« Mémoires d’Indochine » 2020 : séance 2

Année universitaire 2020-2021 / Master Asie Orientale Contemporaine (ASIOC) / Semestre 1

ENS de Lyon / Sciences Po Lyon

« Mémoires online : commémorations officielles et récits alternatifs »

★ ★ ★

Autel dédié aux résistants anticommunistes (Front national unifié de libération du Viêt-Nam) tombés lors de la Marche vers l’Est. Hommage organisé lors du 30e anniversaire en 2017 à San Jose, Californie © Viêt Tân

Imaginaires nationaux indochinois, passés et présents

Séance 2 : mercredi 14 octobre 2020 – salle de réunion de l’IAO

Nous poursuivons cette année un questionnement amorcé l’année précédente.

En termes d’imaginaire national, les pays de la péninsule indochinoise ont été riches de projets concurrents engagés dans un processus de décolonisation aussi violent que complexe. Terre de multiples projets indépendantistes et nationalistes, la péninsule a connu trois guerres civiles accrues par le contexte de la Guerre froide entre 1945 et 1991. Cette séance s’intéresse à la diversité des idéologies structurant les imaginaires nationaux indochinois. Au moment clé de 1975, date des réunifications au sortir de la guerre, nous verrons comment ces imaginaires pluriels ont été réduits sous la conduite d’Etats-Partis totalitaires puis autoritaires. Nous verrons également comment, à l’heure de la mondialisation, un certain nombre d’imaginaires nationaux survivent dans l’espace transnational sous la forme d’ethnoscapes militants.

Dans un premier temps, nous interrogerons la notion de « communauté imaginée » de Benedict Anderson comme moteur de l’essor du nationalisme. Dans la seconde partie du séminaire nous proposerons un arrêt sur image sur quelques séquences du documentaire « Décolonisations. Du sang et des larmes (1931-1954) » de Pascal Blanchard et David Korn-Brzoza.


Articles accompagnant la séance :

Chivallon, Christine, « Retour sur la « communauté imaginée » d’Anderson. Essai de clarification théorique d’une notion restée floue », Raisons politiques, 2007/3 (n° 27), p. 131-172. URL : https://www.cairn.info/revue-raisons-politiques-2007-3-page-131.htm

Pfefferkorn Roland, Sanchez Jean-Noël, « La fabrique des imaginaires nationaux. Introduction », Raison présente, 2015/1 (N° 193), p. 13-17. URL : https://www.cairn.info/revue-raison-presente-2015-1-page-13.htm

Comptes-rendus de lecture :

Appadurai, Arjun, Après le colonialisme. Les conséquences culturelles de la globalisation, Paris : Editions Payot & Rivages, Petite Bibliothèque Payot, 2005. (Voir le CR de lecture de Marie Bellot)

Goscha, Christopher, Indochine ou Vietnam ?, Paris, Vendémiaire, 2015. Traduction de Going Indochinese. Contesting Concepts of Space and Place in French Indochina, Copenhagen, NIAS Press, 2012. (Voir le CR de lecture de Xiao Han)

Ivarsson, Søren, Creating Laos: The Making of Lao Space between Siam and Indochina, 1860-1945, Copenhague, NIAS Press, 2008. (Voir le CR de lecture de Constance Voisin)

Savarese Éric, « B. Anderson, L’imaginaire national. Réflexions sur l’origine et l’essor du nationalisme« , Politix, vol. 9, n°36, 4e trim.1996. Usages sociaux des sciences sociales, sous la direction de Jean-Baptiste Legavre et Erik Neveu, pp. 198-202. URL : www.persee.fr/doc/polix_0295-2319_1996_num_9_36_1988


En complément nous utiliserons ces billets illustrés sur Mémoires d’Indochine :

Illustration « à la une » : Marionnettes sur eau © Vietnam National Puppetry Theater