Communisme 2013 – 1920-2012. Vietnam, de l’insurrection à la dictature

Communisme2013_Vietnam[ndlr] La revue Communisme, nouvelle version, publiée désormais aux éditions Vendémiaire, propose un numéro spécial sur le communisme vietnamien. Sous la direction de Christopher Goscha, celui-ci rassemble dix analyses historiques fouillées en abordant les aspects politiques, géopolitiques, culturels ou sociaux de cette organisation politique de sa genèse à l’exercice du pouvoir sous la République Démocratique du Viêt-Nam (RDVN) et la République Socialiste du Viêt-Nam (RSVN). A paraître le 10 avril 2013.

Dans Communisme 2013, le dossier est consacré au Vietnam où le communisme a joué longtemps, sous la direction du Komintern, un triple rôle, à la fois dans la dissémination de l’idéologie révolutionnaire au sein de l’Indochine coloniale, dans l’instauration d’un régime communiste et par l’impact des guerres d’Indochine et du Vietnam dans les relations internationales et dans l’imaginaire révolutionnaire du second XXe siècle ; composé de dix chapitres, ce dossier, qui apporte un éclairage largement inédit, est placé sous la direction de Christopher E. Goscha, spécialiste américain mondialement reconnu de l’histoire de la colonisation et de la décolonisation en Asie du Sud-Est.

Les rubriques fixes de Communisme 2013 sont consacrées à trois pôles géopolitiques. Trois chapitres sont réservés à l’Asie : deux sur les Khmers rouges dont un témoignage direct d’Henri Locard sur le procès des chefs khmers rouges et un sur l’évolution de la Corée du Nord après la disparition du « Grand Leader » Kim Il Sung. Concernant l’Amérique latine, Vincent Bloch revient, quinze ans après Le Livre noir du communisme, sur la question des victimes du communisme à Cuba. Pour l’Europe, Mircea Stanescu analyse les processus de « rééducation » dans la Roumanie communiste des années 1940-1950. Cette rubrique comprendra chaque année un chapitre de Patrick Moreau sur l’actualité du mouvement communiste en Europe évolutions idéologiques et organisationnelles, résultats électoraux, etc.

Enfin, la nouvelle formule réserve une rubrique fixe à la France, qui, dans Communisme 2013, porte à la fois sur l’histoire avec le chapitre de Sylvain Boulouque comparant PCF et PPF et sur l’actualité avec un chapitre de Dominique Andolfatto sur la campagne et les résultats du PCF et du Front de gauche lors des récentes élections présidentielle et législatives du printemps 2012.

Pour maintenir la tradition de la revue, ce volume comme chacun des suivant se clôt par une rubrique « Lectures » qui rend compte de divers ouvrages couvrant le vaste champ de l’historiographie du communisme.

Directeur de recherches au CNRS, Stéphane Courtois a créé, avec Annie Kriegel, la revue Communisme en 1982. Il la dirigeait seul depuis la disparition de cette dernière. Chaque année, Communisme présentera la même structure : un dossier central, des rubriques géopolitiques et thématiques.

* * *

La fin de la guerre froide, la chute du communisme, l’accès partiel des archives du Vietnam et l’ouverture de ce pays au monde, qui a permis à des historiens non vietnamiens de mener à bien leurs recherches sur le terrain, de dialoguer avec leurs homologues sur place et d’interroger des témoins, ont contribué à une renouvellement important des études sur le communisme vietnamien. « Oubliant les tabous », comme l’écrit Christopher Goscha, qui a dirigé ce dossier, une nouvelle génération de chercheurs délaisse les approches idéologiques, qu’elles soient communistes ou nationalistes, pour mettre au jour de nouvelles sources, de nouvelles interprétations, concernant notamment les rapports entre PC français et indochinois, les tentatives réformistes au lendemain de la mort de Staline ; le culte des martyrs de la révolution ou bien encore la réappropriation par le parti communiste d’une culture traditionnelle… [texte du dos de couverture].

Sommaire [mis à jour le 2 avril 2013] :

  • Introduction de Christopher E. Goscha, pp. 11-14.
  • Christopher E. Goscha, Pour une histoire transnationale du communisme asiatique. Les chevauchements sino-vietnamiennes dans les mers du Sud, pp. 21-46.
  • Céline Marangé, Le PCF, le Komintern et Ho Chi Minh, 1920-1926, pp. 47-76.
  • Tuong Vu, Rêves de paradis. Un poste avancé soviétique au Vietnam, pp. 77-108.
  • Alec Holcombe, Staline et les procès de Moscou vus du Vietnam, pp. 109-158.
  • Benoît de Tréglodé, La vie des morts. Recomposition d’une lignée vertueuse dans le Vietnam de Hồ Chí Minh, pp. 159-183.
  • Peter Zinoman, Dissidents ou réformateurs ? Nhân Văn–Giai Phẩm dans le Vietnam des années 1950, pp. 185-229
  • Vatthana Pholsena, Une génération de patriotes. L’éducation révolutionnaire du Laos au Nord-Vietnam, pp. 231-258.
  • François Guillemot, De l’invention et de l’usage de « l’ennemi intérieur ». Vraie et fausse contre-révolution au Nord-Vietnam 1945-1967, pp. 259-302.
  • Aliénor Anisensel, Le Parti et le patrimoine. Le cas de la tradition musicale du Ca trù, pp. 303-318.
  • Peter Zinoman, Lectures indochinoises. A propos de Vietnam at War de Mark Bradley, pp. 319-336.

A lire également dans la partie Asie de ce numéro spécial Vietnam :

  • Ian Harris, Persécution et récupération idéologique du bouddhisme sous le Kampuchéa démocratique, pp. 339-360
  • Henri Locard, Le procès de Dutch, 30 mars 2009 – 26 juillet 2010, pp. 361-409.
  • Stephan Blancke, La voie nord-coréenne. Du Djoutché à la ploutocratie ?, pp. 411-420.
  • [suite : parties « Amérique latine », « Europe », « France » et « Lectures »]