UE : Appeler le Vietnam à améliorer son bilan en matière de droits humains

Communiqué de Human Rights Watch au sujet de la répression continue de la dissidence au Viêt-Nam.

La répression systématique dans ce pays s’est intensifiée avant la tenue du Dialogue UE-Vietnam

(Bruxelles, le 4 mars 2019) – L’Union européenne devrait interpeller le gouvernement vietnamien au sujet de plusieurs questions relatives aux droits humains, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui, alors que doit débuter à Bruxelles le 8ème cycle du Dialogue UE-Vietnam sur les droits de l’homme.

Dans un document soumis à l’UE, Human Rights Watch a notamment recommandé que ses représentants appellent le Vietnam à libérer immédiatement les prisonniers politiques, cesse de réprimer la liberté d’expression, d’association, de réunion et de circulation, s’abstienne de toute tentative d’ingérence dans les affaires religieuses, et prenne des mesures concrètes pour mettre fin aux violences policières.

« Au cours des dernières années, le Vietnam a intensifié sa répression contre les activistes qui militent pour des droits civils et politiques fondamentaux, les condamnant souvent à de lourdes peines de prison », a déclaré Phil Robertson, directeur adjoint de la division Asie de Human Rights Watch. « L’UE devrait rappeler au Vietnam que des améliorations significatives en matière de droits humains sont une condition essentielle du renforcement des relations politiques et économiques bilatérales. »

En 2018, les autorités vietnamiennes ont recouru de manière abusive à certaines lois pour condamner au moins 42 défenseurs des droits humains et blogueurs à des peines de prison.  Ce chiffre est près du triple du nombre de condamnations prononcées contre des activistes vietnamiens en 2017.

Lire la suite : HRW



Citer ce billet
indomemoires (2019, 5 mars). UE : Appeler le Vietnam à améliorer son bilan en matière de droits humains. Mémoires d'Indochine. Consulté le 26 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/q60v