste des milieux aquatiques UMR IGE – IRD / CARE KIEU LE Thuy Chung, Enseignante-chercheuse HCMUT-GEOPET/CARE Durée : 7’40 Année : 2018 Sous-titrage : français & anglais Production : IRD images

Funérailles de Trần Tử Miễn, secrétaire du VNQDÐ en France

[ndlr] Disparition soudaine le 4 mai 2018 de Trần Tử Miễn (nom secret Trần Hùng), secrétaire du Parti National du Viêt-Nam (VNQDÐ) pour la France, à l’âge de 69 ans. Fils du député Tran Van Tuyen (1913-1976), un des principaux chefs de ce parti sous la République du Viêt-Nam (Sud du 17e Parallèle, 1955-1975), Tran Tu Mien était également le frère ainé de Trần Tử Thanh, actuellement Président du conseil des délégués du VNQDÐ. Ce parti anticolonialiste, fondé le 25 décembre 1927 à Hanoi et dirigé par Nguyen Thai Hoc (guillotiné à Yen Bai le 13 juin 1930), est interdit au Viêt-Nam depuis la chute de Saigon (30 avril 1975).

Les funérailles de ce dirigeant du VNQDÐ en Europe se sont déroulées le 11 mai 2018 au crématorium de Valenton (94) en banlieue parisienne. Le film de la cérémonie a été posté sur la chaîne YouTube. Rituel bouddhiste, salut au drapeau, hymnes nationaux et du parti, discours des proches et hommages dirigeants d’autres formations politiques, ce rare témoignage vidéographique mérite d’être signalé autant pour sa signification historique que pour sa dimension anthropologique.

FG

Việt Nam Quốc Dân Đảng
vô cùng xúc động khi nhận được hung tin:

Đồng chí Trần Hùng tức Trần Tử Miễn

– Bí Thư Xứ Bộ Pháp Quốc Việt Nam Quốc Dân Đảng
– Thứ nam cố đồng chí Trần Văn Tuyên
– Bào đệ đồng chí Trần Tử Thanh – Chủ Tịch Hội Đồng Đại Biểu Trung Ương VNQDĐ,

đã tạ thế lúc 12:10 ngày 4 tháng 5 năm 2018 tại Paris, Pháp Quốc

Hưởng thọ 69 tuổi

Sự ra đi của đồng chí Trần Hùng là mất mát to lớn
đối với Xứ Bộ Pháp Quốc VNQDĐ nói riêng, và
của Đảng bộ Châu Âu và Việt Nam Quốc dân Đảng nói chung

Hội Đồng Lãnh Đạo VNQDĐ tỏ lòng tiếc thương trước sự ra đi của đồng chí Trần Hùng
Xin chân thành chia buồn cùng đồng chí Trần Tử Thanh và toàn thể tang quyến.
Nguyện cầu hương linh cố đồng chí Trần Hùng sớm yên nghỉ trong cõi vĩnh hằng.

Hội Đồng Lãnh Đạo VNQDĐ

Lê Thành Nhân, Lê Quốc Việt, Phan Thanh Châu, Trần Minh Vũ,
Lê Trung Khương, Nguyễn Khắc Ninh, Nguyễn Thiên Vân, Trần Việt Đạo

ĐỒNG THÀNH KÍNH PHÂN ƯU

 

Jacques Tiberi : Mémoires d’un boat people

[ndlr] A l’occasion de la disparition de M. Hua Vang Tho le 1er mai dernier (1944-2018), nous signalons un article dédié à son destin de Boat people paru sur la revue en ligne Le Zéphyr. Responsable du site politique anticommuniste TinParis.Net, M. Tho a suscité beaucoup de polémiques au sein de la communauté exilée. Très attaché aux valeurs républicaines et à la liberté d’expression, il était aussi membre de la franc-maçonnerie bleue. Retour sur son parcours de réfugié.

★ ★ ★

Alors que les réfugiés affluèrent massivement en Grèce, en Italie et même aux portes de Paris, Hua Vang Tho a voulu nous raconter son histoire. Celle d’un boat people vietnamien, débarqué en France il y a 38 ans, après une odyssée qu’il nous narre avec une étonnante froideur, sans pathos ni fioriture.

Hua Vang Tho est né en 1944 à Vinhlong, dans le Delta du Mékong. Après une éducation « à la française », il obtient son bac mention « maths élem’ » en 1961. Dans la foulée, il réussit le concours de l’Institut polytechnique de Phu Tho à Saïgon et en sort en 1966 avec un diplôme d’ingénieur électricien. Hua entame alors une belle carrière professionnelle, mobilisé dans l’armée, puis conseiller municipal, directeur d’une banque privée et chargé d’enseignement à l’université. Marié et père de 3 enfants adolescents, il est déjà, à tout juste 26 ans (en 1970), un personnage connu dans sa région.

Lire la suite : Le Zéphyr

Image « à la une » : La famille Hua, en août 1981 © DR

IAO : Recherches sur l’Asie – Périodiques en ligne

[ndlr] Pour s’y retrouver dans les multiples publications sur l’Asie, Zhang Yu, documentaliste à l’IAO, a conçu une liste de périodiques en ligne très utile pour la recherche.

Cette rubrique propose à nos chercheurs, étudiants et lecteurs une liste de périodiques en ligne consultables selon des modalités différentes.

Asie
Chine
Japon
Vietnam

A découvrir sur le site de l’IAO.

Nguyen Giang Huong : L’histoire culturelle du Vietnam à travers les collections patrimoniales de la Bibliothèque nationale de France [BnF, 25 mai 2018]

[ndlr] Annonce de la dernière séance du cycle du séminaire « France-Vietnam : un portail entre les cultures », consacré aux recherches récentes sur les échanges culturels entre la France et le Vietnam (partenariat entre la BnF et le labex TransferS).

 

Vendredi 25 mai 2018

15h-17h – BnF, site site François-Mitterrand

L’histoire culturelle du Vietnam à travers les collections patrimoniales de la Bibliothèque nationale de France

par Nguyen Giang Huong (BnF)

 

La séance, exceptionnellement délocalisée à la BnF, sera suivie d’une visite de la bibliothèque du site François-Mitterrand.

Pour cette séance, l’inscription est obligatoire
Pour ce faire, envoyer un mail à Nguyễn Giáng Hương, giang-huong.nguyen@bnf.fr, en précisant vos nom, prénom et adresse e-mail.

Le point de rendez-vous sera précisé dans le mail de réponse aux personnes inscrites.

Source : France-Vietnam : un portail entre les cultures 2017-2018

Prix Phan Châu Trinh 2018 décerné à Pierre Brocheux et Daniel Hémery

[ndlr] Annonce sur le Prix vietnamien Phan Châu Trinh décerné le 24 mars dernier à Ho Chi Minh-Ville.

Le prix de la Fondation culturelle Phan Châu Trinh, un prix prestigieux qui récompense l’érudition vietnamienne, a été décerné cette année en Vietnamologie à MM. Pierre Brocheux et Daniel Hémery, tous deux historiens et anciens enseignants-chercheurs à l’Université Paris Diderot (connue sous le nom de Paris 7 à l’époque de leurs enseignements). Pierre Brocheux et Daniel Hémery sont les auteurs de nombreux ouvrages sur l’histoire du Viêt-Nam de la période coloniale à nos jours. Ils ont notamment co-écrit Indochine, la colonisation ambiguë (La Découverte, 2001) une référence incontournable sur la période 1858-1954. Ce prix récompense l’ensemble de leurs travaux historiques. Nous leur adressons ici nos plus chaleureuses félicitations.

Pour en savoir plus, lire leurs remerciements respectifs adressés au Comité de sélection :

Sur l’ensemble des récipiendaires du Prix en 2018 voir la page : Prix Phan Châu Trinh 2018

Pour une revue de presse sur ce prix de 2018 : MỘT SỐ TIN BÀI VỀ GIẢI THƯỞNG VĂN HÓA PHAN CHÂU TRINH LẦN THỨ XI, NĂM 2018

 

GisAsie : Les jeunes chercheur.e.s dans la course aux publications [6 juin 2018]

[ndlr] Annonce d’une journée méthodologique utile et intéressante. A ne pas manquer.

 

Journée méthodologique des jeunes chercheur.e.s GIS Asie

Les jeunes chercheur.e.s dans la course aux publications

Mercredi 6 juin 2018 de 14 à 18h

Salle 7.37 (7e étage). EHESS. 54, bd Raspail. Paris

Comment publier un article scientifique ? Dans quelle revue publier ? Quand et où publier sa thèse ? En anglais ou en français ? Quels sont les choix de publication à faire en fonction des objectifs de carrière visés ? Privilégier la quantité ou la qualité ? Comment booster mon impact factor ? Comment étoffer ma liste de publications afin d’obtenir un poste de chercheur.e en France ? Et à l’étranger ?

À l’époque du « publish or perish », des injonctions croissantes à la publication et d’une néolibéralisation croissante de la recherche, voici des questions récurrentes que se posent aujourd’hui les jeunes chercheur.e.s, toutes disciplines confondues. Cette journée méthodologique vise donc à les conseiller et à les orienter dans leurs choix et stratégies de publication. Grâce à la présentation d’une revue et d’une maison d’éditions internationales, complétée par des échanges autour d’une table-ronde animée par les deux intervenants, de jeunes chercheur.e.s ayant une bonne expérience en publications et par le bureau des jeunes chercheur.e.s du GIS Asie, ce dernier souhaite participer à la formation, ou du moins à une meilleure information, des jeunes chercheur.e.s sur la publication de leurs travaux scientifiques dans les différentes disciplines. Deux professionnelles de la publication livreront leurs conseils et leurs expériences de rédactrices et d’éditrices.

La nouvelle équipe du bureau des jeunes chercheur.e.s profitera également de cette occasion pour se présenter et pour entendre et mieux évaluer les besoins et les demandes des jeunes chercheur.e.s en études asiatiques. La journée d’études du 8 septembre consacrée aux « Réseaux, échanges, interactions en Asie » sera également présentée.

  • 14-14h15: présentation du bureau des jeunes chercheur.e.s et introduction à la journée
  • 14h30-15h45: présentation par deux intervenantes
  • 15h45-16h: pause-café
  • 16h-17h: table ronde autour des différentes expériences de publication, animée par les deux intervenantes et des jeunes chercheur.e.s ayant une bonne expérience en publications (dont Delon Madavan).
  • 17h-18h: conclusion de la journée méthodologique et présentation de la journée d’études du 8 septembre prochain

Nous serons ravi.e.s de vous retrouver lors de la journée que nous organisons le 6 juin prochain.

Veuillez trouver un descriptif plus détaillé (avec des références bibliographiques) en pièce jointe, ci-dessous :

Journée-méthodologique-GIS-Asie 6 juin 2018