François Guillemot : La « Révolution » au Viêt-Nam : une phénoménologie ?

Nous avons eu le plaisir d’inaugurer en compagnie de Kmar Bendana (université de La Manouba, Tunisie) la première séance de l’Atelier “Concepts voyageurs, approches aréales” le mercredi 31 janvier 2024 sur le thème de la “révolution”.

Résumé de notre intervention :

La révolution vietnamienne, sous l’égide des dirigeants communistes et/ou nationalistes, et/ou religieux ou millénaristes, a été intimement liée aux processus de décolonisation et de guerre intestine. Mais ces processus ont revêtu de multiples formes et façonné des imaginaires contradictoires. De quelle révolution parle-t-on au Viêt-Nam ? Cette communication s’intéressera à trois aspects du phénomène révolutionnaire vietnamien en interrogeant d’abord la sémantique qui installe le propos et une méthodologie politique, puis les différents processus indépendantistes révolutionnaires et leur imbrication dans la guerre civile de réunification, et posera la question d’un « révolutionnarisme », dans un pays divisé puis dans un pays réunifié désormais capitaliste « à orientation socialiste » dans lequel la révolution fait système (pensée Ho Chi Minh).


Pour s’y retrouver dans la complexité des organisations vietnamiennes, on peut se reporter à ce document en ligne : 

Pour en savoir plus : https://www.ens-lyon.fr/evenement/recherche/atelier-concepts-voyageurs-approches-areales?ctx=contexte



Citer ce billet
indomemoires (2024, 7 février). François Guillemot : La « Révolution » au Viêt-Nam : une phénoménologie ? Mémoires d'Indochine. Consulté le 28 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vrxe