Programme d’action du Parti Communiste Annamite – Mars 1930

Traduction des statuts et du programme d’action

du Việt-Nam Cộng-sản Đảng

(Parti Communiste Annamite) – Mars 1930

Etendard officiel du PCV
www.cpv.org.vn

Nom :

Đảng Cộng-sản Việt-Nam (Parti Communiste Annamite).

But :

Le parti communiste du Việt-Nam a pour but de diriger les classes prolétariennes en vue d’abattre le capitalisme et l’impérialisme et d’instaurer une société communiste.

Conditions d’admission :

Tout individu fidèle aux principes communistes, aux statuts du parti et à l’internationale communiste, désireux de consacrer ses forces à la lutte des classes, consciencieux et risquant sa vie, obéissant aux ordres de ses chefs et contribuant aux dépenses de la communauté, peut être admis dans le parti.

L’ouvrier qui désire son admission doit être présenté par un membre du parti et faire un stage de trois mois. L’artisan, le cultivateur ou tirailleur qui désire son admission doit être présenté par deux membres du parti et faire un stage de six mois. Tout étudiant ou membre d’un parti étranger doit être présenté par deux membres du parti et faire un stage de neuf mois. L’adhérent âgé de moins de 21 ans est versé au groupe de la jeunesse communiste.

Structure de l’organisation :

La sous-section comprend tous les membres appartenant à une usine, à un atelier, à une mine, à une ligne de chemin de fer, à un bateau, à une concession, à un village, à une rue, etc…

Section de sous-préfecture, Section de bourgade, Section de quartier :

La Section de sous-préfecture comprend les sous-sections d’une sous-préfecture.

La Section de bourgade comprend les sous-sections de peu d’importance.

La Section de quartier comprend les sous-sections d’une grande ville telle que Saigon, Cholon, Haiphong et Hanoi ou d’une grande exploitation industrielle (Mines de Hongay par exemple).

Section de province, Section de ville et Section spéciale :

La Section de province comprend toutes les sections de sous-préfecture et de bourgade d’une province.

La Section spéciale comprend les sections de quartier d’un grand centre industriel.

Trung-ương (Comité Central).

Attributions des membres du parti.

a) Propagation des principes communistes et embrigadement des masses prolétariennes ;

b) Participation aux luttes politique et économique des ouvriers et cultivateurs ;

c) Application des décisions et de la politique du parti et de l’internationale communiste ;

d) Enquête générale ;

e) Recrutement et dressage de nouveaux adhérents.

Droits des membres du parti :

Réunion des sous-sections. – Tout membre stagiaire a voix délibérative et peut émettre son avis, mais il n’a pas le droit de décider, d’élire et d’être élu.

Des sections et des comités exécutifs :

a) Chaque section est dirigée par un comité exécutif qui fixe les travaux des adhérents et en surveille l’exécution ;

b) Le comité exécutif rend compte aux adhérents de toutes les questions qui les intéressent.

Dépenses :

a) Les dépenses sont couvertes par les cotisations des membres et le montant des collectes ;

b) Les cotisations mensuelles sont fixées par le Comité exécutif en tenant compte de la situation pécuniaire de chacun ;

c) Tout adhérent malade ou sans travail est dispensé de paiement de sa cotisation mensuelle.

Discipline :

a) Tout adhérent ne peut changer de localité sans l’autorisation du parti ; il est versé d’office à la section de la localité dans laquelle il s’installe ;

b) Tout adhérent a le droit de discuter et d’opiner et le devoir de se soumettre à toutes les décisions prises à la majorité des voix ;

c)  Tout adhérent coupable est puni par le comité exécutif de sa section ou par les représentants du parti réunis en assemblée générale.

 

PROGRAMME D’ACTION DU PARTI

Le développement économique de l’Annam a suivi le développement économique impérialiste ; les capitaux étrangers sont centralisés dans les banques, les capitaux du pays s’accroissent, les industries grandes ou petites sont toutes prospères, le nombre des ouvriers augmente sans cesse, celui des cultivateurs et des artisans souffrant de la misère est de plus en plus élevé, etc…

Néanmoins, le système féodaliste subsistant et l’engeance des hobereaux régnant en maître, nous prônons la révolution agraire et la révolution bourgeoise démocratique comme prélude à l’instauration de la société communiste.

A – Au point de vue social :

a) La population est libre de s’organiser ;

b) Enseignement professionnel général.

 

B – Au point de vue politique :

a) Combattre l’impérialisme français et le féodalisme régnicole ;

b) Rendre l’Annam entièrement libre ;

c) Instituer un gouvernement composé de travailleurs, d’agriculteurs et de militaires ;

d) Organiser des milices prolétariennes.

 

C – Au point de vue économique :

a) Annuler tous les emprunts nationaux ;

b) Confisquer tous les moyens de production (sociétés de transport, banques, etc…) des capitalistes français au profit du gouvernement prolétarien ;

c) Confisquer toutes les concessions des impérialistes français et les répartir entre les pauvres cultivateurs annamites ;

d) Supprimer les impôts en faveur des pauvres ;

e) Développer l’artisanat et l’agriculture ;

f) Appliquer la journée de huit heures ;

 

D – Autres points de vue :

a) Conditions d’admissions ;

Les conditions d’admissions trop sévères pour la titularisation des stagiaires et l’admission des ouvriers dans les syndicats.

b) L’organisation défectueuse du parti est cause de son isolement et de son éloignement des masses populaires ; d’où danger extérieur et intérieur.

c) Suppression des partis Thanh-Niên et Tân-Việt dont la politique s’écarte considérablement de celle de l’internationale communiste.

d) Mode d’élection des membres du comité central provisoire :

1° Désignation par le comité central d’Indochine de cinq délégués pour le Tonkin et l’Annam.

2° Pour la Cochinchine, désignation de deux délégués choisis par délégués de l’Annam et du Tonkin.

3° Le programme et la tactique du Cộng-Sản Việt-Nam seront fixés par les représentants de la IIIe internationale.

e) Les statuts du parti rédigés par les représentants de la IIIe internationale seront lus sommairement en présence de chaque postulant.

f) Les cellules existantes seront dissoutes :

1° En rejetant toute nouvelle demande d’admission ;

2° En admettant dans le syndicat des ouvriers et des paysans les prolétaires qui ne peuvent adhérer au parti ;

3° En versant au syndicat des étudiants tous les étudiants ne pouvant pas être admis dans le parti ;

4° En inscrivant à la section anti-impérialiste tous les autres camarades intellectuels ou petits bourgeois.

f’) Les groupes de défense seront dissous et leurs membres seront versés à la section anti-impérialiste.

 

Source : « Traduction des statuts et du programme d’action du Việt-Nam Cộng-sản Đảng (Parti communiste annamite). – 1930 », in Gouvernement général de l’Indochine, Direction des Affaires Politiques et de la Sûreté Générale, Contribution à l’histoire des mouvements politiques de l’Indochine française. Documents – Vol. N° IV. Le « Đông-Dương Cộng-sản Đảng » ou « Parti communiste indochinois » (1925-1933), 1933, pp. 73-75 (Annexe n° 5). [présentés par Louis Marty, Directeur p. i. des Affaires politiques de la Sûreté générale].