« Ce que porte le sol asien » – Paul Mus et la fabrique de l’ethnologie

La Journée d’étude étant passée, nous la présentons en archive.

La Société des Amis de Paul Mus vous convie à la journée d’étude

Paul Mus actuel (II)

« Ce que porte le sol asien »

Paul Mus et la fabrique de l’ethnologie

(Journée d’études sur l’œuvre de Paul Mus)

Mardi 7 novembre 2023 de 10 h à 19 h

Les journées d’études « Paul Mus actuel »

Régulièrement convoquée, en particulier parmi les spécialistes de l’aire culturelle sud-est asiatique, l’œuvre de Paul Mus n’en demeure pas moins assez mal connue. Une telle situation ne tient pas seulement au fait que la partie la plus volumineuse de cette œuvre, constituée par ses cours au Collège de France, est restée inédite. Elle s’explique aussi et peut-être surtout par la stature de Mus. Comme souvent avec les grands auteurs, Mus pâtit de la complexité de son propos, que celle-ci porte sur le long cheminement des doctrines orientales, sur le symbolisme d’un temple-montagne médiéval à travers les relations qu’y entretiennent un roi et son « peuple », ou sur quelques-uns des « cosmodrames » qui se jouèrent lors des crises sud-est asiatiques du siècle dernier. Dans un monde académique enjoignant sans doute davantage aujourd’hui qu’hier à saisir les phénomènes asiatiques à travers le tamis de thématiques et de périodisations toujours plus étroites, le lecteur est souvent tenté, devant la prodigalité de l’œuvre, de faire des choix. Le risque est de manquer la portée des explications qui se déploient et trouvent précisément leur équilibre dans une telle complexité. L’approche mussienne relève toujours d’un exercice de comparaison et d’englobement qui, sans apporter de certitudes, fait se mouvoir la pensée pour une meilleure intelligence des sociétés, une pensée qui est servie chez Mus, on le sait, par une très vaste érudition et un style d’une grande force expressive.

Reparcourir les textes de Mus « crayon en main », ainsi qu’y invite la
présente journée d’étude, est assurément l’une des « ascèses » à pratiquer si l’on veut se donner la possibilité de suivre cette pensée
en mouvement, dans le fourmillement de ses analyses comme dans les grandes enjambées qu’elle propose. Quel(s) usage(s), en somme, peut-on faire de la pensée mussienne, aujourd’hui et demain, pour comprendre l’Asie, et quelles parties ou périodes de l’Asie en particulier ? C’est à cette question que s’essayeront à répondre plusieurs spécialistes provenant de quelques-uns des nombreux domaines de spécialités que maîtrisait celui qui demeurera comme l’un des plus grands orientalistes du vingtième siècle.


Programme détaillé ci-dessous (pdf téléchargeable)

Contact :

societedesamisdepaulmus@protonmail.com



Citer ce billet
indomemoires (2023, 8 novembre). « Ce que porte le sol asien » – Paul Mus et la fabrique de l’ethnologie. Mémoires d'Indochine. Consulté le 17 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/q698